Archives par mot-clé : transmédiatique / transmedia

Colloque en ligne : ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

30 nov.-1 déc. 2020 Colloque en ligne (France)

Le colloque se tiendra en ligne. Les liens sont disponibles sur cette page.

L’inscription est gratuite. Vous pouvez vous inscrire sur ce site avec un compte Sciencesconf ou en envoyant un email à anrcollabora@gmail.com avec votre prénom, nom, structure de rattachement et choix entre actes numériques et actes papier. Continuer la lecture de Colloque en ligne : ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

Colloque : « Arthur Transmédial »

Colloque international « Arthur transmédial : la légende du roi Arthur entre cinéma, séries, bande dessinée, musique et jeux »

Organisé par Brigitte Friant-Kessler et Emanuele Arioli, enseignants-chercheurs à l’Université Polytechnique Hauts-de-France (Valenciennes), en distanciel, les 12 et 13 novembre 2020.

Le lien pour assister au colloque, accessible à toutes et à tous, les 12 et 13 novembre :

https://bbb.uphf.fr/b/ari-e5l-6wx-wwx

La légende du roi Arthur a connu un renouveau grâce au succès des nouveaux médias et à la culture de masse. Très populaire jusqu’au XVIe siècle, d’abord dans les manuscrits médiévaux puis dans les imprimés de la Renaissance, elle s’est partiellement éclipsée aux XVIIe-XVIIIe siècles avant de connaître un nouvel essor à partir du XIXe. Aux XIXe-XXesiècles, les réécritures modernes se multiplient et les sources médiévales – les romans en vers de Chrétien de Troyes (XIIesiècle) ainsi que les romans en prose du XIIIe siècle (Petit Cycle de Robert de Boron, Cycle VulgateTristan en prosePerlesvaus…) – redeviennent accessibles grâce aux éditions savantes. Aujourd’hui, cette légende, résolument « transmédiale », circule aussi bien dans le cinéma, les séries télévisées, les bandes dessinées, que dans la musique et même l’univers des jeux.

Ce colloque vise à interroger le processus de transmédialité à l’œuvre dans les productions liées à la légende du roi Arthur, les mécanismes de « migration » qu’impliquent ces transpositions à d’autres médias, les manières dont ces vieilles histoires dialoguent avec le monde contemporain. On pourra s’intéresser notamment, mais pas exclusivement, au destin transmédial de certains héros arthuriens – comme Arthur, Merlin, Guenièvre, la fée Morgane, la Dame du Lac, Perceval, Lancelot – ou de certains thèmes ou éléments emblématiques du mythe, tels que la quête du Graal, les guerres livrées par le roi Arthur, le parcours initiatique de chaque chevalier, les figures féminines de la légende. Comment s’est opérée l’émergence et comment évaluer la persistance de créations que l’on pourrait qualifier de « para-arthuriennes » ?                               Continuer la lecture de Colloque : « Arthur Transmédial »

Parution: Le Pardaillan n°8 – Buffy (dirigé par Isabelle-Rachel Casta)

« BUFFY, toutes les fables de ta vie! » (Le Pardaillan, N°8)

Isabelle Rachel Casta (responsable scientifique)
Luce Roudier (directrice technique de la revue)
Site de l’éditeur

Présentation

Mauvais film puis série-culte (mais aussi fictions dérivées, jeux vidéo et comics), l’œuvre Buffy the Vampire Slayer est un parangon de transmédialité et de « résistance », au sens interprétatif. Générateur des Buffystudies et du Buffyvers, le monde de la Tueuse se centre sur la notion, discutée et discutable, de désir de mort – un désir d’ailleurs la plupart du temps détesté et refusé, et sur la tragédie de la rédemption. Pourtant, désignée par une forme de conseil des sages, dans l’arbitraire et l’injustice, elle endossera le costume et les capacités d’une « Tueuse de vampires » (comprenons : démons, morts-vivants, esprits malins, corrupteurs, agents du chaos…bref, un panel infiniment plus diversifié que de simples « vampires » – terme choisi pour anaphoriser l’ensemble des créatures nuisibles, venues infecter l’existence normale des simples humains). Chef de meute, messie rayonnant ou accablé, elle s’enfonce dans la wilderness californienne comme les prophètes mormons entraînèrent jadis leurs troupes illuminées et délirantes… prête à laisser naître TOUTES LES FABLES DE SA VIE. Continuer la lecture de Parution: Le Pardaillan n°8 – Buffy (dirigé par Isabelle-Rachel Casta)

Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier du n°19 de ReS Futurae (2022)

Dossier dirigé par Florent Favard, IECA univ. de Lorraine (favard.florent@gmail.com) et Hélène Machinal, UBO (ln.machinal@gmail.com)

Échéances

Les propositions de contribution (env. 250 mots), accompagnées d’une brève bio-bibliographie, doivent parvenir aux deux responsables le 15 décembre 2020 au plus tard. Une première version des articles devra être rendue le 15 juin 2021, pour une parution au premier semestre 2022.

Les auteurs sont invités à consulter les consignes aux auteurs.

Argument

Si la science-fiction est présente à la télévision depuis ses débuts, elle a gagné en visibilité sur le « petit écran » au fil des décennies, profitant, comme d’autres genres télévisuels, de l’augmentation de la production annuelle des séries télévisées atteignant des « pics » sans cesse dépassés. Au sein de cette nouvelle forme d’expression et de consommation de la culture populaire, le « supergenre » qu’est la science-fiction (Gunn) s’impose notamment depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000 comme une valeur sûre. Cette recrudescence du genre sous forme sérielle dans le contexte ultra contemporain de la culture de l’écran (Serroy, Lipovetsky), de l’hyperconnectivité (Gervais) et de la création de mondes imaginaires transmédiatiques (Besson) marqués par une forte intermédialité (Cornillon), mérite une analyse plus approfondie. Continuer la lecture de Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

Parution : Les Novellisations pour la jeunesse

Laurent Déom et Benoît Glaude (dir.)

Les Novellisations pour la jeunesse. Nouvelles perspectives transmédiatiques sur le roman pour la jeunesse

Louvain-la-Neuve : Academia, coll. « Texte-Image », 2020, 330 p., 34 EUR, 330 p., 34 EUR, 9782806105165

 

Cet ouvrage collectif aborde les transpositions littéraires, à destination de la jeunesse, d’œuvres issues d’autres médias que la littérature : romans et albums transmédiatiques, du XIXe au XXIe siècle, qui proviennent de médias aussi divers que le film et le dessin animé, la série et le jeu télévisés, le manga et la bande dessinée, la peinture et la carte géographique.

Table des matières

INTRODUCTION

  • Les novellisations pour la jeunesse, un continent à explorer (Benoît Glaude & Laurent Déom)
  • Nouvelles recherches sur la novellisation (Jan Baetens)

LES BIBLIOTHEQUES « ROSE » ET « VERTE »

  • Entretien avec Sophie Marvaud, novélisatrice chez Hachette jeunesse (2005-2016) (Prisca Grignon)
  • « Pas de baratin… » Les Galapiats (Pierre Gaspard-Huit), de l’écran au roman (Laurent Déom)
  • Novellisation des mangas Dragon Ball, One Piece et Naruto : recréation d’un objet transculturel (Bounthavy Suvilay)
  • L’émission dont vous êtes le héros. Novélisations « interactives » de jeux télévisés (Laurent Bozard)

L’ALBUM ET LA NOVELLISATION VISUELLE

  • La novellisation dans la stratégie transmédiale de Casterman (années 1960 – années 1980) (Florian Moine)
  • Du poème filmique aux livres illustrés de photographies, les films d’Albert Lamorisse (Laurence Le Guen)
  • La novellisation comme « pont des arts » (Ivanne Rialland)

DES AUTONOVELLISATIONS POUR LA JEUNESSE

  • L’Île au trésor de Stevenson, le roman de la carte ? Étude sur l’hypothèse d’une novellisation cartographique (Sabrina Messing)
  • Où sont les anti-anti-adaptations ? Dave Eggers coscénariste et adaptateur de Where the Wild Things Are (Fanny Geuzaine)
  • Stratégies novellisatrices à l’origine du mini-roman (Stéphanie Delneste)

NOVELLISER POUR RENOUVELER: RESTER JEUNE GRACE A LA NOVELLISATION

  • Mettre en mots un esprit pop : les novellisations de Bibi & Tina et de Hanni & Nanni (Élodie Malanda)
  • Une lecture palimpseste des contes : le roman du film Descendants (Bochra Charnay)
  • Les Premiers de Xabi Molia. Une novellisation littéraire du genre superhéroïque pour une jeunesse prolongée (Chris Reyns-Chikuma)
  • Les aventures de Tintin dans la littérature américaine (Frederic Tuten et Alexander Irvine) (Maaheen Ahmed & Benoît Glaude).

 

Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Rémi Cayatte & Anaïs Goudmand (dir.), 2020, « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37.

Ce numéro des Cahiers de Narratologie réunit des articles issus d’une partie des interventions qui ont eu lieu lors des premières Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, organisées à l’initiative de l’Association internationale des chercheurs en littératures populaires et culture médiatique, du 11 au 13 octobre 2018 à l’Université Paris Nanterre et à l’Université Paris Sorbonne.  Suivant le principe d’une publication multi-support, il sera suivi par des dossiers à paraître dans diverses revues (Belphégor, Le Pardaillan, Sciences du jeu…).

Les articles réunis ici ont pour objectif commun d’aborder les fictions non pas à l’échelle d’un seul média, mais à l’échelle de l’écologie médiatique au sein de laquelle elles s’inscrivent. Tout en adoptant des perspectives différentes (diachroniques, historiques, économiques, conceptuelles), ils s’inscrivent dans une approche transmédiale en abordant différentes comparaisons entre des objets médiatiquement hétérogènes pour en faire ressortir les multiples points de contact sur le plan narratologique. Continuer la lecture de Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Appel à communications : Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia

« Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia »

Journée d’études interdisciplinaire

Cette journée d’études, qui aura lieu le 20 novembre 2020 à l’Université Côte d’Azur, entend préparer les travaux d’un colloque international prévu pour le printemps 2021 ainsi que la création, à l’Université Côte d’Azur, d’un Observatoire du Récit Criminel (ORC-UCA).

Date limite d’envoi des propositions : 10 août 2020

Télécharger le texte de l’appel

Dans ce cadre évolutif, on souhaite explorer l’actuel écosystème transmédiatique afin de privilégier l’analyse des modalités de création, production, diffusion et réception dans de multiples médias d’œuvres de fiction ayant en partage la représentation de la criminalité organisée. En effet, sans négliger les apports critiques déjà disponibles, il ne s’agit pas ici de se consacrer à des problématiques générales, de privilégier le débat sur les nouveaux usages transmédiatiques des histoires ou, comme cela a été fait à de nombreuses reprises dans la dernière décennie, sur la définition même de transmédialité. Il s’agit plutôt de tester les acquis et de faire avancer la réflexion in vivo. Continuer la lecture de Appel à communications : Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia

Parution : Cahiers Robinson n°47, ROALD DAHL, LA FABRIQUE D’UN IMAGINAIRE

Noëlle Benhamou et Philippe Blondeau (éd.)

Le succès des livres de Roald Dahl tient en grande partie à l’efficacité d’un imaginaire à la fois singulier et riche de résonances universelles, qui mêle habilement les registres, oscillant toujours entre l’humour et la cruauté, entre le réel et le surnaturel, entre la morale et la dérision. C’est le travail de cet imaginaire, si reconnaissable et si séduisant par ses ambiguïtés même, que l’on se propose ici d’interroger. Il s’agit d’en explorer les origines, l’élaboration et le fonctionnement, selon des perspectives historiques, génériques, thématiques et transmédiatiques. En s’appuyant à la fois sur les œuvres pour adultes et sur les œuvres pour la jeunesse on s’intéresse notamment aux diverses formes d’intertextualité, aux stratégies développées en fonction des publics et des médias, à la question des genres et des registres, aux données biographiques et à leurs échos dans l’œuvre.

Source : Artois Presses Universités

Florent Favard (Université de Lorraine)

Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’IECA de Nancy, Florent Favard se spécialise dans la théorie et la pratique du cinéma, de l’audiovisuel et du transmédia, et plus spécifiquement sur la complexité narrative des séries télévisées contemporaines. Il travaille sur les genres de l’imaginaire dans une perspective narratologique contextualiste et transmédiale, et a notamment publié Écrire une série TV aux PUFR (2019) et Le récit dans les séries de science-fiction chez Armand Colin (2018).

Domaines de recherche

  • Complexité narrative des séries télévisées
  • Mondes fictionnels en régime sériel
  • Genres de l’imaginaire dans l’audiovisuel
  • Narratologie transmédiale

Site personnel : http://florentfavard.com/

APPEL À COMMUNICATION : MONDES IMAGINAIRES ET UNIVERS TRANSMÉDIATIQUES

La date limite d’envoi des propositions pour le colloque « Mondes imaginaires et univers tansmédiatiques » a été repoussée au 1er mars 2020

Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) 

Observatoire des Mondes Imaginaires (OMI) 

7, 8 et 9 avril 2020 à Toulon, France

Texte de l’appel

Les propositions devront être envoyées sous format *.doc ou *.docx à l’adresse de messagerie suivante : ugo.roux@univ-amu.fr, laurent.collet@univ-tln.fr, anne.gagnebien@univ-tln.fr et alessandro.leiduan@univ-tln.fr.