Archives par mot-clé : narration

PARUTION : L’éconarration. Des ateliers d’écriture pour transformer notre relation au vivant

Angela Biancofiore et Clément Barniaudy (dirs.), L’éconarration. Des ateliers d’écriture pour transformer notre relation au vivant, Le Bord de l’eau, 2024 [parution le 14 février].

Résumé :

“Alors que le feu des histoires engageant l’entièreté de l’être demande aujourd’hui à être alimenté aussi bien dans les établissements scolaires et universitaires (l’école, les collèges et lycée, l’université) que dans d’autres lieux (l’hôpital, les EPHAD, les entreprises, les associations, les espaces publics de la cité, entre autres), cet ouvrage entend inspirer et accompagner les enseignants et formateurs pour faire jaillir l’écriture éconarrative, de son éclosion à sa maturation.

Nous sommes convaincus que l’éconarration peut jouer un rôle vital car elle nous permet d’agir et de prendre soin de nous à travers nos récits lorsque les événements nous dépassent : ce geste – faire émerger des récits en lien avec les crises écologiques et sanitaires – réalisé dans un cadre non jugeant et accueillant, permet de retrouver la stabilité, de faire émerger les émotions liées à un vécu qui est enfoui mais qui continue d’agir sur nous. La recherche-action Econarrative nous confirme – comme l’écrivait déjà le psychologue Keith Oatley – que les émotions produites par la lecture et l’écriture ne sont pas de la « fiction », mais s’inscrivent profondément en nous, dans nos corps et nos esprits, agissant directement dans la chair du monde.”

Cet ouvrage, centré sur un projet international de recherche-action soutenu par la MSH-SUD Montpellier, explore l’art de susciter des éconarrations à travers un apprentissage transformatif et régénératif. Cette pratique pédagogique, fondée sur une éthique du care, se développe à partir d’une qualité d’attention à l’égard de nous-mêmes, des autres et des écosystèmes vivants.

 

Appel à communications : Confluences littéraires québécoises. Aspects inter- et transculturels de l’extrême contemporain au Québec (Passau, Allemagne)

Confluences littéraires québécoises – Aspects inter- et transculturels de l’extrême contemporain au Québec

Université de Passau, Allemagne

Date d’échéance : 31 janvier 2024

Texte de l’appel :

14e Congrès de l’Association allemande des Francoromanistes

“Confluences: croisements et convergences”.

Section “Confluences littéraires québécoises – Aspects inter- et transculturels de l’extrême contemporain au Québec”.

L’identité culturelle quant à elle est un processus plus fluide qui évolue de lui-même et qu’il ne faut pas tant percevoir en termes d’héritage du passé qu’en termes de projet d’avenir. UNESCO (2009) Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel. Paris, Rapport mondial de l’UNESCO (résumé), 7.

En 2009, l’UNESCO a choisi de recourir, non par hasard, à une sémantique fluide pour souligner le dynamisme et la prospective des négociations des identités culturelles postcoloniales et postmigratoires des issues à la fois des individus et collectifs, et qui s’expriment par des processus complexes. Il existe déjà de nombreux concepts tels que le mestizaje, la créolisation et l’hybridité, la transculturalité, la perméabilité et l’interpénétration, la fluidité et l’émergence, les croisements (par exemple dans les mémoires croisées) et les palimpsestes, les rhizomes, les structures en archipel et la relationnalité, la transformation et la transmutation. Continuer la lecture de Appel à communications : Confluences littéraires québécoises. Aspects inter- et transculturels de l’extrême contemporain au Québec (Passau, Allemagne)

Journée d’étude : Vingt ans de narratologie au CRAL : rétrospectives, narratologies à venir

Cette jounée d’étude intitulée Vingt ans de narratologie au CRAL : rétrospectives, narratologies à venir, organisée par John Pier et Philippe Roussin dans le cadre du séminaire Narratologies contemporaines : CRAL-EHESS/CNRS / ENS Paris / UPJV / Sorbonne Université, aura lieu le 6 février 2024.

Elle se déroulera en format HybridePrésentiel (sur inscription par mail) ou visio conference (lien sur demande), en écrivant à : j.pier@wanadoo.fr et roussin@ehess.fr

Programme

Table ronde 1 – Rétrospectives (14h15 – 16h)

    • Claude Calame (EHESS, Centre AnHiMA et CRAL)
    • Annick Louis (Université de Besançon/CRIT-Institut Universitaire de France – CRAL)
    • John Pier (Université de Tours et CRAL)
    • Philippe Roussin (CRAL/CNRS)
    • Jean-Marie Schaeffer (EHESS/CNRS)
    • Michael Scheffel (Bergische Universität Wuppertal)
    • Frank Wagner (Université de Haute Bretagne – Rennes 2)

Table ronde 2 – Narratologies à venir (16h15 – 18h)

    • Olivier Caïra (IUT Evry et EHESS)
    • Thomas Conrad (ENS Paris)
    • Anne Duprat (Université d’Amiens et IUF)
    • Liesbeth Korthals Altes (Université de Groningen)  
    • Anaïs Goudmand (Sorbonne Université)
    • Larissa Mouravieva (Bard College Berlin)
    • Sylvie Patron (Université Paris Cité)

Pot de clôture – 18H

Appel à contributions : Fabula-LhT : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Fabula-Lht : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Date d’échéance : 5 février 2024.

Appel à contributions pour un prochain numéro de la revue Fabula-LhT : littérature, histoire, théorie.

Sous la direction de Yasmina Foehr-JanssensSimone VenturaCamille Carnaille et Prunelle Deleville.

Texte de l’appel

Quels profits intellectuels y aurait-il à penser le phénomène de sérialité narrative à partir d’un corpus non borné historiquement ? Qu’apprendrions-nous en traitant dans un même sommaire des œuvres antiques, médiévales, modernes et contemporaines ? Dans le prolongement d’un colloque ayant eu lieu à Genève en janvier 2023, ce prochain numéro de Fabula-LhT assemblera des contributions portant sur les formes de sérialité narratives comme phénomène culturel, dans une perspective de littérature globale. Continuer la lecture de Appel à contributions : Fabula-LhT : Sérialités narratives. Pour une approche décloisonnée des fictions au long cours

Appel à contributions : La carte à jouer et ses formes numériques : un dispositif d’écriture et de narration ? (Nouveaux Cahiers de Marge, n° 9)

Appel à contributions : Nouveaux Cahiers de Margen°9, La carte à jouer et ses formes numériques : un dispositif d’écriture et de narration ?”

Présentation de la revue

Revue de l’équipe de recherche MARGE (EA3712), Les Nouveaux Cahiers de Marge ont pour axes principaux : poétiques numériques, poétique, littérature et histoire et pratiques médiatiques et industries culturelles. Ils regroupent des recherches en Littérature, Langues et Sciences de l’Information et de la Communication. Ils se proposent comme objets les relations de la littérature avec ce qui la borde ou la traverse, qu’il s’agisse d’autres discours et récits, d’autres champs disciplinaires, d’autres médias. La revue intègre notamment les formes d’expression numériques et audiovisuelles de toutes les aires géographiques et linguistiques.

Argumentaire

En 2023, le jeu de cartes à collectionner Magic The Gathering (Garfield, Wizards of the Coast, 1993), célèbre son 30e anniversaire. Trente années d’existence au cours desquelles ce jeu a connu de multiples transformations pour devenir, d’une part, un dispositif ludique complexe constitué de milliers d’éléments uniques et de règles en perpétuelle actualisation, a fortiori avec la déclinaison progressive de Magic sous plusieurs formes numériques, relativement fidèles et complètes vis-à-vis du jeu d’origine. D’autre part, Magic fonctionne aujourd’hui comme un véritable écosystème transmédiatique (Jenkins, 2006 ; Bourdaa, 2013 ; Groupierre, 2017), composé de créations littéraires et audiovisuelles réalisées par Wizards of the Coast ou par de nombreuses communautés de fans. Cet écosystème intègre bien entendu le jeu en lui-même qui, au-delà de développer un univers diégétique qui lui est propre, s’ouvre de plus en plus à d’autres franchises, telles que Fortnite (Epic Games, 2017) ou encore Stranger Things (Duffer et Duffer, Netflix, 2016-2022), par l’intermédiaire de crossovers. Avec ces cartes issues de processus d’hybridations formelle et sémiotique se pose la question de l’adaptation d’une œuvre première, aussi bien jouable que non-jouable, vers une carte à jouer seconde, intégrée à un ensemble de cartes et de règles plus vaste. Autrement dit, avec cet exemple, la question qui se pose ici est celle de la carte à jouer comme média et comme dispositif de narration, avec ses éventuelles écritures spécifiques et ses potentielles métamorphoses numériques et transmédiatiques.

Continuer la lecture de Appel à contributions : La carte à jouer et ses formes numériques : un dispositif d’écriture et de narration ? (Nouveaux Cahiers de Marge, n° 9)

Colloque : “Ecriture et jeu vidéo” (CNJV – Conservatoire National du Jeu Vidéo)

Quatrième colloque national du CNJV – “Écriture et jeu vidéo”

17 décembre 2022

Campus e-artsup Paris 95 Avenue Parmentier 75011 Paris France

Inscription obligatoire ici

Organisé par le Conservatoire National du Jeu Vidéo

Présentation

Ce rendez-vous important s’adresse aux professionnels du jeu vidéo, chercheurs universitaires, auteurs, journalistes, représentants institutionnels, créateurs d’hier et d’aujourd’hui, passionnés mais aussi formateurs et étudiants.

Après la question de l’évolution des métiers du jeu vidéo la dernière fois, le thème choisi pour cette année est celui de l’écriture.

« Écrire dans les jeux vidéo. Écrire sur les jeux vidéo » s’intéressera tout autant à la question du texte dans les jeux (scénarisation, dialogues, narration interactive, etc.) qu’à celle des publications autour du jeu vidéo depuis les origines à aujourd’hui (fanzines, journaux, livres…).

Manifestation organisée avec le soutien du :

  • FAJV, Fonds financé par le Centre National du Cinéma et de l’image animée
  • SELL, Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs
  • SNJV, Syndicat national du jeu vidéo
  • AFJV, Agence française du jeu vidéo

Programme

A partir de 9h – Ouverture des portes / Café

9h30    Accueil des participants / Nicolas Becqueret (Directeur général e-artsup)

9h35    Retour vers le futur : Actualité du Conservatoire après 2 années « Covid » / Bertrand Brocard (Président du CNJV)

9h50   Intervention des partenaires de la manifestation – Matinée animée par Jean Zeid (journaliste)

10h00  Intervention #1: Ecrire dans le jeu vidéo, c’est un scénario !

Hubert Chardot (scénariste et formateur) / Nicolas Szilas (Université de Genève)

10H30  Table ronde #1 : Existe-t-il une grammaire propre au jeu vidéo ?

Modératrice : Fanny Barnabé (Chercheuse) / Sébastien Genvo (Universitaire) / Alice Dionnet (Chercheuse) / Raphaël Lucas (Journaliste)

11h45  Intervention #2 : Archives écrites et recherches sur le jeu vidéo / Intervenant de la BnF

12h00  Intervention #3 : Regard d’écrivain / Cédric Degottex (Romancier et traducteur)

12h30  Pause – Déjeuner libre

14h00  Table ronde #2 : De la page blanche à la logorrhée narrative

Modérateur : Guillaume Montagnon (Auteur) / Isaac Pante (Auteur et enseignant – Université de Lausanne)

Patrick Hellio (Journaliste) / Laurent Cluzel (Concepteur, graphiste et formateur), / Laurent Gonthier (Chercheur)

15h15  Intervention #4 : Préhistoire de la presse micro

Jacques Harbonn (Journaliste) / Jean Kaminsky (Editeur de presse) / Stéphane Lavoisard (Directeur de rédaction) / David Tené (Editeur)

16h00  Pause

16h30  Table ronde #3 : Tester, critiquer : Les enjeux d’écrire sur le jeu vidéo

Yves Breem (Auteur) / Nicolas Deneschau (Auteur)

Boris Krywicki (Journaliste et formateur – Université de Liège) / Pierre Trouvé (Journaliste) 

 17h45   Conclusion du colloque, invitation à l’action

18h00 à 19h00 Échangeons autour d’un verre !

Des informations pratiques viendront bientôt compléter le programme. Vous pouvez également vous reporter à notre page Facebook.

Parution : Mettre en récit – Enjeux des formes contemporaines de narration (Paul Blanchemanche, Olivier Kouassi Kouassi, Kiné-Gueye Ngom, Marie Tomaszewski, Florian Rosinski, dirs.)

Paul Blanchemanche, Olivier Kouassi Kouassi, Kiné-Gueye Ngom, Marie Tomaszewski, Florian Rosinski (dirs.), Mettre en récit – Enjeux des formes contemporaines de narration, L’Harmattan, coll. “Questions contemporaines – Questions de communication”, 2022

Résumé

Compilés dans cet ouvrage, les actes du colloque Mettre en récit, Enjeux des formes contemporaines de narration s’inscrivent au sein de divers domaines en sciences sociales. Il s’agit entre autres des champs littéraires, cinématographiques, vidéoludiques, de la publicité, des discours politiques et des réseaux sociaux. Le lecteur appréciera ainsi chaque contribution à la loupe du domaine scientifique dans lequel celle-ci s’inscrit. Il est vrai que le récit se déploie aujourd’hui sous différentes formes en lien avec les facteurs économiques, sociaux ou culturels. L’intérêt spécifique de cet ouvrage se situe au niveau des cas pratiques abordés par les contributeurs. En effet, l’ensemble des contributions constituent une mise en lumière concrète de narrations dans les champs scientifiques ci-dessus énumérés. L’étude de formes contemporaines de la narration s’accompagne d’un effort de théorisation du récit, et contribue à faire évoluer les outils narratologiques qu’elle emprunte. Pour cela, la prise en compte du numérique via ses divers canaux d’expression ici analysés illustre l’évolution des formes de récit à travers le temps.

Auteurs

L’AJC-Crem est une Association de jeunes chercheur.e.s du Centre de recherche sur les médiations, de l’Université de Lorraine (France). Ont contribué à cet ouvrage : Manel SAMMOUD, (Université de Carthage, Tunisie), Françoise Chambefort (Université de Bourgogne Franche-Comté, France), Mirta Desnica (Université Paris-Est Créteil, France), Blandine Rousselin (Université Paris 2 Panthéon- Assas), Arnaud Bubeck (Université de Strasbourg, France), Aurore Déramond (Université de Toulouse Jean-Jaurès, France), Souad Bahri (Université Belhadj Bouchaib, Algérie), Marion Fournier (Université de Lorraine, France), Danielle Valla (Université de Lorraine, France), Cyril Délécraz (Université de Côte d’Azur, France), Fanny Siaugues (Université Sorbonne Nouvelle, France).

Appel à contributions : Revue Bibliomanie. Letterature, storiografie, semiotiche, “Science-fiction, Histoire alternative”

Bibliomanie. Letterature, storiografie, semiotiche , n°54, décembre 2022, “Science-fiction, histoire alternative”, Section “Essais et études”.

Échéance des propositions : 10 juillet 2022

Le langage de la science-fiction est désormais devenu un langage commun utilisé pour raconter notre présent, relire notre passé et imaginer notre futur ; en allant ainsi bien outre le canon littéraire, le genre, la science-fiction devient une modalité de discours apte à recueillir les réflexions interdisciplinaires. La revue « Bibliomanie » (www.bibliomanie.it) propose de réfléchir sur les façons dont des formes et des tropes de la science-fiction ont contribué à former de la pensée critique au-delà de leur contexte littéraire d’origine, en créant des parcours de recherche singuliers et innovants y compris dans le champ de l’enquête historiographique et sémiotique. 

« Bibliomanie », en accord avec son approche scientifique interdisciplinaire, appelle pour son numero # 54 (Dicembre 2022), section « Essais et études », des contributions d’approche littéraire, historique et sémiotique, de l’âge moderne à nos jours, qui abordent l’un des thèmes suivants : 

– Vieux et nouveaux langages (signes, codes, formes) du genre de la science-fiction ;
– Hybrides et mutations science-fictionnelles : Sci-Fi, gothique, horreur ; 
– Uchronies, mondes alternatifs, histoire alternative : société, politique, révisionnisme, falsifications ; 
– Futurisme et futurismes alternatifs : afrofuturisme, futurisme autochtone, éco-futurisme, rétro-futurisme, silk/steam/cyberpunk, autres futurismes ; 
– Sémiosphère : Culture, imagination, science-fiction ;
– Science-fiction, science, religion : intersections, hybridations, vulgarisation, instrumentalisation ; 
– Narration et technologie/narration de la technologie ; 
– Scénarios du futur : utopies et dystopies dans la science-fiction ;  
– Science-fiction et science : comment la science-fiction développe et ré-élabore les progrès du monde scientifique ;
– Science-fiction, traumatisme et temporalité : outre l’inhérente dimension futuriste, quels types de chronologies, de traumatismes, de mémoire et mémoires sont récupérés, ré-élaborés et valorisés par la science-fiction ? 

Les propositions de contribution n’excéderont pas les 8000 caractères et devront être envoyées avant le 10 juillet 2022, en indiquant à part les sources et les références bibliographiques. La rédaction contactera uniquement les auteur.e.s sélectionné.e.s avant le 31 juillet 2022. Le rendu des contributions est prévu pour le 31 octobre 2022(longueur maximum 50 000 caractères). Les propositions doivent être envoyées à : info@bibliomanie.it

Veuillez noter que Bibliomanie accepte également des propositions de contribution destinées aux autres sections de la revue : « Notes et réflexions », « Lectures et critiques », « Traductions, inédits, textes rares », « Didactique ». Veuillez contacter la rédaction pour plus d’informations : info@bibliomanie.it

Continuer la lecture de Appel à contributions : Revue Bibliomanie. Letterature, storiografie, semiotiche, “Science-fiction, Histoire alternative”

CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling

CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling 2022

4-7 December 2022

Santa Cruz, California, USA

Organized by Michael Mateas (UC Santa Cruz), David Lamas (Tallinn University), Mirjam Vosmeer (Amsterdam University of Applied Sciences), Lissa Holloway-Attaway (University of Skövde)

Call for papers

ICIDS is the premier conference for researchers and practitioners concerned with studying digital interactive forms of narrative from a variety of perspectives, including theoretical, technological, and applied design lenses. The annual conference is an interdisciplinary gathering that combines technology-focused approaches with humanities-inspired theoretical inquiry, empirical research and artistic expression. ICIDS 2022 is the 15th edition of the conference and will be presented as a fully hybrid event.

The theme for the conference this year is Speculative Horizons. We are motivated to consider the future and its relationship to Interactive Digital Storytelling. In our contemporary times where we are confronting global disasters, from war to pandemics, and where we are challenged by the ever-increasing impacts of climate change and the toll of other human interventions on our worlds and cultures, what can we foresee and foretell about what is next on the horizon? How can interactive digital storytelling be a call to action, a mode for healing and peace, or a method of intimate communication to help us visualize, empathize and consider what might be at stake in our worlds and how we can intervene? We aim to explore the ways that narratives, technologies, systems, cultures, and creators can situate and motivate us, attuning us to a present reality, while looking forward to an unknown and uncertain future that we may, or may not, be able to change. What should we know now to aid us in the journey forward? Continuer la lecture de CFP: International Conference on Interactive Digital Storytelling

Appel à contributions : “Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media” (revue Punctum)

Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media“, Special issue of Punctum. International Journal of Semiotics 8 (2)

Deadline for abstracts : May 30, 2022

The paradigm of narrativity communicates in the most challenging ways with another fundamental paradigm of human communication, that of multimodality. Regardless of the nature of the narratives, whether they are spoken, written, or digital narratives, a variety of semiotic resources are integrated and work together in meaning-making processes. People express meanings through narratives by making choices between semiotic resources and/or modes that are available to them in a particular social situation and moment in time (Jewitt 2014; Jewitt & Henriksen 2016; Kull 2018). 

In today’s multimodal society (Baldry 2000; Kress and van Leeuwen 2001; Norris 2004; Kress 2010), where new information technologies are expanding rapidly, revealing a dynamic information ecosystem, new opportunities are emerging to explore highly abstract issues, such as the interplay between narrativity and multimodality. This special issue aims to bring together contributions that explore the multimodal nature of narrativity (Page 2010), the particular ways in which the two universal paradigms – narrativity and multimodality – communicate, in a common effort to get closer to understanding the complexity of reality. 

Given this background, we invite abstracts that focus on the multimodal nature of narrativity, on applications of a social semiotic multimodal approach to the narrative texts. More analytically, abstracts can be about topics such as, but not limited to:

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Narrativity & Multimodal Communication in the Age of New Media” (revue Punctum)