Archives par mot-clé : XIXe siècle

Parution : La Commune des écrivains

La Commune des écrivains. Paris, 1871 : vivre et écrire l’insurrection, Gallimard, « Folio Classique » (n° 6920), 2021

Édition de Jordi Brahamcha-Marin et Alice De Charentenay

18 mars-28 mai 1871 : le peuple de Paris prend les armes pour s’opposer à la défaite de la guerre franco-allemande de 1870 et à une Assemblée nationale à majorité monarchiste. Commence alors une expérience d’autogestion, une utopie fraternelle et sociale. Ouvriers, artisans, hommes et femmes : une population jusqu’alors invisible se fait entendre. Malgré sa brièveté, la Commune occupe dans les mémoires la place lumineuse d’un événement fondateur. Comme l’affaire Dreyfus, elle a divisé pour longtemps les Français, entre fédérés et versaillais, insurgés et légitimistes.

Vivre un tel événement pousse à écrire : témoigner, tirer un bilan, donner à entendre le bruit des balles qui claquent depuis les collines de Paris, offrir le goût du temps des cerises. Une littérature s’invente au printemps 1871, qui ne se cantonne ni aux genres canoniques ni aux auteurs consacrés. A côté des romans, poèmes et pièces de théâtre, on trouve des chansons populaires, hymnes politiques, articles de presse, affiches placardées sur les murs, témoignages de combattants. Hugo, Flaubert, Rimbaud, Verlaine, Vallès voisinent avec Malvina Blanchecotte ou Alix Payen. L’extraordinaire foisonnement de textes lus et entendus dans les rues de Paris se retrouve dans les pages de cette anthologie.

Journée d’études : À la recherche des femmes dans la presse ancienne numérisée (1850-1950)

À la recherche des femmes dans la presse ancienne numérisée (1850-1950)

10 h – 17 h 30

Diffusion en ligne

Comment appréhender et faire de la recherche dans les corpus de presse ancienne numérisés ? Au cours de cette journée de présentation du projet européen NewsEye, A Digital Investigator for Historical Newspapers, plusieurs propositions de réponses seront apportées grâce à des exemples concrets de recherche ayant trait à la thématique des femmes, et par la démonstration de plusieurs outils : Gallica, RetroNews, mais aussi un nouvel outil de recherche en ligne développé par le projet NewsEye.

L’objectif du projet NewsEye est d’améliorer l’accès à la presse ancienne (1850-1950) pour les chercheurs, usagers des bibliothèques mais aussi pour le grand public. Pour cela, il développe des outils de reconnaissance  de caractères, d’analyse automatique de la structure des journaux (extraction des thématiques, identification des articles) et de traitement multilingue des contenus (reconnaissance des noms de personnes,  de lieux, d’organisations ; analyse d’opinion et de sentiment ; fouille de texte et de données) fondée sur l’intelligence artificielle. Son ambition est de proposer une boîte à outils d’analyse à très grande échelle des journaux numérisés dans n’importe quelle langue et en provenance de différentes sources. Pour se faire, le projet rassemble huit partenaires de quatre pays (Allemagne, Autriche, Finlande et France).

En raison des conditions sanitaires, cet événement ne peut avoir lieu en présence du public et sera diffusé sur notre chaîne Youtube et sur cette page le lundi 15 mars à 10 h.

Continuer la lecture de Journée d’études : À la recherche des femmes dans la presse ancienne numérisée (1850-1950)

Appel à communications : 8ème Rencontre Transfopress, « Paris, métropole polyphonique : pour une histoire de la presse parisienne en langue étrangère (XIXe-XXIe siècle) »

VIIIe Rencontre du réseau Transfopress : « Paris, métropole polyphonique : pour une histoire de la presse parisienne en langue étrangère (XIXe-XXIe siècle) »

Date : 9-11 mars 2022

Lieu : Paris (BNF, BULAC)

Organisateur : Réseau Transfopress

Coordinateur (au nom du réseau Transfopress) : Nicolas Pitsos

Institutions co-organisatrices : Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (Université Paris-Saclay), BNF, CREE (Inalco), ICT (Université de Paris), LARCA UMR 8225 (Université de Paris, CNRS)

Partenaires : BULAC, La contemporaine

Comité d’organisation : Diana Cooper-Richet, Bénédicte Deschamps, Stéphanie Prévost, Isabelle Richet

Paris, comme d’autres mégapoles-métropoles européennes et mondiales, s’est construite au fil du temps par une succession de migrations internes, auxquelles sont venues s’ajouter plusieurs vagues d’immigration. République des arts et des lettres, lieu de refuge, de création et de légitimation, surnommée la « Babel des temps modernes », la Ville-Lumière a été au cours de deux derniers siècles, une destination privilégiée de différents types de mouvement de population. Sous la Monarchie de Juillet, le Second Empire et jusqu’à la Troisième République, des étudiants et des artistes de toutes origines évoluent dans l’espace parisien à côté de réfugiés politiques et d’ouvriers de provenances multiples, mais également de visiteurs et de résidents fortunés. On s’installe à Paris pour fuir la répression ou la persécution politique, pour échapper à des scandales financiers ou sexuels (Oscar Wilde), pour profiter de l’offre culturelle et scientifique de la ville, ou encore en espérant y trouver un moyen de subsistance. Depuis la Deuxième Guerre mondiale, la Guerre Froide, la décolonisation, la multiplication de guerres civiles ou de confrontations régionales à partir des années 1990, des victimes de régimes autoritaires et totalitaires ou de conflits y ont côtoyé des artistes attirés par la créativité culturelle de la capitale française, des dissidents et exilés politiques y ont rejoint des migrants à la recherche d’un meilleur avenir. Des personnes d’horizons géographiques divers et variés, ont constitué la société parisienne et ont contribué à la fabrique d’une métropole cosmopolite et polyphonique.

Continuer la lecture de Appel à communications : 8ème Rencontre Transfopress, « Paris, métropole polyphonique : pour une histoire de la presse parisienne en langue étrangère (XIXe-XXIe siècle) »

Parution : Cahiers Alexandre Dumas, n° 47, « Dumas pour tous, tous pour Dumas! »

Cahiers Alexandre Dumas, n° 4, « Dumas pour tous, tous pour Dumas ! », sous la direction de Julie Anselmini et Claude Schopp, Paris, Classiques Garnier, coll. Cahiers Alexandre Dumas, 2021. 

Publiés une fois par an, les Cahiers Alexandre Dumas sont consacrés à un thème précis, complété par une bibliographie.

Sommaire

Parution : Filles du peuple? Pour une stylistique de la chanson au XIXe siècle

Romain Benini, Filles du peuple ? Pour une stylistique de la chanson au XIXe siècle, coll. « Signes », ENS Éditions, 11 février 2021, 436 p.

En version électronique sur OpenEdition Books (à venir).

PRÉSENTATION

La chanson est au cœur de la pensée littéraire du XIXe siècle : de Chateaubriand à Verlaine en passant par Lamartine, Stendhal, Hugo, Musset, Michelet, Flaubert et Rimbaud, toute la littérature en parle. Populaire, politique, proche et inatteignable, celle qui a tant fasciné reste pourtant trop mal connue et rarement étudiée, considérée souvent et par beaucoup comme un genre mineur.

Expression privilégiée de l’affectivité la plus intime mais aussi d’enjeux plus collectifs, la chanson dite « populaire » au XIXe siècle est au centre de cette étude très documentée dont le corpus est essentiellement composé de chansons à thématiques sociales ou politiques, en prise avec l’actualité.

Au-delà du prolifique Béranger – célèbre chansonnier français qui connut un large succès dans la première partie du XIXe siècle et dont beaucoup aujourd’hui ne connaissent que le nom – qui l’écrit, qui la chante, quels sont ses enjeux, quelles sont ses formes, quels sont ses thèmes ? Ce livre a une triple ambition : offrir la première approche textuelle minutieuse de la chanson française du XIXe siècle, montrer comment se construit et s’affirme, au cours de la première moitié du siècle, l’idée même de chanson populaire devenue si commune de nos jours, et exploiter un corpus méconnu d’une rare richesse.

SOMMAIRE

Première partie. De la chanson aux chansons dites « populaires » pendant la IIe République : constitution d’un objet

Chapitre 1. Approche historique de la chanson populaire au début du XIXe siècle
Chapitre 2. Établissement d’un corpus
Chapitre 3. Approche lexicale et discursive : représentations du peuple

Deuxième partie. Chanson et auctorialité

Chapitre 4. Chanson, auteur, œuvre
Chapitre 5. Les réseaux de signification dans l’œuvre intégrante
Chapitre 6. Auteur et individualisation
Chapitre 7. Figures de l’auteur

Troisième partie. Des formes en partage

Chapitre 8. Intertextualité et chanson
Chapitre 9. Versification et métrique

Conclusion
Bibliographie générale
Liste des chansons du corpus d’étude
Index 

Parution : Acting Egyptian. Theater, Identity, and Political Culture in Cairo, 1869–1930

Carmen M. K. Gitre, Acting Egyptian. Theater, Identity, and Political Culture in Cairo, 1869–1930, University of Texas Press, 2019. 

In the late nineteenth and early twentieth centuries, during the “protectorate” period of British occupation in Egypt—theaters and other performance sites were vital for imagining, mirroring, debating, and shaping competing conceptions of modern Egyptian identity. Central figures in this diverse spectrum were the effendis, an emerging class of urban, male, anticolonial professionals whose role would ultimately become dominant. Acting Egyptian argues that performance themes, spaces, actors, and audiences allowed pluralism to take center stage while simultaneously consolidating effendi voices.

From the world premiere of Verdi’s Aida at Cairo’s Khedivial Opera House in 1871 to the theatrical rhetoric surrounding the revolution of 1919, which gave women an opportunity to link their visibility to the well-being of the nation, Acting Egyptian examines the ways in which elites and effendis, men and women, used newly built performance spaces to debate morality, politics, and the implications of modernity. Drawing on scripts, playbills, ads, and numerous other sources, the book brings to life provocative debates that fostered a new image of national culture and performances that echoed the events of urban life in the struggle for independence.

Carmen M. K. Gitre is an assistant professor of history at Virginia Tech University. She holds a PhD in history from Rutgers University and previously taught in the international studies and history departments at Seattle University.

Continuer la lecture de Parution : Acting Egyptian. Theater, Identity, and Political Culture in Cairo, 1869–1930

Parution : The Palgrave Handbook of Steam Age Gothic

Clive Bloom, The Palgrave Handbook of Steam Age Gothic, Palgrave Macmilan, 2021. 

By the early 1830s the old school of Gothic literature was exhausted. Late Romanticism, emphasising as it did the uncertainties of personality and imagination, gave it a new lease of life. Gothic—the literature of disturbance and uncertainty—now produced works that reflected domestic fears, sexual crimes, drug filled hallucinations, the terrible secrets of middle class marriage, imperial horror at alien invasion, occult demonism and the insanity of psychopaths. It was from the 1830s onwards that the old gothic castle gave way to the country house drawing room, the dungeon was displaced by the sewers of the city and the villains of early novels became the familiar figures of Dr Jekyll and Mr Hyde, Dracula, Dorian Grey and Jack the Ripper. After the death of Prince Albert (1861), the Gothic became darker, more morbid, obsessed with demonic lovers, blood sucking ghouls, blood stained murderers and deranged doctors. Whilst the gothic architecture of the Houses of Parliament and the new Puginesque churches upheld a Victorian ideal of sobriety, Christianity and imperial destiny, Gothic literature filed these new spaces with a dread that spread like a plague to America, France, Germany and even Russia. From 1830 to 1914, the period covered by this volume, we saw the emergence of the greats of Gothic literature and the supernatural from Edgar Allan Poe to Emily Bronte, from Sheridan Le Fanu to Bram Stoker and Robert Louis Stevenson. Contributors also examine the fin-de-siècle dreamers of decadence such as Arthur Machen, M P Shiel and Vernon Lee and their obsession with the occult, folklore, spiritualism, revenants, ghostly apparitions and cosmic annihilation. This volume explores the period through the prism of architectural history, urban studies, feminism, ‘hauntology’ and much more. ‘Horror’, as Poe teaches us, ‘is the soul of the plot’.  

Clive Bloom is Emeritus Professor at Middlesex University, UK. He has written numerous books on popular literature, gothic fiction, history and politics. He is a broadcaster and occasional journalist who has been quoted in both the Washington Post and Pravda and has an entry in the Columbia Book of World Quotations.

Appel à communications : Periodicals as/in Media Constellations

Periodicals as/in Media Constellations

International Conference of the DFG-Research Unit « Journal Literature » (FOR 2288)

25.−27. November 2021

University of Cologne

PRESENTATION

From the 19th century on, periodicals—and especially magazines—, because of their capacity to act as meta-media, have been central sites to unfold and discuss media developments and constellations. On the one hand, they develop textual discourses on media and their relationships to one another; on the other hand, they also integrate other media, such as images, illustrations and reproductions, which are incorporated into their own format via intermedial processes and remediation. In doing so, journals not only address the idiosyncrasies of the various media in their environment, but also consistently reflect (on) their own mediality—whether explicitly in articles about their own format and journal culture in general, or implicitly in their layout, their text-image relationships, their graphic design. Because the form of periodicals displays a characteristic openness towards the integration of other media, it makes for an apt starting point to discuss different media constellations and their evolution(s). Continuer la lecture de Appel à communications : Periodicals as/in Media Constellations

Journée d’études : Visages de l’objet imprimé : les frontispices au XIXe siècle

Atelier de la SERD : « Visages de l’objet imprimé : les frontispices au XIXe siècle »

Organisation : Delphine Gleizes et Axel Hohnsbein
Journée d’étude en ligne le 5 février 2021, de 9h30 à 15h30

Vitrines, étalages, photographies, tableaux, affiches, cartes de visites, cartes postales, livres, journaux, musées et spectacles, projections lumineuses, cinématographe, rayons X… Au fil du xixe siècle, textes et images peuplent de plus en plus d’espaces, bouleversant définitivement notre relation à la lecture. À la mobilité du corps du lecteur/promeneur répond une nécessaire mobilité interprétative, le texte et l’image entretenant désormais une relation compliquant singulièrement la tâche à qui veut distinguer les arts nobles des arts populaires.

La richesse iconographique des espaces urbains et textuels impose à ceux qui les organisent de maintenir et développer l’idée de seuil : les musées, les magasins (de pierre et de papier), les journaux, livres et revues, le métropolitain, les expositions, les passages, les cafés, les salles de spectacles, etc., conçoivent ou reconfigurent leurs seuils respectifs afin d’être instantanément identifiables aux yeux d’un lecteur/promeneur envisagé en tant qu’amateur d’images et acheteur potentiel.

Continuer la lecture de Journée d’études : Visages de l’objet imprimé : les frontispices au XIXe siècle

Journées d’études : Le théâtre de science-fiction

Journées d’étude organisées avec le soutien du Centre d’études théâtrales (CET), du Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (CIEL) et de la Section de français de l’Université de Lausanne.

Pour préparer un prochain numéro de ReS Futurae consacré au théâtre de science-fiction, dont voici l’appel (clos), ces demi-journées en ligne auront pour but la présentation rapide et la discussion approfondie du travail (en cours) des chercheurs et chercheuses impliquées, sur la base d’une version de travail mise à disposition des autres participantes et participants.

Événement ouvert à tout public.

Écrire à Romain.Bionda@unil.ch pour disposer de l’accès (adresse et code).

PROGRAMME

Jeudi 21 janvier

13h : Accueil

13h10-13h25 : « Introduction »
Romain Bionda (Université de Lausanne)

13h30-14h00 : « La dérision futuriste dans l’histoire du théâtre québécois »
Jean-Louis Trudel (Université d’Ottawa) Continuer la lecture de Journées d’études : Le théâtre de science-fiction