Archives par mot-clé : pédagogie

Appel à contributions : La Science-fiction et l’enseignement du politique (Revue Relief)

Numéro la revue Relief : “La Science-fiction et l’enseignement du politique”

sous la direction de Colin Pahlisch et Gaspard Turin

Échéance des propositions : 31 janvier 2023
 
Le renouveau de la SF en France depuis la fin du XXe siècle, dans le sillage de la Nouvelle Science-fiction Française, porté en particulier par Alain Damasio et les auteur·ice·s du collectif Zanzibar, semble avoir deux effets concomitants. D’une part un « retour du politique[1] », au sein des textes publiés mais aussi à travers une présence interventionniste au-delà du champ strictement littéraire (ZADs et milieux militants, musique, arts vivants…) ; d’autre part – mais ceci reste à vérifier – au-delà du niveau local : un certain engouement pour l’enseignement des œuvres de Damasio et leur mise au programme dans les classes de français du secondaire.

De ce double constat initial se dégagent trois pôles, dont les possibilités articulatoires définissent dans ses grandes lignes les enjeux de ce numéro : le politique (compris après Rancière (2005) comme gouvernementalité à tous niveaux d’organisation collective, voire comme « débordement »), la science-fiction, l’enseignement. On évitera de matérialiser cette articulation en formulant des questions trop simplistes ou mal informées, comme « La SF est-elle enseignable ? » (la réponse est oui). En revanche, on considèrera comme fécond de formuler une problématique selon l’un ou l’autre des axes suivants, auxquels nous ajoutons quelques questions générales en manière d’exemples synthétiques. Ces questions n’ont évidemment pas vocation à couvrir l’ensemble de la problématique envisagée ici. 

Axe 1 : Quelle place pour le politique dans l’enseignement (de la SF) en littérature ? 

La lecture littéraire scolaire, contrairement à d’autres disciplines comme l’histoire ou la philosophie, ne considère ni dans ses traditions, ni dans ses programmes officiels, ni dans ses pratiques déclarées de lien évident avec un quelconque devoir d’éducation politique. Alors que, si l’on s’attache à observer les enjeux didactiques de la discipline du français (ou d’une autre langue) sous l’angle d’une théorie de l’action conjointe, telle qu’elle est notamment représentée par G. Sensevy (2011), on réalise que les faits enseignables sont indissociables des valeurs qui les sous-tendent, qu’« évaluation et description s’entrelacent » (Putnam, cité par Sensevy, 707) et que toute ingénierie didactique se doit d’intégrer une dimension éthique. Cette dimension, en effet, se révèle toujours, qu’elle soit ou non interrogée. Son interrogation effective implique d’instituer activement les perspectives politiques ainsi révélées, et de nourrir par un dialogue informé entre élèves et enseignant·e·s les questionnements qui ne manqueront pas d’émerger. Continuer la lecture de Appel à contributions : La Science-fiction et l’enseignement du politique (Revue Relief)

Appel à contributions : Claude Santelli, ou la télévision institutrice (Cahiers Robinson)

Appel à contributions pour un numéro de la revue Cahiers Robinson« Claude Santelli, ou la télévision institutrice »  

Échéance des propositions : 31 octobre 2022

Suite à la journée d’étude « Claude Santelli et le théâtre de la jeunesse », qui s’est tenue à l’université de Picardie Jules Verne (Amiens) le 16 mai 2019, nous lançons un appel à articles afin de compléter les contributions de cette journée et de constituer un numéro de la revue Cahiers Robinson (dir. Francis Marcoin, Arras, Artois Presses Université) sur un thème plus large : « Claude Santelli, ou la télévision institutrice » (titre provisoire).

Ce numéro, d’une douzaine de contributions, portera sur les différentes émissions télévisées destinées à la jeunesse, dont Claude Santelli a été le producteur, et sur les adaptations qu’il a réalisées ou supervisées des années 1950 aux années 1980. On pourra s’intéresser au Théâtre de la Jeunesse, mais aussi à Livre mon ami, diffusé de 1958 à 1968, et à Les Cent livres des hommes (1969-1973), émissions animées des mêmes préoccupations de transmission des classiques.

Outre les dramatiques diffusées à l’ORTF entre 1960 et 1969, majoritairement adaptées de romans ou de nouvelles, dont le corpus comprend Mark Twain, Dickens, la Comtesse de Ségur, Oscar Wilde, Pouchkine, Erich Kästner, s’ajoutent quelques biographies comme celles de Marie Curie, Ésope, Thomas Edison, ou Ambroise Paré, dont on raconte, bien sûr, l’enfance, et des émissions de Noël.

Le fonds Santelli, déposé aux archives de la BnF, département Arts du Spectacle, et qui a fait l’objet d’un catalogage, est désormais à la disposition des chercheurs. L’INA de son côté a mis en ligne des émissions de Claude Santelli, réalisateur, scénariste et producteur.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Claude Santelli, ou la télévision institutrice (Cahiers Robinson)

Parution : Modèles et contre-modèles de l’enseignant dans la littérature de jeunesse (Nadège Labour)

Nadège Langbour, Modèles et contre-modèles de l’enseignant dans la littérature de jeunesse, Paris, L’Harmattan, coll. “Espaces littéraires”, 2022.

En tant que prescripteurs de lecture, les professeurs lisent de la littérature de jeunesse. Mais ont-ils remarqué à quel point leurs doubles de papier sont présents dans ces fictions ? En s’appuyant sur une cinquantaine de romans, cet essai étudie la figure archétypale de l’enseignant dans la littérature de jeunesse. Se dessinent alors des modèles et contre-modèles de l’enseignant dont l’intérêt dépasse la compréhension du personnel romanesque car ces modèles peuvent servir à l’enseignant lecteur pour adopter une posture réflexive sur son métier, ses gestes professionnels et ses pratiques pédagogiques.
Entre analyse littéraire et réflexion didactique, ce livre invite à penser le personnage d’enseignant dans la littérature de jeunesse pour repenser le métier d’enseignant. Il développe des analyses concrètes des textes romanesques en prenant en compte des questions qui sont au cœur des pratiques professionnelles des professeurs.
Un essai qui invite l’enseignant à se former sur un mode ludique en découvrant la littérature de jeunesse. Une démonstration de la qualité de cette littérature qui embrasse les grandes questions de société dont l’école fait partie.

Continuer la lecture de Parution : Modèles et contre-modèles de l’enseignant dans la littérature de jeunesse (Nadège Labour)

Ressource : “Une typologie des mises en page pour l’enseignement de la bande dessinée” (R. Baroni)

Raphaël Baroni, “Une typologie des mises en page pour l’enseignement de la bande dessinée“, Groupe d’Études sur la Bande Dessinée (GrEBD): Ressources pédagogiques, 2022. 

Cette ressource a été créée par Raphaël Baroni pour les enseignant-e-s qui souhaiteraient utiliser une typologie efficace pour décrire la mise en page des bandes dessinées. Il s’agit d’une simplification de l’article « Décrire et interpréter l’architecture graphique des bandes dessinées: Léna mise en page », publié dans Transpositio n°5 (2022), dont la typologie a été révisée pour en faciliter encore l’usage. Le contenu intégral de l’article est légalement utilisable pour celles et ceux qui voudraient s’en servir dans leurs cours.

Voir également : Transpositio n°4, “Enseigner la bande dessinée comme (de la) littérature“, 2021. 

Table ronde : “enseigner la bande dessinée au gymnase” (Lausanne)

Table ronde : “Enseigner la bande dessinée au gymnase

Jeudi 5 mai, 17h30-18h30, Gymnase du Bugnon, Lausanne

À l’occasion de la parution de deux numéros consécutifs de la revue Transpositio (no 4 et 5) consacrés à la bande dessinée, le Gymnase du Bugnon accueillera une table ronde le jeudi 5 mai 2022 de 17h30 à 18h30 (site de l’Ours, salle 211) dans le but de discuter des enjeux de l’enseignement de la bande dessinée au gymnase. La table ronde réunira Raphaël Baroni et Gaspard Turin – éditeurs des deux numéros de la revue –, Eric Lavanchy – enseignant expérimenté ayant l’habitude d’enseigner la bande dessinée– ainsi que Barbara Hurni-Siegrist – représentante du comité directeur de Transpositio. La discussion sera poursuivie d’un apéritif.

Malgré sa popularité supposée, ou alors à cause d’elle, la bande dessinée peine à trouver sa place dans les programmes scolaires. La faute, peut-être, à un déficit de suggestions didactiques, de commentaires méthodologiques ou de réflexions historiques. Un double numéro de la jeune revue de didactique de la littérature Transpositio se propose de réduire en partie ce déficit.

Comment associer le geste interprétatif avec les spécificités de la bande dessinée, sans pour autant tomber dans un répertoire de notions techniques arides ? Comment joindre le plaisir de lecture et la prise en compte de la complexité d’un médium à la fois textuel et graphique ? Autant de questions qui seront au cœur de cet événement.

Appel à contributions : “Jeu(x) et spectacle(s)” (Revue roumaine d’études francophones)

“Jeu(x) et spectacle(s)”, Revue roumaine d’études francophones

Échéance d’envoi des articles : 20 juin 2022

La Revue Roumaine d’Études Francophones (RREF) est la publication annuelle de l’Association Roumaine des Départements Universitaires Francophones (ARDUF). Elle publie des recherches portant sur les manifestations linguistiques, littéraires, culturelles, discursives de la francophonie, autour des trois axes suivants : Littérature ; Linguistique ; Didactique. La revue comporte aussi les rubriques Entretiens, Comptes rendus et Notes et documents.  La Revue Roumaine d’Études Francophones est indexée dans : ERIH PLUS, Index Copernicus International Master List, DOAJ, OAJI.
 
« Moi, je rêve d’écrire un jeu, une sorte de pièce à jouer ensemble, qui serait aussi passionnante qu’une partie de monopoly à quatre survolée par la poésie », déclarait Fernando Arrabal dans une interview, associant dans une même image jeu de société et jeu théâtral. En effet, qu’il s’agisse des sotties et des farces du Moyen Âge, du « jeu sérieux » du Grand Siècle et des jeux contemporains aux classiques, des jeux de miroirs de l’époque baroque, des pratiques festives et ludiques des salons du XVIIIe siècle, des jeux provocateurs des dadaïstes, des jeux langagiers de l’Oulipo, des dispositifs spectaculaires qui structurent les fictions romanesques et théâtrales, ou bien des jeux de rôles utilisés dans la classe de langue, jeu(x) et spectacle(s) s’avèrent être intimement liés. Souvent, les jeux comportent une dimension théâtrale, se donnant comme des « apparitions scéniques » exigeant le regard d’un spectateur et impliquant un travail collectif, tandis que les spectacles exhibent, à bien des reprises, un volet ludique, s’insérant dans des contextes surprenants et provoquant le spectateur à de véritables parties de cache-cache.

C’est à travers la notion de pluralité que ce numéro de la Revue Roumaine d’Études Francophones se proposera d’explorer les notions de jeu et de spectacle, dans leur capacité à infléchir des discours autres, à provoquer des réflexions sur la fabrique de procédés et de phénomènes littéraires, linguistiques et culturels.

On pourra s’interroger sur les dispositifs qui permettent la mise en place de jeux spéculaires, le rôle octroyé au spectateur, les figures de passage qui assurent la communication entre différents niveaux narratifs.

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Jeu(x) et spectacle(s)” (Revue roumaine d’études francophones)

Call for Papers: Replaying Japan 2022 – Games for Learning (Osaka/Online)

Replaying Japan 2022 – The 10th International Japan: Game Studies Conference

Conference theme: Games for Learning

Date: August 25-28, 2022

Location: Hosted online and on site at Osaka Ibaraki Campus by Ritsumeikan University

Deadline for proposals: April 15th, 2022

Please be aware that, as of now, it is not possible to enter Japan on a tourist visa. No exceptions can be made for academic conferences. Participants from outside Japan should assume at this stage that their presentation will be made online. We thank you for your understanding and will update you if there are any changes.

Proposals in Japanese are most welcome! 日本語での発表要旨も受け付けます!

Call for Papers

Since 2012, when we held the first meeting in Edmonton, the Replaying Japan conference has hosted researchers from various fields conducting research on Japanese game culture. The tenth international conference will be hosted by Ritsumeikan University at the Osaka Ibaraki Campus. After a two year hiatus, we hope to have some aspects of this conference conducted on-site, with an online section for those unable to make it to Osaka. Through this conference we wish to continue to celebrate the rich and international research community interested in games and Japan that has evolved since 2012.

This year’s conference theme will be “Games for Learning”. Games in various formats will always have a role in our society, we learn through them, about them, and in playing them. While some might see games as frivolous play, others can see the learning potential gaming can provide. In the right context, games can be a powerful learning tool for children and adults alike.

This theme has been selected to allow participants to demonstrate the broad range in which Japanese games can be used as an instrument for learning. Particular attention will therefore be paid to how learning is represented in Japanese games. Proposals that address games for learning in Japanese game culture are thus encouraged, but other topics are also welcome. This conference focuses broadly on Japanese game culture, education, and industry. It aims to bring academics, educators, and the Japanese game industry together. Academics from all perspectives are welcome, including the humanities, social sciences, business, and education. We encourage poster/demonstration proposals of games or interactive projects related to these themes.

Conference Format

As the conference is being held in a hybrid format (online and on site), we will be following a compressed presentation format where presentations are short to leave time for questions.

  1. Each session will be 30 minutes and will have a chair.
  2. We will ask that full papers/posters/demos be uploaded a week before the conference to a conference website. 
  3. During the online sessions, presenters will not present their papers. Instead they will be given 3 minutes to summarize their work.
  4. There will be a respondent who will comment briefly on the papers/posters/demos and ask the first questions.
  5. We will take written questions from the online chat.
  6. Sessions will be in English, but we will have translation support for presenters who are not comfortable with English.
  7. For work in progress there will be a special Lightning Talks session.
  8. All sessions will be recorded and shared among the participants. We intend to make them accessible to a wider audience after the conference, pending the approval of the speakers.

Submission Guidelines

Abstracts must be submitted to replayingjapan@gmail.com as a MS Word Document. The abstract should be no more than 500 words. Figures, tables and references do not count toward the word limit. Please include your name, affiliation and email address in the email, but not in the submitted abstract. In addition, please add the title of your presentation/demo in the email as well when submitting.

The following paper categories are welcome:

  • Full papers: If accepted you will be expected to submit a paper (around 3,000 words) or a video presentation (up to 20 minutes) in English one week before the conference.
  • Posters/demos: Presenters who want to demonstrate innovative work best shown visually rather than submit a written paper should take advantage of our poster/demo sessions. If accepted you will be expected to submit a poster OR a short video (up to 5 minutes) in English a week before the conference. Again, there will be an online session where you can talk to your poster/demo.
  • Lightning Talks: If you have work in progress that you would like to present we will have a Lightning Talk format. Abstracts can be shorter than 500 words. If accepted you will be expected to post a short video a week before and to submit a single PowerPoint slide. We will have a session when each Lightning Talk presenter will get 1 minute to talk to their slide.

It is understood that by submitting to Replaying Japan 2022 you assert that the work is original and that there are no copyright issues. You also agree to let the University of Alberta post you work and archive the conference proceedings/video/draft papers. 

Note that we plan to have support for Japanese speakers for whom presenting in English is difficult. We will have workshops in Japanese for graduate students on preparing for presentations at international conferences. We will also have ad-hoc translation support during the conference to help with presentations and questions. 

Announcing: The Prince Takamado Japan Centre will also be awarding two essay prizes (1500 words) to the best student presentations on Japanese games. These will have a value of $500 CAD each.

Important dates

Submission of proposals: April 15, 2022

Notification of acceptance: May 31, 2022

Revised proposals in English due: July 15, 2022

Full papers, video presentations, posters etc.: August 10, 2022

Conference: August 25-28, 2022

Contact Information

For more information see www.replaying.jp or contact replayingjapan@gmail.com. 

You can follow us on Twitter at #replayingjapan

Organizing Committee

Replaying Japan 2022 is organized by the Ritsumeikan Center for Game Studies, in collaboration with University of Alberta (AI for Society (AI4S) signature area, the Prince Takamado Japan Centre (PTJC), and the Kule Institute for Advanced Study (KIAS)), University of Delaware, Bath Spa University, Seijoh University, University of Liège, Université du Québec à Montréal (UQAM) and DiGRA Japan.

Appel à contributions : “Enjeux didactiques de la SF : enseignement, apprentissage, transmission (Res Futurae n°22)

“Enjeux didactiques de la SF : enseignement, apprentissage, transmission”, Dossier Res Futurae n° 22,  novembre 2023.

Responsable du dossier : Estelle Blanquet (LACES, Université de Bordeaux)

Échéances:

  • Diffusion de l’appel : février 2022
  • Date limite pour les propositions : 20 juin 2022
  • Remise des articles v1: sept. 2022
  • Evaluations et navettes: sept. 2022 – sept. 2023
  • Mise en ligne: novembre 2023

Si la science-fiction se laisse parfois aller au « didactisme honteux » (Saint-Gelais, 1999), voire aux infodumps frontaux, la gestion par ses auteurs de la transmission d’informations et de compétences sur leurs mondes imaginaires est au cœur de cette littérature du « paradigme absent » (Angenot, 2012). En effet, comme l’élève découvrant un champ nouveau de la connaissance, le lecteur de SF ne connaît rien a priori des univers qu’on lui propose et doit se construire les images mentales et la (xéno-)encyclopédie (Eco, Saint-Gelais) nécessaires à leur appropriation. Dans quelles limites une telle analogie est-elle légitime ?

L’objet de ce dossier « Les enjeux didactiques de la SF : enseignement, apprentissage, transmission » est d’explorer tous les aspects des rapports entre enseignement et science-fiction, parmi lesquels :

  • Quels sont les enjeux didactiques de la transmission d’informations en SF ? Quelles sont les stratégies mises en place par les artistes à cet effet ? Quels sont les processus cognitifs à l’œuvre dans les apprentissages associés ?
  • Comment l’enseignement et les enseignants, actuels ou futurs, sont-ils représentés dans les œuvres de science-fiction ? Quelles innovations et quelles spéculations d’ordre pédagogique y sont-elles développées ?
  • Comment la science-fiction peut-elle être utilisée pour l’enseignement, dans toutes les disciplines et de la maternelle à l’enseignement supérieur ? Le cas échéant, quels peuvent être les contenus concernés ?
  • Peut-on enseigner la Science fiction ? Que recouvrent exactement les SF studies

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Enjeux didactiques de la SF : enseignement, apprentissage, transmission (Res Futurae n°22)

Appel à contributions : “School Fantasy / École et Fantasy” (revue Fantasy Art and Studies)

Appel à contributions : Fantasy Art and Studies, “School Fantasy / École et Fantasy”

Échéance des propositions : 30 mars 2022

(English version below)

Du célèbre château de Poudlard au lycée de Sunnydale, en passant par l’académie de magie d’Aretuza, la Fantasyprend régulièrement pour cadre des écoles, en particulier lorsqu’il s’agit de s’adresser à de jeunes lecteurs et spectateurs. Cet espace familier, potentiellement rassurant, peut alors dissimuler nombre de mystères, depuis des passages secrets dissimulés par magie jusqu’à des enseignants-vampires, suscitant tantôt inquiétude, tantôt émerveillement.

Si la dimension éducative est parfois représentée par des relations individualisées entre maître et élève, comme dans The Sword in the Stone ou Mistress Masham’s Repose de T. H. White, les œuvres de Fantasy semblent le plus souvent privilégier des relations collectives d’enseignement, proposant ainsi des cadres narratifs plus proches de la réalité quotidienne des lecteurs. C’est bien entendu le cas des différents tomes de la saga Harry Potter de J. K. Rowling et, de même, des aventures d’Amandine Malabul, sorcière maladroite de Jill Murphy, immense source d’inspiration de J. K. Rowling. La présence d’un groupe-classe augmente alors les possibilités de rebondissements surnaturels, apportant encore plus de dynamisme à l’intrigue. Outre ces séries à succès où les protagonistes quittent peu voire pas l’espace scolaire, il serait possible de multiplier à l’envi les titres d’œuvres de Fantasy se déroulant dans une école, ou prenant pour sujet principal des questions éducatives : Le Sorcier de Terremer, The Magicians, L’École du Bien et du Mal, Umbrella Academy, Mortilège, The Shadow of What Was Lost, Novice Dragoneer, A Deadly Education

Pourquoi les écoles fascinent-elles tant la Fantasy ? S’agit-il simplement de profiter d’une proximité avec le cadre quotidien des jeunes lecteurs et lectrices ? Ou la Fantasy voit-elle dans ces espaces éducatifs un potentiel merveilleux permettant de réenchanter le monde ? Le numéro 13 de la revue bilingue Fantasy Art and Studies propose d’étudier ce lien étroit qui unit la Fantasy et l’école. Cette réflexion sur la représentation de l’école en Fantasy pourra d’ailleurs être étendue aux autres espaces éducatifs (collège, lycée, université, etc.), qui sont régulièrement mis en scène dans les littératures de l’imaginaire.

Continuer la lecture de Appel à contributions : “School Fantasy / École et Fantasy” (revue Fantasy Art and Studies)

Parution : Sciences du jeu n°16, “Exploration des jeux d’évasion : définitions, évaluations et approches utilitaires”

Sciences du jeu, 16, 2021, “Exploration des jeux d’évasion : définitions, évaluations et approches utilitaires

Ce numéro est consacré à l’étude des jeux d’évasion qui connaissent depuis les années 2010 un développement significatif en matière d’ouverture de salles et de produits édités (livres, jeux de sociétés, jeux vidéo, etc.). En parallèle, différents domaines, qui s’écartent du seul divertissement, à l’instar de l’éducation s’approprient l’objet. On parle alors de de Jeux d’évasion pédagogique ou encore de jeux d’évasion sérieux. Les différentes contributions de ce numéro visent à déterminer si avec les jeux d’évasion nous sommes face à une catégorie de jeux présentant des spécificités sur le plan de leurs caractéristiques ontologiques, de leurs apports en termes d’accès aux savoirs, de performances associées aux apprentissages, d’immersion ludo-narrative ou encore d’un méta-design particulier.

Dossier thématique

Sous la direction de Julian Alvarez, Antoine Taly et Mathieu Vermeulen 
 

Continuer la lecture de Parution : Sciences du jeu n°16, “Exploration des jeux d’évasion : définitions, évaluations et approches utilitaires”