Archives par mot-clé : poétique

Appel à communications : Supports et contextes éditoriaux

Appel à communications pour la 3ème séance du SLAC : « Supports et contextes éditoriaux »

Le Séminaire littéraire des Armes de la critique (SLAC), se consacre pour la huitième année aux approches matérialistes dans l’appréhension des phénomènes littéraires ou culturels, approches réinscrivant ceux-ci dans le contexte historique, économique ou sociologique de leur production. Les séances sont consacrées soit à des théories spécifiques de la littérature, soit à leur mise en application dans nos propres champs de recherche. Le séminaire est organisé par Gabrielle Adjerad, Vincent Berthelier, Alix Bouffard, Jordi Brahamcha-Marin, Alice de Charentenay, Esther Demoulin, Quentin Fondu, Anaïs Goudmand, Marianne Hillion, Marion Leclair, Pierre-Élie Pichot, Mathilde Roussigné et Jean Tain.

Pour sa troisième séance de l’année, le SLAC s’intéressera aux supports et aux contextes éditoriaux de la littérature. Il s’agira de s’interroger sur les déterminations matérielles qui pèsent sur la littérature en amont et en aval du processus d’écriture, en ce qui concerne aussi bien les modes de production que les circuits de distribution. Continuer la lecture de Appel à communications : Supports et contextes éditoriaux

Parution : Le Bouquin de la bande dessinée

Thierry Groensteen (dir.), Le Bouquin de la bande dessinée, Robert Laffont, « Bouquins », 2020. 

Dessins de Lewis Trondheim.

La vitalité artistique de la bande dessinée est aujourd’hui largement reconnue, particulièrement en France. Ses créateurs sont considérés sur un pied d’égalité avec les artistes de toutes disciplines. Beaucoup d’entre eux élargissent d’ailleurs leur champ d’activité à d’autres formes, comme le roman, le cinéma, l’affiche ou la scénographie d’expositions.
Intronisée « neuvième art » à la fin des années 1960, la bande dessinée a aussi suscité, particulièrement depuis une vingtaine d’années, une littérature critique de plus en plus abondante. Il manquait cependant un ouvrage de grande synthèse pour faire le point sur toutes les notions relatives à ce mode d’expression qui, pour être populaire et enfin légitimé, reste quelquefois difficile à appréhender dans sa spécificité, à mi-chemin entre les arts du livre et les arts visuels. Le présent Bouquin de la bande dessinée. Dictionnaire esthétique et thématique vient combler cette lacune, abordant le genre sous tous ses aspects, à la fois comme art, comme langage, comme littérature et comme culture à part entière. Non seulement il présente un état complet et structuré du savoir et de la pensée sur la bande dessinée, mais il se risque à défricher quelques pistes nouvelles, esquissant une véritable poétique.
Avec près de cent cinquante entrées qui sont autant d’articles fouillés, ce dictionnaire satisfera la curiosité des amateurs, néophytes ou passionnés, et sera un outil irremplaçable pour les chercheurs et les enseignants.

En coédition avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

Le Bouquin de la bande dessinée est dirigé par Thierry Groensteen, ancien directeur du musée de la Bande dessinée d’Angoulême, fondateur de la revue Neuvième Art et des éditions de l’An 2. Ce spécialiste de réputation internationale, qui a consacré une vingtaine d’essais à la bande dessinée, s’est entouré de plusieurs dizaines de spécialistes, universitaires, critiques, historiens et bibliothécaires.

Pour la rédaction de ce livre, il s’est adjoint près d’une quarantaine de contributeurs : Jean-Charles Andrieu de Levis – Raphaël Baroni – Camille Baurin – Evariste Blanchet – Alain Boillat – Elsa Caboche – Sébastien Charbonnier – Gilles Ciment – Benoît Crucifix – Pierre-Laurent Daures – Erwin Dejasse – Philippe Delisle – Isabelle Delorme – Julie Demange – Agnès Deyzieux – Jacques Dürrenmatt –  Henri Garric – Laurent Gerbier – Xavier Guilbert – Manuel Hirtz – Anne-Hélène Hoog – Nicolas Idier – Jean-Paul Jennequin – Bernard Joubert – Guillaume Laborie – Marion Lejeune – Clément Lemoine – Fabrice Leroy – Sylvain Lesage – Samuel Lévêque – Pierre Lungheretti – Vincent Marie – Jean-Philippe Martin – Jean-Pierre Mercier – Ann Miller – Benoît Mitaine – Harry Morgan – Philippe Morin – Frédéric Pâques – François Poudevigne – Gwendal Rannou – Mael Rannou – Camille Roelens – Nicolas Rouvière – Johanna Schipper – Bounthavy Suvilay – Nicolas Tellop – Philippe Videlier – Luc Vigier – Pascal Vimenet.

Le dessinateur a illustré la couverture et réalisé une série de culs-de-lampe (ornement en bas de certains chapitres). 

Parution : Poétique de la sérialité

Matthieu Letourneux, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, « Poétique ».

http://www.seuil.com/ouvrage/fictions-a-la-chaine-matthieu-letourneux/9782021320886

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d’Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l’œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l’une des expressions principales.

C’est cette « poétique de la sérialité » que l’auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le XIXe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l’imaginaire fictionnel contemporain. Continuer la lecture de Parution : Poétique de la sérialité

Colloque international: La simplicité : Manifestations et enjeux culturels du simple en art

 Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés contemporaines - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

 

Colloque international transdisciplinaire sur trois jours « La simplicité : Manifestations et enjeux culturels du simple en art« . Atelier de recherches Textyle.
Dates :
du mardi 3 juin au jeudi 5 juin 2014
Lieu :
Mardi 3 juin 2014 : à l’École normale supérieure de Paris
Mercredi 4 juin 2014 : à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Jeudi 5 juin 2014 : à l’Université Paris-Sorbonne

Comité d’organisation :
Sophie Jollin-Bertocchi – Université de Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines EA 2448 Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines
Lia Kurts-Wöste – Université Bordeaux Montaigne EA 4195 TELEM
Anne-Marie Paillet – École normale supérieure de Paris EA 4509 Sens Texte Informatique Histoire
Claire Stolz – Université Paris-Sorbonne EA 4509 Sens Texte Informatique Histoire

Mardi 3 juin 2014
École normale supérieure de Paris, salle Dussane
45 rue d’Ulm 75005 Paris

La journée sera ponctuée d’intermèdes assurés par les élèves du cours de diction d’Anne-Marie Paillet

9h00 Accueil des participants par Textyle
Ouverture du colloque par Marc Porée, directeur du LILA
APPROCHES THÉORIQUES DE LA SIMPLICITÉ
Présidence : Charles Guérin
9h30 Pierre CHIRON, Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne et IUF « La simplicité dans la rhétorique grecque, d’Aristote à Hermogène : terminologie, valeurs, doctrines »
9h55 Baldine SAINT GIRONS, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense « La révolution longinienne : une fusion du sublime et du simple »
10h20 : discussion et pause
Présidence : Gérard Berthomieu
11h00 Dominique COMBE, École normale supérieure de Paris « Le “sermo humilis” chez le romaniste Erich Auerbach et son rôle dans la mimesis du réalisme occidental »
11h25 Claude COSTE, Université Stendhal – Grenoble 3 « Simplicité de Barthes »
11h50 : discussion et pause

LE SIMPLE DANS LES ARTS NON VERBAUX OU MIXTES
Présidence : Baldine Saint Girons
14h30 Bertrand ROUGÉ, Université de Pau et des Pays de l’Adour « “Less is More”… Littéralismes et minimalismes, ou les complications modernes de la simplicité dans les arts visuels au XXe siècle »
14h55 Stéphane DAWANS, Université de Liège « Pour une autre “architecturalité” ou la tentation du neutre d’Adolf Loos à Lacaton & Vassal »
15h20 Bernard SEVE, Université Charles-de-Gaulle – Lille 3 « Simplicité et complexité musicales : l’instrument, le jeu et le paradoxe de Pascal »
15h45 : discussion et pause
Présidence : Florence Leca-Mercier
16h25 Joël JULY, Université Aix-Marseille « Popularisme de la chanson française moderne »
16h50 Jacques DÜRRENMATT, Université Paris-Sorbonne « La bande dessinée face au défi de la simplicité »
17h15 : discussion et pause

Animation musicale (Bertrand Malmasson, violoncelliste)

Mercredi 4 juin 2014
Université de Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines, salle des thèses
Bâtiment d’Alembert, 5-7 boulevard d’Alembert 78180 Guyancourt

LA SIMPLICITÉ, HÉRITAGES ET (RÉ)APPROPRIATIONS

9h45 Allocution de Jean-Claude Yon, directeur du CHCSC
Présidence : Emmanuel Bury
10h00 Danièle JAMES-RAOUL, Université Bordeaux Montaigne « La simplicité en question dans les arts médiolatins des XIIe-XIIIe siècles »
10h25 Marc BONHOMME, Université de Berne « De la simplification à la simplicité de l’usage littéraire chez les remarqueurs du XVIIe siècle. Les exemples de Ménage et de Bouhours »
10h50 : discussion et pause
Présidence : Brigitte Buffard-Moret
11h20 Corinne NOIROT, Virginia Polytechnic Institute and State University « Écart et excès même “au bois” ou l’introuvable simplicité ronsardienne »
11h45 Patricia LOJKINE, Université du Mans « Le conte, une “forme simple” ? »
12h10 : discussion et pause

Présidence : Laurent Susini
14h30 Jean-René VALETTE, Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense « Simplicité et langage dans la mystique rhénoflamande : l’exemple de Marguerite Porete »
14h55 Véronique FERRER, Université Bordeaux Montaigne, « En simplicité du langage de Canaan : la défense de l’éloquence biblique en milieu réformé aux XVIe et XVIIe siècles »
15h20 : discussion et pause
Présidence : Mariane Bury
15h50 Élise PAVY, Université Bordeaux Montaigne « Le goût du simple : critique d’art et simplicité »
16h15 Laure-Amélie CHARPENTIER-POISSON, Université Paris-Sorbonne « Le paradoxe de la simplicité rhétorique chez JulesRenard : du “style blanc” au “style diamanté” »
16h40 : discussion et pause
Présidence : Mathilde Vallespir
17h10 Dominique MAINGUENEAU, Université Paris-Sorbonne « Du style simple à l’ethos de simplicité »
17h25 Marion COLAS-BLAISE, Université du Luxembourg « L’art d’être et de faire simple. Éléments pour une sémiotique de la simplicité »
17h50 Discussion

Jeudi 5 juin 2014
Université Paris-Sorbonne, salle des Actes
54 rue Saint-Jacques 75005 Paris

LA SIMPLICITÉ, UNE AFFAIRE DÉCIDÉMENT COMPLEXE ?

9h15 Allocution de Joëlle Ducos, directrice de STIH
Présidence : Anne-Marie Paillet
9h30 Lucile GAUDIN, Université de Toulon ; Geneviève SALVAN, Université de Nice Sophia Antipolis « Le pléonasme, simplement redondant ? »
9h55 Pierre CAHNÉ, Université Paris-Sorbonne « La simplicité chez Descartes »
10h20 : discussion et pause
Présidence : Sophie Jollin-Bertocchi
10h50 Cécile NARJOUX, Université Paris-Sorbonne « La disparition de la ponctuation énonciative dans le récit contemporain : simplicité de l’écriture, complexité de la lecture »
11h15 Marc DURAIN, Université Paris-Sorbonne « Henri Michaux : “Ça a l’air simple” »
11h40 : discussion et pause

Présidence : Lia Kurts
14h30 Maria-Chiara GNOCCHI, Università di Bologna « Le rasoir d’André Gide ou l’histoire d’une quête entre simplicité et simplexité »
14h55 Anouch BOURMAYAN, University College London « Simplicité et implicite : une approche linguistique »
15h20 Mathilde VALLESPIR, Université Paris-Sorbonne « Simplicité et complexité, ou comment penser le simple à la lumière du complexe »
15h45 : discussion et pause
16h15 Clôture du colloque

> Télécharger le programme [PDF – 375 Ko]
> Télécharger l’affiche [PDF – 476 Ko]

Contact :

Esther van Rossen
T: 01 39 25 56 41
communication.chcsc@uvsq.frCHCSC – Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
47 boulevard Vauban – 78047 Guyancourt cedex
www.chcsc.uvsq.fr

Vous souhaitez vous désabonner de cette lettre ? Merci d’écrire à communication.chcsc@uvsq.fr