Archives par mot-clé : star

Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Intensive seminar : “Stars, Myths and Politics”

June 8-18 2021

NYU Paris – 57 boulevard Saint-Germain, Paris 5e

Instructor: Prof. Ludovic Cortade (New York University)

This intensive seminar (4 to 5 hours per day) is open to graduate students and scholars with an interest in French cinema and theory. Discussions are conducted in English. 

Presentation

 Myths are incarnated by actors on the screen. Movie stars like Charlie Chaplin, Brigitte Bardot, Jean Gabin, Greta Gardo, Marlon Brando or Catherine Deneuve form idealized images. To study the stars and the myths of cinema is, therefore, to analyze the way in which films generate and reflect a “collective instinct” (André Malraux) validated by the public.

Cinematic myths are the product of a sociological context: as André Bazin put it, every film is a “social documentary” revealing our beliefs, our aspirations, and our dreams throughout history. In this seminar, participants will discuss myths in cinema as the main entry point to politics and history. Students will analyze film form, narratives, aesthetics and critical texts through the lens of models of nation, class, ethnicity and gender in French society.

In light of landmark films and key theoretical texts, students and auditors will analyze how the first generation of French directors and film critics (Canudo, Delluc, Malraux, Bazin, Morin) laid the foundations of the mythical function of cinema.

Participants will also discuss how the birth of a new generation of French actors, directors and theorists in the second half of the 20th century debunked the collective beliefs and the ideology underlying stardom. Barthes’s “mythologies,” Brecht’s “distancing,” Godard’s iconoclasm and the Marxist stance of the Cahiers du cinéma film critics all called into question the “mythical” representations of nation, class, gender and ethnicity in French cinema.

The moviegoers and the citizens of France then ushered in an “age of suspicion,” which was twofold: the desacralization of the film industry brought on by the advent of television and the dissemination of stardom through social media went hand in hand with the crisis of collective beliefs and confidence that characterized politics in France at the end of the 20th century. The dusk of stardom paved the way for nostalgic intertextuality, pastiche and irony.

Theorists, directors and films discussed in the seminar include (by alphabetical order): Louis Aragon, Antonin Artaud, Roland Barthes, André Bazin, Walter Benjamin, Bertolt Brecht, Riciotto Canudo, Louis Delluc, Jean Epstein, Hegel, André Malraux, Marcel Mauss, Edgar Morin, Paul Valéry.

About the instructor

Ludovic Cortade is Associate Professor in the Department of French Literature, Thought and Culture and an Associate faculty in the Department of Cinema Studies (Tisch School of the Arts) at New York University. Cortade is the author of Cinéma de l’immobilité : style, politique, réception and Antonin Artaud – la Virtualité incarnée. His research fields include : History, Aesthetics, Theory of French Cinema ; French Literature and Film ; Politics of Film ; Cinematic Representations of Space. His articles and book chapters focus on Godard, Truffaut, Renoir, Malle, Leiris, Epstein and Bazin.

Contact

lc104@nyu.edu

Continuer la lecture de Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Parution : En cas de malheur, de Simenon à Autant-Lara

Sorti dans les salles à une période charnière, le film En cas de malheur de Claude Autant-Lara (1958) fait ici l’objet d’une analyse approfondie qui porte à la fois sur l’écriture scénaristique, le contexte sociohistorique et les modalités de la transposition à l’écran du roman homonyme de Georges Simenon. Alain Boillat envisage les différentes variantes conçues par les scénaristes dans une perspective narratologique et d’étude des normes de genre. Ce faisant, il propose une méthodologie favorisant l’application au cinéma de la génétique des textes littéraires, et renouvelle plus largement l’étude du phénomène de l’adaptation. En discutant certains aspects du récit filmique (point de vue, flash-back, etc.), l’ouvrage montre combien le personnage ne peut être appréhendé au cinéma sans la prise en considération de la vedette qui l’incarne. Or En cas de malheur réunit les deux plus grandes stars qu’ait connues le cinéma français : d’un côté Brigitte Bardot, nouvelle icône de la féminité qui présage les bouleversements sociaux des années 1960, de l’autre Jean Gabin, associé à une image de la virilité issue des années 1930.

Alain Boillat, En cas de malheur, de Simenon à Autant-Lara (1956-1958). Essai de génétique scénaristique, Genève, Droz, 2020.

Pour en savoir plus ou commander l’ouvrage : https://www.droz.org/fr/7275-9782600060462.html

APPEL à contribution : Musidora, qui êtes-vous ?

Appel à contributions pour un colloque ayant lieu du 18 au 20 novembre 2020 à Paris.

En forme de point d’interrogation, une tête de femme cagoulée de noir s’affiche sur les murs des villes de France et d’ailleurs. Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? C’est Irma Vep, alias Musidora, alias Jeanne Roques, muse-artiste, femme et vamp, née à Paris en 1889 et amenée à figurer pour toujours au firmament des étoiles du cinéma mondial.

En 1915, elle apparaît au public moulée d’un collant noir et courant sur les toits de Paris dans Les Vampires, serial culte de Louis Feuillade. Le mythe est en marche. Les yeux sont fascinés et les cœurs s’enflamment. Les poètes, parmi eux les futurs surréalistes, fixeront son image par les mots et contribueront à son immortalité.

Continuer la lecture de APPEL à contribution : Musidora, qui êtes-vous ?

Appel à contributions : "Les stars du petit écran", revue Télévision

APPEL À PROPOSITIONS D’ARTICLES

« Les stars du petit écran », revue Télévision

La revue Télévision (Éditions du CNRS) prépare un dossier thématique sur « Les stars du petit écran » pour une publication prévue en mars 2015

Le terme de star est ici entendu dans une acception large (pas restreinte aux comédiens) : les animateurs, les speakerines, les journalistes, les candidats de la téléréalité, etc.

L’appel concerne les chercheurs issus de plusieurs disciplines : histoire, sociologie, anthropologie, sémiologie, économie, sciences de l’information et de la communication, droit.

Parmi les pistes possibles, le dossier s’intéresse aux thèmes suivants :

Les formes spécifiques de la starification à la télévision

La télévision comme machine à produire une célébrité d’une nature très particulière . Qu’est-ce qu’une star de télévision ? À partir de quel moment peut-on parler de star ? Qui fait la star ? La star est-elle construite par l’émission ? Par la chaîne ? Le public ? Comment se construisent les carrières à la télévision ? Les modes de consécration des stars ont-ils évolué avec le temps ? Quel rôle joue la presse télévisuelle dans la starification ? Les « stars » se reconnaissent-elles à leur comportement ? Ont-elles un traitement télévisuel spécifique ? Sont-elles attachées à une chaîne ou peuvent-elles migrer d’une chaîne à l’autre, être reçues dans des émissions qui ne sont pas les leurs ?

Les stars de la télévision sur le marché du travail

D’où viennent les stars de télévision, comment se construisent leurs parcours, y a-t-il des schémas de carrière ? La starification télévisuelle est-elle dangereuse pour les comédiens voulant se faire reconnaître dans des secteurs plus « légitimes » comme le cinéma ou le théâtre ? Comment se négocient les transferts de la télévision vers la radio, le cinéma, le théâtre, et inversement.

La vie sociale et économique de la star

Les revenus des stars de la télévision, les contrats, la marge de manœuvre des dirigeants face aux stars. Les obligations de promotion vis-à-vis du public. Comment les stars sont-elles perçues et acceptées par les autres professionnels du petit écran ? Y a-t-il un modèle universel de la starification télévisuelle ou différentes cultures télévisuelles qui ont chacune leurs stars privilégiées ?

La star et son public de téléspectateurs

Les liens particuliers des téléspectateurs aux stars du petit écran. Les formes d’appropriation de la star à travers les produits dérivés et les pratiques fans. Qu’est-ce que le public attend d’une star de télévision ? Comment la star interagit avec son public ?

Les responsables du dossier sont Dominique Pasquier (sociologue, directrice de recherche au CNRS) et Myriam Tsikounas (historienne, professeur à l’Université Paris 1). Les projets peuvent leur être envoyés aux adresses mails suivantes :

Les propositions, qui seront examinées en double aveugle par des membres du comié de rédaction et des chercheurs extérieurs à celui ci, ne devront pas dépasser 1000 mots (environ 6.000 signes, deux pages et demie). Elles indiqueront de façon précise les méthodes utilisées (corpus étudié ou terrain réalisé) et les pistes de recherche qui seront développées dans l’article.

Calendrier

Envoi des propositions : avant le 1er septembre 2013 ;

Réponse des organisateurs aux projets d’articles : 30 octobre 2013 ;

Date limite de réception de la première version des articles : 1 mai 2014 ;

Articles définitifs : 15 octobre 2014.