Archives par mot-clé : presse

Parution: Guillaume Apollinaire, Henry Desnar et Eugène Gaillet Que faire ? Feuilleton du Matin paru en 1900.

Parution
Médias19
Guillaume Apollinaire, Henry Desnar et Eugène Gaillet

Séminaire « Histoire et poétique de la petite presse (1815-1870) » (Paris Ouest)

2012-2013. Séminaire

« Histoire et poétique de la petite presse (1815-1870) »

(Alain Vaillant, université Paris Ouest, et Jean-Didier Wagneur, Bibliothèque nationale de France)

Pour la deuxième année, le PhisTeM (équipe « Poétique historique des textes modernes » du CSLF de l’université Paris-Ouest) consacre l’un de ses séminaires, suivi d’une journée d’études, à l’étude de la « petite presse » du XIXe siècle.

Rappelons que, dans le cadre de l’ANR franco-québécoise « Médias 19. Pratiques et poétiques journalistiques du XIXe siècle » qui est pilotée par le RIRRA 21 de l’université Montpellier 3 (Marie-Ève Thérenty) et par la faculté des Lettres de l’université Laval de Québec (Guillaume Pinson), le PHisTeM, l’un des trois partenaires français de l’ANR,  s’est fixé pour objectif de mener un travail systématique de repérage, de description et d’interprétation de la « petite presse » de 1815 à 1881. Il est en effet admis que la « petite presse » – la presse littéraire et peu ou prou satirique, « petite » par différence avec la « grande » presse politique, plus contrôlée et moins libre – constitue au xixe siècle un lieu d’invention et d’innovation culturelles d’une importance historique capitale et qu’elle a même été, sans doute, le creuset de notre modernité.

Le séminaire du PHisTeM, ouvert à tous les chercheurs ou étudiants intéressés par la poétique de l’écriture journalistique, se veut un lieu de questionnement historique, de réflexion méthodologique et de débat théorique sur le lien « presse et littérature » au XIXe siècle.

25 janvier – Vincent Laisney (université Paris Ouest) : « sociabilité cénaculaire et petite presse ».

15 février – Fanny Bérat (PhisTeM) : « les origines journalistiques du poème en prose ».

15 mars – Corinne Saminadayar-Perrin (RIRRA 21, Montpellier 3), « Jules Vallès, acteur et témoin de la petite presse du second Empire ».

19 avril – Fabrice Erre (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1), « La caricature dans la petite presse ».

24 mai : Journée d’études sur le thème « Qu’est-ce que la “petite presse” ? » (interventions d’Olivier Bara, Jean-Louis Cabanès, Matthieu Letourneux, Marie-Ève Thérenty, Alain Vaillan, Yoan Vérilhac, Jean-Didier Wagneur).

Les séances du séminaire ont lieu le vendredi de 17h à 19h, à l’université Paris Ouest (Nanterre la Défense), bâtiment L, salle R 5 (rez-de-chaussée).

Parution: Elisabeth Pillet et Marie-Eve Thérenty (dir), Presse, chansons et culture orale au XIXe siècle. La parole vive au défi de l’ère médiatique

Elisabeth Pillet et Marie-Eve Thérenty (dir),

Presse, chansons et culture orale au XIXe siècle.

La parole vive au défi de l’ère médiatique

nouveau monde éditions, 2012

Au XIXe siècle, la société française entre dans la civilisation du journal, marquée par la périodicité et le flux médiatique ; une culture de masse imprimée se décline à travers des formes nouvelles (romans-feuilletons, journaux bon marché, etc.). Mais si le public urbain est friand de journaux, il est tout aussi demandeur de chansons et textes parlés, partagés dans la convivialité. La culture orale connaît alors des bouleversements majeurs grâce à de nouveaux lieux et sociabilités : goguettes et cafés-concerts, cabarets et music-halls.
Là encore, la presse joue un rôle décisif : médiatisant certains lieux, oeuvres et artistes, elle crée le vedettariat, avec des personnalités comme Thérésa ou Yvette Guilbert. Dans le même temps, certaines chansons ou textes à dire offrent un miroir critique à la révolution médiatique.
Cet ouvrage, contribution importante aux recherches récentes sur la culture médiatique, explore pour la première fois les interactions entre presse, chanson et culture orale, jusqu’ici étudiées indépendamment les unes des autres. Ni l’étude de la presse, ni celle de la chanson ne pourra dorénavant être traitée tout à fait de la même façon.

Séminaire « Histoire et poétique de la petite presse (1815-1870) »

Séminaire « Histoire et poétique de la petite presse (1815-1870) »

Alain Vaillant, université Paris Ouest et Jean-Didier Wagneur, BNF

2012-2013

Pour la deuxième année, le PhisTeM (équipe « Poétique historique des textes modernes » du
CSLF de l’université Paris-Ouest) consacre l’un de ses séminaires, suivi d’une journée
d’études, à l’étude de la « petite presse » du XIXe siècle.
Rappelons que, dans le cadre de l’ANR franco-québécoise « Médias 19. Pratiques et
poétiques journalistiques du XIXe siècle » qui est pilotée par le RIRRA 21 de l’université
Montpellier 3 (Marie-Ève Thérenty) et par la faculté des Lettres de l’université Laval de
Québec (Guillaume Pinson), le PHisTeM, l’un des trois partenaires français de l’ANR, s’est
fixé pour objectif de mener un travail systématique de repérage, de description et
d’interprétation de la « petite presse » de 1815 à 1881. Il est en effet admis que la « petite
presse » – la presse littéraire et peu ou prou satirique, « petite » par différence avec la
« grande » presse politique, plus contrôlée et moins libre – constitue au XIXe siècle un lieu
d’invention et d’innovation culturelles d’une importance historique capitale et qu’elle a même
été, sans doute, le creuset de notre modernité.
Le séminaire du PHisTeM, ouvert à tous les chercheurs ou étudiants intéressés par la poétique
de l’écriture journalistique, se veut un lieu de questionnement historique, de réflexion
méthodologique et de débat théorique sur le lien « presse et littérature » au XIXe siècle.

11 janvier – Vincent Laisney (université Paris Ouest) : « sociabilité cénaculaire et petite
presse ».

15 février – Fanny Bérat (PhisTeM) : « les origines journalistiques du poème en prose ».

15 mars – Corinne Saminadayar-Perrin (RIRRA 21, Montpellier 3), « Jules Vallès, acteur et
témoin de la petite presse du second Empire ».

19 avril – Fabrice Erre (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1), « La caricature dans la
petite presse ».

24 mai : Journée d’études sur le thème « Qu’est-ce que la “petite presse” ? » (interventions
d’Olivier Bara, Jean-Louis Cabanès, Matthieu Letourneux, Marie-Ève Thérenty, Alain
Vaillan, Yoan Vérilhac, Jean-Didier Wagneur).

Les séances du séminaire ont lieu le vendredi de 17h à 19h, à l’université Paris Ouest
(Nanterre la Défense), bâtiment L, salle R 5 (rez-de-chaussée).

Parution: Médias19, Presse et scène au XIXe siècle.

Médias 19

Presse et scène au XIXe siècle
Sous la direction de Olivier Bara et Marie-Ève Thérenty

http://www.medias19.org/index.php?id=1283

dossier-2-presse-et-scene-au-xixe-siecle

Parution: Contextes, n° 11 (mai 2012) "Le littéraire en régime journalistique"

Contextes, n° 11 (mai 2012)

“Le littéraire en régime journalistique”

Le littéraire en régime journalistique

Sous la direction de Paul Aron et Vanessa Gemis

http://contextes.revues.org/5296

Revue COnTEXTES n°11 : “Le littéraire en régime journalistique”, mai 2012.

ISBN électronique : 978-2-8218-1298-7.

  • Pascal Durand

Presse ou médias, littérature ou culture médiatique ? Question de concepts

  • Judith Lyon-Caen et Dinah Ribard

Historiographies. L’activité et l’écriture critiques entre presse et littérature, xviiie et xixe siècles

  • Guillaume Pinson

L’imaginaire médiatique. Réflexions sur les représentations du journalisme au XIXe siècle

  • Marie-Ève Thérenty

Montres molles et journaux fous

Rythmes et imaginaires du temps quotidien au XIXe siècle

  • Amélie Chabrier

De la chronique au feuilleton judiciaire : itinéraires des « causes célèbres »

  • Véronique Silva Pereira

« Les premières armes du symbolisme » : le rôle du « petit journal » dans la querelle symboliste de 1886

  • Paul Aron

Entre journalisme et littérature, l’institution du reportage

  • Patrick Suter

De la presse comme modèle de l’oeuvre à la presse dans l’oeuvre – et à l’oeuvre comme modèle de la presse

  • Karine Grandpierre

ELLE : un outil d’émancipation de la femme entre journalisme et littérature 1945-1960 ?

  • Claire Blandin

Femmes de lettres dans la presse féminine (1964-1974)

  • Séverine Bourdieu

Le reportage en bande dessinée dans la presse actuelle : un autre regard sur le monde

  • Marie-José des Rivières et Denis Saint-Jacques

Révolution, conversion et disparition. La littérature de fiction dans la presse d’information générale.

  • Landry Liébart

La Newspaper story aux États-Unis à la fin du xixe siècle : un genre emblématique des relations ambiguës entre littérature et journalisme

  • Isabelle Meuret

Le Journalisme littéraire à l’aube du xxie siècle : regards croisés entre mondes anglophone et francophone

  • Marie-Ève Thérenty

Presse et littérature au xixe siècle. Dix ans de recherche. Bibliographie

  • Philippe Baudorre

Presse et littérature au XXe siècle : essai de bibliographie

Responsable : Contextes
Url de référence :
http://contextes.revues.org

colloque: Presse, prostitution, bas-fonds dans l’espace médiatique francophone 1830-1930 (7-9 juin 2012)

Colloque Médias 19

Presse, prostitution, bas-fonds dans l’espace médiatique francophone 1830-1930

7-9 Juin 2012, Université Laval, Québec

Salle du conseil de la Faculté des lettres, pavillon Charles-De Koninck 3244

Programme

Jeudi 7 juin

13H30-14H00 : Accueil et inscription au colloque

14H00-14H15 : Guillaume Pinson (Université Laval) – Introduction

14H15-16H30 – SÉANCE 1

LA LITTÉRATURE PROSTITUÉE, OU QUE VAUT LE JOURNALISTE ?

Présidente : Micheline Cambron (Université de Montréal)

José-Luis Diaz (Université de Paris 7), « Balzac, le journaliste et la prostitution »

Cary Hollinshead-Strick (American University of Paris), « La presse anglaise, un modèle de prostitution ambitieuse »

Maxime Prévost (Université d’Ottawa), « Notes sur le Beauchamp du Comte de Monte Cristo »

Patrick Suter (Université de Genève), « Relations entre presse et prostitution selon les avant-gardes en  France (de Mallarmé au surréalisme) à la lumière du cadre théorique de  Karl Kraus »

Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3), « Un mois chez les filles de Maryse Choisy. Sur le reportage féminin d’immersion »

17H00-18H00 – CONFÉRENCE PLÉNIÈRE

Dominique Kalifa (Université de Paris 1), « La chair des bas-fonds : sexualité, prostitution et érotisme au cœur des bas quartiers »

Vendredi 8 juin

8H30-12H00 – SÉANCE 2

LA PROSTITUTION, ENTRE L’IMAGE ET LE TEXTE

Présidente : Chantal Savoie (Université Laval)

Melanie Conroy (Stanford University), « Comment se vendre : l’escroquerie et le marketing dans La vie publique et privée de mossieu Réac de Nadar »

Anne-Marie Bouchard (Institut français de presse, Université de Paris 2), « “Les Midinettes révolutionnaires” : prostitution et Grand soir dans la presse subversive (1890-1910) »

Philippe Kaenel (Université de Lausanne), « L’illustration de presse comme discours social : les “filles” de Théophile-Alexandre Steinlen (1859-1923) »

Daniel Grojnowski (Université de Paris 7) et Mireille Dottin-Orsini (Université de Toulouse), « La prostitution à l’enseigne de la presse parisienne : Gil Blas et Gil Blas illustré (1891) »

Éloïse Pontbriand (Université de Sherbrooke), « Quand le bédéiste s’intéresse au feuilletoniste : presse et bas-fonds à la Eugène Sue dans Alchimie, bande dessinée du XXIe siècle »

12h00-14h30 – Dîner (Café au Temps perdu, 867 avenue Myrand)

14H30-17H00 – SÉANCE 3

PETITES CHRONIQUES DE LA PROSTITUTION

Président : Guillaume Pinson (Université Laval)

Brigitte Diaz (Université de Caen-Basse Normandie), « “Désinfectionner la littérature” : polémique autour d’une littérature prostituée »

Amélie Chabrier (Université de Montpellier), « Vénus devant Thémis : regards sur la prostitution à travers la chronique judiciaire »

Sarah Mombert (École normale supérieure de Lyon), « Maupassant, le journal et les filles »

Éléonore Reverzy (Université de Strasbourg), « “Écrivains de filles” : romans de prostitution »

Samedi 9 juin

9H00-11H30 – SÉANCE 4

ENQUÊTES DANS LES BAS-FONDS

Présidente : Catherine Nesci (Université de Californie)

Nicolas Gauthier (Université de Waterloo), « Condamner la prostitution, compatir avec la prostituée : le caractère fuyant de l’urbanité inquiétante dans les mystères urbains »

Mélodie Simard-Houde (Université Laval), « Le reporter en conteur de l’urbanité : stéréotypes et imaginaire social dans quelques reportages sur les bas-fonds »

Nicolas Cochard (Université de Caen Basse-Normandie), « Les bas fonds d’une ville portuaire, l’exemple du Havre au XIXe siècle, au prisme de la presse et de la littérature locales »

Paul Aron (Université libre de Bruxelles), « Du fait divers médiatique à la littérature judiciaire : l’affaire Vandersmissen »

11H30 – CONCLUSION DU COLLOQUE

Colloque international – Paris 24 et 25 mai 2012 Journalisme et culture Entre journalisme culturel et culture journalistique, quelle est la culture du journal ?

Colloque international – Paris
24 et 25 mai 2012
Journalisme et culture
Entre journalisme culturel
et culture journalistique,
quelle est la culture du journal ?

En partenariat avec
La Colline – théâtre national
avec le soutien du Réseau d’Études sur le journalisme

Un colloque organisé par :
Valérie Jeanne-Perrier valerie.jeanne-perrier@celsa.paris-sorbonne.fr
Adeline Wrona adeline.wrona@celsa.paris-sorbonne.fr
Valérie Croissant valerie.croissant@univ-lyon2.fr
Annelise Touboul annelise.touboul@univ-lyon2.fr
William Spano william.spano@univ-lyon2.fr

jeudi 24 mai 2012
La Colline – Grand Théâtre

9h00 Accueil des participants
9h15 Ouverture du colloque
avec Olivier Schnoering, directeur des relations publiques de La Colline,
Emmanuel Souchier, directeur du GRIPIC et Isabelle Garcin-Marrou, directrice
adjointe d’ELICO

Séance 1 Le journal sous l’emprise du littéraire
Présidence : Marie-Eve Therenty

9h30 “Splendeurs et misères des « spectateurs » :
l’idéal inachevé d’un journalisme culturel pour tous”
Alexis Levrier (Université de Reims, CRIMEL)
10h00 “Le périodique littéraire au XVIIIe siècle : la culture au quotidien”
Suzanne Dumouchel (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3)
10h30 pause

Présidence: Adeline Wrona

11h00 “La fabrique du « populaire » ou l’invention d’une formule
(les évolutions du Petit Journal 1863-1865)”
Yves Lavoinne (Université de Strasbourg, CUEJ, LISEC)
11h30 “Aragon, le goût du journal”
Daniel Bougnoux (Université Stendhal, Grenoble 3),
12h00 “Louis Guilloux, un écrivain égaré dans le journalisme?”
Jean-Baptiste Legavre (Université Panthéon-Assas, IFP, CARISM)
12h30-14h00 Déjeuner-buffet

Séance 2 Espace journalistique et légitimation des objets de la culture
Présidence: Isabelle Garcin-Marrou

14h00 “Du dénigrement à la reconnaissance: les critiques de séries télévisées
américaines dans Télérama de Dallas (1981) à Urgences (1994)”
Séverine Barthes (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
14h30 “Une fenêtre sur le monde: Espace francophone, un magazine au service
et au coeur de la culture et des cultures”
Anne-Laure Camus (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
15h00 pause

Présidence : Franck Rebillard

15h30 “Le discours du journal télévisé sur l’art contemporain.
Un compromis instable entre les critères de légitimation
et de délégitimation”
Thomas Legrand (Université Panthéon-Assas, IFP, CARISM)
16h00 “Serge Daney et la télévision: ce que rapporte Le salaire du zappeur”
Victor Pouchet (Université Paris-Sorbonne)
17h00-18h30 Débat public accompagné d’un cocktail dans le foyer du théâtre
“Quelle place pour la culture dans le journalisme contemporain?”
en présence de Valérie Marin La Meslée (Le Point), Maria Merino
(Université de Ségovie, Espagne), Sylvain Bourmeau (Libération),
Emmanuel Tellier (Télérama), Joseph Hanimann (Süddeutsche Zeitung)

20h30 Représentation théâtrale

La Colline propose d’assister au spectacle
Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht, mise en scène Roger Vontobel

vendredi 25 mai 2012
Celsa – Grand amphithéâtre

Séance 3 Définitions et frontières de la culture
Présidence : Jean-François Tetu

9h30 “Culture artistique vs culture scientifique :
les nouvelles configurations du journalisme républicain (1870-1914)”
Martine Lavaud (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
10h00 “La critique cinéma de Libération, du Monde et du Figaro :
quand les enjeux esthétiques rencontrent les représentations
esthétiques”
Héloïse Pourtier-Tillinac (Université Paris-Est Créteil)
10h30 pause

Présidence : Emmanuel SOUCHIER

11h00 “Le mot « culture » dans cinq quotidiens français : panorama”
Delphine Giuliani (Université de Nantes, LINA)
11h30 “Culture éclatée, culture rassemblée : culture française, culture
allemande? Comparaison des rubriques culturelles du Monde et du
Frankfurter Allgemeine Zeitung”
Juliette Charbonneaux (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
12h00-13h30 Déjeuner-buffet

Séance 4 Normes et culture professionnelle
Présidence : Denis Ruellan

13h30 “De quoi le journalisme gastronomique est-il le nom?”
Sidonie Naulin (Université Paris-Sorbonne, GEMASS)
14h00 “Passé le seuil de la métamorphose: le cas du journalisme culturel”
Stéphane Matteo (Université de Neuchâtel, AJM, Suisse)
et Noémie Christen (Université St-Gall, MCM, Suisse)
14h30 pause

15h00 “Formation universitaire et culture journalistique au Brésil”
Fabio Pereira et Janara Sousa (Université de Brasília, Brésil)
15h30 “Les journalistes-managers au coeur des rédactions: une culture
managériale émergente en conflit avec la culture journalistique
dominante?”

Mathieu Lardeau (ESC de Troyes, CERGAM)
16h30 Clôture du colloque
La Colline – théâtre national
15 rue Malte-Brun, 75020 Paris
Ligne 3, métro Gambetta
Celsa
77 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine
Ligne 3, métro Pont de Levallois-Bécon
contact Odile Cortinovis 01 46 43 76 05

Journée d'études "Mystères urbains France/Québec" (6 juin 2012, Univ. Laval)

Journée d’études “Mystères urbains France/Québec”

journee-d-etudes-mysteres-urbains-france-quebec

Organisée par le RIRRA 21

Mercredi 6 juin 2012 – Université Laval, Québec

Salle du conseil de la Faculté des lettres – Pavillon Charles-De Koninck 3244

Programme

8h30 – Accueil des participants

9h00 – Marie-Ève Thérenty (Université de Montpellier 3) : Mot d’ouverture de la journée d’études

9h30-12h30 SÉANCE 1 – PRÉSIDENT : PAUL ARON

Micheline Cambron (Université de Montréal) « Mystères et variance des textes populaires : la contingence des supports »

Nicolas Gauthier (Université de Waterloo), « Le cas des Mystères du Palais-Royal de Louis-François Raban »

Yoan Vérilhac (Université de Nîmes), « Les mystères des Mystères de Montréal d’Henri-Emile Chevalier »

12H30-14H00 – DÎNER

14h30-16h00 SÉANCE 2 – PRÉSIDENT : DOMINIQUE KALIFA

Marie-Astrid Charlier (Université de Montpellier 3), « Mystères de papier mâché. Montréal selon Hector Berthelot »

Alexandre Gagnon (Université de Montréal), « Crimes littéraires, transactions discursives et généricités : Les Mystères de Montréal et le récit national »

Matthieu Letourneux, « Un genre médiatique international, des séries culturelles locales : le mystère urbain québécois »

Helle Waahlberg (Université de Montpellier),  « “Founded on Facts”, les mystères urbains et leurs rapports aux “faits” »