Archives par mot-clé : série américaine

Appel à communications : Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

Les vendredi 7 et samedi 8 juin 2024

Université Gustave Eiffel

Date d’échéance : 29 janvier 2024

Journée d’étude organisée par Stella Louis et Fabien Delmas (LISAA, CCAMAN, Université Gustave Eiffel).

Texte de l’appel :

Le développement spectaculaire des séries américaines et l’avènement de “l’âge d’or”[1] qu’elles ont connu à partir de la seconde moitié des années 1990 sont associés à l’émergence d’une figure à la notoriété nouvelle dans le champ du système de production : le showrunner. À la fois scénariste, producteur et parfois réalisateur, le showrunner apparaît comme une figure démiurgique propre à l’ère de la convergence[2] et de la sérialité telle qu’elle s’affirme à partir du début du XXIe siècle. Si Steven Bochco apparaît comme le précurseur de cette nouvelle fonction, voire de cet art nouveau, l’âge d’or des séries américaines du premier quart du XXIe siècle est jalonné de noms qui ont permis l’émergence d’œuvres sérielles souvent décriées artistiquement et défavorablement comparées au cinéma. Continuer la lecture de Appel à communications : Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

Appel à contributions : The Good Place. Welcome, everything is fine ! (en ligne)

 

Journées d’études : The Good Place: Welcome, everything is fine!

14 juin 2024

En ligne

Échéance des propositions : 18 décembre 2023

Organisé par Justine Breton (Université de Reims Champagne-Ardenne, CRIMEL), Claire Cornillon (Université de Nîmes, RIRRA 21) et Florent Favard (Université de Lorraine, Crem).

Comédie de format court qui puise dans le comique de situation sans être une sitcom, série de fantasy qui détourne les codes de la science-fiction pour poser un certain nombre de questions philosophiques et éthiques, The Good Place constitue une proposition originale au sein du panorama des productions sérielles télévisuelles. Avec ses quatre saisons, diffusées sur NBC de 2016 à 2020, la série s’inscrit pourtant, à première vue, dans une tradition de comédies optimistes, notamment liées au monde du travail et à la gestion du quotidien : elle est créée par Michael Schur, l’un des scénaristes de la version états-unienne de The Office (2005-2013) et cocréateur de Parks and Recreation (2009-2015) et de Brooklyn Nine-Nine (2013-2021). Elle partage d’ailleurs avec ces programmes un ton, une narration construite sur la dynamique de groupe et un comique de caractère. Continuer la lecture de Appel à contributions : The Good Place. Welcome, everything is fine ! (en ligne)

Appel à contributions : Congrès 2022 de l’AFEA, Atelier Cultures Populaires: “Les destinées historiques comme fondement de la légitimité : le genre biographique dans la culture populaire des États-Unis d’Amérique” (Université Bordeaux Montaigne)

Congrès 2022 de l’AFEA (Association Française d’Études Américaines USA) : « Légitimité, Autorités, Canons »

31 Mai- 3 Juin 2022, Université Bordeaux Montaigne (France)

Atelier Cultures Populaires des États-Unis d’Amérique : « Les destinées historiques comme fondement de la légitimité : le genre biographique dans la culture populaire des États-Unis d’Amérique »

Échéance des propositions : 15 janvier 2021

Entre 2000 et 2021, onze des lauréats de l’Oscar du meilleur acteur ont été récompensés pour leur incarnation d’un personnage historique, dont sept pour des films clairement identifiés comme biographiques. Sur la même période, quatre des films récompensés par un Oscar du meilleur film, et trente-trois des cent cinquante et un candidats à la statuette, étaient des biopics. Depuis 2017, la série biographique de Netflix The Crown a été nommée quatre fois pour le Golden Globe et l’Emmy Award de la meilleure série dramatique, et a raflé quatre de ces prix.

Le genre biographique, en associant la pseudo-légitimité historique du film d’époque au goût du grand public pour les récits de destinées exceptionnelles, occupe une place de choix à Hollywood et dans la culture populaire au sens large : films et séries, mais aussi romans traditionnels ou graphiques, musique (on pensera par exemple aux chansons « Hurricane » et « Joey », de Bob Dylan, ou à « Candle in the Wind » d’Elton John), comédies musicales (telles qu’Evita, Beautiful: The Carole King Musical, ou plus récemment Hamilton) et même jeu vidéo (des jeux autobiographiques tels que That Dragon, Cancer de Ryan Green ou les jeux de Nina Freeman Cibele, How Do You Do It ou We Met in May, se basent sur la vie de leurs programmeur.se.s pour explorer des thématiques universelles).

Le genre en lui-même est fondé sur la réécriture et la romantisation des faits, qui permettent aux fictions biographiques de transformer le récit historique en un récit accessible au grand public, mais aussi bankable. Tout comme la fiction historique, il se rapproche parfois d’une forme de vulgarisation, mais en se focalisant sur un individu en particulier, il favorise l’identification et permet ainsi plus aisément au public de s’investir émotionnellement dans le récit qu’il déploie. Or on peut s’interroger sur les grandes figures qui sont ainsi mises en avant et, dans une certaine mesure, mythifiées. Des personnalités de différents milieux (arts, politique, sciences…) se voient ainsi transformées en héros et héroïnes de la fiction. Les récits biographiques explorent et reconstruisent leur passé afin de comprendre comment ils et elles sont devenu.e.s des « grands noms », appartenant même à la culture générale, mais s’attaquent aussi au côté sombre de la société américaine en se penchant sur des tueur.se.s en série (Jeffrey Dahmer, Ted Bundy, Aileen Wuornos…) ou sur d’autres figures criminelles (on pensera ainsi à la popularité du genre du true crime dans la littérature, les émissions de télévision ou de radio et les podcasts, ou aux séries Netflix Narcos ou Mindhunter). Dès lors, on peut se demander quel est l’objectif du genre biographique dans la culture populaire : s’il semble souvent chercher à construire des modèles, qui viendront par exemple nourrir la valeur fondatrice du self-made (wo)man, comment penser dans ce cadre les nombreuses fictions biographiques sur les tueur.se.s en série, et inversement le nombre restreint de fictions portant sur des personnalités appartenant au monde de la science (et dont la plupart propagent le stéréotype du « génie solitaire » qui peine à s’intégrer à la société) ?

Continuer la lecture de Appel à contributions : Congrès 2022 de l’AFEA, Atelier Cultures Populaires: “Les destinées historiques comme fondement de la légitimité : le genre biographique dans la culture populaire des États-Unis d’Amérique” (Université Bordeaux Montaigne)

Parution : La sérialité à l’écran

La Sérialité à l’écran. Comprendre les séries anglophones

Anne Crémieux, Ariane Hudelet, Presses Universitaires de François Rabelais, 26 €

Site de l’éditeur

Loin d’être systématiquement opposés par leur mode de production, leur public ou même leur portée artistique, cinéma et télévision sont liés par leur exploitation de la sérialité.
Quels liens entretient la sérialité au sens large avec le récit audiovisuel ? Quelle est sa spécificité en tant que stratégie narrative dans les arts audiovisuels ? Quelles implications esthétiques, culturelles, industrielles et économiques sont à l’œuvre dans les multiples formes de sérialité audiovisuelle qui existent ?

À travers l’histoire du cinéma mais aussi de son évolution inter-médiatique suite à l’arrivée de la télévision et d’internet, ainsi que l’analyse d’œuvres comme Hannibal, CSI, Scream ou encore Wolverine, cet ouvrage éclaire sur les mécanismes et les contraintes de l’écriture audiovisuelle en série.

Sommaire : Introduction ▪ La sérialité, hier et aujourd’hui ▪ Stratégies narratives ▪ Corps d’acteurs et passage du temps ▪ Le genre à l’épreuve de la forme sérielle

Avec les contributions de : Fanny Beuré, Adrienne Boutang, Claire Cornillon, Véronique Eleftériou, Hélène Laurichesse, David Lipson, Hélène Machinal, Martial Martin, Gilles Menegaldo, Aymeric Pantet, Yann Roblou & Jules Sandeau.

COLLOQUE : LES SÉRIES TELEVISEES AMÉRICAINES DE NETWORK DES ANNÉES 1990

GUEST-Occitanie

Soutenu par la MSH-Sud et le RIRRA 21

Auditorium de la MSH-Sud, Site Saint-Charles 2, Montpellier

Jeudi 27 février 2020

14h Accueil des participant.e.s

14h30 ouverture du colloque

Approches culturelles

15h From Romance to ‘Bromance’ : Challenging Love, Sexuality and Gendered Discourse in Friends (NBC, 1994-2004), Donna Spalding Andréolle (GRIC, Université du Havre-Normandie et GUEST Occitanie)

15h30 Code Quantum (1989-1993): Les sauts quantiques de la masculinité blanche, Jules Sandeau (Université Paul-Valéry Montpellier 3, RIRRA 21) Continuer la lecture de COLLOQUE : LES SÉRIES TELEVISEES AMÉRICAINES DE NETWORK DES ANNÉES 1990

APPEL : (Too) many cooks : Écritures collectives et collaboratives audiovisuelles

Université de Lorraine
Institut européen de cinéma et d’audiovisuel
Nancy, 4 et 5 juin 2020

Première étape du processus d’élaboration du film, le scénario est souvent envisagé dans son approche créative et auteuriste, presque romantique, mettant le scénariste seul aux prises avec
un travail d’écriture évoquant celui d’un roman, avec les angoisses de la page blanche qui l’accompagnent, à l’image de Charlie Kaufman dans Adaptation (Spike Jonze, 2002).

Une autre dimension essentielle existe toutefois, jusqu’ici peu étudiée en France : celle de l’écriture collaborative et collective, que ce colloque propose de mettre au cœur des réflexions
et des échanges, en l’analysant au prisme de plusieurs formes audiovisuelles, du cinéma aux séries télévisées en passant par le jeu vidéo.

Continuer la lecture de APPEL : (Too) many cooks : Écritures collectives et collaboratives audiovisuelles

SOUTENANCE THESE DE DOCTORAT

DSC_1312

SOUTENANCE THESE DE DOCTORAT
29 janvier 2016, 14H00
ENS Louis-Lumière, salle 12
Le fantastique dans la série américaine contemporaine : enjeux et
réappropriation d’un genre.
Présentée par M. Mathieu PIERRE, sous la direction de Giusy PISANO (PR à l’École Louis-Lumière, directrice de recherche Université Sorbonne Nouvelle Paris III/IRCAV) Continuer la lecture de SOUTENANCE THESE DE DOCTORAT