Archives par mot-clé : presse

Parution : Pages de pub. Anthologie documentaire

Myriam Boucharenc & David Martens (dir.), Pages de pub. Anthologie documentaire, dans Histoires littéraires, n° 82, 2020.

Depuis ce numéro 82, la revue Histoires littéraires prend l’initiative de proposer, à raison d’une livraison par an, des anthologies documentaires fondées sur le principe suivant : un sujet, un ou deux coordinateurs ou curateurs d’anthologie, et vingt-cinq auteurs présentant vingt-cinq documents, chacun en une seule page, en vis-à-vis du document présenté. 

L’objectif de ce format, inusité dans la recherche en littérature (et dans de nombreuses revues d’études littéraires), consiste à offrir une vision d’ensemble, non arrêtée, d’un sujet déterminé, dans sa diversité et en faisant une belle place aux découvertes intempestives qu’elles peuvent engendrer. Ces anthologies se donneront en somme pour finalité de proposer aux lecteurs et aux lectrices de la revue des ensembles qui s’apparenteront à des expositions de nature livresque et qui revêtiront la forme de cabinets de curiosités, destinés au divertissement aussi bien qu’à la recherche.

La prochaine anthologie documentaire de ce type sera publiée dans le numéro 86. Son sujet ? Il reste top secret pour l’instant. En attendant, voici quelques mots de présentation concernant celle que nous venons de publier.​

Pages de pub. anthologie documentaire préparée par Myriam Boucharenc & David Martens

25 auteurs de « 7 à 77 ans », universitaires, professionnels ou artistes, ayant participé de très près ou d’un peu plus loin aux travaux de l’ANR LITTéPUB ont bénéficié, pour ce numéro d’Histoires littéraires, d’une carte blanche consistant en un petit exercice d’admiration. Selon la formule que cette livraison de la revue inaugure, la consigne était la suivante : dans le domaine francophone, du XIXe siècle à nos jours, choisir un dispositif promotionnel liant la littérature et la publicité qui a retenu votre attention, suscité votre curiosité ou votre perplexité et le commenter librement en une page et un titre. Continuer la lecture de Parution : Pages de pub. Anthologie documentaire

Appel à propositions : La vie culturelle en 1921

Un groupe international d’enseignants, d’auteurs et de lecteurs annonce la publication en ligne d’une revue trimestrielle pluridisciplinaire intitulée La Vie culturelle en 19**, dont le premier numéro sera consacré à l’année 1921. Les numéros suivants devraient concerner les années 1922, 1923 et 1924.

La vie culturelle, c’est celle des spectateurs et des critiques au théâtre, au musée, au cinéma, (et au cirque) ; celle des auditeurs au concert et aux conférences (au Collège de France, par exemple) mais aussi dans les réunions politiques et à la Chambre. C’est la vie des libraires et de lectrices et des lecteurs, abonnés des journaux et des revues.

C’est tout cela, mais ce qui intéresse la revue au premier chef, ce sont les liens qu’entretiennent ces petits évènements les uns avec les autres : ce que la mode de l’année fait écrire aux uns, l’influence de la politique, mais aussi de la science, voire du fait divers sur l’inspiration des uns et des autres, sur les affiches des spectacles. Ce sont aussi les longues séries, les « tendances » qui s’installent (ou sont déjà installées) dans l’esprit du public en général et dans celui de cet acteur influent : l’opinion publique.

La revue La Vie culturelle en 19** voudrait détailler, au fil des ans mais en revenant quelquefois sur ses pas, ces interactions entre les arts et les idées, à l’occasion des parutions, découvertes, expositions, évènements divers survenus au cours du siècle qui a précédé le nôtre.

Les contributions attendues comporteront un titre, un texte de moins de 3000 mots, accompagné éventuellement d’une ou deux illustrations libres de droits.

Les propositions de contribution, de 200 à 300 mots, accompagnés d’un très bref C.V sont à adresser à vieculturelle19@orange.fr avant le 10 décembre 2020.

Une réponse vous sera donnée le 15 décembre, pour une parution que nous envisageons avant la fin janvier 2021.

Appel à communications : La bédéphilie en revues

Appel à communications – Colloque international MEDIABD

“La bédéphilie en revues”

17-18 juin 2021

Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, Angoulême, Auditorium du musée

Ce colloque a pour ambition d’explorer les formes prises par la bédéphilie dans les supports périodiques, que ce soient les revues spécialisées sur la bande dessinée, les revues de bandes dessinées mais aussi la presse généraliste — journaux quotidiens, magazines d’information généraliste ou revues consacrées à des sujets autres que la bande dessinée.

Lire de la bande dessinée, aimer la bande dessinée étaient jusqu’au début des années 60 des marqueurs culturels infamants. La « légitimation » de la bande dessinée est un processus récent, au long cours et aux logiques plurielles. Une de ses formes privilégiées sur la durée fut la multiplication des espaces d’expression sur la bande dessinée. A partir des années 1960 en France, la constitution des premiers mouvements bédéphiles et la montée progressive d’une sensibilité « jeune » dans la culture quotidienne des Trente Glorieuses contribuèrent à faire graduellement de la bande dessinée un objet de discussion et d’appréciation esthétique, un espace d’expression avant-gardiste et contestataire, de moins en moins un objet de diabolisation. Dans le sillage de cette mutation culturelle se multiplièrent les écrits sur la bande dessinée, dans la presse généraliste périodique, dans les grandes revues de bandes dessinées et dans les revues spécialisées sur la bande dessinée. C’est tout un corpus de littérature secondaire sur le moyen d’expression qui s’est ainsi constitué en plus d’un demi-siècle et reste insuffisamment exploité à ce jour. Continuer la lecture de Appel à communications : La bédéphilie en revues

Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Réseaux, 2020/5 (n°223) : Médias et racialisation

coordonné par Frank Rebillard

Si le printemps 2020 aura bien sûr été marqué par la pandémie de coronavirus, il aura aussi été traversé sur le plan politique et médiatique par des images de protestations contre les violences policières, doublées de dénonciation du racisme. Depuis les rassemblements Black Lives Matter et les émeutes suivant la mort de George Floyd aux États-Unis, jusqu’aux manifestations du comité La vérité pour Adama en France, sur les écrans de télévision comme sur les plateformes de réseaux sociaux, des expressions telles que « racisme d’État », « privilège blanc », et plus largement celles de « racisation » ou « racialisation », ont pris une place jusqu’ici inédite dans l’espace public.
Depuis une vingtaine d’année déjà, ces notions et concepts, produits de l’univers académique mais bien souvent dans des zones de contact avec les mondes de l’activisme et du militantisme, connaissent de fait un emploi croissant par les sciences sociales. Parce que la « question raciale » constitue ainsi une entrée de plus en plus fréquente pour penser la société, la revue Réseaux a précisément souhaité consacrer un dossier à sa mobilisation pour analyser les médias.
Les articles réunis dans ce dossier, en mettant à jour des représentations médiatiques contribuant à altériser certains individus ou groupes sociaux en raison de leurs supposées origines communes ou mêmes couleurs de peau, prolongent ici des travaux qui, autrefois consacrés à l’image des « immigrés » ou des habitants des « banlieues », n’avaient pas abordé de façon aussi frontale les processus de racialisation. Et ils ouvrent également des voies encore plus originales pour la recherche française, en comparaison notamment de traditions plus établies aux États-Unis. Car ces différents articles, en explorant les modalités de production et les positionnements professionnels, au sein des entreprises de médias et plus largement des secteurs d’activité concernés, aident à mieux comprendre comment des biais racialisants peuvent être véhiculés – ou contrecarrés – par les médias.

Continuer la lecture de Parution : Réseaux n°223, Médias et racialisation

Parution : Une fille comme toi

Jan BaetensUne fille comme toi, JBE Books, 2020. 

De 1955 à 1965 le cinéma a vécu sur papier dans une forme aujourd’hui oubliée : le ciné-roman-photo. Tombé dans un oubli certain, le ciné-roman-photo est la reprise d’un film authentique, réellement projeté dans les salles, sous forme de roman-photo. Ce livre propose une variation nouvelle et une réécriture très singulière de ce genre historique. Il radicalise l’idée de réemploi et de réécriture en utilisant exclusivement des images déjà publiées appartenant à la collection privée de l’auteur.

300 photogrammes ont été sélectionnés parmi une centaine de ciné-romans-photos. Michelangelo Antonioni et Luchino Visconti y côtoient Alfred Hitchcock et Jacques Demy, mais aussi un grand nombre de réalisateurs moins connus, actifs dans tous les genres du cinéma (western, comédie, horreur, SF, drame historique, etc.). De même, le montage et la mise en pages des photogrammes dévoilent la diversité des ciné-roman-photos de l’époque.

Une fille comme toi propose une plongée dans les univers cinématographiques qui capturèrent l’imaginaire d’une époque en même temps qu’une approche critique du genre par le biais de courts essais. C’est une œuvre hybride qui célèbre un genre méconnu : une collection privée de plus de 1 500 magazines a été remixée, de manière à créer un film qui n’a jamais existé, mais dont on reconnaît pourtant toutes les scènes.

Appel à communications : Supports et contextes éditoriaux

Appel à communications pour la 3ème séance du SLAC : « Supports et contextes éditoriaux »

Le Séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC), se consacre pour la huitième année aux approches matérialistes dans l’appréhension des phénomènes littéraires ou culturels, approches réinscrivant ceux-ci dans le contexte historique, économique ou sociologique de leur production. Les séances sont consacrées soit à des théories spécifiques de la littérature, soit à leur mise en application dans nos propres champs de recherche. Le séminaire est organisé par Gabrielle Adjerad, Vincent Berthelier, Alix Bouffard, Jordi Brahamcha-Marin, Alice de Charentenay, Esther Demoulin, Quentin Fondu, Anaïs Goudmand, Marianne Hillion, Marion Leclair, Pierre-Élie Pichot, Mathilde Roussigné et Jean Tain.

Pour sa troisième séance de l’année, le SLAC s’intéressera aux supports et aux contextes éditoriaux de la littérature. Il s’agira de s’interroger sur les déterminations matérielles qui pèsent sur la littérature en amont et en aval du processus d’écriture, en ce qui concerne aussi bien les modes de production que les circuits de distribution. Continuer la lecture de Appel à communications : Supports et contextes éditoriaux

Appel à contributions : Presse et conflits dans les pays de langue romane

Presse et conflits dans les pays de langue romane

Dans le prolongement de la Journée d’Études qui s’est tenue à l’Université Paul Valéry Montpellier 3, en novembre 2019, notre publication a pour ambition de revenir sur les rapports qui existent depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours entre la presse et les parties prenantes d’un conflit d’ordre diplomatique, socio-économique ou culturel. Elle nous donne l’occasion de faire dialoguer différents champs disciplinaires (histoire culturelle, sociale ou politique, linguistique, littérature et arts visuels) pour réfléchir sur l’importance et l’influence de la presse dans la représentation discursive ou sociétale de faits d’actualité bruts.

Argumentaire

Pour couvrir les crises et les conflits qui secouent le monde, les médias mobilisent au péril de leurs vies des professionnels aux multiples fonctions (correspondants de guerre, grands reporters, photographes) et des moyens techniques conséquents pour rendre compte d’une actualité brûlante, puis, dans un temps second, ils « créent l’événement ». Teinté de polémique, ce lieu commun rend manifeste un processus de configuration selon lequel les faits d’actualité sont façonnés par différentes instances qui, au terme d’un travail interprétatif, produisent une construction narrative chargée d’implicites et de présupposés. Continuer la lecture de Appel à contributions : Presse et conflits dans les pays de langue romane

Appel à propositions : Exciting news! Event, Narration and Impact from Past to Present

Exciting news! Event, Narration and Impact from Past to Present

University College Cork

15-16 March, 2021

The EURONEWS Projects and the Irish Humanities Alliance (IHA), in collaboration with University College Cork, present the conference “Exciting news! Event, Narration and Impact from Past to Present”. Papers will discuss the many ramifications of media-induced anxiety and anxiety-induced mediality, engaging the humanities, including history, film studies, literature, folklore, creative writing and adjacent fields intersected by sociology, politology, psychology, anthropology. News Media here include all means of mass communication impinging on daily experience, from books to music, from the social web to films, on multiple platforms and in multiple languages across municipal, state, regional boundaries.

Argument

The Irish Humanities Alliance (IHA), in collaboration with University College Cork, presents “Exciting news! Event, Narration and Impact from Past to Present,” bringing together a broad range of current research in Ireland and abroad, regarding an issue of crucial importance for the understanding of past cultures and our own. The conference is organised in collaboration with the EURONEWS project, an IRC-funded effort to trace the concept and use of news back to the early modern origins, as Ireland became integrated within a European network of shared experiences. The conference will take place on 15-16 March 2021 (either virtually or socially distanced subject to government Covid-19 advice and regulations at that time).

Papers will discuss the many ramifications of media-induced anxiety and anxiety-induced mediality, engaging the humanities, including history, film studies, literature, folklore, creative writing and adjacent fields intersected by sociology, politology, psychology, anthropology. News Media here include all means of mass communication impinging on daily experience, from books to music, from the social web to films, on multiple platforms and in multiple languages across municipal, state, regional boundaries. Irish humanities have a key role to play in understanding the wider ramifications of traumatised media space that are fresh as today’s news reporting about BREXIT or COVID19 and as serious as the recurring nightmares about catastrophic events which have occurred on these and other shores from time to time. Panels will be oriented around the basic themes of production (form and narration), distribution (reproduction and exchange), translation (cultural and linguistic), vocabularies (narrative representations), iconographies (visual representations), consumption (usage, redistribution), response (appropriation, agency), control (institutions, individuals), pathologies (biological, psychological and social), etc., including such specific analytical categories as disasters, scapegoating, traumatic memory, and the like, as well as methodological insights regarding text analysis and data mining. The two-day conference will close with a round table drawing together and updating the perspectives studied, with suggestions for further research. Publication of proceedings is envisioned in an opensource framework.

Submission guidelines

We invite proposals for:

  • 20 minute papers, from local, International and conceptual perspectives (abstracts 250 words);
  • three person panels (abstracts 500 words).

Proposals should be emailed to Prof. Brendan Dooley b.dooley@ucc.ie

by 5pm on Friday 30 October 2020.

Parution : Textimage n°12, « Illustrer ? »

J. J. Grandville, dessin préparatoire à la planche finale
des Scènes de la vie privée et publique des animaux, Paris, J. Hetzel, 1842,
tome I, plume et encre sépia. Anvers, Collection Ronny Van De Velde

Textimage, Revue d’étude du dialogue texte-image, « Illustrer ? », Automne 2020.

Numéro composé par Hélène Campaignolle-Catel, Ségolène Le Men et Marianne Simon-Oikawa

En hommage à Barbara Wright

Hélène Campaignolle-Catel, Ségolène Le Men et Marianne Simon-Oikawa : Illustrer ? Introduction        

L’illustration à l’œuvre : théories artistiques et relectures

Ségolène Le Men : L’illustration, pour ou contre ?        

Torahiko Terada : Les éditions illustrées des contes de Guy de Maupassant : procédés photomécaniques et stratégies éditoriales        

Rivka Susini : Les symbolistes face à l’illustration        

Zoé Monti : Les Illuminations illustrées d’Arthur Rimbaud        

L’illustration dans la presse au XIXe siècle

Sarah Hervé : Bataille de symboles : la caricature comme arme

Laurence Danguy : Illustrer la Suisse ? Revendications, stratégies visuelles et  cumul symbolique d’un périodique suisse à la fin du XIXe siècle

Axel Hohnsbein : Les merveilles de La Nature. Illustration et vulgarisation  scientifique dans la seconde moitié du XIXe siècle

Laurence Guignard : Illustrer la lune. Un exemple de divulgation d’un corpus d’images scientifiques dans la presse de vulgarisation (XIXe siècle)  Continuer la lecture de Parution : Textimage n°12, « Illustrer ? »

Parution : Lettres argotiques de Bibi Chopin

Léon de Bruant, Lettres argotiques de Bibi Chopin (dans La Lanterne de Bruant, 1897-1899), Classiques Garnier, « Classiques de l’argot et du jargon », 2020. 

Éditeur scientifique : Denis Delaplace 

Les Lettres argotiques de Bibi Chopin, publiées en parler populaire et argotique parisien dans la revue satirique La Lanterne de Bruant (1897-1899) et inédites depuis en volume séparé, sont un ensemble de chroniques rédigées sur l’actualité de l’époque par Léon de Bercy, chansonnier montmartrois.