Archives par mot-clé : pratiques

Appel à communicatioons : Pratiques et politiques de traduction dans les fictions criminelles 1945-1989 / Translation practices and policies in crime fiction 1945-1989 (Paris Nanterre)

Pratiques et politiques de traduction dans les fictions criminelles (1945-1989)

24-25 octobre 2024, colloque international

Université Paris Nanterre

Date d’échéance : 30 juin 2024

Texte de l’appel :

SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION

Organisé dans le cadre du projet ANR POLARisation (https://polarisation.hypotheses.org/), en collaboration avec le Centre des Sciences des Littératures en Langue Françaises (CSLF), le Centre de Recherches Anglophones (CREA) et le Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues de l’Université Paris Nanterre (CRPM), le colloque entend éclairer le rôle de la traduction dans la formation et l’affirmation des collections de littérature policière et la perception des principales orientations du genre policier entre 1945 et 1989 principalement en France mais aussi, à titre de comparaison, dans d’autres pays.

Bon nombre de collections, telles « Le Masque », la « Série Noire » et « Un Mystère » ont dû leur essor à la traduction de romans étrangers, majoritairement britanniques et américains. La traduction a façonné l’identité de ces collections et, à travers elle, conditionné une certaine perception de la fiction criminelle et de ses principales catégories génériques. Les romans publiés y sont généralement le résultat d’une série d’opérations de sélection, de coupe, de réécriture, de domestication et de nivellement culturel et linguistique qu’une double analyse du système des traductions fait apparaître, en reconstruisant les conditions matérielles du processus de traduction ou en étudiant les choix traductifs au niveau linguistico-textuel. Continuer la lecture de Appel à communicatioons : Pratiques et politiques de traduction dans les fictions criminelles 1945-1989 / Translation practices and policies in crime fiction 1945-1989 (Paris Nanterre)

Appel à communications : Le divertissement en rafale : les études médiatiques francophones à l’ère du streaming et de la vidéo sur demande (Congrès ACFAS 2024, Ottawa)

Le divertissement en rafale : les études médiatiques francophones à l’ère du streaming et de la vidéo sur demande

Université d’Ottawa

Date d’échéance : 16 février 2024

91e congrès de l’ACFAS. Colloque 306.

Texte de l’appel :

L’industrie audiovisuelle doit conjuguer, depuis 2007, avec le développement d’un nombre croissant de services de TPC, à savoir des plateformes de vidéo à la demande (VOD) permettant de visionner des productions audiovisuelles en flux continu (streaming) sur Internet. Dans ce contexte caractérisé par la migration des pratiques de visionnement en ligne, ce colloque vise à mettre en lumière les études francophones qui se déploient autour de ce phénomène médiatique, mais aussi plus spécifiquement les pratiques culturelles et œuvres audiovisuelles produites en contexte francophone.

La recherche sur la production audiovisuelle francophone à l’ère du streaming – qu’il s’agisse des plateformes elles-mêmes, des œuvres produites, ou encore des enjeux de production ou de réception propres à ces contextes – accuse un retard important. Si l’hégémonie des services de VOD transnationaux (Netflix, Prime Video, AppleTV+, Disney+, etc.), de propriété états-unienne, contribue à marginaliser l’offre audiovisuelle dans d’autres langues que l’anglais, elle affecte également la production scientifique. Continuer la lecture de Appel à communications : Le divertissement en rafale : les études médiatiques francophones à l’ère du streaming et de la vidéo sur demande (Congrès ACFAS 2024, Ottawa)

Michel Poupin (ESPE)

Statut : PRAG Sciences sociales à l’ESPE – à la retraite

Chercheur associé au groupe de recherches sur les Littératures Populaires et les Cultures Médiatiques, UR 13334 EHIC de l’Université de Limoges. (Espaces humains et interactions culturelles (EHIC), axe 3)

Thématique de recherche : Théâtre amateur

Terrain de recherche : Ouest de la France plus particulièrement

Projets :

Appel à communications : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

28, 29 et 30 mai 2024

Université du Québec à Montréal

Date d’échéance : 10 décembre 2023

Colloque coorganisé par Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre) et Chantal Savoie (UQAM).

Texte de l’appel :

Depuis près d’une centaine d’années, une succession d’ébranlements disciplinaires et de « grands tournants » épistémologiques ont favorisé la production de travaux portant sur les cultures populaires et médiatiques. Alors que ces corpus ont d’abord été étudiés du point de vue de leur altérité par rapport à la culture légitime, leur considération a progressivement induit un renouvellement des cadrages et méthodes visant à en rendre compte, afin d’en venir à les appréhender à partir de leurs manières propres de signifier. Continuer la lecture de Appel à communications : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

François-Xavier Surinx (Université de Liège)

François-Xavier Surinx est doctorant boursier FNRS-FRESH à l’Université de Liège, sous la direction de Sémir Badir et Fanny Barnabé. Il est titulaire d’un master en langues et lettres françaises et romanes à finalité spécialisée en analyse et création de savoirs critiques et à finalité didactique, ainsi que d’un CAPAES (certificat d’aptitude pédagogique approprié à l’enseignement supérieur).

Après avoir rejoint le Liège Game Lab en 2019, il rédige le mémoire « Lire la peur dans leur jeu. Exploration du potentiel effrayant du texte dans le jeu vidéo », récompensé par le prix de la Bibliothèque des Littératures d’Aventures. Il y analyse simultanément les moyens de définir le genre horrifique dans le jeu vidéo, la manière dont le jeu peut susciter des émotions chez le joueur et les multiples emplois du texte permettant d’induire la peur. C’est le premier de ces thèmes qui donnera naissance à son sujet de thèse, centrée sur les classifications génériques élaborées en ligne par les communautés de joueurs. Il effectue cette recherche en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France, dans l’optique de fournir un processus de classification applicable à ses collections vidéoludiques. En 2023, il intègre le CESERH (Centre de sémiotique et rhétorique).

Avant d’entamer sa thèse, il a enseigné en tant que maitre-assistant à la Haute école provinciale de Hainaut Condorcet pour de futures institutrices préscolaires et primaires.

Twitter/X : https://twitter.com/FSurinx

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/fran%C3%A7ois-xavier-surinx-427a67219

Liste des publications (disponible sur Orbi, répertoire institutionnel de l’Université de Liège) : https://tinyurl.com/2s48j7k4

Liège Game Lab : https://www.liegegamelab.uliege.be/cms/c_4327765/fr/liege-game-lab

CESERH : https://ceserh.hypotheses.org/

Dina Rasolofoarison (Université Paris Dauphine)

Maîtresse de conférences en marketing et communication – Université Paris-Dauphine

Expérience professionnelle

  • 09/2018 – présent : Maîtresse de conférences en marketing et communication – Université Paris-Dauphine
  • 04/2016 – 08/2019 : Assistant professor – Université de Southampton (GB)
  • 04/2010 – 04/2016 : Assistant professor – Université d’Aston (GB)

Formation

  • 2014 : Université d’Aston (GB). Postgraduate Certificate in Professional Practice in Higher Education. Fellow of the Higher Education Academy
  • Jan-Juil 2009 : Visiting Scholar – Université de Bath (GB). A l’invitation de: Dr Ekant Veer
  • 2004-2011 : Doctorat de Marketing – HEC Paris. Sous la direction de: Professeurs Marc Vanhuele et Gilles Laurent
  • 2003-2004 : DEA 102 Marketing et Stratégie – Université Paris 9-Dauphine. Sous la direction de: Professeur Pierre Volle
  • 1997-2001 : ESSEC Business School 

Activités de recherche

Intérêts de recherche

  • Pratiques culturelles et communautés de fans
  • Etude des publics des industries culturelles et créatives
  • Communication/culture visuelle
  • Marketing culturel

Publications Continuer la lecture de Dina Rasolofoarison (Université Paris Dauphine)

Appel à contributions : New Voices in Children’s Literature in Translation. Culture, Power and Transnational Approaches

International conference in Children’s Literature and Translation Studies (CLTS) : “New Voices in Children’s Literature in Translation: Culture, Power and Transnational Approaches

22-23 août 2024

Stockholm, Suède

Date de tombée : 30 novembre 2023

Texte de l’appel

This conference is organized by a collaboration between Stockholm University, Uppsala  University (Sweden), Heriot-Watt University (UK) and the Children In Translation Network at the University of Galway (Ireland) to promote the intersection between Children’s Literature and Translation Studies. We understand this intersection as a space that includes the translation of all forms of multimodal fiction and non-fiction for children and young adults or what Borodo (2007) refers to as “Child-centered Translation Studies” in desire to broaden the field of study to different media.

The field of children’s literature has proved a fertile ground for research in translation in recent decades, but the time has come to take stock of past developments and innovations to forge new theoretical and practical paths for the future development of the discipline. Drawing from the first interdisciplinary conference organized in Belgium by KU Leuven and the University of Antwerp in 2017, our goal is to solidify what has been achieved so far and to provide a space for discussion on the future of children’s literature in translation. This workspace will serve as a forum for practitioner and academic voices to work together to share new ideas and to further shape the arena for the discipline.

Continuer la lecture de Appel à contributions : New Voices in Children’s Literature in Translation. Culture, Power and Transnational Approaches

Appel à communication : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

28-30 mai 2024

Université du Québec à Montréal

Échéance des propositions : 1er décembre 2023

Organisé par Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre) et Chantal Savoie (CRILCQ)

Depuis près d’une centaine d’années, une succession d’ébranlements disciplinaires et de « grands tournants » épistémologiques ont favorisé la production de travaux portant sur les cultures populaires et médiatiques. Alors que ces corpus ont d’abord été étudiés du point de vue de leur altérité par rapport à la culture légitime, leur considération a progressivement induit un renouvellement des cadrages et méthodes visant à en rendre compte, afin d’en venir à les appréhender à partir de leurs manières propres de signifier.

Parmi les chantiers ouverts dans la foulée de ces transformations, les travaux portant sur les usages de la culture ont constitué un filon fertile. On en trouve déjà la trace chez Richard Hoggart durant la deuxième moitié des années 1950 ; mais les années 1980, avec les contributions phares de Michel De Certeau (L’invention du quotidien), Janice Radway (Reading the Romance), Anne-Marie Thiesse (Le Roman du quotidien), John Fiske (Reading the Popular), voire, dans une certaine mesure, celles de Pierre Bourdieu (La distinction) et de Stanley Fish (Is there a text in this class ?), ont contribué à orienter l’examen de la culture de grande consommation du côté des études de réception. Si le courant des fan studies est devenu, à partir des années 1990 mais surtout dans les années 2000, avec l’omniprésence d’Internet, le vecteur le plus visible de cette attention portée aux usages et à la productivité des gestes culturels posés par les fans (avec les travaux d’un Matt Hills ou d’un Henry Jenkins), il a peut-être occulté les autres pratiques de consommation, plus quotidiennes, plus banales. C’est à ces autres pratiques que ce colloque souhaite s’intéresser.

Continuer la lecture de Appel à communication : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

Séverine Equoy Hutin (Université de Franche-Comté)

Professeure des universités, Laboratoire ELLIADD, Université de Franche-Comté, UFR SLHS

Domaine de recherche : Radio, formats/genres, discours, dispositifs numériques, intermédialité, médiativité, culture numérique, savoirs, pratiques sociales, écriture radionumérique.

Parcours

Depuis 2021 : Professeure des universités, profil Analyse du discours, UFR SLHS (Sciences du langage, de l’Homme et de la Société), Laboratoire ELLIADD.

2020-2021 : Maître de Conférences HDR en SIC, UFR SLHS (Sciences du langage, de l’Homme et de la Société), Laboratoire ELLIADD.

2020 : Habilitation à Diriger des Recherches en SIC, soutenue le 05 novembre 2020, Université de Franche-Comté. Titre du dossier : « Là où mènent les trajes : vers une approche sémio-discursive différentielle de l’intermédialité »

De 2013 à 2021 : Maître de Conférences, 7e/71e sections, profil Linguistique et Communication, Discours, Lien social, UFR SLHS (Sciences du langage, de l’Homme et de la Société), Laboratoire ELLIADD.

2007-2013 : Maître de Conférences, 71ème section, profil Linguistique Sémiologie, IUT Besançon Vesoul, LASELDI puis ELLIADD (EA4661).

2003 : Doctorat des Sciences du langage, didactique, sémiotique, Université de Franche-Comté. Continuer la lecture de Séverine Equoy Hutin (Université de Franche-Comté)

Parution : Changer la vie par nos fictions ordinaires. Du tarot aux rêves éveillés, comment nous mettons nos avenirs en jeu (Nancy Murzilli)

Nancy Murzilli, Changer la vie par nos fictions ordinaires. Du tarot aux rêves éveillés, comment nous mettons nos avenirs en jeu, Paris, Premier Parallèle, coll. “Collection Générale”, 2023. 

Raconter des histoires, jouer au pirate, interpréter un personnage de théâtre ou un rôle social, faire des projets, mentir, rêver, parler aux fantômes ou aux anges, communiquer avec le règne animal, lire l’avenir dans les tarots ou dans les astres, jeter des sorts, écrire des romans… On pourrait penser qu’il existe une nette différence entre ces pratiques. Leur point commun est qu’il y est fait usage de la fiction. Souvent perçues comme des échappatoires au réel, ces opérations mentales nous permettent de « savoir » et d’« agir » sans utiliser les moyens ordinaires d’information. Elles ont la faculté de faire advenir des possibles, le futur, par expériences de pensée.

Dynamitant la valeur purement esthétique attribuée à la fiction, citant aussi bien Agnès Varda que Wittgenstein ou Calvin et Hobbes, ce livre détourne malicieusement la rhétorique des guides de développement personnel pour proposer, parfois sous forme d’exercices concrets, un entraînement à la fiction performative.

« Depuis le tarot jusqu’au jeu de rôle, en passant par le jardinage et l’accueil des défunts, Nancy Murzilli a concocté un élixir magique de jouvence narrative. » Yves Citton

« Nancy Murzilli nous propose, dans cet essai fascinant, d’être les prophètes de nos vies. » Pierre Bayard

Maîtresse de conférence à l’Université Paris 8, Nancy Murzilli s’intéresse à la littérature et à son pouvoir d’action sur le réel, les individus et la société. Ses recherches portent également sur la rencontre de la littérature avec d’autres formes artistiques.