Archives par mot-clé : pop culture

CFP: Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition” (Los Angeles/Online)

Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition”

June 28-29, 2022

Los Angeles/Online

Proposal deadline: 10 June 2022

Organized by Frenchy Lunning

Keywords: Anime and/or Manga, Mechademia, trauma, narrative, Asian popular culture, nikkei, conference

Call for papers

Register through Teachable at: https://mechademia.teachable.com/

Keynote speaker: Christine Yano

Migration can be seen as a type of transition, marking a journey from one position to another via movement. This journey may be voluntary or forced, affecting people and communities as they respond to massive events such as wartime, disease, climatic changes, and economic and political upheavals. At the same time, there is also the motivation of hope, of future shifts towards positive aspirations; of the potential for radical change from the present circumstances. Continuer la lecture de CFP: Mechademia U.S. Conference – “Migration and Transition” (Los Angeles/Online)

Appel à contributions : “La culture pop dans le post-communisme et au-delà” (Meridian Critic)

Meridian critic, “La culture pop dans le post-communisme et au-delà”

Date limite de soumission des articles complets : 31 mars 2022

La culture pop occidentale a été l’un des facteurs culturels qui ont contribué de manière significative à la chute du rideau de fer en 1989. L’industrie de la musique pop et de la vidéo, les films hollywoodiens, les produits commerciaux (jeans Levi’s, baskets Adidas ou Nike, Coca Cola), les magazines de mode, etc. étaient, pour les Européens de l’Est, des incarnations du rêve de liberté et de prospérité. On peut donc dire que la culture pop occidentale était subversive par rapport au camp communiste. La situation dans la période post-communiste est différente, la culture pop devenant la culture dominante. Au cours des trente dernières années, les transformations ont été majeures et diverses. Elles ont conduit à une aggravation de la crise de la «haute culture», à un déclin spectaculaire de l’audience de la culture pop locale ou à l’imposition de nouvelles tendances culturelles ayant un impact mondial. On peut parler d’une influence de la culture pop occidentale sur la musique roumaine (de nouvelles tendances musicales telles que le hip hop ont émergé), mais aussi sur la littérature, la génération née après 2000 étant notamment très influencée par ce type de culture. Ces transformations ont également conduit à l’émergence de nouvelles institutionnalisations et pratiques sociales propres à la société de consommation : l’acuisition de nouveaux sens par l’environnement urbain à travers la publicité, le développement de la culture des centres commerciaux, du pique-nique et du tourisme automobile. L’expansion mondiale de l’Internet n’a fait qu’accroître l’influence de la culture pop au-delà des sources de transmission nationales : la télévision et les autres médias locaux. Elle a conduit à l’émergence des réseaux sociaux en ligne et a profondément influencé la culture des jeunes. 

Meridian critic publiera des articles présentant de nouvelles approches interdisciplinaires dans les domaines thématiques suivants : 

  • l’influence de la culture pop sur la littérature et les autres domaines culturels (musique, art, cinéma, etc.) ; 
  • la culture pop en tant que discours (aspects axiologiques, idéologiques, etc.), transformations au cours des 30 dernières années, hybridation de la culture pop dans le post-communisme ; 
  • médias, publicité et culture pop dans le post-communisme ; 
  • paradigmes discursifs «post» : postcommunisme, postcolonialisme, postmodernisme. 

Les articles peuvent être rédigés en roumain, anglais, français ou allemand. Les communications (7000 mots maximum), accompagnées d’un résumé en anglais (200 mots maximum) et d’une courte présentation de l’auteur (une notice biographique de 400 mots maximum) doivent être envoyées à mircea_a_diaconu@hotmail.com et meridian.critic.flsc@gmail.com. Pour plus de détails sur les règles et le style d’écriture, veuillez respecter les exigences figurant sur le site web de la revue : http://meridiancritic.usv.ro/index.php?page=norme-de-redactare

Parution : Cover culture. La reprise dans la pop musique urbaine francophone (Buata B. Malela)

Buata B. Malela, Cover culture. La reprise dans la pop musique urbaine francophone, Les Éditions du Cerf, coll. “Cerf Patrimoines”, 2022.

La reprise dans la pop musique se comprend comme un phénomène social et un acte de réappropriation musicale propres à l’histoire culturelle. Le cas paradigmatique de la pop musique urbaine francophone se nourrit des grands principes de la reprise ou cover déjà développés dans le rhythm and blues, le rock ’n’ roll, le reggae jamaïcain, la culture DJ, la musique électronique et le rap. La pop musique urbaine s’enracine alors dans cet héritage musical à même de transformer la question du sujet en une expérience existentielle dans la cover. Ce livre examine cette idée en se reposant sur deux grands points : le traitement de la reprise dans l’histoire de la pop musique et l’étude systématique des catégories de la reprise en tant que manifestation concrète de la culture cover dans le monde social.

Buata B. Malela est maître de conférences habilité à diriger des recherches en littératures francophones à l’Université de Mayotte (France), chercheur associé à l’Université libre de Bruxelles et membre du laboratoire CEREDI (EA 3229). Ses recherches portent sur les littératures francophones, la théorie de la littérature et les cultures populaires.

Appel à contributions : Cultures populaires et politique / Politics and Popular Cultures (La Rochelle Université)

Colloque « Cultures populaires et politique », du 9 au 11 mars 2022 

 La Rochelle Université

Échéance des propositions : 1er octobre 2021

La première partie du colloque « Cultures populaires et politique », qui a eu lieu en décembre 2019 à La Rochelle Université, cherchait à révéler, à questionner et à étudier les liens entre la politique et les cultures populaires. Il apparaissait en effet intéressant d’interroger ce champ de recherches encore peu étudié en France, croisant deux sphères parfois contradictoires et conflictuelles. Cette manifestation a été l’occasion de la fondation de l’association « Popular Culture Association of France » (PCAoF) et de la création de la revue affiliée Mobilis in Mobile qui présentera les textes issus de ce premier colloque prochainement. 

Pour cause de grève, la conférence n’ayant pu accueillir tous les intervenants initialement prévus, nous vous proposons de prolonger les réflexions alors entamées avec un deuxième colloque reprenant la même thématique. Cet événement est prévu à La Rochelle Université du 9 au 11 mars 2022.  

Si les cultures populaires se sont depuis longtemps emparées du thème de la politique, déclinant de nombreux supports d’expression comme le dessin humoristique, la chanson et les récits fictionnels, qui constituent de véritables miroirs déformants aptes à questionner les modes de gouvernance et le rôle du champ politique dans ses interactions avec d’autres pouvoirs – économiques, militaires et, bien entendu médiatiques avec le développement de la presse -, l’inverse est aussi vrai depuis bien longtemps. Walter Benjamin met ainsi en relation la politique et la culture de masse dans son ouvrage L’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique (1955). Il y souligne les risques de la médiatisation de la politique dans les dictatures, notamment le fascisme et le nazisme, à travers le culte de l’image et la propagande, favorisés par les nouveaux médias de l’époque. Guy Debord, en 1967, prolonge cette critique dans La Société du spectacle. La perte de l’aura, de l’authenticité y devient totale : tout est désormais spectacle dans la société des mass media. Dans L’Homme unidimensionnel (1964), Herbert Marcuse renforce ce constat pessimiste de manipulation des masses dans les sociétés modernes par le truchement des médias de masse. Aucun régime n’y échappe selon lui : ni capitalisme, ni communisme…

Continuer la lecture de Appel à contributions : Cultures populaires et politique / Politics and Popular Cultures (La Rochelle Université)

International Conference: Stylistic Approaches to Pop Culture (University of Vechta, 2-3 September 2021)

International Conference: Stylistic Approaches to Pop Culture

2-3 September 2021

University of Vechta, Germany

Format: Online Conference

Organizers: Christoph Schubert (Vechta) and Valentin Werner (Bamberg)

Presentation

Pop culture appears in diverse textual manifestations, including television series and films, song lyrics, video games, or graphic novels and comics. Although there is no universally accepted definition of pop culture, prototypical texts belong to globalized mainstream media, fulfill the commercial function of mass entertainment, and are dominated by American English. However, despite their international reception and sociocultural impact, and despite the fact that pop culture seems to have overcome its traditional “low culture” status, relevant texts are still clearly underresearched in linguistics. Style is here considered as a motivated choice of specific linguistic items that fulfill communicative functions in accordance with contextual parameters such as author, genre, or discursive context. Correspondingly, this conference intends to investigate stylistic features that contribute to the mass appeal of pop cultural texts, arguably representing the most central type of performed language today. It will also take into account that contemporary pop culture manifestations are genuinely multimodal (combining text and music, text and image, etc.), so that further layers of meaning interact with the verbal discourse.

Confirmed keynote speakers

Christiana Gregoriou (University of Leeds)
Dan McIntyre (University of Huddersfield)

Program

Available here.

Colloque: Mechademia International Conference – Kyoto 2021

Mechademia International Conference: Kyoto 2021

June 5-6, 2021

Online

Organized by Frenchy Lunning, Stevie Suan, Sookyung Yoo, Edmund Hoff, and Andy Scott

Presentation

The Mechademia International Conference: Kyoto 2021, will present the presentations from the cancelled 2020 Conference – now fully online. The asynchronous presentations are now loaded onto a Teachable site, and once you have registered, you may watch them anytime, from any zone globally. Then, on June 5-6, 2021, there will be synchronous sessions of live online Q+As from each of the panels, and two Keynote presentations. 

This conference is now open to the public.

To register for the public attendee access on the Teachable site, go to:

https://mechademia.teachable.com/p/sales

Non-presenting public attendee’ categories have been added to the page above. Students or associates who would like to view the presentations and discussions can sign up through those categories. (1000 yen for students and independent scholars, 3000 yen for full-time faculty).

For questions, go to: asiaconference@mechademia.net

Continuer la lecture de Colloque: Mechademia International Conference – Kyoto 2021

Appel à contributions : “La littérature et la culture pop / Literature and pop culture” (Acta Iassyensia Comparationis 28)

“La littérature et la culture pop / Literature and Pop Culture”

Acta Iassyensia Comparationis 28, 2/2021

Date limite pour l’envoi des articles : 25 juillet 2021

Date prévue de parution : 25 novembre 2021

Le Comité de Rédaction de la revue académique Acta Iassyensia Comparationis – revue semestrielle, interdisciplinaire, publiée par la Chaire de Littérature Comparée de l’Université “Alexandru Ioan Cuza” de Iasi, Roumanie – vous invite à collaborer au numéro 28 (2/2021), consacré au thème LITERATURE AND POP CULTURE/ LA LITTÉRATURE ET LA CULTURE POP/ LITERATURA ŞI CULTURA POP.

La date limite pour l’envoi des articles et des comptes rendus (en roumain, anglais, français, allemand, espagnol ou italien) est le 25 juillet 2021.

La décision finale du Collège de rédaction sera communiquée aux auteurs avant le 25 septembre 2021.

Corrections (si requises) et commentaires des auteurs seront attendus entre le 26 septembre 2021 et le 10 octobre 2021.

La publication du 28e numéro d’AIC est programmée pour le 25 novembre 2021.

Appel à contributions : Les contributions artistiques de Michael Jackson : un autre regard (NaKan, Journal of Cultural Studies)

“Les apports artistiques de Michael Jackson : un autre regard”

Nakan, Journal of Cultural Studies

Échéance des propositions  : 31 mars 2021

Numéro de la revue dirigé par Isabelle Petitjean

[Englis version below]

Le nombre des études universitaires portant sur Michael Jackson s’est accru ces dernières années, coïncidant sans doute, tout à la fois, avec une prise de conscience de son impact au sein de l’industrie musicale, de l’Histoire de la musique et de la société, et un intérêt croissant développé à son égard par les cultural studies. Pour autant, nombre des études le concernant ciblent bien moins ses apports artistiques que la fluidité dite anxiogène de son image artistique (Dalmazzo 2009, 2010 ; Scott 2012), de son startext (Raphael 2012) ou que sa capacité à brouiller tous les codes simultanément (Fast 2010, 2012). Michael Jackson intéresse essentiellement les domaines de la « race » (Zulu ed. 2010 ; Brackett 2012 ; Woodward 2014) du genre (Scott 2012), du sexe (Fuchs 1995), de l’altérité « étrange » (Fast 2012 ; Jefferson 2006) et ce, même dans le cadre musical (Roberts 2011 ; Malela 2012 ; Gondwe 2013 ; Petitjean 2019) ou chorégraphique (Takiguchi 2014). Ses chansons et ses courts-métrages musicaux ont été passés au crible d’interprétations tantôt orientalistes (Faust 2012), tantôt nationalistes (Rossiter 2012), tantôt post essentialistes ou post constructivistes (Fuss 1989 ; Awkward 1995) et les précédentes revues qui lui ont été consacrées (Zulu ed. 2010 ; Hawkins & Fast eds. 2012) ont largement souscrit à ces prismes mélaniques et musico-coloristes. Si son œuvre sonore et visuelle a, certes, évolué dans un contexte où genre et pigmentation ont toujours été connectés, Michael Jackson n’a, cependant, jamais eu de cesse de se battre pour ne pas être enfermé dans une niche marketing monoraciale. Et pour ce faire, il n’a eu de cesse de répercuter et de déployer un vivier de références pluralistes, interagissant avec la fragmentation et la rotation des genres au sein du courant dominant (Mercer 1994 : 95), jouant, plutôt que brisant les catégories (Brackett 2012), et proposant un art éminemment pluridisciplinaire, combinatoire et fédérateur.

En consacrant un numéro spécial à Michael Jackson, NaKan propose de décaler un regard et un faisceau d’approches trop souvent mélano-centrés pour générer une réflexion davantage tournée vers l’œuvre et les mediums d’expression de l’artiste, comme autant de canaux offrant une possibilité de contextualisations et d’analyses historiques et stylistiques. Les défis de cette édition résideront dans la capacité des contributeurs à renouveler le discours sur cette question « raciale » en s’éloignant du contexte étatsunien par exemple, et à proposer des approches disciplinaires ou pluridisciplinaires de la production sonore, chorégraphique, vidéographique et scénique de l’artiste, per se. C’est là tout l’enjeu des trois champs d’investigations et d’analyses qui sont proposés.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Les contributions artistiques de Michael Jackson : un autre regard (NaKan, Journal of Cultural Studies)

Parution : In pop we trust

Marianne Chaillan, In pop we trust, Éditions des Équateurs, 2020. 

Quel est le point commun entre Joker, Friends, Breaking Bad ou Star Wars ? Tous sont des classiques de la culture pop. Tous nous ont enthousiasmés et divertis. Ils font désormais partie de nous, de notre imaginaire, de notre langage.

Pourtant les tenants de la grande culture, la « vraie », affectent de les mépriser, les jugent niais ou inconsistants. « Plutôt Phèdre que Netflix ! » Plutôt Racine que La Casa de Papel. Or, n’est-il pas possible d’aimer l’un comme l’autre ? Et opposer les deux, n’est-ce pas ignorer la vertu pédagogique du divertissement ?

L’Anneau de Tolkien nous rappelle celui du berger Gygès dont parle Platon et nous interroge sur la nature humaine. Orange is the New Black nous fait réfléchir au sens de la justice en compagnie de Socrate et d’Aristote. L’histoire d’amour de Jack et Rose à bord du Titanic nous permet de comprendre ce que Levinas nomme « la véritable rencontre avec autrui. » Chacun de ces immenses succès populaires nous pose au moins une grande question philosophique.

In Pop We Trust est donc un cri de ralliement. Une invitation à considérer la profonde sagesse de nos mythes contemporains et à en tirer tous les enseignements. Un manuel de philosophie, pour le bac ou pour la vie, autant qu’un manifeste du gai savoir.

De Harry Potter à l’école de la philosophie à Pensez-vous vraiment ce que vous croyez penser ?, en passant par ses ouvrages consacrés à Disney et Game of Thrones, Marianne Chaillan nous apprend à philosopher dans la joie.

Parution : Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop

Frédérique Toudoire-Surlapierre, Sébastien Hubier (dir.), Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop, Éditions et Presses universitaires de Reims, 2020. 

La grande révolution hypermoderne correspond à ce moment théorique où bien-être et bonheur n’ont plus été conçus comme un accomplissement personnel, mais érigés au rang de valeur ultime. Bien entendu, cette quête paranoïaque du bonheur – qui s’accompagne de formes insensées d’hypermoralisation, d’hygiénisme, d’aseptisation, de conformisme, d’uniformisation politiquement correcte et de réduction des libertés – est une pure illusion. Au bout du compte, selon la célèbre formule américaine: « life is necessarily experiencing pain and defeat ». Ce volume s’attache justement à toutes les représentations des vices et des dysfonctionnements dans la pop culture – littérature de grande diffusion, littérature pour jeunes adultes, romans graphiques, bandes dessinées, musique, fictions cinématographiques, télévisuelles et néo-médiatiques (webcams, photographies numériques, blogs), reality tv shows, productions vidéo-ludiques. Les études de ce recueil se concentrent ainsi, dans les représentations actuelles, à l’amour du gras, de l’alcool ou des drogues, à l’excès, au sentiment de vide, au burn-out, à l’infantilisation narcissique, à l’hypocondrie, à la neurasthénie, à la névrose, au binge drinking(ou watching), aux nouvelles perversions sexuelles, à la terreur de la contagion, de la mort, voire de l’extermination. Continuer la lecture de Parution : Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop