Archives par mot-clé : posthumanisme

Appel à contributions : Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en science-fiction (Université de Reims)

Colloque Stella Incognita : « Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en science-fiction »

6-7-8 avril 2022

Université de Reims Champagne-Ardenne

Échéance des propositions : 15 octobre 2021

Champ d’exploration de tous les possibles, technologiques, scientifiques, mais aussi sociétaux, politiques, écologiques et philosophiques, la science-fiction s’est dès son origine posé la question des pouvoirs et des responsabilités, ainsi que des cas de conscience provoqués par des décisions lourdes de conséquences.

Premier roman de proto SF, Frankenstein repense les rapports entre créateur et créature à l’aune des possibilités scientifiques. Le savant (fou ou éclairé ?) a-t-il le droit de donner naissance à la créature qu’il a le pouvoir de concevoir ? Doit-il la détruire quand il se rend compte des conséquences de son ambition démesurée, du défi qu’il a lancé aux lois naturelles et aux dieux ? Des monstres de H.G. Wells (le Dr Moreau) aux clones de la SF moderne (J.-M. Truong), en passant par les hybrides et les cyborgs (Homme-Plus, F. Pohl) aux hommes augmentés du post-humanisme (J. Varley), la question de la faisabilité est aussitôt doublée d’un questionnement moral et éthique, car ainsi que l’écrivait Rabelais, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Le pouvoir, qu’il soit réel ou provisoirement du domaine de l’imaginaire, met les héros des récits de SF devant un dilemme qui, schématiquement, revient à se poser la question du bien et du mal, face aux tentations que propose le côté obscur du pouvoir, qu’il soit politique (dérives totalitaires), religieux (endoctrinement), intime (rapport des genres, emprise, domination sexuelle), professionnel (organisation du travail, hiérarchie) ou scientifique (création de chimères mutantes, de fléaux biologiques, d’armes de destruction totale), les boîtes à outils des savants s’avérant autant de boîtes de Pandore, et les progrès technologiques source inépuisable de questionnement quant à leur bon usage (voir la série Black Mirror).

Continuer la lecture de Appel à contributions : Pouvoir(s), responsabilités et cas de conscience en science-fiction (Université de Reims)

Parution : Transhumanism and Posthumanism in Twenty-First Century Narrative (Baelo-Allué, Calvo-Pascual, ed.)

Sonia Baelo-Allué, Mónica Calvo-Pascual (ed.), Transhumanism and Posthumanism in Twenty-First Century Narrative, Routledge, 2021

Presentation

Transhumanism and Posthumanism in Twenty-First Century Narrative brings together fifteen scholars from five different countries to explore the different ways in which the posthuman has been addressed in contemporary culture and more specifically in key narratives, written in the second decade of the 21st century, by Dave Eggers, William Gibson, John Shirley, Tom McCarthy, Jeff Vandermeer, Don DeLillo, Margaret Atwood, Cixin Liu and Helen Marshall. Some of these works engage in the premises and perils of transhumanism, while others explore the qualities of the (post)human in a variety of dystopian futures marked by the planetary influence of human action. From a critical posthumanist perspective that questions anthropocentrism, human exceptionalism and the centrality of the ‘human’ subject in the era of the Anthropocene, the scholars in this collection analyse the aesthetic choices these authors make to depict the posthuman and its aftereffects.

Continuer la lecture de Parution : Transhumanism and Posthumanism in Twenty-First Century Narrative (Baelo-Allué, Calvo-Pascual, ed.)

Séminaire : « Transhumanisme et posthumanisme » (OEC, 2020-2021)

Séance 4 du séminaire Transhumanisme et posthumanisme. Approches littéraires et philosophiques, Observatoire des écritures contemporaines françaises et francophones, Centre des Sciences des Littératures en langue française (CLSF, EA 1586), Université Paris Nanterre, 2020-2021.

Modalités : distanciel (Zoom).

Conférence de Jean-Paul Engélibert, Professeur de littérature comparée à l’Université Bordeaux-Montaigne : « Éthique et mélancolie dans quelques romans du posthumain ».

Rencontre avec Anne-Marie Garat, écrivaine, dialogue autour du roman Programme sensible, Actes Sud, 2013.