Archives par mot-clé : mythes

Colloque: Science-fiction, religions, théologies (Université catholique de Lille)

Colloque: “Science-fiction, religions, théologies”

10-11 juin 2022

Faculté de Médecine et de maïeutique – Université catholique de Lille 59 rue du port, Lille, France (59)

Événement uniquement sur site

Organisé par ETHICS Lille

Résumé

Les œuvres de Science-fiction abondent en références théologiques et religieuses. Le décentrement radical que permet la science-fiction fait d’elle une littérature ouverte sur le mystère. La science-fiction traite des croyances, des pratiques religieuses, mais aussi de questions théologiques : les dieux foisonnent, ou des formes de vie qui interrogent les modalités de la divinité. Les situations limites développées dans la science-fiction véhiculent mille questionnements sur l’origine des choses et leur finalité, sur le Bien et le Mal, sur la finitude, sur la mort et les au-delà, etc. Olaf Stapledon, Philip K. Dick, Arthur C. Clarke, Stanislas Lem, Greg Bear, Dan Simmons, Pierre Bordage, Frank Herbert, Ray Bradbury, Orson Scott Card… la liste semble infinie. C’est ce fait massif que ce colloque propose d’explorer, de voir comment la science-fiction est travaillée par le religieux et le théologique et comme elle les travaille en retour. Continuer la lecture de Colloque: Science-fiction, religions, théologies (Université catholique de Lille)

Colloque : Les mythes au XXIe siècle (Besançon)

Colloque interdisciplinaire : Les mythes au XXIe siècle 

12 et 13 mai 2022, Besançon, Université de Franche-Comté, UFR STAPS

Organisateur·rice·s : Laurent Di Filippo (CREM, Université de Lorraine) et Audrey Tuaillon Demésy (C3S, Université de Franche-Comté).

Programme

Appel à communications

 

Appel à contributions : Mythical Pasts, Fantasy Futures (Getty Museum et Haggerty Museum, en ligne)

Mythical Pasts, Fantasy Futures: The Middle Ages in Modern Visual Culture

A Digital Symposium co-organized by the J. Paul Getty Museum and the Haggerty Museum of Art September 8th and 9th, 2022

Échéance des propositions : 15 avril 2022

This virtual symposium will bring together an interdisciplinary group of academics and museum professionals working on the broad topic of how the Middle Ages appears in the contemporary imagination, and the legacies of medieval-inspired aesthetics in a wide variety of artistic traditions and media. The rise of modern fantasy visual culture is closely tied to the renewed interest in the medieval past that emerged in the late eighteenth century and which is ongoing today. Medievalisms pervade modern fantasy, illuminating not only the complex receptions of the Middle Ages when subjected to new modes of inquiry, but also the challenges and anxieties that coincided with what is broadly conceived as “modernity.”
The visual and conceptual relationships between modern fantasy and medievalisms has become an urgent subject in a variety of cultural studies disciplines and constitute key points of departure in the two exhibitions that frame this symposium: The Fantasy of the Middle Ages (The Getty Center, June 21–September 11, 2022) and J. R. R. Tolkien: The Art of the Manuscript (Haggerty Museum of Art, August 19–December 12, 2022). While much of the scholarly work on this topic has been focused on literary uses of medieval tropes, this symposium presents an opportunity to reframe the conversation in terms of the visual and especially engage issues of popular culture.

The symposium organizers seek submissions in two different categories: Conference Papers and Lightning Talks. We welcome proposals from scholars, museum professionals, graduate students, and independent researchers. 

Continuer la lecture de Appel à contributions : Mythical Pasts, Fantasy Futures (Getty Museum et Haggerty Museum, en ligne)

Appel à contributions : “Les mythes au XXIe siècle” (Interrogations n°36)

Appels à contributions : Interrogations n° 36, “Les mythes au XXIe siècle

Numéro coordonné par Laurent Di Filippo

Échéance des propositions : 30 juin 2022

Thor et Loki, personnages bien connus des mythes nordiques, sont devenus des super héros du grand comme du petit écran et illustrent les références actuelles des industries culturelles à d’anciens récits. À leurs côtés, de nouveaux héros et de nouvelles histoires, comme celles de la franchise Matrix, se voient attribuer des valeurs symboliques et collectives, ainsi qu’une place de choix dans nos cultures. Qu’il s’agisse d’emprunts ponctuels ou plus larges à des textes anciens, ou d’une mise en valeur d’un imaginaire actuel, les mythes sont aujourd’hui bien présents dans nos sociétés contemporaines et circulent sous diverses formes.

Suivant cette observation, ce numéro de la revue ¿Interrogations? propose de questionner les mythes et mythologies, dans les multiples significations de ces termes et dans leur actualité contemporaine. Cet appel à contributions invite les chercheurs à s’interroger selon différents angles sur cette présence des mythes et mythologies aujourd’hui et ce qui permet de les définir de la sorte. C’est pourquoi, il est notamment attendu que chaque contribution précise la ou les définitions retenues pour les notions de mythe ou de mythologie qui seront utilisées et discutées.

Axe 1 : Des mythes anciens adaptés au temps présent

Les productions des industries culturelles regorgent de références à différents mythes, qu’il s’agisse de réécritures comme l’ouvrage Norse Mythology de Neil Gaiman (2017), qui reprend le contenu de l’Edda en Prose de Snorri Sturluson dans une version modernisée, des adaptations très grand public comme les œuvres de Disney, parmi lesquelles apparaît l’Atlantide, ou des transformations plus importantes de la matière des sources comme les aventures du roi Arthur dans Kaamelott et de Thor dans les films du Marvel Cinematic Universe. Les emprunts des œuvres actuelles aux matières mythiques passées peuvent consister en des réécritures complètes ou partielles, voire ne conserver que certains éléments ponctuels. Un premier axe d’interrogation portera donc sur la présence de références mythiques et mythologiques dans les productions contemporaines, ainsi que sur leurs réécritures et leurs adaptations sur différents supports, qu’il s’agisse de littératures, de films, de séries télévisées, jusqu’aux jeux vidéo ou aux mangas. Ces références amènent les chercheurs à s’interroger à la fois sur les composantes qui sont toujours présentes et celles qui sont oubliées, renvoyant à des questionnements sur des notions comme la « mémoire », qui comporte toujours une part d’« oubli » (Ricoeur, 2000). Dans les grandes franchises médiatiques, les produits dérivés, tels que des jouets et déguisements, pouvant également faire référence à d’anciens mythes, questionnent aussi les modes d’appropriations actuels de ces récits anciens et de leur renouveau. De fait, outre la consommation via les industries culturelles, les mythes et leurs expressions contemporaines peuvent aussi être envisagés dans leurs dimensions corporelle et sociale. Il peut s’agir d’un style (Hebdige, 2008) arboré, tel que des tatouages ou des vêtements évoquant les récits mythiques retravaillés, mais aussi de pratiques d’incarnation de personnages issus de différentes mythologies, comme le cosplay.

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Les mythes au XXIe siècle” (Interrogations n°36)

Appel à contributions : Figures mythiques nordiques dans les cultures contemporaines (Université de Caen-Normandie)

Journée d’étude Figures mythiques nordiques dans les cultures contemporaines 

18 novembre 2022, Université de Caen-Normandie

Échéance des propositions : 10 mai 2022

Organisée en partenariat avec le festival Les Boréales et la bibliothèque Alexis de Toqueville

Dans la culture actuelle, on trouve un grand nombre de figures issues des récits du passé mais réinterprétées pour qu’elles puissent parler au public d’aujourd’hui. Ainsi les personnages mythologiques, folkloriques, historiques, légendaires et littéraires réapparaissent de nos jours dans la littérature générale et de jeunesse, dans la bande dessinée et le dessin animé, dans le cinéma et les séries télévisées, ainsi que dans les jeux vidéo et les jeux de société. 

Parmi ces figures, celles issues des cultures nordiques semblent particulièrement intéresser le public actuel, que ce soit le « Viking » et les anciens dieux et héros, ou les créatures folkloriques comme le troll ou le métamorphe, ou bien d’autres personnages emblématiques. Ces figures mythiques sont entourées de mystère, ce qui permet une exploitation assez libre.

Cette journée d’étude a pour objectif d’analyser comment l’image de ces figures mythiques, telles qu’on les connait à travers les sources anciennes disponibles (les Eddas, les Sagas, les légendes populaires, le Kalevala, etc.), a évolué à travers le temps et se transmet aujourd’hui notamment à travers la culture populaire, à la fois à l’intérieur de l’aire géographique nordique et à l’étranger. Qu’est-ce qu’elles ont pour fasciner toujours autant, voire davantage ? Quels objectifs servent-elles aujourd’hui ? 

Les propositions,  d’environ 400 mots et accompagnées d’une courte bio-bibliographie, peuvent être envoyéesjusqu’au 10 mai 2022.

Contact : Annelie Jarl Ireman annelie.jarl@unicaen.fr

Journée d’ÉTUDE : « Jeux, religions et questions de société » (UNIVERSITÉ DE STRASBOURG)

Journée d’étude : « Jeux, religions et questions de société »

2 décembre 2021, Université de Strasbourg

Salle des conférences, Misha, Allée du Général Rouvillois, 67083 Strasbourg

lien streaming : : https://www.youtube.com/c/MISHAlsace

Programme

10h00 : Introduction Frederic CHAPOT (ILBR), Thierry BURGER-HELMCHEN (BETA), Laurence SCHMOLL (LiLPA)

10h10 : Keynote Laurent DI FILIPPO, CREM, Université de Lorraine

11h00 : Pause

11h15 : Sophie DELSAUX, Université de Tulane, à la Nouvelle-Orléans

« La quête de l’immersion dans les jeux vidéo : passage du réel au virtuel, ou l’inverse ? »

12h00 : Pause déjeuner

14h00 : Elodie BOUHIER, HiSoMA, ENS-Lyon

« Créer un jeu vidéo sur le système religieux romain en 48 heures : retour d’expérience »

14h45 : Hannah FREUNDLICH, TTN, Université Sorbonne
Paris Nord

« La dame, le jeu et le hasard »

15h30 : Lufeng XU, IFRAE, INALCO

« Esprit du jeu, foi du bouddhisme : Fabrique du tir à l’arc Chan en Chine contemporaine »

16h15 : Rémy ROTH

« Le fondement mythologique de Death Stranding d’Hideo Kojima : un moyen d’éprouver le concept d’Homo Ludens. »

17h00 Conclusion 

Continuer la lecture de Journée d’ÉTUDE : « Jeux, religions et questions de société » (UNIVERSITÉ DE STRASBOURG)

Appel à contributions : Rubrique Hors dossier de la revue Captures

La revue à comité de pairs (RAC) Captures (www.revuecaptures.org) invite les chercheur.e.s en études littéraires et cinématographiques, en sciences humaines, en histoire de l’art ou en arts visuels et médiatiques à soumettre un article pour publication dans la rubrique Hors dossier de l’un de ses prochains numéros. 

Les articles paraissant dans cette rubrique traitent de problématiques liées aux figures, théories et pratiques de l’imaginaire, sans limitations territoriales ou nationales. D’une longueur de 5000 mots environ, ils sont soumis à un processus d’évaluation par les pairs à double insu.

Affiliée au Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire Figura (Université du Québec à Montréal), Capturese st une revue francophone accueillant aussi des publications écrites en anglais. Elle paraît deux fois l’an. Les articles parus dans Captures mettent en valeur la dimension théorique et culturelle des rapports que le sujet entretient avec le monde contemporain. Cette relation s’établit à travers des figures et des mythes, des fictions et des croyances, des représentations sociales, culturelles et des mutations technologiques, des textes et des images, des lieux et des interfaces numériques, autant de formes et de phénomènes constitutifs d’un imaginaire contemporain.

Toute proposition s’effectue par courriel à revuecaptures@gmail.com

Le protocole de soumission se trouve au bas de cette page [document « Publier un article HD »] : 

http://www.revuecaptures.org/page/protocoles

Parution : Licornes. Celles qui existent et celles qui n’existent (dir. Jocelyn Benoist et Véronique Decaix)

Licornes. Celles qui existent et celles qui n’existent pas, Jocelyn Benoist et Véronique Decaix (dir.), Paris, Vendémiaire, coll. « Retour au Moyen Âge », 2021.

Aux origines d’un mythe contemporain

Personnage de jeu vidéo, motif de pyjama, créature de Harry Potter : la licorne, icône de la pop culture, est aujourd’hui partout. Mais si on l’associe volontiers au Moyen Âge tardif, et en particulier à la spectaculaire autant qu’énigmatique tenture La Dame à la licorne du musée de Cluny, sait-on que cet animal mythique trouve ses origines dans l’Antiquité grecque et l’Ancien Testament ? Qu’elle a oscillé dans la littérature médiévale entre les genres mâle et femelle ? Et qu’en tant qu’exemple canonique d’objet dont il faut déterminer ou non s’il existe – ou s’il est possible qu’il existe et ce que cela signifie –, elle a passionné les philosophes, de Duns Scot à Bertrand Russell en passant par Kant et Leibniz ?
Saisissant cette figure sans cesse réinventée dans toutes ses dimensions, un collectif de philosophes et de spécialistes d’histoire de l’art et de littérature lève le voile sur les mystères de cet animal-totem.
Sous la direction de Jocelyn Benoist, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et Véronique Decaix, maîtresse de conférences en philosophie médiévale.

Avec la participation de Sophie Albert, Anne Besson, Béatrice de Chancel-Bardelot, Rémy Cordonnier, Félix Duportail, Maurizio Ferraris, Markus Gabriel, Wouter Goris, Virginie Greene, Jean-Baptiste Rauzy, Jens Rometsch, Nicholas Stang et Jean-René Valette.

Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Intensive seminar : “Stars, Myths and Politics”

June 8-18 2021

NYU Paris – 57 boulevard Saint-Germain, Paris 5e

Instructor: Prof. Ludovic Cortade (New York University)

This intensive seminar (4 to 5 hours per day) is open to graduate students and scholars with an interest in French cinema and theory. Discussions are conducted in English. 

Presentation

 Myths are incarnated by actors on the screen. Movie stars like Charlie Chaplin, Brigitte Bardot, Jean Gabin, Greta Gardo, Marlon Brando or Catherine Deneuve form idealized images. To study the stars and the myths of cinema is, therefore, to analyze the way in which films generate and reflect a “collective instinct” (André Malraux) validated by the public.

Cinematic myths are the product of a sociological context: as André Bazin put it, every film is a “social documentary” revealing our beliefs, our aspirations, and our dreams throughout history. In this seminar, participants will discuss myths in cinema as the main entry point to politics and history. Students will analyze film form, narratives, aesthetics and critical texts through the lens of models of nation, class, ethnicity and gender in French society.

In light of landmark films and key theoretical texts, students and auditors will analyze how the first generation of French directors and film critics (Canudo, Delluc, Malraux, Bazin, Morin) laid the foundations of the mythical function of cinema.

Participants will also discuss how the birth of a new generation of French actors, directors and theorists in the second half of the 20th century debunked the collective beliefs and the ideology underlying stardom. Barthes’s “mythologies,” Brecht’s “distancing,” Godard’s iconoclasm and the Marxist stance of the Cahiers du cinéma film critics all called into question the “mythical” representations of nation, class, gender and ethnicity in French cinema.

The moviegoers and the citizens of France then ushered in an “age of suspicion,” which was twofold: the desacralization of the film industry brought on by the advent of television and the dissemination of stardom through social media went hand in hand with the crisis of collective beliefs and confidence that characterized politics in France at the end of the 20th century. The dusk of stardom paved the way for nostalgic intertextuality, pastiche and irony.

Theorists, directors and films discussed in the seminar include (by alphabetical order): Louis Aragon, Antonin Artaud, Roland Barthes, André Bazin, Walter Benjamin, Bertolt Brecht, Riciotto Canudo, Louis Delluc, Jean Epstein, Hegel, André Malraux, Marcel Mauss, Edgar Morin, Paul Valéry.

About the instructor

Ludovic Cortade is Associate Professor in the Department of French Literature, Thought and Culture and an Associate faculty in the Department of Cinema Studies (Tisch School of the Arts) at New York University. Cortade is the author of Cinéma de l’immobilité : style, politique, réception and Antonin Artaud – la Virtualité incarnée. His research fields include : History, Aesthetics, Theory of French Cinema ; French Literature and Film ; Politics of Film ; Cinematic Representations of Space. His articles and book chapters focus on Godard, Truffaut, Renoir, Malle, Leiris, Epstein and Bazin.

Contact

lc104@nyu.edu

Continuer la lecture de Séminaire : Stars, Myths and Politics (L. Cortade, New York Univ., Paris)

Parution : La Parade monstrueuse. La naissance des monstres modernes (dir. Marc Attalah)

Marc Atallah (dir.), La Parade monstrueuse. La naissance des monstres modernes, Cernunnos/Dargaud, 2020.

Dracula, la créature de Frankenstein, Godzilla, mais aussi les savants fous, les Freaks, les super-héros et les mutants… Des feuilletons littéraires du XIXe siècle aux films d’horreur de la Hammer dans les années 1930 en passant par les aliens de la science-fiction, le monde s’est doté d’une nouvelle mythologie.

Dans cet ouvrage, spécialistes et historiens reviennent sur cette période d’intense créativité qui a donné naissance aux monstres modernes et questionnent le rôle qu’occupent ces représentations face à notre humanité.

Ce livre prolonge et approfondit l’exposition “Je est un monstre” présentée à la Maison d’Ailleurs, musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires d’Yverdon-les-Bains, du 1er décembre 2020 au 24 octobre 2021.

Dirigé par Marc Atallah (Section de français de l’Université de Lausanne), il réunit des textes de Marta Caraion, Danielle Chaperon, Dominique Kunz Westerhoff (toutes de la Section de français), Matthieu Pellet (Institut romand des sciences bibliques) et Stéphane Tralongo (Section d’histoire et esthétique du cinéma), ainsi qu’une riche illustration grâce aux œuvres des artistes Benjamin Lacombe (France) et Laurent Durieux (Belgique), et du fonds iconographique de la Maison d’Ailleurs.