Archives par mot-clé : séminaire lpcm

Séminaire LPCM – Séance 11, Jeudi 6 juin 2024, 17h-19h : Aspects de la fiction audiovisuelle populaire en Amérique latine dans les années 1970 et 1980 (Sorbonne Université, Maison de la recherche / En ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séance 11 – Jeudi 6 juin 2024, 17h-19h : Aspects de la fiction audiovisuelle populaire en Amérique latine dans les années 1970 et 1980

Lieu : Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D421, 28 rue Serpente 75006 Paris

À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Interventions

  • Carlos Belmonte (Université Evry Val d’Essonne) : “Cinéma populaire/cinéma vulgaire ? : la sexicomedia au Mexique”
  • Emmanuel Vincenot (Université Gustave Eiffel) : “Les séries d’espionnage cubaines, entre divertissement et propagande”

Continuer la lecture de Séminaire LPCM – Séance 11, Jeudi 6 juin 2024, 17h-19h : Aspects de la fiction audiovisuelle populaire en Amérique latine dans les années 1970 et 1980 (Sorbonne Université, Maison de la recherche / En ligne)

Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Lieu : Université Paris Cité, salle 679C, Bâtiment des Grands Moulins, esplanade Vidal-Naquet, bâtiment C, 6e étage

Attention : ne pas confondre le bâtiment des Grands Moulins avec la Halle aux Farines, de l’autre côté de l’esplanade. En arrivant depuis la passerelle, il s’agit du grand bâtiment administratif sur votre gauche. L’entrée se fait au niveau de la grille située près de la sculpture de bateaux “Monochrome for Paris” de Nancy Rubins

 À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Interventions

  • Laurence Riu-Comut (Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Quand le roman contemporain compose avec les films de genre : formes et enjeux de la transposition intermédiale du western et du film noir
  • Ada Lipman (INALCO) : Bien plus que des comédies musicales kitsch : comment étudier le cinéma populaire hindi (Bollywood) ?
  • Enzo Le Guiriec (Université Jean Moulin Lyon 3) : Le fait religieux japonais dans le jeu vidéo et le dungeon crawler

Continuer la lecture de Séminaire LPCM – Séance 5, Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité (Université Paris Cité/En ligne)

Séminaire LPCM – Séance 2, jeudi 14 décembre 2023, 17h-19h : “BD, numérique, légitimation ” (Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins/En ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séance 2 – Jeudi 14 décembre 2023, 17h-19h : BD, numérique, légitimation

 Sur place :  Bâtiment des Grands Moulins (entrée côté esplanade Vidal-Naquet), Campus des Grands Moulins, Université Paris Cité, salle 679C (bâtiment C, 6e étage)

 À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondant : Benoit Crucifix (KU Leuven /KBR)

Interventions : 

Ana Mujkovic (Académie de Paris) : « Comics, online: finding, approaching, and reading independent graphic literature on the internet »

Florent Perget (Sorbonne Université) : « Lire et étudier de la bande dessinée : pratique culturelle populaire ou littéraire ?  » Continuer la lecture de Séminaire LPCM – Séance 2, jeudi 14 décembre 2023, 17h-19h : “BD, numérique, légitimation ” (Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins/En ligne)

Séminaire LPCM – Séance 1, jeudi 16 novembre 2023, 17h-19h : “Humanités numériques et fictions de genre” (Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud/En ligne)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Séance 1 – Jeudi 16 novembre 2023, 17h-19h : Humanités numériques et fictions de genre

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (Paris), salle de réunion, 2e étage / En ligne sur Teams

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondant : Nicolas Bourgeois (Pearltrees)

Interventions : 

Emmanuelle Lescouet (Université de Montréal) : “Penser les corpus de l’imaginaire avec les humanités numériques”

Raphaël Luis (ENS Lyon) : “Un possible canon contemporain des littératures de genre : plongée dans la base de données de Sens Critique”

Présentation des deux interventions

Continuer la lecture de Séminaire LPCM – Séance 1, jeudi 16 novembre 2023, 17h-19h : “Humanités numériques et fictions de genre” (Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud/En ligne)

Programme du séminaire LPCM 2023-2024

Programme du séminaire LPCM 2023-2024 : “Dans l’atelier des chercheur·ses en littératures populaires et culture médiatique”

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marie-Lucie Bougon (Université d’Artois), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Victor Faingnaert (Université de Caen-Normandie) Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

L’Association internationale des chercheur·ses en Littératures Populaires et Culture Médiatique (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine.

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Le séminaire aura lieu le jeudi de 17h à 19h, à l’exception des séances partagées avec le séminaire Phistem (séances 4, 6 et 7), qui auront lieu le mercredi de 16h à 19h. Il se tiendra sous une forme co-modale et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·es et aux auditeur·rices qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera. 

Le lien de connexion sera communiqué quelques jours avant chaque séance. Les auditeur·rices qui souhaitent se rendre sur place ou obtenir le lien vers la salle de visioconférence doivent s’inscrire en écrivant à l’adresse suivante avant les séances : atelierlpcm@protonmail.com.

Nous encourageons les participant·es à adhérer à la LPCM :

https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation

PROGRAMME COMPLET 2023-2024

Séance 1 – Jeudi 16 novembre 2023, 17h-19h : Humanités numériques et fictions de genre

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud, salle de réunion, 2e étage

  • Emmanuelle Lescouet (Université de Montréal) : Penser les corpus de l’imaginaire avec les humanités numériques
  • Raphaël Luis (ENS Lyon) : Un possible canon contemporain des littératures de genre : plongée dans la base de données de Sens Critique

Répondant : Nicolas Bourgeois (Pearltrees)

Programme détaillé de la séance

Séance 2 – Jeudi 14 décembre 2023, 17h-19h : BD, numérique, légitimation

Lieu : Université Paris Cité, Salle 679C (bâtiment C, 6e étage), Bâtiment des Grands Moulins, Campus des Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris

  • Ana Mujkovic (Académie de Paris) : Comics, online: finding, approaching, and reading independent graphic literature on the internet
  • Florent Perget (Sorbonne Université) : Lire et étudier de la bande dessinée : pratique culturelle populaire ou littéraire ?

Répondant : Benoit Crucifix (KU Leuven /KBR)

Programme détaillé de la séance

Séance 3 – Jeudi 11 janvier 2024, 17h-19h : Prospective et science-fiction : enjeux méthodologiques

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2e étage)

  • Philippe Ethuin (INSPE Amiens) : Le téléphone dans les fictions prospectives parues dans la presse française (1876-1895)
  • Sarah Mallah (Université Gustave Eiffel) : Produire l’intérêt héroïque en littérature de science-fiction.

Répondante :  Valérie Stiénon (Université Sorbonne Paris Nord)

Programme détaillé de la séance

Séance 4 – Mercredi 17 janvier 2024, 16h-19h : feat. Phistem

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Weber, salle de séminaire 1

  • Olivier Caïra (IUT d’Évry Val d’Essonne) : Interactivité et univers franchisés : quelles marges pour les scénaristes et leurs personnages ?
  • Thibaut Clément (Sorbonne Université IUF) : Thématisation, scénarisation des pratiques et mises en scènes identitaires: de Disneyland au centre commercial

Séance 5 – Jeudi 8 février 2024, 17h-19h : (Trans)médialité, transculturalité

Lieu : Université Paris Cité, salle 679C, Bâtiment des Grands Moulins, esplanade Vidal-Naquet, bâtiment C, 6e étage

Attention : ne pas confondre le bâtiment des Grands Moulins avec la Halle aux Farines, de l’autre côté de l’esplanade. En arrivant depuis la passerelle, il s’agit du grand bâtiment administratif sur votre gauche. L’entrée se fait au niveau de la grille située près de la sculpture de bateaux “Monochrome for Paris” de Nancy Rubins

  • Laurence Riu-Comut (Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Quand le roman contemporain compose avec les films de genre : formes et enjeux de la transposition intermédiale du western et du film noir
  • Ada Lipman (INALCO) : Bien plus que des comédies musicales kitsch : comment étudier le cinéma populaire hindi (Bollywood) ?
  • Enzo Le Guiriec (Université Jean Moulin Lyon 3) : Le fait religieux japonais dans le jeu vidéo et le dungeon crawler

Programme détaillé de la séance

Séance 6 – Jeudi 14 mars 2024, 17h-19h : Réceptions médiatiques

Lieu : Maison de la recherche, Sorbonne Université, Salle S001, 28 rue Serpente 75006 Paris

  •  Anne-Claire Marpeau (Université de Strasbourg) et Anaïs Goudmand (Sorbonne Université) : Présentation du site Comment sont reçues les oeuvres ?
  • Hélène Sellier et Gabrielle Lavenir : Saisir l’expérience de jeu avec les joueur.ses : co-construction d’un protocole pour une étude de réception des jeux vidéo

Répondant : Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre)

Programme détaillé de la séance

Séance 7 – Mercredi 20 mars 2024, 16h-19h : feat. Phistem

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Ricoeur, 4e étage, salle des conseils

  • Lucie Amir (Université de Limoges) : un état contemporain des rapports entre littératures policières françaises et politique
  • Sybila Guéneau (EHESS) : Relire le néo-polar : mise à distance de la figure de Manchette, dépassement des stéréotypes et redéfinition du discours de critique sociale

Séance 8 – Jeudi 4 avril 2024, 16h-18h30 : Penser le rap 

Lieu : Université Paris Cité, 578F, Halle aux farines, Campus des Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann, 75013 Paris, salle à déterminer

  • Léonard Rembert (Montpellier 3) : « Textuellement parlant » : enjeux et limites d’une approche poétique du rap français
  • Juliette Hubert (Université Polytechnique Hauts-de-France) : Proportion et rôle de la rupture dans le flow de la trap francophone actuelle
  • Hector Jenni (Sorbonne Nouvelle) : Auto(socio)biographie, autoethnographie, autofiction : politique du récit de soi chez Booba

Répondante : Virginie Brinker (Université de Bourgogne)

Programme détaillé de la séance

Séance 9 – Mercredi 10 avril 2024, 16h-19h : feat. Phistem

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Weber, salle de séminaire 1.

  • Benoît Tadié (Université Paris Nanterre) : Font criminel: la démocratie à l’épreuve du roman noir américain
  • Marie-Lucie Bougon (Université d’Artois) : “Je suis d’ailleurs” : ésotérisme et médiumnité chez les “grandes anciennes” de la fantasy française

Séance 10 – Jeudi 25 avril 2024, 17h-19h : Séries TV et représentations

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Weber, salle de séminaire 1

  • Isabelle Casta (Université d’Artois) : Policiers et fantômes
  • Emmanuelle Laboureyras (Cergy Paris Université) : La Renaissance au prisme de la série Reign
  • Victor Faingnaert (Université de Caen-Normandie) : Être un vrai mec comme un chef de gang : Jax Teller et Tommy Shelby

Répondant·e : Emmanuelle Delanoë-Brun

Séance 11 – Jeudi 6 juin 2024, 17h-19h : Aspects de la fiction audiovisuelle populaire en Amérique latine dans les années 1970 et 1980

Lieu : Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D421, 28 rue Serpente 75006 Paris

  • Carlos Belmonte (Université Evry Val d’Essonne) : “Cinéma populaire/cinéma vulgaire ? : la sexicomedia au Mexique”
  • Emmanuel Vincenot (Université Gustave Eiffel) : “Les séries d’espionnage cubaines, entre divertissement et propagande”

Répondant·e : à déterminer

Programme détaillé de la séance





 



 



Appel à contributions : Atelier LPCM 2023-2024, saison 3

Atelier LPCM 2023-2024, saison 3

Échéance des propositions : 7 juillet 2023

L’Association internationale des chercheur·se·s en Littératures Populaires et Culture Médiatique (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine. Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des récits multimédiatiques produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. Fondatrice, en 2001, de la revue en ligne Belphégor, l’Association organise aussi, parmi bien d’autres projets collectifs, les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques (programme 2018, appel 2023).

Pour sa troisième saison, le séminaire de recherche mensuel de la LPCM se tiendra le jeudi de 17h à 19h à partir du 9 novembre 2023. Il visera à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

L’appel est ouvert aux jeunes chercheur·se·s (masterant·e·s et doctorant·e·s) aussi bien qu’aux chercheur·se·s confirmé·e·s. Nous souhaitons encourager la présentation de recherches en cours, en insistant plus particulièrement sur leur dimension méthodologique : il s’agira de nous interroger sur les outils et les méthodes pour analyser les phénomènes caractéristiques de la production et de la réception des littératures populaires et de la culture médiatique (sérialité, transmédialité, histoire des supports, des industries culturelles, construction de monde, fandom, usages ludiques ou politiques…). Chaque séance de l’atelier sera composée de deux interventions (d’une durée maximale de 30 minutes chacune), suivies d’un temps de discussion avec un·e répondant·e, visant à offrir aux participant·e·s un cadre de réflexion collectif entre pairs permettant, en fonction des besoins, d’enrichir des problématiques de travail en cours, de suggérer de nouvelles pistes de recherche ou d’interroger des difficultés ou blocages éventuels. En fonction des propositions reçues, des séances de conférence pourront aussi être organisées ponctuellement pour présenter des recherches plus abouties ou des travaux et projets collectifs.

Le séminaire se tiendra sous une forme hybride et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·e·s et aux auditeur·rice·s qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera (Université Paris Nanterre, Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud, Sorbonne-Université, Université Paris Cité…). 

Les propositions, de 300 mots ou 2000 signes maximum et accompagnées d’une brève notice biobibliographique, devront être adressées avant le 7 juillet 2023 à l’adresse suivante : atelierlpcm@protonmail.com 

Continuer la lecture de Appel à contributions : Atelier LPCM 2023-2024, saison 3

Séminaire LPCM, séance 5 – Vendredi 12 mai 2023, 16h-18h : « Presse communiste et lolcats » (Université Paris Cité)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique” vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Séance 5 – Vendredi 12 mai 2023, 16h-18h : « Presse communiste et lolcats »

Lieu : Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins (5 rue Thomas Mann, 75013 Paris), escalier C, 6e étage, salle 681C, et en ligne sur Zoom.

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Présentation des deux interventions

  • Magali Bigey (Université de Franche-Comté) et Justine Simon (Université de Franche-Comté) : « Culture du chaton mignon 2.0 »

Le Web social et les pratiques numériques ont intégré nos interactions quotidiennes. Les chatons mignons occupent une place importante sur les réseaux sociaux, ils ont évolué de simples images ludiques à un moyen de communication pour dire autre chose ou de dire autrement, transcendant notre quotidien. Le chat peut être un euphémisme pour parler de situations difficiles ou jouer un rôle émotionnel pour critiquer une décision politique. La pratique de partage de chats est une forme de démocratie numérique et intègre une manière de participer au débat public, de mobiliser des imaginaires, de parler de soi et de s’engager émotionnellement. La communication numérique des chats peut être analysée à travers différentes catégories telles que le positionnement argumentatif, la stéréotypie, l’ethos et l’expression de sentiments et de jugements de valeur. Ce travail sur les chats entre dans un projet de recherche qui analyse un corpus de 4 000 publications sur Twitter, Instagram et TikTok.

  • Victor Rodríguez Infiesta (Université d’Oviedo) : « Lectures du “journal le plus captivant”. Bandes dessinées, images, textes »

Les pages de Vaillant (1945-1969) sont une porte d’entrée vers un axe de réflexion majeur qui porte sur la lecture. Toute parole d’anciens lecteurs/lectrices, recueillie à l’aide d’un questionnaire, peut être une voie d’approche pour comprendre l’acte de lecture, l’imaginaire, la transmission matérielle, les interdictions… En même temps, l’intervention propose une approche à l’hebdomadaire Vaillant en tant que presse magazine dans laquelle il y a un bon nombre de bandes dessinées, mais aussi des photographies, de la publicité, des jeux, des dessins, et toutes sortes de textes. On peut donc non seulement extraire une partie de l’hebdomadaire pour la mettre en relation avec le cours de l’aventure á suivre, en amont ou en aval, mais également regarder chaque numéro de l’hebdomadaire comme objet qui a un sens para rapport á d’autres objets.

Programme complet du séminaire 

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

Séminaire LPCM, séance 4, Vendredi 14 avril 2023, 16h-18h : « Le genre policier mis en jeu » (Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud, Paris)

 Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique” vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Séance 4 – Vendredi 14 avril 2023, 16h-18h : « Le genre policier mis en jeu »

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage) et en ligne sur Teams

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Répondant : Jacques Migozzi (Université de Limoges)

Présentation des deux interventions
  • Victoria Laurent (Université d’Avignon) : « Quand l’enquête criminelle devient un jeu »

Si le fait divers et le divertissement ont évolué et pris de l’importance conjointement depuis leur apparition dans la presse, le feuilleton créé par la succession de chroniques judiciaires et les comics ouvrent une nouvelle expérience de lecture: celle du jeu. Au premier abord, le crime semble loin de rimer avec jeu. Le crime est violent, sanglant, glauque, morbide, mais les “whodunit”, mystères judiciaires, sont, eux, caractérisés par l’une des pierres angulaires du jeu: l’énigme. Aussi, les amateurs de frissons et de mystères redoublent d’inventivité pour rendre leurs énigmes de plus en plus immersives. Les premières communautés composées de lecteurs assidus de Conan Doyle se réunissent dans le Royaume-Uni des années 20 et 30 à l’occasion de murder parties, prémisse du jeu de rôle ancré dans la réalité. La part de théâtralité, de mise en scène et d’improvisation est alors largement inspirée du style graphique illustrant les fait-divers défrayant la chronique, ainsi que du déroulement des procès criminels, qui font eux aussi souvent salle comble. Fort de ces succès, Anthony E. Pratt, jeune britannique ayant passé plusieurs années à jouer du piano lors de ces murder parties, décide en 1944 de déposer le brevet d’un jeu de plateau reprenant les intrigues du jeu de rôle : c’est la naissance du désormais culte Cluedo. La porosité entre réel et fictionnel ne fait que s’accentuer dans le genre du murder mystery, grâce auquel le consommateur (lecteur, spectateur, joueur) doit mener une double-enquête : en plus de celle de la narration, il doit démêler le vrai du faux. 

  • Marc Vervel (Université Paris Cité) : « Le roman policier français du XIXe siècle – de l’origine au discours second ? »

Dans le cadre de la préparation d’un livre sur les romans policiers français du XIXe siècle, Marc Vervel propose de revenir dans le séminaire de la LPCM sur la fameuse question de l’« origine » du genre policier, si familière aux spécialistes. Cette question constitue en effet un lieu obligé du discours critique, tant elle a pu participer des stratégies de stabilisation d’un objet – le roman policier – dont on sait que sa définition est par ailleurs fréquemment considérée comme quelque peu problématique (comme le rappelle notamment Uri Eisenzweig). Si « l’origine » est en outre ici le lieu d’un questionnement privilégié, c’est évidemment qu’elle concerne le fonctionnement même d’un genre en quête d’un point d’origine impossible. Mais surtout, s’il est intéressant de revenir sur la question de l’origine, c’est que, dans la mesure même où il est intimement lié à la modernité médiatique, le genre policier se trouve d’emblée sous le signe du second degré et de la mise à distance de ses traits censément définitoires. On peut en particulier revenir sur quelques textes importants de l’histoire du genre pour voir comment ils défient le discours de l’origine ou du moins, pour le lecteur actuel, semblent relever d’une approche métadiscursive ordinairement et instinctivement associée à une posture qui serait celle du recul historique. Se pose alors la question de la manière de lire ces textes et des questions méthodologique qu’ils permettent de soulever, tant le discours de l’origine semble heurter de front le fonctionnement de textes pris d’entrée de jeu dans la métadiscursivité médiatique.

Programme complet du séminaire 

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

Séminaire LPCM – Séance 2 : « Gender et médias » (Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud/en ligne)

Séminaire LPCM – Séance 2 : « Gender et médias » (Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud/en ligne)

Date : Vendredi 24 février, 16h-18h

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage)

La séance sera également diffusée en ligne. Pour obtenir le lien de la réunion Teams et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

Programme

  • Flavie Falais (Université de Limoges) : « Questionner la norme en contexte vidéoludique »

Flavie Falais proposera une présentation de ses recherches de thèse en cours, qui portent sur la question de la norme – plus spécifiquement de genre – dans le jeu vidéo et les cultures vidéoludiques. Elle réfléchira aux notions de disciplines et de méthodes, prenant en considération deux aspects : d’abord, celui de l’étude du jeu vidéo en tant qu’objet populaire et médiatique ; ensuite, l’étude des rapports de pouvoir, qui ne peut se faire de manière isolée, nécessitant de fait d’opter pour une approche à la fois interdisciplinaire et intersectionnelle. Ainsi, trois volets de réflexion seront abordés : d’abord, il s’agira de traiter la question de l’étude du jeu vidéo en lui-même, en tant que médium audiovisuel mobilisant de multiples champs disciplinaires. Ensuite seront interrogées les méthodes spécifiques à la mise en œuvre de cette étude tridimensionnelle et la manière d’articuler ses différentes réalités, notamment en termes de sources et d’archives à mobiliser, afin de présenter un ensemble cohérent. Enfin, la question du point de vue et de la posture de chercheuse à adopter face à un sujet relevant de l’intime et des usages politiques du jeu vidéo sera abordée.

  • Marine Thomas (Université de Lille) : « Exhumer les masculinités ‘mises en cases’ via la mobilisation d’outils issus de l’ethnographie, de l’analyse de discours et de la sémiotique »

Durant cette communication, Marine Thomas présentera comment la construction de l’ordre social peut être analysée au sein d’un univers fictionnel en abordant ce dernier comme un terrain ethnographique, c’est-à-dire comme un univers social, avec ses groupes et ses individus (Beaud & Weber, 1998). Cette approche permet en effet d’envisager les personnages fictionnels comme de vrais acteurs du jeu social et d’analyser les relations qu’ils nouent entre eux au sein de leur société (Chalvon-Demersay, 2015). Pour ce faire, combiner l’observation directe (Arborio & Fournier, 2008), la sémiotique de la bande dessinée (Groensteen, 2011) et l’analyse de discours (Maingueneau, 2021), dans une démarche à la fois quantitative et qualitative, rend possible l’extraction d’informations signifiantes de cet univers « multicadre ». In fine, la mobilisation du schéma actantiel de Greimas (2002) peut permettre de faire émerger la mécanique du système des masculinités opérant chez les actants d’un volume de ce medium tout en laissant un espace aux fluctuations et aux contradictions traversant cette fabrique du genre grâce au travail mené dans le journal de terrain.

 

Répondante : Laetitia Biscarrat (Université Côte d’Azur)

Présentation générale du séminaire

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Le séminaire aura lieu le vendredi de 16h à 18h, à l’exception des séances partagées avec le séminaire Phistem (séances 1 et 5). Il se tiendra sous une forme co-modale et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·e·s et aux auditeur·rice·s qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera. 

Nous encourageons les participant·e·s à adhérer à la LPCM :

https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation

 

Programme du séminaire LPCM 2023

Programme du séminaire LPCM 2023 : “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

L’Association internationale des chercheur·se·s en Littératures Populaires et Culture Médiatique (LPCM) a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine.

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…). 

Le séminaire aura lieu le vendredi de 16h à 18h, à l’exception des séances partagées avec le séminaire Phistem (séances 1 et 5). Il se tiendra sous une forme co-modale et nomade : chaque séance sera diffusée en visioconférence, tout en laissant la possibilité aux intervenant·e·s et aux auditeur·rice·s qui le souhaitent de se rendre sur place dans l’université dans laquelle elle se déroulera. 

Le lien de connexion sera communiqué quelques jours avant chaque séance. Les auditeur·rice·s qui souhaitent se rendre sur place ou obtenir le lien vers la salle de visioconférence doivent s’inscrire en écrivant à l’adresse suivante avant les séances : atelierlpcm@protonmail.com.

Nous encourageons les participant·e·s à adhérer à la LPCM :

https://lpcm.hypotheses.org/adherer-a-lassociation


Prochaine séance

Le séminaire reprendra l’an prochain.

Au plaisir de vous y retrouver !


PROGRAMME COMPLET 2023

Séance 1 – Vendredi 10 février 2023, 16h-18h30 : Feat Phistem

Lieu : Université Paris Nanterre en salle de séminaire 1 (bâtiment Max Weber)

  • Chloé Huvet (Université d’Évry) et Jérémy Michot (Université de Perpignan) : « Les sons et les musiques de l’horreur gothique selon The Newton Brothers : The Haunting (2018-2020) »

Répondant·e·s : Aurélie Huz (Université Paris Nanterre) et Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre)

Séance 2 – Vendredi 24 février 2023, 16h-18h : « Gender et médias »

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage)

  • Flavie Falais (Université de Limoges) : « Questionner la norme en contexte vidéoludique »
  • Marine Thomas (Université de Lille) : « Exhumer les masculinités ‘mises en cases’ via la mobilisation d’outils issus de l’ethnographie, de l’analyse de discours et de la sémiotique »

Répondante : Laetitia Biscarrat (Université Côte d’Azur)

Séance 3 – Vendredi 17 mars 2023, 16h-18h : « Politiques des séries télévisées »

Lieu : Maison de la recherche Sorbonne en salle D223

  • Victor Faingnaert (Université de Caen-Normandie) : « Luttes et identités : représenter et mythifier le Royaume-Uni des lendemains de la Grande Guerre »
  • Solène Poyraz (EHESS) : « ‘Teşkilat’, une série sécuritaire comme les autres ? »

Répondant : Stéphane Benassi (Université de Lille)

Séance 4 – Vendredi 14 avril 2023, 16h-18h : « Le genre policier mis en jeu »

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage)

  • Victoria Laurent (Université d’Avignon) : « Quand l’enquête criminelle devient un jeu »
  • Marc Vervel (Université Paris Cité) : « Le roman policier français du XIXe siècle – de l’origine au discours second ? »

Répondant : Jacques Migozzi (Université de Limoges)

Programme détaillé de la séance

Séance 5 – Vendredi 12 mai 2023, 16h-18h : « Presse communiste et lolcats »

Lieu : Université Paris Cité, Campus des Grands Moulins, bâtiment C, 6e étage, salle 681C

  • Magali Bigey (Université de Franche-Comté) et Justine Simon (Université de Franche-Comté) : « Culture du chaton mignon 2.0 »
  • Victor Rodríguez-Infiesta (Université d’Oviedo) : « Lectures du ‘journal le plus captivant’. Bandes dessinées, images, textes »

Répondant : Denis Saint-Amand (Université de Namur)

Séance 6 – Vendredi 9 juin 2023, 16h-18h : « Fan Studies et fanfictions »

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage)

  • Mélanie Bourdaa (Université Bordeaux Montaigne) et Hélène Breda (Université Sorbonne Paris Nord) : « Constitution du GER Fans et ses enjeux pour la recherche francophone en études de fans »
  • David Peyron (Université d’Aix-Marseille) : « État de l’art des études de fans en France »

Répondant : Pierre-Yves Hurel (Université de Lausanne)