Archives par mot-clé : séries télévisées / TV series

Séminaire PHisTeM 2022-2023 : cycle “Cultural studies” (Paris Nanterre)

Séminaire général 2022-2023 de l’équipe de « Poétique historique des textes modernes » (CSLF, EA 1586)

Les séances ont lieu à l’université Paris Nanterre en salle de séminaire 1 (bâtiment Max Weber) le jeudi de 16h30 à 19h.

Présentation

Le séminaire général du PHisTeM vise à offrir un panorama des recherches nouvelles en théorie littéraire, en histoire littéraire et en cultural studies ; cette année, il est également centré sur les programmes et les projets initiés en son sein, individuellement ou collectivement.

Deux cycles y prennent place :

  • “Histoire et théories de la littérature” (organisé par Vincent Laisney et Alain Vaillant)
  • Cultural Studies” (organisé par Matthieu Letourneux et Aurélie Huz) : ce cycle de trois conférences correspondra à des séances couplées avec le séminaire LPCM dont vous retrouverez l’intégralité du programme ici. Les séances seront en mode hybride. Pour obtenir les liens de connexion, nous contacter quelques jours avant la séance à l’adresse atelierlpcm@protonmail.com.

Cycle « Cultural Studies » (Matthieu Letourneux et Aurélie Huz)

Jeudi 8 décembre 2022, 16h30-19h : Delphine Chedaleux (université technologique de Compiègne), « Du savon et des larmes. Le soap opera, une subculture féminine ».

Vendredi 10 février 2023, 16h-18h30 : Chloé Huvet (université d’Évry) et Jérémy Michot (université de Perpignan), « Les sons et les musiques de l’horreur gothique selon The Newton Brothers : The Haunting (2018-2020) ».

Jeudi 20 avril 2023, 16h30-19h : Benoît Tadié (université Paris Nanterre), « Roman noir américain et démocratie ».

Appel à contributions : Assises CPM 2023

Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, seconde édition – CPM 2023

Appel à contributions

Futurs POP – Quel(s) avenir(s) pour les études en cultures populaires et médiatiques ?

Dates : 12, 13 et 14 octobre 2023

Lieux : Nanterre et Paris

Échéance des propositions : 1er décembre 2022

Retour aux auteur·rice·s : mars 2023

Les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018 visaient à constituer un événement scientifique centralisateur autour du thème commun « Approches critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes ». Réunissant une centaine d’intervenant·e·s issu·e·s de diverses disciplines, cet événement a permis de confronter les objets, les méthodes et les champs théoriques, confirmant le dynamisme des recherches en cultures populaires et médiatiques et contribuant à affirmer la place incontournable qu’elles occupent dans le paysage universitaire.  

Après ce premier état des lieux des recherches sur les cultures populaires et médiatiques, cette deuxième édition des Assises, qui se tiendra cinq ans plus tard, choisira cette fois de regarder vers l’avenir – le terme étant ici entendu dans un sens large. Ce terme fédérateur pourra être développé selon une variété d’axes de réflexion, parmi lesquels :

  • l’avenir institutionnel de l’étude de la culture populaire et des médias dans l’enseignement, dans le champ académique, etc. ;
  • les nouveaux courants et nouvelles méthodologies (écocritique, humanités numériques, recherche-création, matérialisme culturel, etc.) ;
  • nouvelles orientations des études culturelles et incidences sur le champ de recherche des CPM;
  • l’évolution de la notion du “populaire” dans ses conceptualisations et ses usages culturels;
  • l’étude de la transition numérique de la culture : convergence médiatique, transmédia storytelling, remédiatisation, plateformisation, post-média, etc. ;
  • les redéfinitions de la mémoire et de l’histoire culturelle ;
  • les défis et perspectives de l’histoire des médias et de l’archéologie des médias aujourd’hui ;
  • les nouveaux objets, les genres émergents, les nouvelles représentations des crises actuelles et de l’avenir ;
  • les déplacements des frontières du champ de la fiction (diffusion des pratiques de storytelling, narrations médiatiques non fictionnelles…) ;
  • plus largement, les redéfinitions et déplacements des concepts, méthodologies et périmètres disciplinaires induits par l’émergence de nouveaux objets ou pratiques médiatiques, au-delà du domaine de la fiction (ex : refonte du périmètre de l’esthétique au-delà du domaine de la production culturelle, extension de la narratologie et de la rhétorique à de nouveaux champs…).  

Continuer la lecture de Appel à contributions : Assises CPM 2023

Séminaire LPCM, Séance 8 : Médias audiovisuels et études culturelles – mercredi 5 octobre, 17h-19h

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Les séances auront lieu en co-modal.

Organisatrices : Fanny Barnabé (Epitech), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre)

Séance 8 – Mercredi 5 octobre, 17h-19h : Médias audiovisuels et études culturelles

Lieu : Pôle Métiers du Livre de l’université Paris Nanterre, 11 avenue Pozzo Di Borgo, 92210 Saint-Cloud – Salle de réunion (2e étage).

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion Teams (penser à télécharger le logiciel en amont) et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondante : Sarah Sepulchre (UCLouvain, SSH/ESPO)

Intervenantes:

  • Elena Defay-Thibaud (Université du Mans) : « Étude des enjeux médiologiques de la représentation de la female loser dans la série Fleabag : la narratologie, un outil d’analyse pertinent ? »

Avec l’aide des outils narratologiques afin d’analyser entre autres la sérialité et la transmédialité, ces réflexions interrogent les enjeux médiologiques d’une figure qui paraît encore méconnue, celle de la female loser, interrogée par l’intermédiaire d’une série télévisée en guise de corpus principal : la série britannique Fleabag écrite par Phoebe Waller-Bridge, dont les deux saisons ont été diffusées entre 2016 et 2019 sur la BBC Three. Il s’agira de s’intéresser plus spécifiquement à la narratologie, comme outil et méthode particulière d’analyse de la sérialité, de la fiction et du genre.

  • Yoshiko Suto (Université Nihon, Tokyo) : « L’affiche japonaise de film, univers cinématographique ou culturel ? »

Continuer la lecture de Séminaire LPCM, Séance 8 : Médias audiovisuels et études culturelles – mercredi 5 octobre, 17h-19h

Appel à communications : Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy” (En ligne)

Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy”

3 et 4 février 2023 (14h-18h)

En ligne

Échéance des propositions : 14 novembre 2022

Organisé par l’association les Têtes Imaginaires et le podcast Histoire en séries

Appel à communications

La Fantasy accorde une place importante aux récits de formation et aux histoires de passage à l’âge adulte (« coming-of-age stories »), dans lesquels un jeune héros grandit, se forme et évolue à mesure qu’il découvre le monde qui l’entoure et qu’il est, régulièrement, amené à sauver. De Monsieur Merlin (1981-1982) à Locke and Key (depuis 2020), en passant par Goblin: The Lonely and Great God (2016) et La Légende de Vox Machina (depuis 2022), la quête confiée aux héros va de pair avec une découverte d’eux-mêmes. Les personnages ne ressortent ainsi jamais indemnes de leurs aventures, gagnant certes en maturité mais subissant aussi au fil des épreuves une série de remises en question de leurs valeurs, de leur statut et, plus généralement, de leur identité. Cette dimension évolutive des héros, et plus globalement des différents personnages de Fantasy, trouve toute sa place au sein des séries télévisées, dont le temps long offre à la narration une ampleur qui n’a rien à envier aux sagas littéraires. Continuer la lecture de Appel à communications : Journée d’études “Fantasy en séries: Qui suis-je ? Construction et évolution de l’identité dans les séries télévisées de Fantasy” (En ligne)

Parution : Dictionnaire du Moyen Âge imaginaire. Le médiévalisme, hier et aujourd’hui (dir. A. Besson, W. Blanc et V. Ferré)

Anne Besson, William Blanc et Vincent Ferré (dir.), Dictionnaire du Moyen Âge imaginaire. Le médiévalisme, hier et aujourd’hui, Vendémiaire, 2022. 

Gentes dames et preux chevaliers, gueux et sorcières, moines rubiconds et inquisiteurs fanatiques, mais aussi Robin des Bois, Jeanne d’Arc, Gengis Khan, Saladin, Mélusine, le roi Arthur…

Le Moyen Âge est bien plus qu’une période historique : c’est un livre d’images foisonnant où artistes, créateurs et cultures populaires n’ont eu de cesse de puiser, réinventant inlassablement selon leur goût et celui de leur temps enluminures, donjons et cathédrales.

Rassemblant les meilleurs chercheurs sur le sujet, ce dictionnaire, premier du genre, décrypte en plus de 120 entrées cette recréation d’un Moyen Âge fantasmé qu’on désigne sous le nom de « médiévalisme », de Walter Scott à Umberto Eco, de l’Allemagne au Japon en passant par la Turquie et l’Afrique, des romans historiques aux films et séries de fantasy, sans oublier les jeux vidéo, les jeux de rôle, la bande dessinée, la peinture, les fêtes médiévales, la musique et la poésie…

Un bréviaire indispensable pour explorer les mille métamorphoses de ce temps lointain qui obsède notre imaginaire contemporain.

Cet ouvrage réunit 72 contributeurs et contributrices sous la direction d’Anne Besson, directrice du Dictionnaire de la fantasy (Vendémiaire, 2018), William Blanc, auteur du Roi Arthur, un mythe contemporain (Libertalia, 2016) et de Vincent Ferré, directeur du volume Médiévalisme. Modernité du Moyen Âge (2010).

Continuer la lecture de Parution : Dictionnaire du Moyen Âge imaginaire. Le médiévalisme, hier et aujourd’hui (dir. A. Besson, W. Blanc et V. Ferré)

Appel à contributions : Réalisatrices de films et séries françaises et francophones / French and Francophone Film and Series Women Directors (Crossway Journal)

Crossway Journal, “Réalisatrices de films et séries françaises et francophones / French and Francophone Film and Series Women Directors”

Échéance des propositions : 30 septembre 2022

Call for papers (version française plus bas) :

In a 2019 issue of Libération, Laure Murat published a tribune entitled “Alice Guy’s Invisible Film” where she explained the erasure of this woman pioneer from cinema – and not just French cinema. The “7th Art Unknown Lady,” as a January 2022 Arte.tv documentary called her, was only recently re-discovered although Alice Guy was a modern woman for her time – her film The Consequences of Feminism dates back to 1906. Despite the publication of her autobiography in 1976 she was forgotten and the spotlight shone on the Lumière brothers and on Georges Méliès. French cinema featured only two women, Germaine Dulac (who made films from 1915 to 1934) and Jacqueline Audry (from 1943 to 1973) until the breakthrough of Agnès Varda, poorly named “New Wave’s grandmother,” and the advent of “May 1968” and of the cultural and feminist revolution in the 1970s. If French cinema counts about 25% women directors – that is, directors who define themselves as women, not just cis women – they are now legions making films in all genres. Books are written on them (in 1990, Sandy Flitterman-Lewis’ To Desire Differently: Feminism and the French Cinema examined films by Germaine Dulac, Marie Epstein, and Agnès Varda) ; women directors are the focus of special issues (such as September 2012 Les Cahiers du cinéma, « Où sont les femmes ? ») and documentaries (such as Cineast(e)s (2013), where Mathieu Busson and Julie Gayet interviewed 21 of them on the relevance of gender in filmmaking and on the problems they had to face and still face as women in the industry). Francophone women directors, who came to filmmaking more recently in non-Western countries, were also solicited; in 2005, Janis L. Pallister and Ruth A. Hottell updated their 1997 guide, Francophone Women Film Directors, then in 2011 they published Noteworthy Francophone Women Directors: A Sequel on the production of almost 300 women directors in France, Belgium, Switzerland, Latin America, and Quebec. With the ever-growing number of series, partly due to the increasing number of platforms, another venue – with idiosyncratic conventions – opened to filmmakers, like Julie Delpy with On the Verge.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Réalisatrices de films et séries françaises et francophones / French and Francophone Film and Series Women Directors (Crossway Journal)

Parution : Res Futurae n°19, “Séries de science-fiction”

Res Futurae, n°19, “Séries télévisées de science-fiction”, 2022.

Sous la direction de Hélène Machinal et Florent Favard.

La science-fiction n’a cessé de gagner en visibilité sur le « petit écran ». Depuis la fin des années 1990, elle est un véritable « supergenre » et s’impose au sein de cette nouvelle forme d’expression et de consommation de la culture populaire. Mais qu’est-ce que la sérialité télévisuelle apporte au genre de la SF ? Et qu’est-ce que le genre de la SF apporte à la sérialité télévisuelle – autrement dit: comment invite-t-il à repenser la télévision? Le dossier examine cette relation de mutuel bénéfice.

  • Comité de rédaction de Res Futurae
    Éditorial [Texte intégral]

Séries télévisées de science-fiction

Continuer la lecture de Parution : Res Futurae n°19, “Séries de science-fiction”

Parution : Saison. La revue des séries 2022 – 1, n° 3, varia

Saison. La revue des séries, 2022 – 1, n° 3 : Varia, Paris, Classiques Garnier, coll. “Saison. La revue des séries”, 2022

sous la direction d’Emmanuel Taïeb 

Saison est la première revue papier entièrement consacrée aux séries. Son comité de rédaction composé de journalistes, d’essayistes, d’universitaires et de professionnels du secteur audiovisuel (scénaristes, monteurs, réalisateurs), ainsi que de plumes spécialisées, tous grands amateurs de séries, s’en emparent comme matériau filmique et narratif, mais aussi comme phénomène de société inédit. Chaque numéro propose des articles dédiés à des séries très différentes, et des articles plus transversaux, utiles aux sériephiles consacrés ou dilettantes, aux lecteurs avides d’informations et d’analyses, comme aux fans incollables.

Continuer la lecture de Parution : Saison. La revue des séries 2022 – 1, n° 3, varia

Parution : Inclusive Screenwriting for Film and Television (Jesse King)

Jesse King, Inclusive Screenwriting for Film and Television, Routledge, 2022. 

Breaking down the traditional structures of screenplays in an innovative and progressive way, while also investigating the ways in which screenplays have been traditionally told, this book interrogates how screenplays can be written to reflect the diverse life experiences of real people.

Author Jess King explores how existing paradigms of screenplays often exclude the very people watching films and TV today. Taking aspects such as characterization, screenplay structure, and world-building, King offers ways to ensure your screenplays are inclusive and allow for every person’s story to be heard. In addition to examples ranging from Sorry to Bother You to Portrait of a Lady on Fire, four case studies on Killing Eve, Sense8, I May Destroy You, and Vida ground the theoretical work in practical application. The book highlights the ways in which screenplays can authentically represent and uplift the lived experiences of those so often left out of the narrative, such as the LGBTQIA+ community, women, and people of color. The book addresses a current demand for more inclusive and progressive representation in film and TV and equips screenwriters with the tools to ensure their screenplays tell authentic stories, offering innovative ways to reimagine current screenwriting practice towards radical equity and inclusion.

This is a timely and necessary book that brings the critical lenses of gender studies, queer theory, and critical race studies to bear on the practice of screenwriting, ideal for students of screenwriting, aspiring screenwriters, and industry professionals alike.

Jess King is an Instructor of Screenwriting and Cinema Production at DePaul University, USA. Jess is an educator, scholar, and interdisciplinary filmmaker, teaching courses in screenwriting, independent television, and film analysis. King’s creative scholarship revolves around frameworks for reimagining screenwriting for inclusion and social justice.

Continuer la lecture de Parution : Inclusive Screenwriting for Film and Television (Jesse King)

Elise Ternoy (Université d’Artois)

Aires de recherche : Littérature de jeunesse / Séries télévisées / Ensembles romanesques : cycles et séries / Adaptations, intermédialités

Formation universitaire

2022- : Université d’Artois, Thèse en littérature comparée (rattachement à l’unité de recherche « Textes et Cultures » et à l’EDSHS 586, bénéficiaire d’un contrat doctoral MESRI)

  • Sujet de thèse : Adaptation en séries télévisées de romans à destination de la jeunesse
  • Co-directrices : Mmes Anne BESSON (PR Littérature comparée, université d’Artois, directrice principale)  et Virginie DOUGLAS (Maître de conférence HDR, Université de Rouen, ERIAC, co-directrice)
  • Abstract : Plébiscitée dans les pratiques cinématographique, l’adaptation n’est apparemment pas traditionnellement privilégiée dans le domaine des séries télévisées qui, du moins jusqu’à une date récente, préféraient plutôt recourir à un support scénaristique original. Pourtant, au sein du champ plus spécifique des romans à destination de la jeunesse, l’adaptation sous forme de série télévisée est pratiquée depuis longtemps (on peut penser à La Petite maison dans la prairie – emblématique du genre – ou à la série Anne of Green Gables, produite dès 1952). Cette tendance ne fit que se renforcer au fil du temps : dans le contexte de la peak TV, l’adaptation d’œuvres pour la jeunesse en séries télévisées est une pratique en constante expansion et l’essor des plateformes de streaming n’a fait que renforcer le phénomène. De His Dark Materials à Alex Rider, les exemples contempo- rains sont nombreux et reflètent un renouveau à la fois dans la manière d’adapter mais aussi dans la manière d’envisager les publics de ce type de productions. Ce travail de thèse a donc pour objectif d’analyser les logiques à l’œuvre dans l’adaptation de romans pour la jeunesse en séries télévisées. Nous étudierons la genèse et l’évolution de la pratique de l’adaptation des romans jeunesse en séries télévisées ainsi que les étapes les plus signifiantes de la construction de ce genre, ses constantes mais aussi ses variations.
     

    Continuer la lecture de Elise Ternoy (Université d’Artois)