Archives par mot-clé : récit policier / crime fiction

Appel à Propositions : Historical Crime Fiction, Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Historical Crime Fiction

Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Guest editor: Rosemary Erickson Johnsen (Governors State University)

Proposal deadline: November 1, 2020

Historical crime fiction, or detective fiction using historical settings, has long been an important strand of the mystery genre. Well-placed to provide pleasures similar to armchair tourism combined with the potential to convey historical knowledge through the crime fiction’s focus on the quotidian amidst larger cultural landscapes, over the decades historical crime fiction has ranged from the whimsical to the didactic, offering insight into the author’s own time period and that of the historical setting. This theme issue of Clues seeks to explore the richness of historical crime fiction written in, and about, any time period. Topics of interest might include the following: Continuer la lecture de Appel à Propositions : Historical Crime Fiction, Theme issue of Clues: A Journal of Detection

Appel à communications : Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia

« Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia »

Journée d’études interdisciplinaire

Cette journée d’études, qui aura lieu le 20 novembre 2020 à l’Université Côte d’Azur, entend préparer les travaux d’un colloque international prévu pour le printemps 2021 ainsi que la création, à l’Université Côte d’Azur, d’un Observatoire du Récit Criminel (ORC-UCA).

Date limite d’envoi des propositions : 10 août 2020

Télécharger le texte de l’appel

Dans ce cadre évolutif, on souhaite explorer l’actuel écosystème transmédiatique afin de privilégier l’analyse des modalités de création, production, diffusion et réception dans de multiples médias d’œuvres de fiction ayant en partage la représentation de la criminalité organisée. En effet, sans négliger les apports critiques déjà disponibles, il ne s’agit pas ici de se consacrer à des problématiques générales, de privilégier le débat sur les nouveaux usages transmédiatiques des histoires ou, comme cela a été fait à de nombreuses reprises dans la dernière décennie, sur la définition même de transmédialité. Il s’agit plutôt de tester les acquis et de faire avancer la réflexion in vivo. Continuer la lecture de Appel à communications : Extension du domaine du récit criminel : mafias et transmedia

Enquête : projet Detect

Le projet de recherche européen DETECt étudie les représentations de l’identité européenne véhiculées par les fictions criminelles contemporaines. Dans ce cadre, l’étude de la réception et des audiences est l’une des priorités. Quelles séries criminelles regardez-vous? De quels pays viennent-elles? La recherche a besoin de vous et de votre avis, en répondant à cette enquête qui ne prend que quelques minutes. Merci pour votre aide!
 

CALL FOR PAPERS: The Female Detective on TV

CFP: The Female Detective on TV

Deadline for submissions: May 30, 2020
Full name / name of organization: MAI: Feminism and Visual Culture
Contact email: contact@maifeminism.com

URL de référence

MAI: Feminism & Visual Culture invites academic authors with expertise in television studies and other related disciplines to contribute to our upcoming special issue on female detectives on TV.

For decades now, the female detective has occupied space within a genre that has been all-too-often reserved for the celebratory storylines of self-sacrificial men. She has served to break down sexist barriers placed before women within professional and personal frameworks, acting as an on-screen surrogate and inspiration for (female) spectators. The popularity of female-led TV crime drama across the world points to her success in captivating widespread audience attention. Continuer la lecture de CALL FOR PAPERS: The Female Detective on TV

Émilie Guyard (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Emilie GUYARD a poursuivi ses études à l’Université de Bourgogne dans laquelle elle a obtenu une Agrégation externe d’Espagnol en 1999 puis un doctorat d’Etudes Hispaniques en 2002. Elle est actuellement Maître de Conférences à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Après avoir travaillé sur le genre fantastique et plus particulièrement sur l’œuvre l’écrivain galicien Gonzalo Torrente Ballester auquel elle a consacré plusieurs publications (dont Le fantastique dans l’œuvre romanesque de Gonzalo Torrente Ballester (1972-1987), Vigo, Editorial Academia del hispanismo, 2007, ou Formas de lo fantástico en la literatura de Gonzalo Torrente Ballester, La Tabla Redonda, n°12, 2014), elle oriente désormais ses recherches vers le genre policier. Après avoir publié plusieurs articles et coordonné plusieurs ouvrages autour du genre policier espagnol        (L’imaginaire social dans le roman noir espagnol et portugais du XXIe siècle, Binges, Éditions Orbis Tertius (Collection Universitas), 2017, ou encore Roman Noir: espaces urbains et grands espaces, Líneas), elle a obtenu le grade de l’Habilitation à Diriger des Recherches en décembre 2018 grâce à un étude inédite intitulée Carlos Salem : le polar déjanté ou la quête du sens.

CV en ligne

Call for Abstracts – Through a Glass Darkly: European History and Politics in Contemporary Crime Narratives

By DETECt Project

Edited by Monica Dall’Asta, Jacques Migozzi, Federico Pagello, Andrew Pepper

To talk about the crime genre—as opposed to detective or spy or noir fiction—is to recognise the comprehensiveness of a category that speaks to and contains multiple sub-genres and forms (Ascari, 2007). In this volume, we want to uncover the ways in which the crime genre, in all of its multiple guises, forms and media/transmedia developments, has investigated and interrogated the concealed histories and political underpinnings of national and supranational societies and institutions in Europe, particularly after the fall of the Berlin Wall in 1989.

Continuer la lecture de Call for Abstracts – Through a Glass Darkly: European History and Politics in Contemporary Crime Narratives

Lucie Amir (Université de Limoges)

Ancienne élève de l’ENS de Lyon, Lucie Amir est doctorante contractuelle à l’Université de Limoges (ED Humanités, Laboratoire EHIC – EA1087). Elle prépare, sous la direction de Jacques Migozzi et de Natacha Levet, une thèse en littérature française sur les politiques du polar français de l’extrême-contemporain (2000-2018). Elle est, au titre de ses recherches et de son rattachement à l’Université de Limoges, membre du programme européen H2020 DETECt (2018 – 2021), qui rassemble douze universités européennes dans un projet de recherche portant sur les fictions criminelles européennes de 1989 à aujourd’hui.

CV en ligne

Recherche doctorale : Politiques des genres noirs contemporains : le sous-champ du polar français face à l’engagement (2000-2018).

Cette recherche veut explorer les rapports qu’entretient le polar français de l’extrême-contemporain avec la question de l’engagement littéraire, et veut faire l’état d’un sous-champ littéraire fortement polarisé par la question politique. Les genres noirs sont peu considérés dans les études théoriques et critiques sur l’engagement littéraire et sur le « retour au réel » (Viart 2008) contemporain de la littérature. Pourtant, l’espace générique et socio-économique que recouvre le terme « polar », et qui rassemble tous les héritiers des fictions criminelles françaises (roman noir, thriller, etc.) est aujourd’hui encore fortement tributaire du patronage de la littérature politisée des écrivains du néo-polar et de la « génération Poulpe », qui comptaient une majorité d’ex-militants issus de la gauche post-soixante-huitarde (Collovald et Neveu, 2001). Cette association entre roman noir et engagement politique est restée un leitmotiv des discours contemporains sur le genre. Décrit dans la presse comme une « littérature de décryptage », ou comme une « littérature de rebelles », le polar est spontanément appréhendé comme un genre contestataire, a minima ancré dans le réel et engagé dans la dénonciation des dysfonctionnements sociaux. Néanmoins, à la faveur d’un renouvellement éditorial amorcé au milieu des années 2000, on observe depuis lors une tension dans les pratiques qui incarnent le genre, entre une assignation persistante à porter des enjeux politiques et un retrait patent d’une partie des acteurs de la production contemporaine. Il s’agit de saisir ces inflexions, d’interroger la manière dont les écrivains français de polar envisagent aujourd’hui leur rôle, et celui de leur littérature, dans le monde social, de comprendre comment l’espace français du polar se reconfigure autour de cette question, celle de la définition d’un genre (de sa politique). L’étude s’attache en priorité aux politiques littéraires telles qu’elles s’expriment dans les discours des écrivains. Elle s’appuie sur l’analyse d’entretiens critiques et d’entretiens de recherche d’une part, d’un corpus romanesque significatif d’autre part, incluant les écrivains et les romans les plus reconnus par l’espace du polar depuis le début du siècle (parmi lesquels Fred Vargas, Caryl Férey, Franck Thilliez, Michel Bussi, Hervé Le Corre, Dominique Manotti, Pierre Lemaître, Nicolas Mathieu ou DOA).

Appel: Le Roman policier: lire et écrire l’enquête en Europe

English below  / Italiano sotto

Le n. 14 de RILUNE (novembre 2020) sera consacré à : Le Roman policier: lire et écrire l’enquête en Europe, et publié sous la direction de Michele Morselli.

Les propositions, composées d’un résumé de 500 mots maximum, seront accompagnées d’une bibliographie indicative et d’une notice bio-bibliographique de 150 mots maximum, et devront être envoyées avant le 30 septembre 2019, en italien, en français ou en anglais, à l’adresse suivante :  redazionerilune2020@gmail.com . Les expéditeurs sont priés de spécifier leur nom dans le sujet du e-mail et dans le document de la proposition. Les articles seront soumis à une double évaluation anonyme (double-blind peer review) et ne devront pas dépasser 40.000 signes, espaces compris. Les articles pourront être ensuite rédigés dans toute langue européenne (français, italien, anglais, espagnol allemand etc.).

L’ensemble des normes typographiques est disponible sur le site de la revue : 

http://www.rilune.org/images/informations/Normes_typographiques_RILUNE.pdf

Le Roman policier: lire et écrire l’enquête en Europe

Qu’il s’agit d’un ensemble de normes auxquelles adhérer ou bien une formule narrative avec laquelle rompre définitivement, il est impossible de parler de roman policier sans se confronter avec la notion de model. Dans A Study in Scarlet (1887), Conan Doyle synthétise les tales de ratiocination de Poe avec la leçon feuilletonesque de Gaboriau; dans Le Mystère de la chambre jaune (1907), Gaston Leroux refuse la méthode d’investigation de Holmes, ouvrant ainsi la voie aux whodunit à la Christie. Malgré le grand succès, cette formule est à sa fois révolutionnée par les enquêtes noir de Maigret, jusqu’aux plus récents requiem métaphysiques pour le roman policier . Tout suggère une continuelle mort apparente pour le roman policier qui, néanmoins, n’arrête pas de resurgir de ses propres cendres, renouvelé dans ses formes et thèmes. Les exemples sont innombrables, témoignant d’une littérature vivante, en traduction, qui sélectionne et rivalise avec ses modèles, insouciante des boites hermétiques des littératures nationales.

Continuer la lecture de Appel: Le Roman policier: lire et écrire l’enquête en Europe

Appel : euronoir

CFP : EURONOIR : Producers, distributors and audiences of European crime narratives

Colloque du 30 Septembre au 2 Octobre 2019, Aalborg University

Avant le 30 avril : Submissions are welcome as open call papers and pre-constituted panels.
Submit your proposal (max 300 words) to through this website:
https://www.en.cgs.aau.dk/research/conferences/euronoir/abstracts/.

Although a widely popular genre for over a century, crime narratives are presently experiencing an unprecedented popularity all across Europe. In the fields of literature and television, we are witnessing a deluge of episodes and series utilizing crime and violence as a central source of inspiration. Reaching into the shadows of societal construction, these narratives do more than simply fascinate readers and viewers with fantasies of extreme brutality; at best, they express a remarkable tension in social engagement worthy of a critical and scholarly response. More than any other narrative genre, the crime genre has proven able to travel across the European continent and beyond, becoming a vehicle for cultural exchange and debate (Nestingen 2008).

As a result, the generic concept noir is now common among producers, distributors and audiences of crime fiction, and increasingly noir narratives have been located in recognizable places and regions across Europe. Several labels have been coined in order to identify different strands of EURONOIR by means of geographical qualifiers such as Mediterranean, Tartan, Catalan, Nordic etc. (Hansen, Turnbull and Peacock 2018). Besides evoking transborder cultural exchange, crime narratives are today a strategic means in European place branding on local, regional, national and transnational levels of communication.

Continuer la lecture de Appel : euronoir

Appel : crime organisé

Call for Contributions: Fictions of Organised Crime – Themed Issue of New Readings

Deadline for abstracts: 1th March

Crime fiction is one of the most significant popular means of exploring the contradictions that emerge from the modern, bourgeois capitalist nation state (Pepper 2016). Most fiction about ‘organised crime’ is preoccupied with violent, interpersonal crime or the behaviours of mafia-like groups. But there are other, more ubiquitous and insidious harmful practices — political, financial, environmental, etc. — that affect all of us and are not necessarily proscribed by law. The ‘slow violence’ inflicted on populations by the carbon industry, the financial harms of politicians and transnational corporations are not always recognised as ‘crime’ and fit less easily within the standard forms of genre fiction. This themed edition of New Readings, Fictions of Organised Crime, asks how culture can address these kinds of carefully organised harms. How does fiction account for the complexities of state-facilitated environmental crime, financial crime and the activities of organisations dedicated to the subversion of democracy? How can locally and regionally produced cultural representations respond to globally organised activities?

In a contemporary moment in which populist political movements are resisting transnational capital, organised crime challenges the integrity of the nation state – by defying it, subverting it or simply taking advantage of its usual functions. Fictional narratives of organised crime offer a sustained way in which readers and consumers can ‘make sense’ of worlds which are by their very nature, secretive, obscure, and impenetrable to those on the outside. Indeed, in contexts in which journalistic writing on organised crime may be fatally dangerous to the author or contribute to the inevitable ‘unknowability’ of the links between crime and the state (Braham 2016), it has been argued that fiction remains the privileged medium for exposing the logics of serious crime (Astorga 2003).

Continuer la lecture de Appel : crime organisé