Archives par mot-clé : socio-économie des médias

Parution : Volume ! n° 18-1 – Back to work

Volume ! n° 18-1 – Back to work

Numéro consacré à la musique comme travail.

Étudier la musique, c’est aussi étudier la manière dont les gens travaillent dans la musique, en particulier pour ceux qui n’accèdent pas à la célébrité et au parcours qu’on peut qualifier d’artisanal. Aujourd’hui, les acquis de la sociologie impliquent de prendre au sérieux, au-delà des travaux sur le numérique, les dimensions les plus laborieuse, matérielle, économique, de pratiques certes « artistiques » mais qui ne s’inscrivent pas moins dans un marché de l’emploi très inégalitaire. Les six articles de ce dossier sont issus d’interventions réalisées dans le cadre du réseau de recherche international Working in Music. Les auteurs, venant de différents pays d’Europe (Grèce, Suisse, Grande-Bretagne, France), mobilisent des terrains variés mais aussi, de plus en plus, un corpus commun de références, montrant là tout le dynamisme et la robustesse des recherches contemporaines sur le travail musical.

Volume ! La revue des musiques populaires est une revue semestrielle à comité de lecture, fondée en 2002 par Samuel Etienne, Gérôme Guibert et Marie-Pierre Bonniol. La revue offre un espace autonome aux chercheurs souhaitant développer des recherches spécifiques consacrées à l’étude pluridisciplinaire des musiques populaires, en croisant les apports méthodologiques et théoriques français (musicologie, ethnomusicologie, sociologie de la culture, histoire culturelle etc.) avec ceux des « cultural » et « popular music studies ». La revue a été publiée sous le titre Copyright Volume ! de 2001 à 2008.
Volume ! est publié par les éditions Mélanie Seteun, une structure associative montée en 1998 par Samuel Etienne et Gérôme Guibert, alors deux doctorants désireux de publier des « réflexions sérieuses sur les musiques populaires », généralement peu investies par la recherche universitaire, ou du moins avec l’attention habituellement accordée à d’autres produits de la culture considérés comme plus légitimes.

Equipe de rédaction : Catherine Guesde, Gérôme Guibert, Emmanuel Parent, Dario Rudy, Matthieu Saladin, Jedediah Sklower.

Appel à contributions : Les livres ont-ils un genre ? XVIe-XXe s. (revue Histoire et civilisation du livre)

Les livres ont-ils un genre ? (XVIe-XXe siècles)

Revue Histoire et civilisation du livre

Échéance des propositions : 15 juillet 2021

Date prévue de parution : 2023 

Coordonné par Emmanuelle Chapron (Aix Marseille Université / EPHE), Sabine Juratic (CNRS/ IHMC)

Comité scientifique

Marie-Cécile Bouju (Univ. Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Jean-Charles Geslot (Univ. Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Rémi Jimenes (Univ. Tours), Annette Keilhauer (Friedrich-Alexander Univ. Erlangen-Nürenberg), Edwige Keller-Rahbé (Univ. Lumière – Lyon 2), Sylvain Lesage (Univ. Lille).

Argumentaire 

Depuis la fin des années 1990, une bibliographie croissante s’est intéressée aux relations entretenues par les femmes avec les livres et, plus largement, avec le monde de l’imprimé en Occident. Les travaux ont mis en évidence la participation des femmes à la production et au commerce des livres, des ateliers d’Ancien Régime (Jimenes 2017) au développement des éditions féministes dans les années 1970 (Pavard 2005, Mazzone 2007), jusqu’à la place occupée par les « petites » maisons d’édition fondées par des femmes dans un champ éditorial, celui de la fin des années 1990, globalement guetté par une « révolution conservatrice » (Bourdieu 1999). Au cœur de nombreuses recherches, les lectrices ont été saisies à la fois comme construction normative (la lectrice idéale) et comme réalité sociale (von Tippelskirch 2011, Matamoros 2017). Les travaux ont éclairé les contraintes matérielles, sociales et culturelles qui s’exerçaient sur la lecture féminine, autant que la capacité des lectrices à s’en accommoder, à les contourner ou à les renverser à leur profit (Brouard-Arends 2003). Enfin, la place des femmes dans le champ littéraire, leur accès longtemps mesuré et contraint à la publication, le façonnement de figures d’autrices ont été questionnés dans la longue durée (Reid 2020).

Récemment, plusieurs travaux ont proposé une perspective plus englobante, embrassant l’ensemble du circuit du livre, dans la France (Broomhall 2002), l’Angleterre (Smith 2012) ou l’Italie (Richardson 2020) des xvie et xviie siècles : les femmes y sont saisies à leur table de travail, à écrire, traduire, préfacer, copier, préparer les textes pour la presse, dans l’atelier, la rue et les corporations de métier, dans leurs interactions avec les auteurs, les imprimeurs et les patrons, dans leur confrontation, plume à la main, avec le texte lu, offert, prêté ou échangé.

Il n’est plus contestable qu’observer les femmes à l’œuvre ou même, comme le suggère Brian Richardson, de regarder « how activities related to books looked through the eyes of the women », permet d’ouvrir des perspectives latérales, de produire un autre regard sur des réalités consolidées par l’historiographie, d’interroger différemment les manières de lire, les formes de l’auctorialité, le genre des inky fingers, les paratextes (Keller-Rahbé et Clément 2017), en bref d’examiner autrement l’ordre des livres.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Les livres ont-ils un genre ? XVIe-XXe s. (revue Histoire et civilisation du livre)

Appel : Pierre Bourdieu

CFP – Lire la consommation et le marché avec Pierre Bourdieu,

Séminaire, Mercredi 22 novembre 2017 – Le Havre

Réponses attendues avant le 1er octobre 2017

Cet appel à contribution concerne tous ceux qui, quelque soit leur discipline, se proposent de mobiliser l’oeuvre de Pierre Bourdieu dans leurs travaux afin de comprendre et lire la consommation et le marché.

Quelques indications, non exhaustives, des propositions possibles…

A partir de La Distinction

L’étude des modes de consommation permet de mettre en évidence la violence de la domination sociale qui pèse sur les individus. Du moins, est-ce ce que Bourdieu (1979) nous permet d’entrevoir dans son oeuvre La distinction. Critique sociale du jugement. Cet ouvrage, synthèse de près de vingt années de recherche, demeure à ce jour l’oeuvre de sociologie la plus citée au monde (Coulangeon et Duval, 2013) et sans aucun doute une grille de lecture essentielle pour comprendre le fonctionnement et le rôle de la consommation. Il permet en effet de lire la consommation comme le reflet de goûts, dégoûts, manières de penser, d’agir et/ou de se comporter en société socialement constitués. En d’autres termes, c’est à partir de la position des individus au sein de l’espace social global – définie par la détention de capitaux économiques mais également culturels, sociaux et/ou symboliques – que les individus peuvent (ou non) participer au jeu imposé par les champs au sein desquels ils évoluent ou sont amenés à évoluer (Bourdieu, 1979). C’est par la mise au jour de ces différentes positions que les jeux de pouvoir, de domination, de légitimité culturelle sont révélés par l’auteur, et font de Bourdieu Continuer la lecture de Appel : Pierre Bourdieu

Parution : “Le livre numérique au présent”

Le livre numérique au présent :

Pratiques de lecture, de prescription et de médiation

 Sous la direction de Fabrice Pirolli, Éditions Universitaires de Dijon

Peu à peu, le livre numérique trouve sa place dans le paysage culturel français. Au-delà des prédictions et des supputations esquissant un futur hypothétique, le livre numérique peut dorénavant être considéré « au présent » : il est aujourd’hui enraciné dans les pratiques courantes d’un nombre croissant d’usagers. Mais au-delà des chiffres et des indicateurs économiques, qu’en est-il réellement ? Quelles pratiques – de lecture, de médiation, de prescription –  se développent ou sont réinterrogées par le numérique ? Comment particuliers et professionnels du livre, de la documentation ou de l’éducation abordent-ils cette évolution ? Autant de questions traitées dans cet ouvrage au moyen d’approches théoriques mais également pragmatiques issues de travaux originaux de chercheurs français.

 

Sommaire

Continuer la lecture de Parution : “Le livre numérique au présent”

Publication of Greening the Media by Toby Miller and Richard Maxwell

Richard Maxwell and Toby Miller, Greening the Media, Oxford University Press: Greening the Media, 256 pages.

ISBN13: 978-0-19-991467-8

ISBN10: 0-19-991467-2

You will never look at your cell phone, TV, or computer the same way after reading this book. Maxwell and Miller not only reveal the dirty secrets that hide inside our beloved electronics; they also take apart the myths that have pushed these gadgets to the centre of our lives. With an astounding array of economic, environmental and historical facts, Greening the Media debunks the idea that information and communication technologies (ITC) are clean and ecologically benign. In this compassionate and sharply argued book, the authors show how the physical reality of making, consuming, and discarding them is rife with toxic ingredients, poisonous working conditions, and hazardous waste. But all is not lost. As the title suggests, Maxwell and Miller dwell critically on these environmental problems in order to think creatively about ways to solve them. They enlist a range of potential allies in this effort to foster greener media – from green consumers to green citizens, with stops along the way to hear from exploited workers, celebrities, and assorted bureaucrats. Ultimately, Greening the Media rethinks the status of print and screen technologies, opening new lines of historical and social analysis of ICT, consumer electronics, and media production.

Table of contents

ACKNOWLEDGEMENTS

INTRODUCTION

1. CONSUMERS

2. WORDS

3. SCREENS

4. WORKERS

5. BUREAUCRATS

6. CITIZENS

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHY

Authors

  • Richard Maxwell is Professor and Chair of Media Studies at Queens College, City University of New York.
  • Toby Miller is Distinguished Professor of Media & Cultural Studies at the University of California, Riverside.

See some podcasts and presentation on the Facebook page : https://www.facebook.com/greeningthemedia

Further information and purchase at : http://ukcatalogue.oup.com/product/9780195325201.do.