Archives par mot-clé : mondes fictionnels

Appel à communications : Twin Peaks Saison 3

Colloque en ligne : Twin Peaks Saison 3 (The Return)

19-20 Juin 2021

“It is in Our House Now”

Organisé en partenariat avec Lynchland (https://www.facebook.com/Lynchland), l’Université de Cork (Irlande), l’Université Bordeaux Montaigne (France) & l’Université de Liège (Belgique), la Supernatural Studies Association, et le magazine de cinéma La Septième Obsession.

Cette conférence en ligne portera essentiellement sur les 18 épisodes de la troisième saison de la série télévisée de Mark Frost et David Lynch, diffusée par Showtime au mois de mai 2017. Il sera toutefois possible de faire référence aux deux premières saisons de Twin Peaks, au film Twin Peaks: Fire Walk with Me, aux Missing Pieces, ainsi qu’aux divers ouvrages en lien avec cet univers publiés par Mark Frost, Jennifer Lynch et Scott Frost.

Twin Peaks : The Return n’ayant pas encore bénéficié d’un colloque interdisciplinaire international, nous sommes ravis de pouvoir utiliser les possibilités de l’Internet à cet effet et d’engager la discussion avec nos collègues internationaux au sein de divers champs de recherche.  Continuer la lecture de Appel à communications : Twin Peaks Saison 3

Appel à contributions : Les populations fictionnelles

Congrès de la Société Française de Littérature Générale et Comparée : Les populations fictionnelles

25-26-27 Novembre 2021

Université de la Sorbonne nouvelle, Campus Condorcet 

Date de l’échéance : 15/01/2021

Les personnages de fiction, quelque soit leur support médiatique, sont par excellence un objet de comparaison. Il est traditionnel de comparer deux personnages qui partagent certaines caractéristiques (Raskolnikov et Lafcadio, Dom Juan et Valmont, Emma Bovary et Anna Karénine…) ; de comparer les personnages d’un roman au film ou à la pièce de théâtre qui en ont été tirés, ou d’une série avec ceux d’un jeu vidéo1. Il existe même des programmes en ligne pour comparer des personnages entre eux2 ! Même si les dictionnaires de personnages existent depuis longtemps (surtout depuis le début du XXe siècle), une nouvelle façon d’envisager les personnages est apparue sur Internet, favorisant un autre type de comparaison : les listes de personnages se multiplient, par œuvre, par auteur/auteure, par genre, par ordre alphabétique, par caractéristique (les plus beaux, les plus riches3 !) ou même par rapport aux émotions qu’ils suscitent (les personnages les plus aimés, les plus détestés…). Continuer la lecture de Appel à contributions : Les populations fictionnelles

  1. https://hitek.fr/42/the-witcher-casting-serie-compare-personnages-jeu-video_6271 []
  2. https://www.includehelp.com/code-snippets/c-program-to-compare-two-characters.aspx []
  3. https://blog.impossible-dictionnaire.com/les-personnages-de-fiction-les-plus-riches/ []

Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

Appel à contributions pour le dossier du n°19 de ReS Futurae (2022)

Dossier dirigé par Florent Favard, IECA univ. de Lorraine (favard.florent@gmail.com) et Hélène Machinal, UBO (ln.machinal@gmail.com)

Échéances

Les propositions de contribution (env. 250 mots), accompagnées d’une brève bio-bibliographie, doivent parvenir aux deux responsables le 15 décembre 2020 au plus tard. Une première version des articles devra être rendue le 15 juin 2021, pour une parution au premier semestre 2022.

Les auteurs sont invités à consulter les consignes aux auteurs.

Argument

Si la science-fiction est présente à la télévision depuis ses débuts, elle a gagné en visibilité sur le « petit écran » au fil des décennies, profitant, comme d’autres genres télévisuels, de l’augmentation de la production annuelle des séries télévisées atteignant des « pics » sans cesse dépassés. Au sein de cette nouvelle forme d’expression et de consommation de la culture populaire, le « supergenre » qu’est la science-fiction (Gunn) s’impose notamment depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000 comme une valeur sûre. Cette recrudescence du genre sous forme sérielle dans le contexte ultra contemporain de la culture de l’écran (Serroy, Lipovetsky), de l’hyperconnectivité (Gervais) et de la création de mondes imaginaires transmédiatiques (Besson) marqués par une forte intermédialité (Cornillon), mérite une analyse plus approfondie. Continuer la lecture de Appel à contributions : RESF 19 (CFP), SÉRIES TÉLÉVISÉES DE SCIENCE-FICTION

APPEL À COMMUNICATION : MONDES IMAGINAIRES ET UNIVERS TRANSMÉDIATIQUES

La date limite d’envoi des propositions pour le colloque « Mondes imaginaires et univers tansmédiatiques » a été repoussée au 1er mars 2020

Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) 

Observatoire des Mondes Imaginaires (OMI) 

7, 8 et 9 avril 2020 à Toulon, France

Texte de l’appel

Les propositions devront être envoyées sous format *.doc ou *.docx à l’adresse de messagerie suivante : ugo.roux@univ-amu.fr, laurent.collet@univ-tln.fr, anne.gagnebien@univ-tln.fr et alessandro.leiduan@univ-tln.fr. 

Appel à communication : Mondes imaginaires et univers transmédiatiques

Colloque international organisé par Ugo ROUX, Laurent COLLET, Anne GAGNEBIEN et Alessandro LEIDUAN 

Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) 

Observatoire des Mondes Imaginaires (OMI) 

7, 8 et 9 avril 2020 à Toulon, France

Date limite d’envoi des propositions : 15 février 2020

D’un côté la fiction et le récit occupent une place majeure au sein de la culture dans nos sociétés modernes, et de l’autre les technologies de l’information et de la communication étendent les possibilités de leur production et de consommation. Parmi les diverses formes d’expression des récits qui ont vu leurs logiques changées par cette imprégnation numérique, la transmédialité apparaît comme étant une facette fondamentale (Cornillon, 2018), notamment au sein des industries culturelles.

La notion de transmédia a ainsi été créée pour qualifier les phénomènes d’extension de structures narratives sur de multiples médias « pour créer des oeuvres aux développements transmédiatiques autant qu’intertextuelles et autoréférentielles » (Peyron, 2008, pp. 355-356). Plus généralement, la production de contenus transmédiatiques semble s’articuler autour de trois éléments principaux : 

1. L’extension de l’oeuvre originale sur plusieurs médias ; chaque extension est autonome (elle n’a pas besoin de l’oeuvre originale pour être appréciée et inversement) et contribue par son apport à l’oeuvre globale. 

2. Le monde narratif qui doit idéalement proposer à la fiction la possibilité d’évoluer avec de nouveaux contenus pertinents, ce que Henry Jenkins (2008) qualifie de « worldmaking » ; afin d’assurer sa cohérence lors de son expansion, un univers fictionnel doit se conformer au canon que fixe l’oeuvre dont il est tiré (Saint-Gelais, 2011) ; cette règle tend à s’effacer lorsque cette extension se tourne vers une terra incognita de l’oeuvre de départ (Périer, 2017). 

3. Le public ; la participation de ce dernier est essentielle à mesure que la narration gagne de nouveaux médias ; « il s’agit de miser sur l’engagement des fans et leur goût pour l’approfondissement, ce que Henry Jenkins nomme le forage (drillability) » (Peyron, 2014, p. 53). 

Or, si ce phénomène a fait l’objet d’une cristallisation autour d’une notion partagée chez les chercheurs, les professionnels et (éventuellement) les amateurs de la culture populaire, et même si des propositions de catégorisations ont vu le jour (Cailler et Masoni Lacroix, 2017 ; Groupierre, 2017 ; Ryan, 2017), la définition du transmédia et sa circonscription ne font pas encore consensus. Cette déficience a certainement pour cause le continuum des possibilités induit par « la ductilité du concept de storytelling transmedia proposé par Henry Jenkins. » (Cailler et Masoni Lacroix, 2017).  Continuer la lecture de Appel à communication : Mondes imaginaires et univers transmédiatiques

RAPPEL : COLLOQUE « La fiction change-t-elle le monde ? » 28-30 novembre 2019

La Société Internationale des Recherches sur la Fiction et la Fictionnalité (S.I.R.F.F.) / The international Society for Fiction and Fictionality Studies (I.S.F.F.S.) a pour but de mettre en relation les chercheurs et les chercheuses sur la fiction dans le monde. Elle vise à promouvoir les études sur la fiction, à favoriser les échanges, dans un esprit résolument comparatiste et interdisciplinaire. Elle réunit des spécialistes de littérature et de théorie littéraire, de cinéma, de jeux vidéo, des philosophes, des psychologues et des spécialistes de neurosciences. Les langues de communication sont le français et l’anglais. Le site de la société est bilingue. Le projet initial est issu de la collaboration de Françoise Lavocat (Université Sorbonne nouvelle, France), Alison James (Université de Chicago, Etats-Unis), et Akihiro Kubo (Université de Kwansei Gakuin, Japon). L’objectif est d’étendre ce réseau collaboratif au plus grand nombre possible de sphères culturelles et linguistiques. Les colloques de la société auront lieu tous les deux ans. Dans la mesure du possible, la société organisera des séminaires au sein des manifestations scientifiques d’autres grandes sociétés internationales (AILC, MLA, ISSN….). Le premier colloque de la S.I.R.F.F./ I.S.F.F.S. aura lieu du 28 au 30 novembre 2019 à Paris. Les résumés des interventions sont disponibles à l’adresse : https://fiction.hypotheses.org/1295

La Fiction change-t-elle le monde ?
Does Fiction Change the World ?

Congrès de fondation de la Société internationale de recherches sur la fiction et la fictionnalité (SIRFF)
Founding Conference of the International Society for Fiction and Fictionality Studies (ISFFS)

Organisé par Françoise Lavocat, Alison James, Akihiro Kubo

28-30 novembre 2019/ 28-30 November 2019

Source : https://fiction.hypotheses.org/evenement-events
Continuer la lecture de RAPPEL : COLLOQUE « La fiction change-t-elle le monde ? » 28-30 novembre 2019

Parution : Mondes imaginaires

The Routledge Companion to Imaginary Worlds, Ed. Mark J.P. Wolf

Présentation

This companion provides a definitive and cutting-edge guide to the study of imaginary and virtual worlds across a range of media, including literature, television, film, and games. From the Star Trek universe, Thomas More’s classic Utopia, and J. R. R. Tolkien’s Arda, to elaborate, user-created game worlds like Minecraft, contributors present interdisciplinary perspectives on authorship, world structure/design, and narrative. The Routledge Companion to Imaginary Worlds offers new approaches to imaginary worlds as an art form and cultural phenomenon, explorations of the technical and creative dimensions of world-building, and studies of specific worlds and worldbuilders.

Table des matières

Content and Story

1. Locations and Borders Gerard Hynes

2. The Hero’s Journey Lily Alexander

3. Invented Languages Dimitra Fimi and Andy Higgins Continuer la lecture de Parution : Mondes imaginaires

Parution : Voyages imaginaires

Colloque en ligne « Voyages imaginaires et récits des autres mondes (XIXe-XXIe siècles) »

Textes réunis par Elsa Courant (École normale supérieure, Paris), mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

http://www.fabula.org/colloques/sommaire4748.php

L’ensemble de ces articles est le fruit d’un cycle de conférences mené en 2016 à l’École Normale Supérieure de Paris, sur le thème des « Voyages imaginaires et récits des autres mondes dans la littérature européenne ». L’idée de ce séminaire provenait d’une intuition partagée, celle de l’importance de la sensation d’étrangeté dans le plaisir de la fiction. Ce constat, assez simple en apparence, est apparu comme un fil directeur assez fort pour réunir les travaux de chercheurs portant sur Balzac, Jules Verne ou Tolkien. Ces études basées sur des corpus originaux nous permettent de poser en diachronie de nouvelles questions relatives à une double tradition littéraire, celle de l’itinérance imaginaire et de la construction de mondes de papier. Parce que rien n’est jamais tout à fait neuf, ni tout à fait banal, ce recueil d’articles se présente comme une occasion nouvelle d’étudier un fondement du récit : la fabrique d’un imaginaire.

 

Appel : « Des jeux et des mondes »

 

Revue en ligne ¿ Interrogations  ? n°23 :

Appel à contributions : Des jeux et des mondes

Numéro coordonné par Laurent Di Filippo et Audrey Tuaillon Demésy

La notion de “monde(s)” a connu de nombreux développements théoriques en sciences humaines et sociales. Le présent appel à contributions propose d’en renouveler l’approche à travers l’étude des jeux dans la diversité des dimensions qui permettent de les caractériser, c’est-à-dire en tant qu’activités ludiques, dans leurs matérialisations en tant qu’objets ou encore, à travers l’attitude qui les accompagne (Henriot, 1989). Dans une optique pluri- ou interdisciplinaire, il s’agira également de sortir de l’ambiguïté des usages du terme de “mondes”, afin de fournir des pistes à la fois théoriques et méthodologiques aux chercheurs désirant aborder ces sujets.

Continuer la lecture de Appel : « Des jeux et des mondes »

Anne Besson, « Constellations »

 

Anne BESSON, « Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain », CNRS Editions

 

 

Univers alternatifs proliférants, jeux de rôle, fan fictions, atlas imaginaires, bibliographies fictives: les indices d’une évolution de notre rapport aux fictions sont partout. Ils participent à la construction d’un imaginaire commun propre à l’Occident post-moderne: le monde est une histoire, l’oeuvre est un monde, tout est jeu, hors le jeu lui-même.

Les producteurs et les consommateurs se saisissent de plus en plus des oeuvres aimées pour en poursuivre ou en détourner l’intrigue, en incarner les personnages. Si cela n’est pas fondamentalement nouveau, le nombre de ces phénomènes d’expansion et d’appropriation explose avec la démocratisation d’Internet. Usagers, lecteurs, spectateurs, joueurs peuvent devenir créateurs à leur tour, avec un considérable public potentiel. Les oeuvres de fiction deviennent des mondes, le monde réel est fictionnalisé. Nous vivons une ère de l’imagination réhabilitée… Anne Besson décrypte pour nous ce nouvel âge de la fiction.