Archives par mot-clé : pratiques de lecture

Chedaleux, Delphine (Université de Lausanne)

Je m’appelle Delphine Chedaleux, je suis post-doctorante à l’Université de Lausanne (Section d’histoire et esthétique du cinéma) et mon travail consiste à analyser le rôle des cultures populaires et médiatiques (fictions sentimentales, cinéma mainstream, presse féminine, réseaux socionumériques) dans les processus de construction et de négociation des rapports et des identités de genre (mais aussi de classe, d’âge et de sexualité). Mon travail est résolument interdisciplinaire et mobilise un large corpus de sources et de données principalement interrogées sous l’angle des épistémologies féministes et des Cultural Studies.

J’ai soutenu en 2011 une thèse consacrée à la représentation du genre et de la jeunesse dans la culture cinématographique de la France occupée. J’ai publié en 2016 une version remaniée de ce travail aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Mes recherches actuelles portent principalement sur :

Carnet : L’objectif de ce carnet est de présenter ces différentes recherches mais aussi de partager mes questionnements théoriques et méthodologiques, mes impressions de lecture, etc. Réagissez et commentez à votre guise!

Page institutionnelle

Page Academia

Flaubert à la Motte-Picquet

Flaubert_a_La_Motte_Piquet

Laure Murat s’intéresse aux lecteurs du métro. Pendant cinq mois à Paris, sept jours à New York et une journée à Los Angeles, l’enquêtrice a emprunté le métro,. Elle a  noté  les titres lus et défini approximativement l’âge, l’apparence du lecteur,  la posture d’observation.  Près de 180 livres ont été identifiés entre les mains d’un lectorat plutôt féminin et âgé environ d’une quarantaine d’années.

Elle restitue cette enquête dans ce livre :
Laure Murat, Flaubert à la Motte-Picquet, Paris, Flammarion, coll. « Essais littéraires », 2015, 96 p.,

Parution en ligne : “La bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ?”

Benoît Berthou (dir.), La bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ?, Editions de la BPI, collection “Etudes et Recherches”, 2015. 

L’ouvrage  est disponible ici : https://books.openedition.org/bibpompidou/1671

La bande dessinée ne constitue-t-elle pas une véritable énigme ? Longtemps considérée comme un « art populaire », elle s’est imposée auprès de nouveaux publics à travers des formes et des genres issus de la littérature ou de l’essai. Longtemps connue à travers un mode de création et de publication (l’album « franco-belge » en couleur), sa popularité a crû à travers d’autres formats et une ouverture culturelle qui fait figure d’exception au sein du monde du livre. Rédigé par des spécialistes des pratiques culturelles et de la bande dessinée (comme Sylvain Aquatias, Xavier Guilbert, Éric Maigret et Benoît Berthou), le présent ouvrage entend résoudre ces énigmes. Il s’appuie sur la première étude statistique de fond sur les lecteurs de bande dessinée commanditée en 2011 par la Bpi et le DEPS. À travers l’analyse de ses transmissions, circulations et prescriptions, des profils de ses lecteurs et de leurs rapports avec d’autres modes d’expression, Continuer la lecture de Parution en ligne : “La bande dessinée : quelle lecture, quelle culture ?”

Des bibliothèques populaires à la lecture publique

 Des bibliothèques populaires à la lecture publique,   Coordonné par Agnès Sandras, publié aux Presse de l’Enssib, juin 2014, 42 euros

Au XIXe siècle, une myriade de bibliothèques dites « populaires » se créent Continuer la lecture de Des bibliothèques populaires à la lecture publique