Archives par mot-clé : séries télévisées / TV series

Parution : 21st Century Retro: Mad Men and 1960s America in Film and Television (Debarchana Baruah)

Debarchana Baruah, 21st Century Retro: Mad Men and 1960s America in Film and Television, transcript-Verlag, 2021. 

Numerous contemporary televisual productions revisit the past but direct their energies towards history’s non-events and anti-heroic subjectivities. Debarchana Baruah offers a vocabulary to discuss these, using Mad Men as a primary case study and supplementing the analysis with other examples from the US and around the world. She takes a fundamentally interdisciplinary approach to studying film and television, drawing from history, memory, and nostalgia discourses, and layering them with theories of intertextuality, paratexts, and actor-networks. The book’s compositions style invites discussions from scholars of various fields, as well as those who are simply fans of history or of Mad Men.

Debarchana Baruah is a cultural theorist at the American Studies department, University of Tübingen. She completed her doctoral studies at the Heidelberg Center for American Studies, Heidelberg University and received her B.A., M.A., and M.Phil. degrees in English Literature from the University of Delhi. She is interested in US popular cultures, film and television, memory cultures, food cultures, and immigration histories.

Aurore Courte (Université Catholique de Louvain, Belgique)

Aurore Courte 

Doctorante – analyse des médias 

Parcours académique 

  • Licence en philosophie (distinction) – UCL – (2002). Mémoire : Aristote et le destin. Entre conscience tragique et tension vers l’action : un plaidoyer humaniste. 
  • Agrégation d’enseignement secondaire supérieur – UCL – (2002) 
  • Masters en information et communications Option : Analyse des Médias (grande distinction) – UCL – (2006). Mémoire : South Park et la morale 

Thèse en cours auprès de M. Lits et S. Sépulchre à l’UCLouvain. 

  • Analyse de séries télévisées sur le rapport entre individu et société. 
  • Lien entre investigation philosophique et analyse de fictions. 
  • Représentation contemporaine de l’individualité. 

Publications 

  • « South Park et la morale », in Recherches en communication, n°25, 2006 
  • « La crise en dérision », in Médiatiques, n°48, 2012 

Contact :  aurore.courte@uclouvain.be 

Rencontre avec Anne Besson : LES POUVOIRS DE L’ENCHANTEMENT. Usages politiques de la fantasy et de la science-fiction

Mercredi 21 avril, de 17h30 à 19h
En ligne via Teams (lien envoyé lors de l’inscription)
Inscriptions par mail à claire.cornillon@unimes.fr 

Dans le cadre de la programmation de la mission Vie Culturelle (Université de Nîmes), Anne Besson, Autrice et Professeur de Littérature Comparée à l’Université d’Artois (Arras), présentera son livre Les pouvoirs de l’enchantement le mercredi 21 avril de 17h30 à 19h en ligne via TEAMS et sur inscription.  

Pourquoi brandir une pancarte aux slogans de Game of Thrones ou se réclamer de Harry Potter pour une action caritative ou militante ? Exiger des productions – y compris en science-fiction, fantasy ou fantastique –, des représentations plus justes et plus positives des minorités réelles, ou à l’inverse protester contre l’inclusion d’une jeune femme Jedi ou d’un « stormtrooper » noir par exemple, dans la dernière trilogie Star Wars ? Les genres de l’imaginaire, qui dominent la production médiatique depuis le tournant du XXe s., sont devenus une arène politique et il importe de mieux comprendre les évolutions profondes que cela révèle dans le rapport contemporain aux fictions. Les appropriations dont les œuvres font l’objet par leurs publics cherchent souvent à remettre en cause une autorité, un état des choses donné comme inéluctable, que ce soit le cours du monde ou la fin d’une histoire, à « reprendre le récit » comme on reprendrait le pouvoir.

Continuer la lecture de Rencontre avec Anne Besson : LES POUVOIRS DE L’ENCHANTEMENT. Usages politiques de la fantasy et de la science-fiction

Parution : Saison. La revue des séries télévisées (2021 – 1)

Saison. La revue des séries, 2021 – 1, n° 1, Varia

Dirigé par Emmanuel Taïeb 

Saison est la première revue papier entièrement consacrée aux séries. Son comité de rédaction composé de journalistes, d’essayistes, d’universitaires et de professionnels du secteur audiovisuel (scénaristes, monteurs, réalisateurs), ainsi que de plumes spécialisées, tous grands amateurs de séries, s’en emparent comme matériau filmique et narratif, mais aussi comme phénomène de société inédit. Chaque numéro propose des articles dédiés à des séries très différentes, et des articles plus transversaux, utiles aux sériephiles consacrés ou dilettantes, aux lecteurs avides d’informations et d’analyses, comme aux fans incollables.

Sommaire

Appel à contributions : La France sur le divan : En thérapie (Journée d’études sur Teams)

La France sur le divan : En thérapie (ARTE, 2021)

28 juin 2021

Journée d’études sur Teams

 Lancée il y a un peu plus de deux mois sur la chaîne franco-allemande ARTE, la série En thérapie a connu un succès fulgurant. Inspirée de la série israélienne Be Tipul, elle met en scène cinq patients qui consultent le docteur Philippe Dayan. Or, très vite, derrière le malaise des individus, une autre dimension se fait jour. En thérapie prend le pouls de toute la société française et « sonde les failles d’une société en état de choc » comme le dit le site-web de l’émission

L’intérêt pour les chercheurs en Études Françaises et Francophones réside dans l’extrême nouveauté du phénomène. Le séminaire cherchera à réunir toute personne intéressée par la culture française, quelle que soit son affiliation disciplinaire. Prière d’envoyer des propositions de présentation sur tous les aspects de la série (relevant des Études Françaises et  Culturelles, mais également des Sciences des Médias, de l’histoire, de la sociologie, des sciences politiques, de la psychologie)  de 12 à 15 min à l’adresse suivante : t.obergoeker@chester.ac.uk avant le 30 avril 2021.

Ce séminaire sera le premier d’une série de rencontres virtuelles qui nous mènera jusqu’aux élections présidentielles françaises du printemps 2022. 

Parution : Television Drama in the Age of Streaming. Transnational Strategies and Digital Production Cultures at the NRK

Vilde Schanke Sundet, Television Drama in the Age of Streaming. Transnational Strategies and Digital Production Cultures at the NRK, Palgrave Macmillan, 2021. 

This book examines television drama in the age of streaming—a time when television has been reshaped for national and international consumption via both linear ‘flow’ and on-demand user modes. It builds on an in-depth study of the Norwegian public service broadcaster (NRK) and some of its game-changing drama productions (Lilyhammer, SKAM, blank). The book portrays the formative first decade of television streaming (2010-2019), how new streaming services and incumbent television providers intersect and act in a new drama landscape, and how streaming impacts existing television production cultures, publishing models and industry-audience relations. The analysis draws on insight gained through more than a hundred interviews with television experts and fans, hundreds of hours of observations, and unique access to industry conferences, meetings, working documents, and ratings. The book combines perspectives from production studies, media industry studies, and fan studies to inform its analysis. 

Vilde Schanke Sundet (PhD) is a researcher in media and communication at the University of Oslo, Norway. She has published extensively on topics of television production, media industries, media policy and audiences/Fans, and she is an expert on online drama.

Appel à contributions : L’imaginaire des séries télé (revue Sociétés)

« L’imaginaire des séries télé »

revue Sociétés 

Échéance des propositions : 30 avril 2021

Date prévue de parution : fin de l’année 2021

Les séries télévisées occupent aujourd’hui une place de plus en plus importante dans les réflexions des sciences humaines et sociales en devenant un instrument de recherche et une méthode de compréhension de l’esprit du temps.

D’un point de vue socioculturel, les séries nous indiquent divers fragments pour interpréter et déchiffrer les imaginaires collectifs qui président nos représentations sociales, nos mœurs et nos pratiques. Des imaginaires qui, à travers une longue tradition épistémologique, représentent bien le corollaire de notre réalité sociale et participe à la fois à sa composition et à sa compréhension.

On pourra convenir que les séries télévisées sont des « faits sociaux totaux » (M. Mauss) qu’il faut explorer dans leurs multiples significations, par les mythes, les symboles qu’elles véhiculent et voir de quelles manières, en tant que medium, elles contribuent à façonner la vie quotidienne et participent de ce fait à la « construction sociale de la réalité » (P. Berger, Th. Luckmann). Si les séries sont devenues une véritable habitude culturelle, c’est aussi parce qu’elles nous permettent de nous interroger sur le monde social renvoyant des images de notre société et de ses multiples facettes. Elles sont des outils de compréhension de la société et à travers leur puissance symbolique, elles incarnent et irradient notre quotidien en construisant une vision du monde qui nourrit les imaginaires collectifs. Ce medium a un fort impact d’un point de vue esthétique c’est-à-dire pour le partage d’émotions collectives qui font vibrer le corps social à travers des histoires, des personnages qui deviennent de nouvelles figures mythiques structurant la réalité (C. Lévi-Strauss). L’immersion dans les univers de séries nous place dans une dimension expérimentale, nous concédant de pénétrer une réalité, de la ressentir et de contribuer à une connaissance du monde permise par la mise en récit du monde même. Ces narrations nous permettent de nous interroger sur des aspects variés de la société et de comprendre les représentations collectives (S. Moscovici), par l’analyse des images (archétypiques et stéréotypées) et des structures anthropologiques (G. Durand) fondatrices de nos imaginaires contemporains. Ces récits manifestent en ce sens des ordres symboliques révélant le renouvellement de nos configurations (N. Elias) et de nos sources de significations (C. Castoriadis). C’est à travers ces processus que s’oriente l’accès aux sens de la réalité et, en tant que « miroir » (J. Lacan), les séries contribuent largement à notre disposition à la connaissance.

Continuer la lecture de Appel à contributions : L’imaginaire des séries télé (revue Sociétés)

Parution : Backstage. Scènes et coulisses des séries musicales (Pierre-Olivier Toulza)

Pierre-Olivier Toulza, Backstage. Scènes et coulisses des séries musicales, Presses Universitaires François Rabelais, coll. « Sérial », 2021.

Les séries télévisées musicales ne sont pas un phénomène nouveau aux États-Unis, mais le genre connaît un impressionnant renouveau depuis la fin des années 2000. Glee, Treme, Pose, Smash, Empire, Nashville, The Get Down, Vinyl, High School Musical. Ce véritable cycle impressionne par sa richesse et sa variété : les séries portant sur le chant côtoient celles qui privilégient la danse ou la pratique instrumentale ; aux séries des grands networks s’ajoutent celles des chaînes du câble et des services de VOD. Ces nouvelles séries musicales ont pour spécificité de dévoiler l’envers des univers du divertissement comme les conditions de la création artistique, en promettant une découverte des scènes et coulisses des mondes du spectacle. Ce livre décrypte le phénomène culturel des séries TV musicales américaines, en s’attachant aussi bien aux récits et aux spectacles proposés par ces séries qu’aux mutations industrielles qu’elles reflètent.

Pierre-Olivier Toulza est maître de conférences en études cinématographiques à Université de Paris. Il a récemment codirigé deux ouvrages sur la comédie musicale hollywoodienne, Stars et solistes du musical hollywoodien (Les Presses du réel, 2017) et Politiques du musical hollywoodien(Presses universitaires de Paris Nanterre, 2020).

Appel à contributions : Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Journal of Italian Cinema and Media Studies

Échéance des propositions : 30 avril 2021

Dirigé par Luca Barra and Valentina Re

Most of the Italian television drama able to circulate internationally belongs to the multifaceted crime genre, both in some sparse examples from the past and in growing contemporary productions (from premium channels and digital platforms to public service and commercial broadcasters). However, for many decades, only a limited range of titles has been given scholarly attention, drawing a useful yet partial account of an otherwise dense and multilayered history. Moreover, exceptions have often been studied far more than the most conventional crime series in the ‘giallo’ spectrum: most police procedurals are deemed too formulaic, or too popular, to be distinguished. Therefore, this special issue intends to overcome these limits by focusing on the historical evolution of the crime genre inside the development of Italian television, from the early stages to the latest mainstream and niche successes, and by highlighting the many crime titles that have become familiar to large Italian audiences. Continuer la lecture de Appel à contributions : Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Parution : Black Mirror ou l’aurore numérique. Nos vies après l’humanisme

Claudia Attimonelli et Vincenzo Susca, Black Mirror ou l’aurore numérique. Nos vies après l’humanisme, Liber, « L’imaginaire et le contemporain », 2021.

Qu’est-ce que Black Mirror aujourd’hui ? Qui l’incarne ? Peut-on s’en affranchir et comment ?

Les séries télévisées constituent depuis des années la forme privilégiée dans laquelle notre culture se projette, mais Black Mirror représente bien plus que cela : c’est un fait socioculturel emblématique du monde contemporain qui esquisse la société du futur en décrivant de manière paroxystique ce que nous vivons déjà — la dystopie au cœur du quotidien. Voici un spectacle, un musée, une prison et un jeu vidéo où la technique, les algorithmes et les réseaux sociaux prévalent sur les individus en annihilant la rationalité sur laquelle nos sociétés se sont fondées. 

Œuvre totale ayant anticipé notre condition suite aux mesures adoptées pour contrer la pandémie de Covid-19, la création de Charlie Brooker explore la médiatisation de l’existence dont nous faisons l’expérience entre trollshaterssexting, surveillance, storiescancel culture et analyse prédictive. S’y arrêter permet non seulement de voir notre époque comme une catastrophe, mais surtout de comprendre, selon une perspective multidisciplinaire, ce qui est en train de surgir des cendres de l’humanisme et de la modernité : l’aurore numérique.