Archives par mot-clé : patrimoine culturel

Maël Rannou (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

Après des études de philosophie et d’édition, Maël Rannou a obtenu une licence professionnelle en métiers bibliothèque à l’IUT Paris Descartes, puis un Master 1 en lettres modernes spécialisé en littérature jeunesse et un master 2 d’Histoire, tous deux à l’Université du Maine.

Ses mémoires ont porté sur la classification des bandes dessinées en bibliothèques municipales, la transmission de l’idéologie communiste dans les bandes dessinées de Pif Gadget et la naissance du fanzinat de bande dessinée en France.

Bibliothécaire en exercice, il a réalisé son début de carrière dans les bibliothèques de Laval, dont il a pris la direction en 2021.

Depuis septembre 2020, il est doctorant en Sciences de l’information et de la communication au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Sa thèse porte sur la bande dessinée québécoise et ses circulations dans et avec l’espace francophone européen. Elle est codirigée par Françoise Hache-Bissette (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et Sylvain Lemay (École Multidisciplinaire de l’image/Université du Québec en Outaouais). Parallèlement, il enseigne ponctuellement dans des formations en métiers du livre (UCO Laval, IUT de Paris, CNFPT-Médiadix, EESI, etc.). 

Continuer la lecture de Maël Rannou (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

Colloque : Humanistica 2021

Colloque Humanistica 2021

10-12 mai

En ligne

Organisé par : Maison des sciences de l’homme en Bretagne, Université Rennes 2, SCD Rennes 2, URFIST Bretagne Pays de la Loire, Champs libres / musée de Bretagne et INRIA.

Partenaires: Huma-Num et RnMSH.

Présentation

Humanistica, l’association francophone des humanités numériques créée en 2014, a organisé en 2020 son premier colloque, dont on peut consulter en ligne les archives. La seconde édition de cette manifestation se déroule en ligne depuis Rennes à l’invitation de la MSHB du 10 au 12 mai 2021. Continuer la lecture de Colloque : Humanistica 2021

Séminaire Transatlantic Cultures: Américanisation par les arts

La prochaine séance du séminaire Transatlantic Cultures, organisée en commun avec le projet « Américanisation par les arts »,  aura lieu le vendredi 2 avril 2021  de 16h à 18h, en visioconférence.

Nous aurons le plaisir d’écouter:

Sylvain Lesage (Université de Lille – IRHiS) qui nous parlera de

L’oncle d’Amérique. Flash Gordon et la construction d’un patrimoine du «neuvième art »

Flash Gordon constitue un objet central dans l’élaboration conflictuelle d’une bédéphilie française dans les années 1960. Unanimement célébrée, la série d’Alex Raymond est l’objet de plusieurs projets de réédition, qui esquissent les contours des communautés d’amateurs.
Cette intervention explore la manière dont s’opère la reconnaissance de la bande dessinée en tant que neuvième art, à travers le geste de republication, et éclaire les ressorts de la fascination pour la bande dessinée américaine au sein de la bédéphilie naissante.

Sylvain Lesage est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, rattaché à l’IRHiS. Spécialiste d’histoire culturelle, ses recherches s’inscrivent à la croisée de l’histoire des médias et des cultures visuelles. Après sa thèse soutenue en 2014 sous la direction de Jean-Yves Mollier, il a notamment publié L’Effet livre : métamorphoses de la bande dessinée (Presses universitaires François Rabelais, 2019) et Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l’album (Presses de l’Enssib, 2018).

La séance sera coordonnée par: Pascal Ory (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – CHS)

En raison des contraintes sanitaires, pour assister au séminaire en ligne, merci de vous inscrire en écrivant à l’adresse:

contact@transatlantic-cultures.org

Le lien de connexion vous sera communiqué par courriel.

Parution : Les institutions culturelles au miroir des réseaux sociaux numériques (Balisages)

Balisages, n°2, « Les institutions culturelles au miroir des réseaux sociaux numériques », coordonné par Emmanuelle Chevry Pébayle (Université de Strasbourg) et Hans Dillaerts (Université Paul-Valéry Montpellier 3), 2021. 

Ce second dossier de la revue Balisages questionne les institutions culturelles au miroir des réseaux sociaux numériques : face au besoin d’attirer plus de visiteurs, d’élargir et de fidéliser leurs usagers, les institutions culturelles s’approprient les méthodes de communication et les outils techniques d’aujourd’hui dans un contexte d’attentes expérientielles du public qui pose de nombreux défis aux professionnels des institutions culturelles au niveau managérial, organisationnel et budgétaire.

La force de ce dossier thématique et des six textes réunis ici, réside dans ses regards croisés et multiples sur les objets et sujets traités tant au niveau des méthodologies et approches conceptuelles mobilisées, des contextes (nationaux et internationaux avec la traduction de deux études menées à l’international), que des médias sociaux analysés et des types de publication retenus. Conformément à la singularité éditoriale de la revue Balisages, ce numéro propose aussi bien des articles de recherche que des articles de praticiens, qui viennent illustrer le questionnement par des études de cas à dimension fortement réflexive. 

Voir l’appel à articles.

Continuer la lecture de Parution : Les institutions culturelles au miroir des réseaux sociaux numériques (Balisages)

Conférence : Droit(s) et bande dessinée

Droit(s) et bande dessinée

BNF – BD 2020 – Conférences autour de l’année de la bande dessinée

22 janvier 2021, 9h-20h

Diffusion en ligne – La BnF, l’Institut de recherche pour un droit attractif de l’université Sorbonne Paris Nord et le Centre de recherche juridique Pothier de l’université d’Orléans s’associent chaque année, depuis 2016, pour organiser un colloque de droit en lien avec une thématique originale. Cette année, la bande dessinée est à l’honneur. Ce colloque était initialement programmé le 6 novembre 2020.

En raison des conditions sanitaires, cet événement ne peut avoir lieu en présence du public et sera diffusé en direct sur notre chaîne Youtube et sur cette page le vendredi 22 janvier à 9 h.

Parce qu’elle rassemble les collections patrimoniales issues du dépôt légal, à la fois pour le droit depuis plusieurs siècles et pour la bande dessinée depuis le XIXe siècle, la Bibliothèque est particulièrement concernée par ce colloque. D’autant que ses très volumineuses collections patrimoniales de titres de presse offrent également un riche panorama de la production du neuvième art.

Cette journée donne l’occasion aux juristes et aux spécialistes de la bande dessinée sous tous ses aspects de s’engager dans une réflexion et dans des échanges constructifs, tant pour les différentes branches du droit que pour la thématique explorée. Car si les BD autour du droit sont nombreuses et leurs auteurs souvent eux-mêmes juristes et/ou avocats, c’est bien de la bande dessinée en général dont il sera question.

Une attention particulière sera portée aux problèmes juridiques que posent ces publications complexes pour leurs auteurs, dont la situation et le statut ont fait l’objet d’un récent rapport remis en janvier 2020 par Bruno Racine au ministre de la Culture.  

Continuer la lecture de Conférence : Droit(s) et bande dessinée

Parution : The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890

Tom Stammers, The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890New York, Cambridge University Press, 2020, 370 pages.

Offering a broad and vivid survey of the culture of collecting from the French Revolution to the Belle Époque, The Purchase of the Past explores how material things became a central means of accessing and imagining the past in nineteenth-century France. By subverting the monarchical establishment, the French Revolution not only heralded the dawn of the museum age, it also threw an unprecedented quantity of artworks into commercial circulation, allowing private individuals to pose as custodians and saviours of the endangered cultural inheritance. Through their common itineraries, erudition, and sociability, an early generation of scavengers established their own form of ‘private patrimony’, independent from state control. Over a century of Parisian history, Tom Stammers explores collectors’ investments—not just financial but also emotional and imaginative—in historical artefacts, as well as their uncomfortable relationship with public institutions. In so doing, he argues that private collections were a critical site for salvaging and interpreting the past in a post-revolutionary society, accelerating but also complicating the development of a shared national heritage.

Tom Stammers is Associate Professor in Modern European Cultural History at the University of Durham. He is a historian of modern France, specialising in visual and material culture; he works frequently with museums and heritage organisations, including collaborating on exhibitions, and is a regular contributor to arts reviews like Apollo. Continuer la lecture de Parution : The Purchase of the Past: Collecting Culture in Post-Revolutionary Paris c.1790–1890

Appel à propositions : Héritages et Contre-Cultures.

19ème colloque de la Société des Dix-neuviémistes : Héritages et Contre-Cultures

Université de St Andrews

22-24 Mars 2021

Nous vous invitons à nous faire parvenir vos propositions pour des communications traitant le thème du colloque par rapport à la culture française ou francophone, l’histoire et l’histoire de l’art, la littérature et la musique de 1789 à 1914. Le thème de notre conférence 2021 invite également les délégués à examiner les priorités et les nouvelles pratiques de recherche sur la façon dont nous promouvons l’importance des études françaises et francophones du XIXe siècle. Comme étudier, par exemple, les échos, traces et héritages du XIXe siècle et des artistes, écrivains, collectionneurs, voyageurs et autres praticiens français et francophones dans un cadre francophone et/ou transnational. Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive de sujets possibles : Continuer la lecture de Appel à propositions : Héritages et Contre-Cultures.

Colloque en ligne : ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

30 nov.-1 déc. 2020 Colloque en ligne (France)

Le colloque se tiendra en ligne. Les liens sont disponibles sur cette page.

L’inscription est gratuite. Vous pouvez vous inscrire sur ce site avec un compte Sciencesconf ou en envoyant un email à anrcollabora@gmail.com avec votre prénom, nom, structure de rattachement et choix entre actes numériques et actes papier. Continuer la lecture de Colloque en ligne : ANR COLLABORA – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

Appel à contributions : Culture et musées n°38, Patrimonialisations de la littérature

Appel à contributions pour le n°38 de la revue Culture et musées, sous la direction de Marcela Scibiorska (Université de Louvain-la-Neuve), Mathilde Labbé (Université de Nantes) et David Martens (Université de Louvain).

Date limite pour l’envoi de propositions d’article : 1er octobre 2020.

Résumé 

La notion de patrimoine est aujourd’hui régulièrement utilisée dans le domaine des arts et en particulier en littérature, ce qui invite à interroger les dynamiques de patrimonialisation propres à ce champ et à poser la question des instances qui déterminent ce phénomène. Ce dossier de Culture & Musées s’intéressera aux mécanismes qui font de la littérature et des écrivains des êtres patrimoniaux, ainsi qu’aux modes de diffusion des œuvres et des figures littéraires à travers différentes sphères médiatiques. Continuer la lecture de Appel à contributions : Culture et musées n°38, Patrimonialisations de la littérature

Arielle Nganso (Université de Limoges)

Arielle NGANSO est actuellement Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’université de Limoges. Elle y prépare également une thèse portant sur les circulations musicales entre la France, l’Afrique centrale et les États-Unis sous la direction de Loic Artiaga et de Till Kuhnle. Elle est membre du laboratoire EHIC (Espaces humains et interactions culturelles) de l’Université de Limoges et fait partie du réseau de chercheurs du projet Transatlantic Cultures qui vise à la réalisation d’un Dictionnaire d’histoire culturelle transatlantique : une encyclopédie numérique éditée en ligne et en quatre langues (anglais, français, portugais, espagnol), destinée à analyser les dynamiques circulatoires dans l’espace atlantique et à comprendre le rôle de ce dernier dans le processus de mondialisation contemporain. Ses principaux champs de recherches portent sur les transferts culturels, l’histoire culturelle de l’Afrique centrale contemporaine, les postcolonial studies, la Francophonie, le patrimoine immatériel africain, la production et la diffusion des musiques urbaines africaines en France, l’identité. Continuer la lecture de Arielle Nganso (Université de Limoges)