Archives par mot-clé : narration

CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling

CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling 2022

4-7 December 2022

Santa Cruz, California, USA

Organized by Michael Mateas (UC Santa Cruz), David Lamas (Tallinn University), Mirjam Vosmeer (Amsterdam University of Applied Sciences), Lissa Holloway-Attaway (University of Skövde)

Call for papers

ICIDS is the premier conference for researchers and practitioners concerned with studying digital interactive forms of narrative from a variety of perspectives, including theoretical, technological, and applied design lenses. The annual conference is an interdisciplinary gathering that combines technology-focused approaches with humanities-inspired theoretical inquiry, empirical research and artistic expression. ICIDS 2022 is the 15th edition of the conference and will be presented as a fully hybrid event.

The theme for the conference this year is Speculative Horizons. We are motivated to consider the future and its relationship to Interactive Digital Storytelling. In our contemporary times where we are confronting global disasters, from war to pandemics, and where we are challenged by the ever-increasing impacts of climate change and the toll of other human interventions on our worlds and cultures, what can we foresee and foretell about what is next on the horizon? How can interactive digital storytelling be a call to action, a mode for healing and peace, or a method of intimate communication to help us visualize, empathize and consider what might be at stake in our worlds and how we can intervene? We aim to explore the ways that narratives, technologies, systems, cultures, and creators can situate and motivate us, attuning us to a present reality, while looking forward to an unknown and uncertain future that we may, or may not, be able to change. What should we know now to aid us in the journey forward? Continuer la lecture de CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling

Appel à contributions : “Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media” (revue Punctum)

Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media“, Special issue of Punctum. International Journal of Semiotics 8 (2)

Deadline for abstracts : May 30, 2022

The paradigm of narrativity communicates in the most challenging ways with another fundamental paradigm of human communication, that of multimodality. Regardless of the nature of the narratives, whether they are spoken, written, or digital narratives, a variety of semiotic resources are integrated and work together in meaning-making processes. People express meanings through narratives by making choices between semiotic resources and/or modes that are available to them in a particular social situation and moment in time (Jewitt 2014; Jewitt & Henriksen 2016; Kull 2018). 

In today’s multimodal society (Baldry 2000; Kress and van Leeuwen 2001; Norris 2004; Kress 2010), where new information technologies are expanding rapidly, revealing a dynamic information ecosystem, new opportunities are emerging to explore highly abstract issues, such as the interplay between narrativity and multimodality. This special issue aims to bring together contributions that explore the multimodal nature of narrativity (Page 2010), the particular ways in which the two universal paradigms – narrativity and multimodality – communicate, in a common effort to get closer to understanding the complexity of reality. 

Given this background, we invite abstracts that focus on the multimodal nature of narrativity, on applications of a social semiotic multimodal approach to the narrative texts. More analytically, abstracts can be about topics such as, but not limited to:

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media” (revue Punctum)

Appel à contributions : Le dessin sur la peau : tatouages & narrations graphiques ( Musée d’art et d’histoire Paul Eluard)

Colloque : Le dessin sur la peau : tatouages et narrations graphiques

16 – 17 juin 2022, ParisMusée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis

Échéance des propositions : 1er mars 2022

Le programme pluriannuel et interdisciplinaire La littérature dans la peau, coordonné par Anne Chassagnol (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, UR TransCrit) et Brigitte Friant-Kessler (Université Polytechnique Hauts-de-France, DeScripto-LARSH), a donné lieu à trois cycles de conférences, sur le tatouage et l’imaginaire fictionnel (juin 2019), les représentations des pratiques esthétiques et poétiques du tatouage dans les performances artistiques (novembre 2020) et sur les rapports entre tatouage, littérature et droit (juin 2021). 

Pour le 4e volet, nous invitons des chercheurs de tous horizons à contribuer à notre prochain colloque international consacré aux rapports qu’entretiennent le tatouage, les narrations graphiques et les arts dessinés. Il s’agira de comprendre d’un point de vue historique et esthétique comment le dessin sur la peau qui couvre une grande variété d’appellations (parures primitives, pourpoints, bousilles, flétrissures, stigmates, marques ou peintures corporelles) est collecté, recensé, décrypté, et lu au prisme de différentes disciplines scientifiques (ethnologie, anthropologie, médecine). Entre dessin, marquage et gravure, on pourra interroger la nature même de ce qui se donne à voir sur la peau (ou sur d’autres surfaces assimilées telles que la pierre, la céramique ou encore le textile).
Dans quelles mesures répondent-ils à des codes et en quoi reflètent-ils des pratiques sociologiques et esthétiques ? Dans certaines communautés ou parties du monde, le tatouage constitue un système sémiologique qui renvoie à des affiliations sociales ou claniques. Il représente la preuve d’un accomplissement, un rite de passage ou une épreuve. Mais quels discours ou contre-discours tient-il ? Comment appréhender la fonction de ce motif et en quoi est-il partie intégrante d’une mise en fiction et d’un récit ?

Continuer la lecture de Appel à contributions : Le dessin sur la peau : tatouages & narrations graphiques ( Musée d’art et d’histoire Paul Eluard)

Appel à participation : Complexity Jam

Complexity Jam – Addressing complexity with games and interactive digital narratives

21st-28th May, 2021

Online

Game Jam organized in the context of the INDCOR COST action – Interactive Narrative Design for Complexity Representations

Topic: Post-Pandemic Education

Presentation

Bring your ideas and create a game that supports fun and engaging post-pandemic learning for students!

Join us if you are a game developer, artist, graphic designer, musician, narrative designer, writer or just simply interested in making video games or other interactive digital narratives. Continuer la lecture de Appel à participation : Complexity Jam

Call for papers : Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling (Moholy-Nagy University of Art and Design)

Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling

Topic: Interactive Speculative Narratives – the Speculative Forms of Storytelling and Immersion online, mixed reality mediums, performing arts – during and after COVID-19

30 September – 2 October, 2021

Moholy-Nagy University of Art and Design, Budapest, Hungary
(The conference is planned to be organized offline in Budapest)

Deadline for submitting the proposals : May 15, 2021

Organised by: Zip-SceneMoholy-Nagy University of Art and Design BudapestARDIN – Association for Research in Digital Interactive Narratives

Continuer la lecture de Call for papers : Zip-Scene Conference on Immersive Storytelling (Moholy-Nagy University of Art and Design)

Appel à propositions : “Circulation des discours dans les récits complotistes”

Appel à propositions d’articles – Revue Mots. Les langages du politique, n° 110, novembre 2022 : “Circulation des discours dans les récits complotistes”

Numéro coordonné par Valérie Bonnet, Arnaud Mercier et Gilles Siouffi

Date limite de réception des avant-projets (propositions) : 10 mai 2021

 

Appel

On considérera, à titre de définition liminaire, les discours conspirationnistes ou complotistes (entre lesquels nous choisissons à ce stade de ne pas établir de distinction) comme un discours épousant la logique d’une « théorie conspiratrice de l’ignorance » comme la nomme Karl Popper (Popper, 1962, p. 7-8). Pareille vision du monde correspond à une position épistémologique qui « interprète l’ignorance non pas comme un simple défaut de connaissance, mais comme l’ouvrage de quelque puissance inquiétante, origine des influences impures et malignes qui pervertissent et contaminent nos esprits et nous accoutument de manière insidieuse à opposer une résistance à la connaissance » (Popper, 1962, p. 4).

Selon Loïc Nicolas, « la démarche conspirationniste s’attache (1) à recueillir et à combiner des événements épars élevés au statut de faits bruts, pour (2) les faire tenir ensemble au sein d’une trame narrative ; ceci dans l’intention (3) d’apporter la preuve que ces faits sont forcément liés entre eux (4) en ce qu’ils résultent d’une cause unique, c’est-à-dire (5) d’un complot dont ils témoignent et (6) au sein duquel les participants répondent à une nature profonde, un agenda caché, des obligations ou des pulsions mauvaises et destructrices qui les déterminent » (Nicolas, 2016). Elle a pour résultat de produire un discours, et, comme le résume le fondateur du site ConspiracyWatch.info, Rudy Reichstadt, « le complotisme n’est pas un trouble mental. C’est un discours politique » (Reichstadt, 2019). Continuer la lecture de Appel à propositions : “Circulation des discours dans les récits complotistes”

Parution : Cahiers de narratologie n°38, « Lusor in Fabula. Jeu vidéo et nouvelles frontières du récit »

Parution du n°38 des Cahiers de Narratologie, dirigé par Laura Goudet et Tony Gheeraert (janvier 2020) : « Lusor in Fabula. Jeu vidéo et nouvelles frontières du récit ».

À partir de différentes méthologies inspirées par la narratologie et la ludologie, le numéro analyse la position du joueur dans les différents dispositifs narratifs mis en œuvre dans le jeu vidéo.

Le numéro est accessible en ligne : https://journals.openedition.org/narratologie/10767

SOMMAIRE :

Laura Goudet et Tony Gheeraert : Avant-propos [Texte intégral]

Hélène Sellier : Valeur narrative des mécaniques ludiques et corporéité du joueur [Texte intégral]

Fanny Barnabé : Entre règles et narration : étude narratologique des tutoriels de jeu vidéo et des « personnages-guides » [Texte intégral]

Mélanie Bost-Fievet : Rebel without a choice [Texte intégral] Portal/Portal 2, ou comment raconter l’insubordination dans un jeu à structure linéaire contraignante Continuer la lecture de Parution : Cahiers de narratologie n°38, « Lusor in Fabula. Jeu vidéo et nouvelles frontières du récit »

Colloque en ligne : Créativité et émergence iconique : images, histoire, narrations

Le Colloque « Créativité et émergence iconique : images, histoire, narrations » est organisé par le LIRCES UPR 3159 et EUR CREATES, Université Côte d’Azur et CRC, École des Mines Paris-Tech : 
Franck Guarnieri, Marc Marti, Céline Masoni. 

10 et 11 décembre 2020

Inscriptions: le colloque se tenant sous ZOOM, merci d’envoyer votre inscription pour recevoir le lien de connexion en écrivant à Marc.MARTI@univ-cotedazur.fr ou Celine.MASONI-LACROIX@univ-cotedazur.fr 

Il s’agit d’un projet financé par le programme UCA-JEDI ANR-15-IDEX-01.

L’image, des lettres aux arts, des sciences humaines et sociales aux sciences de l’ingénieur, est un objet de recherche nécessairement interdisciplinaire. Du schéma scientifique à l’œuvre d’art iconographique, audiovisuelle, vidéoludique, elle est un des supports privilégiés de la créativité humaine, appréhendée dans son sens le plus large. Sans cesse réinventée et réinterprétée, elle est le témoin de nouveaux modes de pensée et d’action, de leur inscription dans le temps et de leur émergence dans tous les champs de la connaissance. L’image est loin d’avoir un simple rapport analogique avec la pensée ou le réel. En effet, elle possède aussi une capacité à déclencher la narration en étroite relation avec son contexte culturel, dans lequel sont immergés producteur et spectateur, grâce aussi à sa capacité à mobiliser des stéréotypes relevant de l’imaginaire social, ainsi qu’à la façon dont l’image les donne à voir et les représente. Elle peut être aussi, en ce sens, un facilitateur de la cognition sociale.

Télécharger le programme

Parution : Lire le récit multimodal, à la limite de ses habitudes

Côme Martin, Lire le récit multimodal, à la limite de ses habitudes
Presses Universitaires de Liège, “ACME”, 2020.

Cet ouvrage se propose d’examiner des oeuvres, romans, bandes dessinées et récits numériques, qui déploient des stratégies multimodales innovantes et complexes dans la construction de leur narration, en postulant qu’elles peuvent mettre en difficulté leur lectorat et amener à les lire à la limite de ses habitudes. Les récits multimodaux contemporains étudiés en ces pages vont ainsi aller à l’encontre de l’horizon d’attente de leur lectorat et faire de l’acte de lecture, habituellement irréfléchi, un processus actif et volontaire.
Lire ces oeuvres multimodales à la limite de ses habitudes, c’est les considérer sous tous les angles et les approcher comme démonstrations les plus évidentes que l’aspect visuel d’un livre, dans sa totalité, repose sur un certain nombre de conventions désormais invisibles car assimilées par le lectorat. Parce que de tels dispositifs bouleversent nos habitudes de lecture, on ne peut les ignorer : ils amènent des anomalies ou des déviations invitant à être interrogées, analysées, explorées. C’est la feuille de route que se propose, modestement, cet ouvrage : à travers des oeuvres inhabituelles, dans tous les sens du terme, mettre en lumière différents aspects matériels et esthétiques du récit littéraire et graphique que l’on aurait tendance à tenir pour acquis.

Côme Martin est docteur en littérature contemporaine américaine ; il travaille sur les relations entre texte et image et sur les formes matérielles du livre, aussi bien en bande dessinée qu’au sein du roman.

Séminaire “Recherches contemporaines en narratologie” : StoryTelling et narratologie

Séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » : année universitaire 2020-2021/Storytelling et narratologie

Le séminaire « Recherches contemporaines en narratologie » du Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS/EHESS), organisé par Annick Louis (Université de Reims et CRAL), avec la collaboration de Philippe Roussin (CNRS, CRAL) et John Pier (Université de Tours et CRAL) se réunit tous les quinze jours, les 1er, 3e et 5e mardi du mois, de 15h à 17h, dans la Salle Lombard, rez-de-chaussée, 96, boulevard Raspail, 75006 Paris.

Les séances seront enregistrées et mises en ligne une semaine plus tard.

La fin des grands récits a été suivie du tournant narratif et, plus récemment, de la plateformisation de la communication. Face à ces évolutions, le récit, pratique universelle et multiforme, s’est transformé, dans certaines de ses manifestations, en storytelling, né et répandu d’abord au sein des mondes de l’entreprise, de la politique et du journalisme, avant de se généraliser dans la vie sociale. Il constitue aujourd’hui une grande part des usages sociaux du récit. Discours qui formate l’esprit afin d’orienter les comportements, le storytelling cherche moins à représenter l’expérience humaine, à lui donner sens, qu’à convaincre son destinataire, à « tracer » son expérience. Il conduit à reconcevoir le récit et à faire dépendre son analyse de la rhétorique plus que de la poétique.

Durant cette période et encore aujourd’hui, la narratologie a évolué en suivant des voies multiples. Certains de ses courants, qui mettent particulièrement en avant les modalités de l’identification, de l’empathie, ou de l’immersion, entrent en résonance avec le storytelling boom.

Quel rôle peut aujourd’hui jouer la narratologie pour mieux appréhender le phénomène global du storytelling ? Continuer la lecture de Séminaire “Recherches contemporaines en narratologie” : StoryTelling et narratologie