Archives par mot-clé : transmédialité

Appel à contributions : Bande dessinée et partage des savoirs (revue Épistémocritique)

Bande dessinée et partage des savoirs

Revue Epistémocritique.

Date d’échéance : 7 mai 2024

Numéro dirigé par Margot Renard (Université de Gand) & Axel Hohnsbein (université de Bordeaux, SPH).

Texte de l’appel :

En 2016, l’astronaute français Thomas Pesquet file en vaisseau spatial vers la Lune, observé avec attention par le grand public et par les médias. Un an plus tard, Marion Montaigne raconte l’expérience dans sa bande dessinée Dans la combi de Thomas Pesquet publiée chez Dargaud, vite devenue un classique en matière de vulgarisation scientifique, et sélectionnée pour le Fauve d’or à Angoulême en 2018. Sept ans après, la bande dessinée de vulgarisation poursuit sa croissance : de nombreuses entreprises éditoriales ont simultanément vu le jour, au travers de collections spécifiques (La Petite Bédéthèque des Savoirs, Sociorama, Octopus…) et de partenariats éditoriaux entre maisons spécialisées (Fayard et Glénat, les Éditions du Musée du Louvre et Futuropolis, La Découverte avec La Revue dessinée et Delcourt…). Ces succès éditoriaux s’inscrivent dans un fort contexte de redéfinition des supports de la vulgarisation : si les chaînes youtube, émissions radio et podcasts, mini-séries et documentaires TV, expositions interactives et autres jeux de société à visée vulgarisatrice se multiplient à l’heure actuelle, le secteur plus ancien de la presse imprimée de vulgarisation scientifique se trouve actuellement dans une situation délicate, poussant un titre centenaire tel que Science & Vie à redéfinir sa ligne éditoriale dans la douleur, tandis que le mensuel La Recherche s’est réinventé sous la forme d’un mook trimestriel. Continuer la lecture de Appel à contributions : Bande dessinée et partage des savoirs (revue Épistémocritique)

Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

13-15 février 2025

Nîmes

Date d’échéance : 14 juin 2024

Texte de l’appel :

Qui n’a pas frémi lorsque Maximus retire son casque devant le cruel empereur Commode ? Qui n’a pas ri des jeux de mots d’un Astérix en Égypte ou en Chine ? Qui n’a pas compati aux malheurs de Katniss Everdeen, jetée dans la terrible arène du Capitole ?

Depuis une vingtaine d’années, se multiplient films et séries dont l’action se déroule, au moins en partie, dans une Antiquité plus ou moins imaginaire. Ils contribuent à réinventer un genre cinématographique que beaucoup donnaient pour disparu depuis les années 60 : le péplum. Souvent désignés comme des « post-péplums » (Aknin 2009) ou des « néo-péplums » (De Baecque 2013), ces productions ont renouvelé la présence de l’Antiquité au cinéma et sont aujourd’hui l’un des principaux lieux où se fabriquent les imaginaires de l’histoire antique.

C’est sur cette nouvelle vague de péplums que ce colloque se propose de revenir, pour interroger les renouvellements d’un genre plus que jamais transmédiatique, qui s’écrit désormais aussi bien au cinéma que dans des séries, des bandes dessinées, des romans, des jeux vidéo, bravant les frontières des genres comme des siècles. Continuer la lecture de Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts

Ouvrage collectif – Séminaire en hybride – Journées d’étude en 2025

Nantes Université

Date d’échéance : 30 juin 2024

Texte de l’appel :

Comme le rappelle le Dictionnaire critique de la mythologie, réalisé sous la direction de Jean-Loïc Le Quellec et Bernard Sergent (CNRS Éditions, 2017), le mot folklore « fut créé en 1845 par l’antiquaire anglais William John Thoms pour remplacer l’expression popular antiquities et rendre le mot allemand Volkskunde, utilisé depuis la fin du XVIIIe siècle ».

Dans le cadre des recherches contemporaines, Marija Stanonik, ethnologue et chercheuse à l’Institut de folkloristique de l’Académie des Lettres et des Sciences de Slovénie, a également proposé le concept de slovstvena folklora (« folklore littéraire ») dans plusieurs ouvrages, dont Slovstvena folkloristika (2008 ; trad. fr. Le Folklore littéraire, approche pluridisciplinaire d’un phénomène syncrétique, 2009). Le folklore littéraire désigne « cette partie du folklore qui utilise les mots comme moyen d’expression ». Marija Stanonik montre qu’il n’existe pas de barrière entre cette littérature « plurielle », d’origine orale, et la littérature écrite, « singulière » (mais on pourrait dire la même chose à propos du rapport entre folklore et arts non verbaux) ; car tous s’enrichissent mutuellement et invitent à des approches pluridisciplinaires. Continuer la lecture de Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Lieu : Université Paris Cité, salle 679C, Bâtiment des Grands Moulins, esplanade Vidal-Naquet, bâtiment C, 6e étage

Attention : ne pas confondre le bâtiment des Grands Moulins avec la Halle aux Farines, de l’autre côté de l’esplanade. En arrivant depuis la passerelle, il s’agit du grand bâtiment administratif sur votre gauche. L’entrée se fait au niveau de la grille située près de la sculpture de bateaux “Monochrome for Paris” de Nancy Rubins

 À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Interventions

  • Laurence Riu-Comut (Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Quand le roman contemporain compose avec les films de genre : formes et enjeux de la transposition intermédiale du western et du film noir
  • Ada Lipman (INALCO) : Bien plus que des comédies musicales kitsch : comment étudier le cinéma populaire hindi (Bollywood) ?
  • Enzo Le Guiriec (Université Jean Moulin Lyon 3) : Le fait religieux japonais dans le jeu vidéo et le dungeon crawler

Continuer la lecture de Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Du film au roman, du roman au film : l’affiche comme passerelle »

21 mars 2024

Bibliothèque des Cinémas Studio

Journée d’étude organisée par Sophie Mentzel, Marine Miquel et Delphine Robic-Diaz, du laboratoire ICD  de l’Université de Tours.

Date d’échéance : 31 décembre 2023

Texte de l’appel :

Les affiches de films sont une ressource trop méconnue et négligée scientifiquement. Pour preuve, aucune méthodologie, aucun état de l’art n’existe encore pour se saisir de cette matière dont l’analyse du discours demande de croiser les approches plastiques avec des enjeux de communication autour des productions culturelles.

Cette Journée d’Etudes se propose de se concentrer sur le rapport entretenu par les affiches de films avec les premières de couverture de romans, qu’il s’agisse d’adaptations ou de novellisations. Ce mouvement peut être appréhendé, en effet, comme une influence réciproque, permettant d’inscrire des représentations dans un imaginaire collectif transartistique (du film au roman, du roman au film, comme l’indique le titre de cette manifestation), mais aussi transmédial (si l’on considère les premières de couverture de romans et les affiches de films comme des supports médiatiques s’inscrivant dans un imagier du temps long) voire sur une échelle internationale à partir des différentes affiches d’une même adaptation conçues spécifiquement pour chaque territoire d’exploitation (analyse croisée des codages culturels). Continuer la lecture de Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Appel à communications : Atelier 2 – Adaptations et animation

Atelier 2 : Adaptation et Animation

Du 15 au 19 juin 2024

Université McGill Montréal, Québec, Canada

Echéance des propositions : 15 janvier 2024

Organisé par : John Harbour (Université Laval, Québec) et Marie Pascal (King’s University College, London), dans le cadre du colloque annuel 2024 de l’APFUCC.

Pour voir l’appel à communications : Atelier_2_Adaptations_animees

Appel à communications : Quand la science-fiction change le monde… XIIe Colloque Stella Incognita (Aix-Marseille)

Quand la science-fiction change le monde… XIIe Colloque Stella Incognita

10 à 12 avril 2024.

Aix-Marseille Université.

Date d’échéance : 20 novembre 2023.

Colloque international et pluridisciplinaire, organisé par Collectif Esprit Futur et l’association Stella Incognita, en partenariat avec les laboratoires d’Aix-Marseille Université (PSYCLE, LERMA, LESA, CIELAM, CGGG et l’institut InCIAM).

Texte de l’appel

Version française – English version below 

Comme personne ne connaît le futur, nul ne peut s’en dire expert. Néanmoins, puisque chacun se projette vers le futur, nous en construisons tous forcément un récit, et même un bouquet de récits multiples, où s’entremêlent toutes les questions possibles. Cet appel à communications s’adresse donc à de nombreux domaines disciplinaires pour envisager intuitivement des futurs probables, plausibles, possibles (Voros, 2006), ou significatifs dans ce qu’ils donnent à penser et à vivre par procuration. Si les autres littératures de l’imaginaires (Fantasy, Fantastique) reposent sur un saut hors du réel, nous voudrions dans cet appel porter le regard sur nos relations avec les changements du monde, ce qui correspond plutôt à la science-fiction, même s’il existe plusieurs définitions du genre « science-fiction ». Continuer la lecture de Appel à communications : Quand la science-fiction change le monde… XIIe Colloque Stella Incognita (Aix-Marseille)

Appel à contributions : Fabula-LhT : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Fabula-Lht : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Date d’échéance : 5 février 2024.

Appel à contributions pour un prochain numéro de la revue Fabula-LhT : littérature, histoire, théorie.

Sous la direction de Yasmina Foehr-JanssensSimone VenturaCamille Carnaille et Prunelle Deleville.

Texte de l’appel

Quels profits intellectuels y aurait-il à penser le phénomène de sérialité narrative à partir d’un corpus non borné historiquement ? Qu’apprendrions-nous en traitant dans un même sommaire des œuvres antiques, médiévales, modernes et contemporaines ? Dans le prolongement d’un colloque ayant eu lieu à Genève en janvier 2023, ce prochain numéro de Fabula-LhT assemblera des contributions portant sur les formes de sérialité narratives comme phénomène culturel, dans une perspective de littérature globale. Continuer la lecture de Appel à contributions : Fabula-LhT : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Appel à communications : La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle

La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle 

11 et 12 juin 2024.

Université Sorbonne Paris Nord (Villetaneuse) – Campus Condorcet (Aubervilliers).

Date d’échéance : 31 décembre 2023.

Colloque organisé par Christèle Couleau et Jean-Marc Baud, en partenariat avec le laboratoire Pléiade, Médialect, le FNRS et l’université de Namur.

Texte de l’appel

Présentation de la Volte

La Volte est une maison d’édition française indépendante, fondée en 2004 par Mathias Échenay, en vue de publier le deuxième roman d’Alain Damasio, La Horde du Contrevent, devenu l’un des succès majeurs de la science-fiction française du XXIe siècle. À l’image de son auteur-phare, la Volte a développé une posture éditoriale originale qui mêle récits d’anticipation et réflexions critiques, expérimentations littéraires et prises de position politiques. Elle se situe à la jonction du champ de la science-fiction et de la littérature dite générale. Continuer la lecture de Appel à communications : La Volte : vingt ans d’édition à contrevent. Poétiques et politiques de la science-fiction au XXIe siècle

APPEL À CONTRIBUTIONS : LITTÉRATURE DE JEUNESSE ET CULTURES TRANSMÉDIATIQUES : CRÉATION, RÉCEPTION, MÉDIATION.

Littérature de jeunesse et cultures transmédiatiques : création, réception, médiation. Quatrième Biennale de la Littérature de jeunesse

27-28 juin 2024

Cergy

Échéance des propositions : 30 octobre 2023

Organisé par les laboratoires EMA (CY Cergy Paris université) et Textes et Cultures (Université d’Artois) avec le soutien de l’Inspé de l’Académie de Versailles

À l’instar de la production culturelle contemporaine, la littérature de jeunesse n’échappe pas au courant actuel d’hybridation et de métissage des arts et des médias. Les phénomènes de transmédialité, d’intermédialité et de transmédiatisation prennent en effet une ampleur considérable dans nos pratiques culturelles. Ces notions, mobilisées par plusieurs disciplines (sciences de l’information, études littéraires, études cinématographiques) et dans des cadres théoriques divers, reçoivent des définitions différentes selon leurs contextes d’emploi, mais témoignent toujours du fait que l’hypertextualité définie par Genette (1982) a dépassé le seuil des textes écrits et englobe les oeuvres dans un mouvement d’ensemble, qui les voit circuler d’un média à l’autre, sans que la littérature soit nécessairement première ou occupe une place singulière. Le phénomène de polyexploitation remonte au moins au XIXe siècle (Letourneux, 2008), mais il revêt une importance particulière dans le paysage éditorial et commercial actuel, d’une part par son caractère massif, d’autre part par le resserrement temporel qui peut aller jusqu’à l’émergence simultanée de formes médiatiques diverses d’une même oeuvre. Les jeunes bénéficient de la possibilité de retrouver le même monde fictionnel sous plusieurs formes : dans des romans, des bandes dessinées, des mangas, des jeux-vidéos, des séries et/ou des films, au coeur de jeux de société ou de jeux de rôle, ou encore sous l’apparence de figurines ou de jouets. Le public peut alors s’immerger dans un univers qu’il affectionne au travers de médias différents, renouveler le plaisir de la fiction en redécouvrant les aventures des personnages sur d’autres supports, en multipliant les rencontres qui permettent parfois l’entretien d’une relation fanique vis-à-vis des personnages et de l’univers, en favorisant la circulation entre postures de lecteur, spectateur, joueur, auteur de fanfiction. Ce gout de l’itération et du ressassement (Eco, 1993) est favorisé par la technologie moderne et la numérisation de l’environnement, qui véhiculent et modifient les formes des médias, qu’ils aient préexisté ou non à l’apparition du numérique. La facilité d’accès à de multiples canaux de diffusion et l’écranisation des pratiques de loisirs contribuent ainsi au déploiement plurimédiatique d’univers fictionnels, désormais ancré dans les politiques de production et attendu du public.
Le but de la Quatrième Biennale de la littérature de jeunesse est d’éclairer les enjeux de l’inscription de la littérature de jeunesse dans une culture transmédiatique sur les plans de la création, de la réception et de la médiation.

Continuer la lecture de APPEL À CONTRIBUTIONS : LITTÉRATURE DE JEUNESSE ET CULTURES TRANSMÉDIATIQUES : CRÉATION, RÉCEPTION, MÉDIATION.