Archives par mot-clé : réception / reception studies

Appel à contributions : Je/ux autobiographiques dans la littérature de jeunesse contemporaine en langue française (revue Relief)

Je/ux autobiographiques dans la littérature de jeunesse contemporaine en langue française

Revue Relief –  Revue électronique de littérature française 

Date d’échéance : 1er juillet 2024

Texte de l’appel :

Le comité de rédaction de Relief – Revue électronique de littérature française (revue-relief.org) vous invite à proposer des contributions pour un dossier thématique sur les rapports entre littérature de jeunesse et écriture de soi. Ce dossier sera dirigé par Régine Battiston et Arnaud Genon – Institut de recherche en langues et littératures européennes – ILLE UR 4363 – Université de Haute-Alsace.

Le vaste champ autobiographique a fait l’objet, depuis les années soixante-dix, de nombreuses études. Les travaux portant sur la question ont permis de cartographier différentes pratiques telles que le roman autobiographique dans lequel un auteur retrace la vie d’un personnage duquel il se distingue, mais avec qui il partage de nombreux biographèmes. À côté des journaux intimes et des Mémoires, genres clairement identifiables, se développe une nouvelle approche de l’autobiographie qui se caractérise, elle, par le pacte théorisé par Philippe Lejeune en 1975. Ce pacte repose sur l’identité onomastique de l’auteur, du narrateur et du personnage et sur l’engagement de l’auteur à ne raconter que la stricte vérité. Continuer la lecture de Appel à contributions : Je/ux autobiographiques dans la littérature de jeunesse contemporaine en langue française (revue Relief)

Appel à contributions : Les albums pour la jeunesse coréens depuis les années 1970/Korean Picture Books since the 1970s

Les albums pour la jeunesse coréens depuis les années 1970

Date d’échéance : 30 juin 2024

Numéro  de la revue en ligne dirigé par Dr Sungyup Lee (Ewha Womens University, Seoul).

Texte de l’appel :

 English version below

En 1988 est publiée une œuvre qui restera gravée dans l’histoire de l’album coréen : 백두산 이야기 ([Baekdusan Iyag], L’histoire du mont Baekdu), considérée comme le premier album coréen vendu à l’unité (Lee, 2022). De la fin du XIXe siècle au milieu du XXe, on peut pourtant observer la publication de livres et de recueils considérés comme précurseurs de l’album, dont témoigne우리들 노래 ([Urideul norae], Nos chansons, 1947), recueil de poèmes (Cho, 2006 ; Jeong, Park, 2013). Mais jusque dans les années 1960 et 1970, il n’existe pratiquement que des collections, dont le format est uniformisé et qui se vendent seulement en bloc, avec paiement fractionné. La plupart des collections empruntent leurs textes à des contes traditionnels ; d’autres sont des traductions non autorisées d’albums étrangers. À la fin des années 1970, prenant conscience du grand écart entre les livres coréens et étrangers, la maison d’édition Dongwha publie 그림나라 100 ([Grimnara100], Pays d’images 100), une collection qui se distingue par le fait que chaque livre est une création, et non une reproduction d’un conte traditionnel (Cho, 2019 ; Ro, 2018). Une décennie plus tard, L’histoire du mont Baekdu marque la naissance des albums à l’unité dans lesquels s’expriment l’originalité et la créativité de chaque artiste. Continuer la lecture de Appel à contributions : Les albums pour la jeunesse coréens depuis les années 1970/Korean Picture Books since the 1970s

Appel à communications : Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives (Moulins)

Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives.

17 et 18 octobre 2024

Musée de l’Illustration Jeunesse à Moulins

Date d’échéance : 15 juin 2024

Colloque organisé par Cyril Devès (Historien de l’art, coordinateur scientifique du CRHI, Ecole Emile Cohl et directeur de Mnémos’Arts) et Emmanuelle Martinat-Dupré (responsable scientifique du mij, Moulins).

Texte de l’appel :

Résonances scientifiques de l’illustration jeunesse

Première édition – Quand l’illustration jeunesse rencontre ses publics.

Le musée de l’illustration jeunesse (mij), patrimoine du Conseil départemental de l’Allier, lance sa première édition des Résonances scientifiques et rencontres de l’illustration jeunesse, les 17 et 18 octobre 2024. C’est l’occasion pour le musée de proposer un colloque dont le propos vise à faire un état des lieux de l’illustration jeunesse. Quoi de mieux pour lancer un événement qui se veut pérenne et bisannuel que de s’attarder sur les premiers concernés, le public. C’est pour lui que l’illustrateur illustre, l’auteur écrit et que l’éditeur édite. Un constat évident mais qui n’est pas sans poser des questions. L’emploi du singulier pour « Illustration jeunesse » ne met-il pas à mal ce domaine de création ? Ne devient-elle pas une expression « fourre-tout », voire restrictive ? Ne serait-il pas préférable d’en préférer son pluriel, plus à même de répondre à ses lecteurs. Pour preuve, la typologie du public est vaste et implique une multiplicité de l’image. Continuer la lecture de Appel à communications : Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives (Moulins)

SÉMINAIRE LPCM – SÉANCE 6, JEUDI 14 MARS 2024, 17H-19H : RÉCEPTIONS MÉDIATIQUES (SORBONNE UNIVERSITÉ/EN LIGNE)

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique”, vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séance 6 – Jeudi 14 mars 2024, 17h-19h : Réceptions médiatiques

Lieu : Maison de la recherche, Sorbonne Université, Salle S001, 28 rue Serpente 75006 Paris

À distance :  en ligne sur Zoom

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

Interventions

  •  Anne-Claire Marpeau (Université de Strasbourg) et Anaïs Goudmand (Sorbonne Université) : Présentation du site Comment sont reçues les oeuvres ?
  • Hélène Sellier et Gabrielle Lavenir : Saisir l’expérience de jeu avec les joueur.ses : co-construction d’un protocole pour une étude de réception des jeux vidéo

Répondant : Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre) Continuer la lecture de SÉMINAIRE LPCM – SÉANCE 6, JEUDI 14 MARS 2024, 17H-19H : RÉCEPTIONS MÉDIATIQUES (SORBONNE UNIVERSITÉ/EN LIGNE)

Appel à communications : La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées (Nanterre)

La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées

Vendredi 31 mai 2024

Université Paris Nanterre

 Date d’échéance : 27 mars 2024

Journée d’études organisée par les doctorant.e.s du CSLF (Centre des sciences des littératures en langue française).

Texte de l’appel :

Qu’est-ce qui fait scandale ? Une œuvre, un événement, un geste, un mot, voire une personne en tant que telle peuvent être tour à tour qualifiés de scandale ou scandaleux. À lire les dictionnaires et à interroger ses usages, il semble que le terme renvoie à une exclamation collective, dirigée contre quelque chose à rejeter, car vécu comme une menace par le groupe. Le dictionnaire de Furetière (1690) donne ainsi comme premier sens au scandale : « Action ou doctrine qui choque les mœurs, ou la commune opinion d’une nation ». Suit ensuite un emploi quelque peu vieilli : « se dit aussi du bruit, de l’éclat, de l’affront qu’on fait en public à quelqu’un ». Pris dans une origine et une portée tout autant collectives, ce que nous désignons sous le terme de scandale semble lié à la fois à une intention scandaleuse et à une réception scandalisée. Le scandale s’y réduit-il pour autant ? Continuer la lecture de Appel à communications : La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées (Nanterre)

Appel à communiations : Premier rôle aux animaux autres qu’humains dans les fictions : agentivité, expérience, point de vue (Lausanne)

Premier rôle aux animaux autres qu’humains dans les fictions : agentivité, expérience, point de vue (Lausanne)

28 et 29 novembre 2024

Université de Lausanne

Échéance des propositions  : 15 Juin 2024

Journée d’étude organisée par le Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (CIEL)

Texte de l’appel :

Depuis La Chèvre de monsieur Seguin (1869) d’Alphonse Daudet au moins, et jusqu’au jeu vidéo Stray (2022) de BlueTwelve Studio, de très nombreux récits sont construits autour des capacités d’action, des expériences ou des points de vue possibles ou supposés d’un animal autre qu’humain, dont l’altérité spécifique n’est pas entièrement assimilée aux facultés ou aux motivations humaines. Ce faisant, ces récits prennent le risque de représenter des situations dans lesquelles il peut a priori sembler artificiel ou inintéressant de se projeter, parce que celles-ci paraissent peu crédibles ou trop lointaines.

Continuer la lecture de Appel à communiations : Premier rôle aux animaux autres qu’humains dans les fictions : agentivité, expérience, point de vue (Lausanne)

Appel à communications : Autour du Grabuge : évocation des films mystérieux, sulfureux, désavoués, oubliés, perdus (Orléans & en ligne)

Autour du Grabuge : évocation des films mystérieux, sulfureux, désavoués, oubliés, perdus

11 juin 2024

Orléans

Date d’échéance : 31 mars 2024

Journée d’étude organisée par Laurène L’HERMITE (CRHIA), Cécile CHANTRAINE-BRAILLON, (CRHIA) et Michel FERRY (Documentariste et Directeur du cinéma Les Carmes à Orléans).

Texte de l’appel :

En 1968, le cinéaste français Edouard Luntz (1931-2009) réalise Le Grabuge, film franco-brésilien, produit par la 20th Century Fox et scénarisé par le sociologue rochelais Jean Duvignaud (1921-2007). Le film, l’auteur et le scénariste ont un point commun : ils sont oubliés, voire reniés, en dépit du fait qu’ils ont laissé des traces dans la culture et le patrimoine français et même international. Il nous semble que remettre sur le devant de la scène ces œuvres et figures marginales et oubliées est légitime et éclairant dans un environnement culturel souvent enclin à la reproduction et au discours aseptisé. L’objectif de cette journée d’étude est non seulement de révéler un fragment du patrimoine cinématographique, mais aussi d’évoquer et d’encourager l’étude des origines mythologiques, des répercussions sociologiques, culturelles, géographiques,… des films mystérieux, sulfureux, désavoués, oubliés, perdus. Continuer la lecture de Appel à communications : Autour du Grabuge : évocation des films mystérieux, sulfureux, désavoués, oubliés, perdus (Orléans & en ligne)

Appel à contributions : La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité (revue Sur le journalisme)

La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité

Revue Sur le journalisme

Belgique

Date d’échéance : 15 mai 2024

Texte de l’appel :

Revue internationale en libre accès avec comité de lecture, publiée en version numérique et imprimée

https://revue.surlejournalisme.com/

Éditeurs et éditrice du numéro spécial :

Adrien Rannaud, Université de Toronto, Canada

Mélodie Simard-Houde, Université du Québec à Trois-Rivières, Canada

Yuri Cerqueira dos Anjos, Victoria University of Wellington, Nouvelle-Zélande

Selon Antoine Lilti (2014), la culture de la célébrité moderne apparaîtrait en Europe dès la seconde moitié du XVIIIe siècle sous le coup d’une première révolution médiatique. Dans cette perspective, l’histoire de la célébrité serait indissociable de celle de la presse, plus encore à partir du XIXe siècle, qui constitue le cadre de réalisation de ce qu’on nomme, dans l’espace francophone européen, la « civilisation du journal » (Kalifa et al., 2011). On sait que les quotidiens, revues et autres périodiques alimentent dès la décennie 1830 un régime de l’actualité reposant, du côté des journalistes, sur l’observation du monde contemporain, la collecte de « choses vues », et, du côté des personnes médiatisées, sur la visibilité des individus (Heinich, 2012). Dans ce système, les figures publiques issues du monde de la littérature occupent une place clé tant à titre de collaborateurs de la presse (Thérenty, 2007), et donc de figures médiatrices, que de célébrités dont on commente et expose la vie. Continuer la lecture de Appel à contributions : La vedette et ses plumes : presse, littérature et célébrité (revue Sur le journalisme)

Appel à communications : Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons, 1960-1980 (Caen)

Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons (1960-1980)

20-21 novembre 2024

Université de Caen Normandie INSPE

Date d’échéance : 20 juin 2024

Colloque organisé par Christiane Connan-Pintado, Stéphanie Lemarchand et Anne Schneider.

Texte de l’appel : 

[I]l n’est pas possible d’écrire pour la jeunesse, si, en même temps, on ne s’efforce pas d’écrire sur la jeunesse. Georges G.-Toudouze

À mi-chemin de la guerre et du nouveau millénaire, dans le contexte politique, social et économique favorable des « Trente Glorieuses », l’édition pour la jeunesse connaît en France un essor remarquable (Piquard, 2004). Tel est l’empan temporel que nous proposons de cerner afin d’observer les romans publiés en France pour et sur l’adolescence au cours des années 1960-1980. L’expansion de cette littérature a été amorcée au cours de la décennie précédente : l’importation de séries américaines et britanniques à succès et le développement des différentes collections de G. P. (pour Général Publicité, maison d’édition pour la jeunesse essentielle des années 1940-1980) et de Hachette ont modifié sensiblement le paysage éditorial, les éditeurs invitant leurs auteurs à proposer des fictions de leur cru. Continuer la lecture de Appel à communications : Adolescences romanesques. La génération des Six Compagnons, 1960-1980 (Caen)

Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique

13-15 février 2025

Nîmes

Date d’échéance : 14 juin 2024

Texte de l’appel :

Qui n’a pas frémi lorsque Maximus retire son casque devant le cruel empereur Commode ? Qui n’a pas ri des jeux de mots d’un Astérix en Égypte ou en Chine ? Qui n’a pas compati aux malheurs de Katniss Everdeen, jetée dans la terrible arène du Capitole ?

Depuis une vingtaine d’années, se multiplient films et séries dont l’action se déroule, au moins en partie, dans une Antiquité plus ou moins imaginaire. Ils contribuent à réinventer un genre cinématographique que beaucoup donnaient pour disparu depuis les années 60 : le péplum. Souvent désignés comme des « post-péplums » (Aknin 2009) ou des « néo-péplums » (De Baecque 2013), ces productions ont renouvelé la présence de l’Antiquité au cinéma et sont aujourd’hui l’un des principaux lieux où se fabriquent les imaginaires de l’histoire antique.

C’est sur cette nouvelle vague de péplums que ce colloque se propose de revenir, pour interroger les renouvellements d’un genre plus que jamais transmédiatique, qui s’écrit désormais aussi bien au cinéma que dans des séries, des bandes dessinées, des romans, des jeux vidéo, bravant les frontières des genres comme des siècles. Continuer la lecture de Appel à communications : Immortel péplum : présences et renouvellements d’un genre transmédiatique