Archives par mot-clé : mythes

Appel à contributions : Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ?

Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ?

7 juin 2024

Université d’Artois, Arras

Échéance des propositions : 29 mars 2024 [style : paragraphe, gras]

Organisé par Béatrice Ferrier et Isabelle Olivier, Centre de Recherche Textes et Cultures

Dans la lignée des travaux de « Textes et Cultures » sur les transformations du patrimoine et du numéro 44 des Cahiers Robinson, Bible et littérature de jeunesse, ce séminaire, qui aura lieu le 7 juin, s’intéresse aux enjeux des réécritures de mythes dans la littérature de jeunesse contemporaine. Il vise à confronter, sous l’angle très circonscrit du destinataire enfantin, les trois sources majeures de la culture européenne, comme le rappelle Olivier Millet, que sont les mythes d’origine biblique, gréco-romaine et celtique. Cela permettra d’interroger la manière dont tout un pan du patrimoine immatériel est transmis, actualisé, détourné, voire instrumentalisé pour le jeune lectorat.

Partant de la définition du mythe comme un récit ancestral, primitif, que la littérature antique ou médiévale a transmis, il ne s’agit pas d’aborder le mythe au sens où l’entendent les anthropologues comme un « mythe ethno-religieux », récit oral des temps primordiaux qui serait tenu pour vrai en faisant surgir le sacré. La réflexion porte sur les mythes littéraires qui, selon Philippe Sellier, conservent les trois autres caractéristiques des mythes religieux fondateurs, à savoir la portée symbolique et universelle, la structuration dramatique et la dimension métaphysique. Nous interrogerons la manière dont la littérature de jeunesse contemporaine diffuse cette culture patrimoniale en faisant état de sa dimension symbolique, métaphysique, philosophique, donnant à penser la nature humaine et la place de l’homme dans la société ou dans l’univers. Nous nous demanderons plus précisément dans quelle mesure la fictionalisation des mythes, adressée à la jeunesse sur le mode de la « feintise ludique » (Jean-Marie Schaeffer), impliquerait des modes de réception singuliers. Continuer la lecture de Appel à contributions : Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ?

Appel à communications : Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

7 et 8 juin 2024

Université Gustave Eiffel

Date d’échéance : 20 avril 2024

Journées d’étude organisée par Stella Louis et Fabien Delmas (LISAA, CCAMAN, Université Gustave Eiffel).

Texte de l’appel :

Le développement spectaculaire des séries américaines et l’avènement de “l’âge d’or”[1] qu’elles ont connu à partir de la seconde moitié des années 1990 sont associés à l’émergence d’une figure à la notoriété nouvelle dans le champ du système de production : le showrunner. À la fois scénariste, producteur et parfois réalisateur, le showrunner apparaît comme une figure démiurgique propre à l’ère de la convergence[2] et de la sérialité telle qu’elle s’affirme à partir du début du XXIe siècle. Si Steven Bochco apparaît comme le précurseur de cette nouvelle fonction, voire de cet art nouveau, l’âge d’or des séries américaines du premier quart du XXIe siècle est jalonné de noms qui ont permis l’émergence d’œuvres sérielles souvent décriées artistiquement et défavorablement comparées au cinéma. Continuer la lecture de Appel à communications : Pop, glamour et trash : la série TV selon Ryan Murphy. Entre héritage et hommage, une écriture de l’Amérique écorchée en images

Appel à communications : La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées (Nanterre)

La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées

Vendredi 31 mai 2024

Université Paris Nanterre

 Date d’échéance : 27 mars 2024

Journée d’études organisée par les doctorant.e.s du CSLF (Centre des sciences des littératures en langue française).

Texte de l’appel :

Qu’est-ce qui fait scandale ? Une œuvre, un événement, un geste, un mot, voire une personne en tant que telle peuvent être tour à tour qualifiés de scandale ou scandaleux. À lire les dictionnaires et à interroger ses usages, il semble que le terme renvoie à une exclamation collective, dirigée contre quelque chose à rejeter, car vécu comme une menace par le groupe. Le dictionnaire de Furetière (1690) donne ainsi comme premier sens au scandale : « Action ou doctrine qui choque les mœurs, ou la commune opinion d’une nation ». Suit ensuite un emploi quelque peu vieilli : « se dit aussi du bruit, de l’éclat, de l’affront qu’on fait en public à quelqu’un ». Pris dans une origine et une portée tout autant collectives, ce que nous désignons sous le terme de scandale semble lié à la fois à une intention scandaleuse et à une réception scandalisée. Le scandale s’y réduit-il pour autant ? Continuer la lecture de Appel à communications : La fabrique du scandale : entre intentions scandaleuses et réceptions scandalisées (Nanterre)

Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts

Ouvrage collectif – Séminaire en hybride – Journées d’étude en 2025

Nantes Université

Date d’échéance : 30 juin 2024

Texte de l’appel :

Comme le rappelle le Dictionnaire critique de la mythologie, réalisé sous la direction de Jean-Loïc Le Quellec et Bernard Sergent (CNRS Éditions, 2017), le mot folklore « fut créé en 1845 par l’antiquaire anglais William John Thoms pour remplacer l’expression popular antiquities et rendre le mot allemand Volkskunde, utilisé depuis la fin du XVIIIe siècle ».

Dans le cadre des recherches contemporaines, Marija Stanonik, ethnologue et chercheuse à l’Institut de folkloristique de l’Académie des Lettres et des Sciences de Slovénie, a également proposé le concept de slovstvena folklora (« folklore littéraire ») dans plusieurs ouvrages, dont Slovstvena folkloristika (2008 ; trad. fr. Le Folklore littéraire, approche pluridisciplinaire d’un phénomène syncrétique, 2009). Le folklore littéraire désigne « cette partie du folklore qui utilise les mots comme moyen d’expression ». Marija Stanonik montre qu’il n’existe pas de barrière entre cette littérature « plurielle », d’origine orale, et la littérature écrite, « singulière » (mais on pourrait dire la même chose à propos du rapport entre folklore et arts non verbaux) ; car tous s’enrichissent mutuellement et invitent à des approches pluridisciplinaires. Continuer la lecture de Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Appel à communications : Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ? (Arras)

Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ?

Séminaire le 7 juin 2024

Arras, université d’Artois

Date d’échéance : 29 mars 2024

Texte de l’appel :

Dans la lignée des travaux de « Textes et Cultures » sur les transformations du patrimoine et du numéro 44 des Cahiers Robinson, Bible et littérature de jeunesse, ce séminaire, qui aura lieu le 7 juin, s’intéresse aux enjeux des réécritures de mythes dans la littérature de jeunesse contemporaine. Il vise à confronter, sous l’angle très circonscrit du destinataire enfantin, les trois sources majeures de la culture européenne, comme le rappelle Olivier Millet, que sont les mythes d’origine biblique, gréco-romaine et celtique. Cela permettra d’interroger la manière dont tout un pan du patrimoine immatériel est transmis, actualisé, détourné, voire instrumentalisé pour le jeune lectorat. Continuer la lecture de Appel à communications : Les réécritures contemporaines des mythes en littérature de jeunesse : des réceptions plurielles ? (Arras)

Appel à communications : Samouraïs et chevaliers à l’écrit et l’écran, cultures des mondes médiévaux et de la première modernité : regards croisés sur les enjeux historiques, mythologiques et artistiques (Poitiers)

Samouraïs et chevaliers à l’écrit et l’écran, cultures des mondes médiévaux et de la première modernité : regards croisés sur les enjeux historiques, mythologiques et artistiques

16 et 17 octobre 2025

Poitiers, CESCM

Date d’échéance : 31 mars 2024

Conférence internationale organisée par Université de Poitiers & Université de Paris Sorbonne-Nouvelle Laboratoires de recherche CESCM (UMR 7302) & PRISMES (EA 4398).

Texte de l’appel : 

SCROLL DOWN FOR ENGLISH

Ce colloque international propose d’explorer les points de jonction ou passerelles culturelles, les différences et/ou les similitudes essentielles dans le monde oriental et occidental de la période médiévale et de la première modernité tels que représentés dans les productions artistiques, littéraires, picturales et cinématographiques. Si les aires d’exploration sont larges, une place prépondérante est accordée au Japon pour l’Orient, sans pour autant exclure la Perse ou l’Asie (Inde et Chine), ainsi qu’à l’Europe anglaise, septentrionale et méditerranéenne pour l’Ouest.

Le premier volet, consacré aux définitions et aux repérages chronologiques, s’attachera à cerner l’étude des grandes valeurs sociales, politiques et culturelles prévalant à ces périodes. Si les termes « médiéval » et « de la première modernité » s’appliquent tout autant au monde oriental qu’à l’occident, ils peuvent néanmoins être à géométrie variable selon les approches adoptées par les historiens et les pays ou les parties du monde concernées. Continuer la lecture de Appel à communications : Samouraïs et chevaliers à l’écrit et l’écran, cultures des mondes médiévaux et de la première modernité : regards croisés sur les enjeux historiques, mythologiques et artistiques (Poitiers)

Appel à contributions : La dystopie (Colloquia Comparativa Litterarum 2024)

La dystopie

Revue Colloquia Comparativa Letterarum, 10/2024

Date d’échéance : 31 janvier 2024

 

Thématique du numéro :

Dystopia: traditions, genre dynamics, directions of transformation.

Dystopia is a genre of crisis in the modern world, and symptomatically it is becoming increasingly relevant and popular in 21st century literature – as a genre, but no less so as a narrative approach, a type of fiction that adapts to other approaches and genres. Dystopian foresight is more than ever emerging as a practical act by which writers respond to the crises that beset out world. Even Bulgarian literature, which has almost no dystopian tradition, is experiencing a wave of interest in “anti-utopia”, as we are accustomed to naming this genre.

Thematic aspects: historical roots of contemporary dystopia; continuity with the last quarter of the 20th century; political dimensions of dystopian space; subgenre forms and variations; migration of dystopian narrative to mythology, folklore and mass culture; crisis of humanism, problems of the posthuman, post-pessimism. Continuer la lecture de Appel à contributions : La dystopie (Colloquia Comparativa Litterarum 2024)

Appel à communications : Zombis, dorlis, soukounyan : figures mythiques, créatures fantastiques, bestiaire merveilleux de la Caraïbe

Zombis, dorlis, soukounyan : figures mythiques, créatures fantastiques, bestiaire merveilleux de la Caraïbe 

25-26 avril 2024

Aix-Marseille Université – Maison de la Recherche – 29, avenue Robert Schuman

Échéance des propositions : 15 décembre 2023

Organisé par Marine CELLIER (Aix-Marseille Université, CIELAM) et Cécile CHAPON (Université de Tours, ICD)

Texte de l’appel

À l’occasion de la célébration de ses cinq premières années d’existence, et dans le cadre de ses rencontres annuelles, le prochain colloque de l’association CARACOL (Observatoire des littératures caribéennes[1]) aura lieu les jeudi 25 et vendredi 26 avril, en présentiel, à Aix-en-Provence (Aix-Marseille Université), siège et berceau de l’association.

Le thème retenu pour cette 6e rencontre est le suivant :

Zombie, soukounyan, bizango, dorlis, sirène, loup-garou, loa, orisha, trickster, gardien de la forêt, ciguapa : ce colloque entend se concentrer sur un type de personnage et un rapport particulier au sacré/surnaturel qui n’a pas encore été travaillé de près dans les rencontres précédentes de l’association et qui a fait l’objet d’un certain nombre de travaux anthropologiques ou culturalistes, mais qui est rarement traité d’un point de vue littéraire, en dehors de la catégorie du réalisme magique, à la fois opérante et trop lissante. Les littératures caribéennes sont en effet fréquemment habitées par tout un cortège d’entités – divines (dieux des panthéons religieux afrocaribéens), humaines (soukounyans, zombies, ciguapas, bizangos), animales et monstrueuses (Anansi ; Sirènes), métamorphiques (loup-garous) – que nous souhaiterions examiner ensemble, non pas pour en tirer une classification anthropologique, mais pour étudier la manière dont ces figures récurrentes (dé)structurent les textes d’un point de vue générique et nourrissent un imaginaire commun.

Continuer la lecture de Appel à communications : Zombis, dorlis, soukounyan : figures mythiques, créatures fantastiques, bestiaire merveilleux de la Caraïbe

Appel à contributions : Sēmēion Med, n°9, “Mythologie et idéologie dans le cinéma contemporain”

Sēmēion Med, n°9, “Mythologie et idéologie dans le cinéma contemporain”.

Échéance des articles : 20 novembre 2023

Historiquement, l’introduction de héros bibliques, mythiques ou légendaires dans le cinéma, inspirés de la mythologie, du conte merveilleux ou de la littérature est très ancienne, datant du film muet avec les personnages de Hercule, de son avatar Maciste dans le cinéma italien, et d’Ulysse. D’autres personnages mythiques ou bibliques vont s’y ajouter dans les péplums italiens et américains, tels les Ben-Hur de William Wyler (1959), Les Dix Commandements de Cecil B. DeMille (1958), Moise et Aaron de Danièle Huillet et Jean-Marie Straub (1974), Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli (1977), Le Roi David de Bruce Beresford (1985) ou encore Exodus : Gods and Kings de l’américain Ridley Scott (2014), Noah de Darren Aronofsky (2014). 

Dans le cinéma arabe, on peut citer les productions cinématographiques les plus marquantes, telles que le long métrage Arrissala [Le Message], film de référence dans le genre du syrien Moustapha Akkad (1976), décrivant la vie du Prophète de l’Islam Mūhammad [sws], Bilal, le Compagnon du Prophète Mūhammad. La naissance d’une légende, film d’animation émirati-saoudien de Khurram H. Alavi et Ayman Jamal (2016),Omar Ibn al-Khāttab [Compagnon du Prophète et Second Calife de l’Islam], série télévisée de 31 épisodes, co-produite par MBC Group et Qatar-Tv et réalisée par Hatem Ali. 

De manière générale, la transposition des mythes et des légendes, sacrés ou profanes, au cinéma proviennent de différentes sources, écrites pour la plupart :

Continuer la lecture de Appel à contributions : Sēmēion Med, n°9, “Mythologie et idéologie dans le cinéma contemporain”

Appel à contributions : La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en francophonie (XIXe-XXIe siècle) (Sorbonne Université)

La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en francophonie (XIXe-XXIe siècle)

Sorbonne Université, 14 au 16 mars 2024

Échéance des propositions : 30 avril 2023

Ce colloque s’intéressera à la littérature fantastique francophone et son rapport au terroir entre le XIXe et le XXIe siècle. Défini comme « terres considérées du point de vue de la nature du sol qui communique un caractère particulier aux productions, notamment au vin » ou encore comme « [r]égion, province, pays considéré(ée) dans ses particularités rurales, ses traditions, sa culture, ses productions et du point de vue du caractère des personnes qui y vivent ou en sont originaires », le terroir est à envisager dans une dimension émotionnelle et sentimentale. Il implique un rapport privilégié, intime, entre les écrivains et leur terre d’attachement. Imprégnés par leur terre natale, une région ou encore un lieu singulier, ils chargent ceux-ci d’une part de leur personnalité, ce qui relève de fantasmes ou de nostalgie : « Plus que le mot ”territoire”, qui implique des usages et des manières d’habiter, le terroir présuppose en effet, d’emblée, une charge d’imaginaire, un tissu de représentations, un faisceau de projections identitaires, un fantôme d’authenticité » (Cabot, Jérôme, « Pays perdu : Pierre Jourde face aux écueils d’une écriture du terroir », in Kane, Coudi et al. (dir.), Littératures africaines et écritures du terroir, Paris, L’Harmattan, coll. « Études africaines », 2021, p. 155). Le terroir s’affranchit dès lors de la cartographie, des frontières politiques et géographiques.

La notion de terroir se distingue ainsi de celles de « territoire » et de « colonie » pour suggérer une appartenance géographique choisie. Le terroir comprend un retour sur soi, une appropriation de la terre et de ses particularités contre l’assimilation à une nation, à un centre comme héritage colonial. Enfin, le terroir suppose une langue propre : il relève d’un espace francophone et instaure une situation de coprésence de plusieurs langues, la langue française et la langue, voire les langues, du terroir. De cette rencontre linguistique émane également une rencontre des imaginaires, occidentaux, importés et déjà existants localement. Cela implique un double attachement pour l’écrivain dont on retrouve les traces à travers un traitement particulier du fantastique. Que l’on songe aux êtres surnaturels invisibles aux pouvoirs mystiques de l’écrivain Mutt-Lon, appelés ewusu, dans Ceux qui sortent la nuit (Paris, Grasset, 2013).

Continuer la lecture de Appel à contributions : La littérature fantastique et son terroir : relations et évolutions en francophonie (XIXe-XXIe siècle) (Sorbonne Université)