Archives par mot-clé : sport

Appel à communications : Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)

Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)

La Rochelle Université

Date d’échéance : 19 avril 2024

Texte de l’appel :

C’est principalement le XIXe siècle, et les profonds changements technologiques, sociaux et économiques dus à la seconde révolution industrielle, qui vont poser les bases de ce qui deviendra le mouvement environnementaliste dont différentes branches se développeront à partir des années 1960. Parallèlement, les cultures populaires produisent des œuvres de fiction où les auteurs interrogent la préservation de l’environnement et questionnent les conséquences de nos modes de vie sur la planète. Ainsi sont publiés des récits qui mettent en exergue les conséquences désastreuses que les sociétés humaines peuvent avoir sur les écosystèmes, imaginant aussi des modes de vie alternatifs. Le roman de Frank Herbert, Dune, 1965, est un exemple très connu et représentatif de récit de science-fiction qui traite de l’impact ravageur de l’exploitation des ressources naturelles et prône la préservation des écosystèmes, mais il n’est pas le seul. Continuer la lecture de Appel à communications : Urgence climatique : quand les cultures populaires crient au réveil écologique (La Rochelle)

Appel à contributions : Sport et littérature pour la jeunesse : d’autres regards sur les corps en mouvement ? (Université de Franche-Comté et Centre national de la littérature pour la jeunesse)

Colloque international : Sport et littérature pour la jeunesse : d’autres regards sur les corps en mouvement ?

13 et 14 juin 2024

Paris (Petit auditorium de la BNF & médiathèque Marguerite Duras)

Nouvelle échéance des propositions : 20 novembre 2023

Organisé par le laboratoire C3S (Culture, Sport, Santé, Société – UR 4660) de l’Université de Franche-Comté et le Centre national de la littérature pour la jeunesse.

Présentation du colloque

De nos jours, l’actualité sportive, très souvent compétitive, spectacularisée ou professionnelle, bénéficie d’un large traitement médiatique1 offrant une vision réductrice d’un sport qui n’est alors envisagé qu’au prisme de la performance2. À l’écran dans les supports imprimés ou sur la toile numérique, les images fixes ou animées imposent fréquemment à leurs différents publics une représentation normée et standardisée du sport et des corps en mouvement. Cependant, la vision conforme à l’idéal d’un sport compétitif, massivement répandue dans différents médias (presse écrite3, télévision4, etc.), n’est pas unique. De nombreuses autres mises en scène du sport existent et en donnent une vision plus étendue. Elles mettent alors en avant la variabilité des formes de pratiques sportives (éducatives, compétitives, récréatives, ludiques, hygiéniques, festives, etc.) et permettent de saisir les pratiques corporelles dans leur diversité culturelle et symbolique.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Sport et littérature pour la jeunesse : d’autres regards sur les corps en mouvement ? (Université de Franche-Comté et Centre national de la littérature pour la jeunesse)

Appel à contributions : Il était une fois… Contes, corps et sports (Université de Franche-Comté)

Journée d’étude : Il était une fois… Contes, corps et sports

Vendredi 13 octobre 2023 – Université de Franche-Comté, Besançon, Laboratoire C3S (UR 4660)

Échéance des propositions : 15 mai 2023

Organisée par Lucas Profillet et Audrey Tuaillon Demésy

Fréquemment introduit par la formule « Il était une fois », le conte a cette particularité d’être une « temporalité intemporelle » (Chouvier, 2018 : 26), transmis d’abord oralement de génération en génération, sans auteur nécessairement identifié. D’ailleurs, le conte merveilleux, grâce à sa temporalité cyclique, permet d’extraire le récit d’une époque déterminée. Malgré tout, le conte perdure cependant à travers les diverses adaptations dont il fait l’objet, entre culture savante et culture populaire (Soriano, 1968). De fait, l’origine difficilement identifiable des récits contés leur confère un caractère « ouvert », protéiforme, et leur malléabilité est propice à la création. À cet égard, les conteurs peuvent jouer le rôle de passeurs, adaptant à l’envie des motifs anciens pour en proposer une nouvelle lecture, teintée du contexte de l’époque dans laquelle ils prennent vie.

Cette journée d’étude envisage plus spécifiquement de questionner la place et le rôle joués par la corporéité et les activités physiques dans le support de narration qu’est le conte. En effet, certains contes de fées bien connus, comme Cendrillon dans ses différentes versions ou L’Intrépide Soldat de plomb d’Hans Christian Andersen, mettent en scène des corps dansant et il est indéniable que ces récits, parmi de nombreux exemples, dévoilent des perceptions des corps différentes de celles habituellement analysées dans le champ des sciences du sport, notamment. Ainsi, les productions académiques, foisonnantes sur le conte, ne serait-ce qu’en France ou en Europe, qui en explore les richesses anthropologiques, historiques, ou encore psychanalytiques (Bettelheim, 1976 ; Bricout, 2005 ; Hernandez, 2006 ; Valière, 2006 ; Velay-Vallantin, 1992 ; etc.), offre une vaste assise pour envisager d’approfondir la question spécifique du corps et des activités physiques au sein de ces productions culturelles. Cette journée d’étude sera donc l’occasion de proposer un temps d’échange et de réflexion centré sur cette thématique particulière, encore trop peu abordée dans la littérature scientifique. Face à la difficulté de proposer une définition arrêtée et nécessairement restrictive du conte, il nous semble plutôt opportun d’ouvrir la réflexion aux multiples formes qu’il peut prendre au fil du temps, les différents sous-genres qui le composent étant inclus dans la réflexion que nous proposons. Pour ce faire, nous proposons quatre axes qui ne sont, bien entendu, pas exhaustifs.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Il était une fois… Contes, corps et sports (Université de Franche-Comté)

Appel à contributions : Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Échéance des propositions : 5 janvier 2023

Alors qu’approchent à vive allure les Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024, régulièrement rappelés dans les médias, il y a fort à parier que les productions d’ouvrages destinés à la jeunesse se multiplient dans les mois à venir, de manière conjoncturelle, revenant sur l’histoire des jeux, mettant en avant des figures de sportives et de sportifs au parcours exceptionnel, renforçant le « mythe de la vocation » pour reprendre l’expression de Marie Sorel[1].

Cet appel à contribution ne prétend pas échapper à la conjoncture. Il vise cependant à approfondir l’étude des représentations du sport au sein de la littérature et de la culture pour la jeunesse et à rassembler, au sein d’un même dossier des études, encore rares, qui se déploient dans des champs de recherche différents : en littérature, en histoire, en sociologie ou encore en STAPS.

Les activités sportives font désormais partie du quotidien de la majorité des enfants et les politiques publiques et éducatives ont depuis longtemps été soucieuses, pour différentes raisons, de développer des pratiques sportives dans les cadres scolaire et extra-scolaire. La littérature adressée à la jeunesse, ou plus généralement la culture d’enfance, a pu se faire l’écho ou être le miroir des injonctions politiques ou sociétales concernant les pratiques sportives des jeunes. Même si les productions sont assez conséquentes et font l’objet de nombreuses listes réalisées par différentes institutions[2], les travaux de recherche dans ce domaine sont cependant encore peu nombreux ou fragmentés.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Cahiers Robinson, “Représentations du sport en littérature et culture d’enfance et de jeunesse”

Appel à communications : Journée d’étude de l’AREFE – “Le débat sur les sports électroniques, et après ? Vers une analyse des liens entre les mondes des sports et des jeux vidéo” (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Journée d’étude de l’AREFE – “Le débat sur les sports électroniques, et après ? Vers une analyse des liens entre les mondes des sports et des jeux vidéo”

20-24 mars 2023

Centre des colloques, Campus Condorcet, Aubervilliers

Échéance des propositions : 04 novembre 2022

Organisé par Jason Delestre, Florian Lefebvre, Samuel Vansyngel et Nicolas Voisin

Résumé

Organisée par l’AREFE (Association pour la Recherche et les Études Francophones sur l’Esport), cette journée d’étude interdisciplinaire propose d’interroger les liens entre les mondes sportifs et du jeu vidéo (compétitif). Depuis l’émergence des premiers circuits de tournois professionnels de jeux vidéo dans les années 1990 aux championnats internationaux récents, les études ont mis en évidence de nombreux liens entre sports et sports électroniques. Mais ces relations font aussi l’objet de questionnements, voire de contestations. Loin de participer à un débat déjà largement traité publiquement ou dans la littérature scientifique (« l’esport est-il un sport ? » se demande-t-on souvent), cette journée interroge les différents enjeux liés à ces rapprochements, les intérêts et les limites que peut présenter le modèle sportif pour les sports électroniques et ses différents acteurs et actrices (et inversement), ou encore les implications théoriques et méthodologiques pour les chercheurs et chercheuses. Continuer la lecture de Appel à communications : Journée d’étude de l’AREFE – “Le débat sur les sports électroniques, et après ? Vers une analyse des liens entre les mondes des sports et des jeux vidéo” (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Appel à contributions : Le monde du sport dans les Amériques et ses représentations politiques, culturelles et sociales (Revue Amerika)

Appel à contributions – Revue Amerika n°25

Coordinateur : David Giménez – Comité de Rédaction d’Amerika

Date limite de soumission des résumés : 1er septembre 2022

Date limite de soumission des articles : 20 novembre 2022

 Publication : fin décembre 2022

Le monde du sport dans les Amériques et ses représentations politiques, culturelles et sociales

Les événements sportifs sont au centre de l’intérêt de la vie sociale de nombreux pays du monde, mais si l’on se concentre sur les Amériques, cette importance est encore plus évidente. Le sport devient un motif de rencontre, de communauté et de connexion. Il fait émerger et renforce les identités locales, régionales ou nationales au-delà de l’intérêt pour le jeu lui-même. Peu de gens échappent à la passion qui s’empare d’un pays lorsqu’il réussit dans les compétitions mondiales. Ce phénomène, fondé sur la fierté collective, va au-delà pour inclure même les spectateurs les plus critiques. Peut-on considérer cette contradiction comme l’une des clés du succès ?

Considérant que les spectateurs sont aussi importants que les sportifs dans ces spectacles, nous allons réfléchir au monde dans lequel nous vivons afin de tirer de nouvelles conclusions. Quel est le principal centre d’intérêt dans chaque pays ? Quel sujet intéressera la majorité des masses sociales capables de décider démocratiquement de l’avenir politique d’une nation ? Peut-on penser que le pouvoir s’intéresse au sport comme élément de contrôle ? Nous nous intéresserons donc aux représentants politiques qui arrivent au pouvoir après s’être fait connaître dans le monde du sport.

En effet, dans certains environnements culturels – surtout ceux liés à des secteurs sociaux élevés – la passion pour les événements sportifs a été associée à un manque de culture, et nous proposons de réfléchir à cette idée. Pouvons-nous établir une relation entre l’intérêt pour ce type de spectacle et le niveau culturel ? Quels sont les éléments du sport auxquels les gens s’intéresseront en fonction de leur niveau socioculturel ? Les aspects anthropologiques, joueront-ils un rôle décisif ? Y aura-t-il une différence de perception entre une personne qui s’intéresse aux différentes formes d’art ou de connaissances scientifiques et une personne qui ne s’y intéresse pas ? L’euphorie des phénomènes de masse, naît-elle indépendamment du niveau socioculturel ? Les différents profils de groupes de population, raisonnent-ils de la même manière face à cette passion ?

La création d’idoles est un phénomène qui contribue à nourrir l’attirance pour ce monde au sein de l’histoire qui s’écrit chaque jour. Quels liens peut-on trouver entre les personnages historiques et le sport ? La société, valorise-t-elle différemment l’éthique des personnes en fonction de leurs performances sportives ? Quelles différences peut-on établir dans la manière dont les personnages sportifs sont idolâtrés ?

Il y a plusieurs axes de réflexion autour de cette question : jusqu’où irons-nous ? Allons-nous vers un contrôle encore plus important de la vie politique et sociale par le monde du sport ? Il s’agira donc de réfléchir à chaque domaine (culture, politique, société) sous cet angle afin d’avoir une plus grande perspective de ce que seront nos sociétés du futur.

Dans un monde global, où les tendances peuvent être observées à partir d’autres pays ou continents, l’analyse comparative de l’évolution pourrait être tout aussi intéressante pour évaluer les changements possibles dans un contexte européen, dans lequel il existe de nombreuses idoles sportives originaires des Amériques.

David Giménez (Université Rennes 2) & Comité de rédaction d’Amerika

Voir la revue en ligne sur OpenEdition 

Continuer la lecture de Appel à contributions : Le monde du sport dans les Amériques et ses représentations politiques, culturelles et sociales (Revue Amerika)

Parution : Routledge Handbook of Sport Fans and Fandom

Danielle Sarver Coombs, Anne C. Osborne (eds.), Routledge Handbook of Sport Fans and Fandom, Routledge, 2022. 

This is the first book to explore the full significance of sport fans and fandom from an international and interdisciplinary perspective, across different sports, communities and levels of engagement. It gives a comprehensive overview of the undeniable economic and cultural influence of sport industries for which fans are the driving force.  

The book examines different theoretical and methodological approaches to the study of fans, including typologies of fandom, and presents cutting-edge discussion across broad thematic areas such as performance and identity, the business of fandom, and fandom and media. It considers the experiences of diverse and marginalized fan groups, with an emphasis on intersectional analysis, and shines new light on key contemporary themes such as fan activism, violence and deviance, mobility and migration, and the transformative effects of digital and social media. This volume includes chapters by many of the leading scholars responsible for having laid the foundation for sport fan research as well as early-career scholars who examine the newest developments in media technologies, legalized betting, gaming, and fantasy sports. 

Including perspectives from disciplines such as philosophy, sociology, psychology, management, economics, and media studies, this book is essential reading for anybody interested in the study of sport and wider society or fans and subcultures more broadly.

Danielle Sarver Coombs is Professor in the School of Media and Journalism at Kent State University, USA. She has published extensively around politics, sports, and the politics of sport. 

Anne C. Osborne is Professor in the S.I. Newhouse School of Public Communications at Syracuse University, USA. Her research and teaching focus on gender, media, and sport.

Colloque : Corps, genre et images (Université Paris 8)

Colloque pluridisciplinaire : Corps, Genres et Images

Jeudi 24 et vendredi 25 mars 2022, Université Paris 8

Cet événement propose de questionner, d’analyser et de discuter dans une perspective pluridisciplinaire et internationale, les rapports sociaux de genre au travers du corps comme objet d’études, et plus particulièrement la manière dont ils sont représentés et mis en scène dans la sphère publique. Structuré par quatre axes thématiques, nous proposons un programme où alternent des interventions scientifiques ainsi que des récits de terrain, des pratiques artistiques et militantes. Au cours de ces deux jours, doctorant-es, maître-sses de conférence et des professeur-es des universités communiqueront et échangeront autour des thématiques suivantes :

« Penser et étudier les images des corps genrés »

Depuis le XXème siècle, de nombreuses études visent à rendre compte du lien entre les rapports sociaux de sexe, de genre et les représentations médiatiques. Les approches interactionnistes (Goffman, 1977), l’analyse filmique (De Lauretis, 1987) ou la sémiotique du genre (Julliard, 2013) sont souvent mobilisées pour faire émerger le poids des dominations et les perspectives d’émancipation possibles en jeu dans les images des corps genrés. Néanmoins, les outils épistémo-méthodologiques déployés soulèvent encore des questionnements, comme le fait remarquer Sarah Sépulchre dans sa conférence « Les séries sont un lieu privilégié pour renouveler les représentations genrées, mais c’est toujours aussi compliqué de les étudier » (dans le cadre du séminaire Genre, médias et communication (GRIPIC/IRMECCEN) en décembre 2020). Penser la construction médiatique genrée des corps revient inévitablement à s’interroger sur les difficultés méthodologiques et épistémologiques que soulève cette démarche, et surtout à tenter de les dépasser. Cet axe invite donc à réfléchir sur les méthodologies émergentes permettant d’étudier, de manière réflexive, les images des corps et des genres dans l’espace médiatique. Quels sont les protocoles d’étude innovants en circulation au sein des sciences humaines et sociales permettant de rendre compte de la diversité ou du manque de diversité des représentations des genres et des corps ? De quelle façon les chercheur-ses prennent-ils/elles en considération leur propre corps et genres dans leur recherche ? Comment déconstruit-on les évidences corporelles et genrées, en particulier celles de sa propre subjectivité ?

Continuer la lecture de Colloque : Corps, genre et images (Université Paris 8)

Parution : Mythologies sportives d’aujourd’hui. Le football et ses langages (dir. J.-M. Baud, V. Bierce, R. Luis)

Jean-Marc Baud, Vincent Bierce, Raphaël Luis (dir.), Mythologies sportives d’aujourd’hui. Le football et ses langages, Paris, Hermann, coll. “Échanges Littéraires”, 2021.

Cet ouvrage, issu du premier colloque français consacré aux rapports entre football et littérature, a pour objectif de transformer le terrain de football en terrain de recherche et d’interroger le football comme acte discursif. À partir d’intervention d’universitaires spécialistes de littérature, de sociologie ou de linguistique, et d’entretiens avec des acteurs et commentateurs du monde du football, les contributions réunies ici interrogent les enjeux de représentation de ce sport, les jeux de ton et les partages génériques que l’écriture du football engendre, ainsi que le rapport de l’écrivain à ces nouvelles formes mythologiques coulées dans la société du spectacle.

Jean-Marc Baud est docteur en littérature française et agrégé de lettres modernes.

Vincent Bierce, docteur en littérature française, enseigne en CPGE à Saint-Étienne.

Raphaël Luis est maître de conférences en littérature comparée à l’ENS de Lyon.

Sommaire

Introduction, Vincent Bierce

Première partie : Football et littérature

Football et littérature : panorama de la question, Benoît Heimermann

Cages dessinées : quel(s) discours(s) la bande dessinée véhicule-t-elle sur le football ?, Alain Demarco

Marginalité du gardien de but : petite ethnocritique de Peter Handke et Bernard Chambaz, Gilles Bonnet

Les écrivains contemporains et le football. Entretien avec Yamina Benahmed Daho et Bernard Chambaz animé par Jean-Marc Baud

Deuxième partie : Le football commenté par ses acteurs

Commenter le football. Entretien avec Vincent Duluc et Stéphane Guy, animé par Raphaël Luis

Le lexique des actions de jeu dans les commentaires de matchs de football : l’expression de la transmission du ballon, Pierre Corbin et Nathalie Gasiglia

Sur le terrain discursif du foot : paris, pronostics, le plaisir de prédire, Amélie Chabrier et Yoan Vérilhac

Football et dérision, Denis Saint-Amand

Entretien avec Vikash Dhorasoo, conduit par Vincent Bierce

Troisième partie : Football, société, politique

Le football au féminin. Table ronde avec Yamina Benahmed Daho, Audrey Keysers, Corine Petit et Jean-Nicolas Volff, animée par Gaëlle Debeaux

Les supporters peuvent-ils faire preuve d’humour ?, Nicolas Hourcade

Ego-géo du gardien de but : en(je)ux politiques, Barbara Chanal

Le football comme indice de démocratie, Yamina Benahmed Daho.

Parution : Rocky. La revanche rêvée des blancs (Loïc Artiaga)

Loïc Artiaga, Rocky. La revanche rêvée des Blancs, Éditions Amsterdam, “Les Pairies ordinaires”, 2021.

Le 27 novembre 1976, le boxeur Robert « Rocky » Balboa devient champion du monde des poids lourds. Au terme de quinze rounds, il triomphe par KO de son adversaire, le redoutable Apollo Creed. Ainsi débute la carrière de l’un des plus grands pugilistes de l’histoire, avec 57 victoires et deux titres mondiaux.
Rocky n’a jamais existé ; mais, aussi célèbre que Mohammed Ali, il apparaît plus vrai qu’aucun boxeur réel. La culture médiatique a le pouvoir de conférer une réalité supérieure à ses héros, de créer « une autre vie présente » dans laquelle se déploie une histoire parallèle et nouée à la nôtre. Étudier la fiction en historien, comme le fait ici Loïc Artiaga, permet de cerner les fantasmes sociaux et leurs transformations. Pour ceux qui voulaient y croire, un Italo-Américain de Philadelphie, boxeur médiocre, trop lourd et trop lent pour être crédible sur un ring, a contré l’ascension des athlètes noirs et mis en échec l’Union soviétique. Rocky cristallise les frustrations sociales, hantises raciales et autres peurs viriles de son époque où s’invente aussi, dans le monde « réel », le sport spectacle.