Archives par mot-clé : narratives

Séminaire : Recherches Contemporaines en Narratologie (CRAL, CNRS/EHESS)

Séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » 2021-2022

Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS/EHESS)

Le séminaire se réunit tous les quinze jours, les 1er et 3e mardi du mois, de 15h à 17h 54, boulevard Raspail – 75006 Paris
Salle B02_18

NB : Le séminaire sera en visio cette année.
Le lien sera communiqué la veille de chaque séance

http://narratologie.ehess.fr

John Pier (Université de Tours et CRAL) et Philippe Roussin (CRAL/CNRS), gestionnaires, avec la collaboration d’Olivier Caïra (IUT Evry et EHESS), de Thomas Conrad (ENS, Paris), d’Anne Duprat (Université d’Amiens et IUF) et d’Anaïs Goudmand (Sorbonne Université)

English below

Performativités narratives

Scribere est agere. Parler c’est agir. La formule juridique convient particulièrement bien au récit. Les récits agissent, sont efficaces entre autres raisons parce que nous les croyons. Et nous les croyons parce que, comme l’ont enseigné la philosophie du sens commun (Thomas Reid et le principe de crédulité : toute assertion est digne de créance tant qu’elle n’a pas été démontrée fausse) et, plus récemment, la psychologie cognitive (l’existence d’une disposition à croire nos semblables, à avoir confiance dans la véracité des récits qui nous sont contés), notre pente naturelle est de croire ce que l’on nous raconte. La théorie des actes de langage d’Austin, élaborée par rapport au droit (qu’il s’agisse de l’engagement du locuteur, des obligations contractuelles, qui se déclarent avec l’assertion, la promesse, etc.), les « implicatures conversationnelles » de Grice et la pragmatique renvoient alors aux questions de la détermination des autorités et des narrateurs fiables (on peut ainsi réinterroger la tradition du unreliable narrator issue de la rhétorique narrative de Wayne Booth), de la confiance (entendue comme une attitude épistémique) que nous accordons à ce que l’on nous raconte et de la défiance (comme attitude trop coûteuse). Loin des problématiques trop usuelles du pouvoir, de la puissance d’agir de la fiction ou du récit, le storytelling (pour ne citer que lui) peut ainsi être repensé, dans ses versions orales comme écrites, au-delà de la seule interprétation qui a prévalu en France par la rationalité et la communication manipulatrices.

Ce séminaire de recherche portera également sur des récits – littéraires ou non, contemporains ou non – chargés d’une forte promesse de performativité, qu’ils aient une orientation utopique ou dystopique. L’injonction contemporaine à « inventer de nouveaux récits » ne vise pas simplement à renouveler les pratiques narratives, mais surtout à faire advenir des changements sociaux par leur truchement. La question du statut fictionnel ou documentaire des œuvres sera l’un des thèmes récurrents de la réflexion au fil des séances. La performativité peut en effet être envisagée comme une caractéristique transformatrice, non seulement des éléments du récit, mais aussi du statut pragmatique de ce dernier : si la documentarité et la fictionnalité se jugent à l’aune du monde existant, qu’en est-il du rapport des œuvres narratives à des mondes en gestation ? De William Gibson à Fredric Jameson, ne dit-on pas des récits cyberpunk des années 1980 qu’ils ont prophétisé, voire modelé le monde actuel ? On abordera donc la genèse des « grands récits » du passé ainsi que leur rôle, réel ou supposé, de moteur de l’histoire, mais aussi des initiatives actuelles, comme le projet Witnesspedia (https://scifieconomics.world/), dont l’objectif affirmé est de raconter d’autres futurs pour leur donner une chance d’advenir.

Continuer la lecture de Séminaire : Recherches Contemporaines en Narratologie (CRAL, CNRS/EHESS)

Parution: Narrative Mechanics. Strategies and Meanings in Games and Real Life (Beat Suter, René Bauer, Mela Kocher, eds.)

Beat Suter,  René Bauer and Mela Kocher (eds.), Narrative Mechanics Strategies and Meanings in Games and Real Life, Transcript, 2021

Presentation

What do stories in games have in common with political narratives?

This book identifies narrative strategies as mechanisms for meaning and manipulation in games and real life. It shows that the narrative mechanics so clearly identifiable in games are increasingly used (and abused) in politics and social life. They have »many faces«, displays and interfaces. They occur as texts, recipes, stories, dramas in three acts, movies, videos, tweets, journeys of heroes, but also as rewarding stories in games and as narratives in society – such as a career from rags to riches, the concept of modernity or market economy. Below their surface, however, narrative mechanics are a particular type of motivational design – of game mechanics.

 

 

Call for papers : Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling (Moholy-Nagy University of Art and Design)

Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling

Topic: Interactive Speculative Narratives – the Speculative Forms of Storytelling and Immersion online, mixed reality mediums, performing arts – during and after COVID-19

30 September – 2 October, 2021

Moholy-Nagy University of Art and Design, Budapest, Hungary
(The conference is planned to be organized offline in Budapest)

Deadline for submitting the proposals : May 15, 2021

Organised by: Zip-SceneMoholy-Nagy University of Art and Design BudapestARDIN – Association for Research in Digital Interactive Narratives

Continuer la lecture de Call for papers : Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling (Moholy-Nagy University of Art and Design)

Séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » : StoryTelling et narratologie

Séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » : année universitaire 2020-2021/Storytelling et narratologie

Le séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » du Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS/EHESS), organisé par Annick Louis (Université de Reims et CRAL), avec la collaboration de Philippe Roussin (CNRS, CRAL) et John Pier (Université de Tours et CRAL) se réunit tous les quinze jours, les 1er, 3e et 5e mardi du mois, de 15h à 17h, dans la Salle Lombard, rez-de-chaussée, 96, boulevard Raspail, 75006 Paris.

Les séances seront enregistrées et mises en ligne une semaine plus tard.

La fin des grands récits a été suivie du tournant narratif et, plus récemment, de la plateformisation de la communication. Face à ces évolutions, le récit, pratique universelle et multiforme, s’est transformé, dans certaines de ses manifestations, en storytelling, né et répandu d’abord au sein des mondes de l’entreprise, de la politique et du journalisme, avant de se généraliser dans la vie sociale. Il constitue aujourd’hui une grande part des usages sociaux du récit. Discours qui formate l’esprit afin d’orienter les comportements, le storytelling cherche moins à représenter l’expérience humaine, à lui donner sens, qu’à convaincre son destinataire, à « tracer » son expérience. Il conduit à reconcevoir le récit et à faire dépendre son analyse de la rhétorique plus que de la poétique.

Durant cette période et encore aujourd’hui, la narratologie a évolué en suivant des voies multiples. Certains de ses courants, qui mettent particulièrement en avant les modalités de l’identification, de l’empathie, ou de l’immersion, entrent en résonance avec le storytelling boom.

Quel rôle peut aujourd’hui jouer la narratologie pour mieux appréhender le phénomène global du storytelling ? Continuer la lecture de Séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » : StoryTelling et narratologie

Publication : Renewing Feminisms: Radical Narratives, Fantasies and Futures in Media Studies (Helen Thornham, Elke Weissmann eds.)

Helen Thornham and Elke Weissmann (eds.), Renewing Feminisms: Radical Narratives, Fantasies and Futures in Media Studies, London, New York: I.B. Tauris, 2013.

The feminist movement, we have been told, is history. This lively book proposes that on the contrary the feminist movement is alive and kicking, still as engaged with the concerns and ways of seeing as it was in the 1960s, ’70s and ’80s; still demanding its political place. Renewing Feminisms sets out the claim for a feminism that is renewed, reinvigorated and re-imagined. The book offers a timely contribution to current debates about lived and imagined feminism today. The contributors, both longstanding feminists and emerging feminist scholars, take a fresh look at feminist critiques and methodologies, recalling the power of past feminist interventions, as well as presenting a new call for future initiatives in media and cultural studies. They revisit major feminist areas, investigating representational issues, those of agency and narrative, media forms and formats, and the traditional boundaries of the public and the private. What emerges is a real intervention into media and cultural studies in terms of how we understand them today.

Table of Contents:

Introduction: Renewing-Retooling Feminisms | Helen Thornham and Elke Weissmann

The BFI Women and Film Study Group 1976 – ? | Christine Geraghty

Section 1: Relaying Feminism

  • Relaying Feminism: Introduction
  • Rebranding Feminism: Post-Feminism, Popular Culture and the Academy | Sue Thornham
  • Third-Wave Feminism and the University: On Pedagogy and Feminist Resurgence | Kristin Aune

Section 2: Lived Feminist Identities

  • Lived and Imagined Feminist Identities: Introduction
  • Classy Subjects | Maureen McNeil
  • Imagining Her(story): Engendering Archives | Roshini Kempadoo
  • Weaving the Life of Guatemala: Reflections of the Self and Others through Visual Representations | Sonia De La Cruz

Section 3: From Soap Opera to

  • From Soap Opera to … : Introduction
  • ‘They’re ‘Doped’ by That Dale Diary’: Women’s Serial Drama, the BBC and British Post-war Change | Kristin Skoog
  • Scheduling as Feminist Issue: UK’s Channel 4 and US Female-Centred Sitcoms | Elke Weissmann
  • Separating the Women from the Girls: Reconfigurations of the Feminine in Contemporary British Drama | Vicky Ball

Section 4: Futuristic Feminisms

  • Futuristic Feminisms: Introduction
  • New Media, New Feminism: Evolving Feminist Analysis and Activism in Print, on the Web and Beyond | Andi Zeisler
  • Articulating Technology and Imagining the User: Generating Gendered Divides across Media | Helen Thornham and Angela McFarlane
  • Feminism, Expertise and the Computational Turn | Caroline Bassett

Conclusions | Anita Biressi and Heather Nunn

Bibliography

Index