Archives par mot-clé : théorie du récit

Parution : “Sérialité et transmédialité”

Sérialité et transmédialité : Infinis des fictions contemporaines, de Claire Cornillon, Éditions Honoré Champion (Bibliothèque de littérature générale et comparée n°155), 2018

Sérialité et transmédialité sont deux facettes fondamentales des fictions contemporaines qui tendent à dépasser les frontières des formes, des genres et des supports. Il s’agit ici de tenter de repenser certaines catégories de théorie littéraire à l’aune de ces phénomènes pour en analyser les paradoxes, mais aussi pour mettre en lumière la place de la fiction dans le monde contemporain. Multiplication des récits, passerelles entre différents médiums, participation des publics ouvrent à des possibilités que les œuvres n’ont pas encore fini d’explorer. Cependant, ces objets mais aussi les discours portés sur eux et la doxa qui s’élabore dans l’imaginaire collectif révèlent également certaines dynamiques idéologiques plus ou moins explicites. Les problématiques esthétiques rencontrent dès lors des enjeux philosophiques et politiques tels que le rapport à la vérité, la définition du réel ou la question de la liberté.

Claire Cornillon est Maîtresse de Conférences en Littérature Comparée à l’Université de Nîmes. Ses travaux récents portent essentiellement sur la narration et la fiction, en particulier dans les séries télévisées. Elle a co-dirigé le projet Narrations sérielles et Transmédialité à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3 et fait partie du groupe de recherche GUEST (Groupe Universitaire d’Etudes sur les Séries Télévisées). Elle a co-dirigé les ouvragesFin(s) du monde (Pendragon, 2013) et Ce que le récit ne dit pas (Presses Universitaires François Rabelais, 2015).

La Table des matières est disponible sur la fiche de cet ouvrage, à l’adresse : www.honorechampion.com

Parution: Gérard Genette, Des genres et des oeuvres.

Gérard Genette, Des Genres et des oeuvres

Paris, Éditions du Seuil, collection “Points Essais”

528 p. – 9 €

Ce volume réunit sept textes tirés de Figures IV et de Figures V. Écrits et publiés après L’Oeuvre de l’art, ils en précisent et en justifient le propos, qu’ils prolongent en une interrogation d’ensemble sur la relation esthétique en général, l’art et la littérature en particulier, et le rapport qui s’y manifeste entre les genres et les oeuvres – dont une mérite un détour et un hommage particulier : celle de Chateaubriand. Un mode de création inclassable ou transversal, le comique, jusqu’ici – depuis la perte du légendaire Traité d’Aristote – dédaigné ou négligé par les poétiques classiques et modernes, y fait son apparition sous ce titre stimulant : « Morts de rire ».

Cet ouvrage est composé d’une sélection de textes issus de Figures IV (1999) et de Figures V (2002).

Conférences du Réseau Romand de Narratologie

Conférences organisées par le RRN (Réseau Romand de Narratologie)

Au mois de mars 2012, Philippe Roussin, membre du Centre de recherche sur les arts et le langage (EHESS-CNRS), donnera deux conférences publiques à l’Université de Lausanne. L’entrée est libre et aucune inscription n’est obligatoire. Pour imprimer l’annonce, cliquez sur le lien.

Lundi 12 mars 2012, de 13:15 à 14:45
UNIL-Dorigny, bâtiment Anthropole, salle 3139, troisième étage
Généalogie des théories du récit

Mardi 13 mars 2012, de 15:15 à 16:45
UNIL-Dorigny, bâtiment Anthropole, salle 2055, deuxième étage
Personnage et narratologie contemporaine