Archives par mot-clé : post-apocalyptic

Appel à communications : La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires (Saint-Étienne)

La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires.

3 et 4 octobre 2024

Université Jean Monnet, Saint-Etienne

Date d’échéance : 24 mai 2024

Journées d’études organisées par Vincent Jaunas et Jonathan Tichit.

Texte de l’appel :

Si les fictions nord-américaines regorgent de récits de fins du monde et d’environnements postapocalyptiques variés, elles témoignent d’une fascination particulière pour l’effondrement du mode de vie urbain. A maintes reprises, New York a par exemple été envahie par des monstres (Je suis une légende, Richard Matheson, 1954), des zombies et des vampires (Empire of the Dead, tome 1, George Romero et Alex Maleev, 2014), des Kaiju (Cloverfield, Matt Reeves, 2008) ou des extra-terrestres (Avengers, Joss Whedon, 2012). Elle est aussi devenue trop chaude pour l’espèce humaine (Le Dieu venu du Centaure, Philip K. Dick, 1965), a été engloutie (New York 2140, Kim Stanley Robinson, 2017), ensevelie (La Planète des singes, Franklin Schaffner, 1968) et a sombré dans l’anarchie après un virus mortel (Tom Clancy’s The Division, Ubisoft, 2016) ou une décision politique (New York 1997, John Carpenter, 1981). La ruine totale d’une mégalopole, identifiable au premier coup d’œil, acquiert une dimension emblématique, signifiant par métonymie la ruine du monde. Depuis l’adaptation filmique de La Planète des singes réalisée par Franklin Schaffner et son célèbre twist final, on ne compte plus le nombre de représentations figurant la Statue de la Liberté sous la forme d’un vestige, pour sa capacité à symboliser à elle seule un futur postapocalyptique. Continuer la lecture de Appel à communications : La ville postapocalyptique comme objet critique dans l’imaginaire nord-américain. Perspectives pluridisciplinaires (Saint-Étienne)

Appel à contributions : Black Speculations / Black Futures

Échéance des propositions : 17 novembre 2023
Contact : justin.mann@northwestern.edu & samantha.pinto@utexas.edu

In the wake of the Black Lives Matter movement and the blockbuster cinematic world of Wakanda, Black futures proliferate—hypervisible in sci-fi casting, in reading lists for liberal audiences, in political discourses of anti-racism and their backlash. But imagining Black futures is not, in fact, a new (pre)occupation in Black literature and expressive culture. World-building, utopic and prophetic aesthetic strategies, investments in speculative genres, and fantastic formulations of Black being abound in the history and present of African American literature. This guest-edited issue seeks to engage and trouble the contemporary boom in Black futures while also renarrating the archive of African American literary and cultural expression through its lens.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Black Speculations / Black Futures

Journée d’études : Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux – Nouvel échéancier

Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux – Nouvel échéancier 

8 avril 2022

Université de Franche-Comté, Besançon, France 

Échéance des propositions : 30 septembre 2021

Organisé par Clémentine Hougue (3L.AM, Le Mans Université), Sébastien Haissat et Audrey Tuaillon Demésy (STAPS, Université de Franche-Comté).

Cette journée d’étude s’inscrit dans le programme de recherche Aiôn (Socio-anthropologie de l’imaginaire du temps. Le cas des loisirs alternatifs), financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR19-CE27-0008). Le colloque aura lieu à Besançon le 8 avril 2022.

Dans son sens originel de révélation, l’apocalypse est un kaïros, un instant décisif : suspendant le chronos (le temps linéaire, chronologique), il marque une opportunité, une occasion à saisir – avec prudence (phronesis), recommande Aristote dans L’Éthique à Nicomaque. Dans son acception religieuse, le temps d’après représente le retour à une forme parfaite du monde : ainsi de l’Apocalypse de Jean où la fin des temps conduit à l’avènement de la Jérusalem céleste.

Continuer la lecture de Journée d’études : Imaginaires du temps post-apocalyptique et (ré)organisation des rapports sociaux – Nouvel échéancier