Archives par mot-clé : médiations

Crem (Centre de recherche sur les médiations), U. Lorraine

Unité de recherche de l’Université de Lorraine, le Centre de recherche sur les médiations (Crem) regroupe près de 230 personnes (enseignant·e·s-chercheur·e·s titulaires, doctorant·e·s, membres associés et personnels d’appui).

Ils·elles appartiennent à 11 disciplines : près de 90 % aux sciences de l’information et de la communication, aux sciences du langage, aux études de langue et littérature françaises et aux sciences de l’art ; environ 10 % aux études de langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes, arabes, germaniques et romanes, à l’anthropologie, à la psychologie et à la sociologie.

Face aux mutations sociales, culturelles, artistiques et technologiques, les chercheur·e·s du Crem interrogent les processus et les formes de médiation. Les recherches visent à modéliser ces dynamiques, cerner les enjeux des rapports à des normes et à des écarts, comprendre les phénomènes de régulation. Pour cela, le Crem est structuré en 4 équipes :

  • Pixel (technologies de l’information et de la communication)
  • Praxis (médias et communication)
  • Praxitèle (arts et  cultures)
  • Praxitexte (langue, texte et discours)

Dans le prolongement de son travail sur la construction des publics et leurs représentations (2013-2017), l’unité développe un nouveau projet sur le thème « Narrations de la société/Sociétés de la narration » (2018-2022).

Parution : Prescription culturelle

Prescription culturelle : avatars et médiamorphoses

Sous la direction de Brigitte Chapelain et Sylvie Ducas, Presses de l’enssib, 2018.

La question de la prescription est au cœur des préoccupations des acteurs culturels ayant pour but de toucher des publics. Les bibliothécaires, sur ce point, ont été des précurseurs. Une équipe pluridisciplinaire de vingt-cinq chercheurs analyse l’évolution des processus de la prescription culturelle, de l’imprimé au numérique. Qu’ils soient économiques, créatifs, identitaires ou éthiques, les enjeux de la prescription interrogent ses effets sur la culture en matière de contenus, de pratiques et de valeurs.De manière inédite, se donne à voir ce grand méconnu de la culture dite de masse : le public.

Publication : Pour des humanités contemporaines. Sciences, techniques, culture : quelles médiations, Jean Caune

Pour des humanités contemporaines. Science, technique, culture : quelles médiations ?

Jean Caune

Quelques mots sur l’ouvrage

En ce début de millénaire, la science est en crise. Ou du moins une certaine image de la science est en rupture avec l’état du monde et de la société.

Ce qui est en question concerne les rapports entre sciences, techniques et culture, qui structurent désormais notre quotidien : usage des nouvelles technologies, nouvelles pratiques culturelles, place de la science dans la formation des individus, etc.

Jean Caune questionne ici la participation des sciences et des techniques à la construction d’une culture contemporaine qui, avant d’être un ensemble d’œuvres ou de valeurs, est le creuset où les hommes dialoguent, écrivent, communiquent, créent et trouvent un sens partagé. Ce livre interroge le statut et la place des sciences dans leur diversité, leur histoire, leurs usages. Et ce sont les points de vue des sciences humaines et sociales qui orientent la compréhension des conditions d’existence des sciences et de leurs applications.

L’ambition de ce livre est de penser la construction de la science à l’intérieur de la culture et de circonscrire le domaine de la culture scientifique et technique dans l’espace de leur rencontre et de leur questionnement réciproque.

Table des matières

Préface  : Déverrouiller le monde – Philippe Meirieu

Introduction

Intermède 1 : Vérité et espérance

Chapitre I – Les relations science et culture

Intermède 2 : Sortir des ténèbres

Chapitre II – La genèse des pratiques et des dispositifs

Intermède 3 : La Science : à quoi ça sert ?

Chapitre III – L’horizon d’attente des sciences et des techniques

Intermède 4 : Et avant le Big bang, qu’est-ce qu’il y avait ?

Chapitre IV – Les discours sur les sciences

Intermède 5 : Le dur et le mou

Chapitre V – La place des sciences dans la culture

Intermède 6 : C’est la guerre

Chapitre VI – Guerre des sciences et autoréflexion des sciences?

Intermède 7 : La carte et le territoire

Chapitre VII – Représentations et médiations des sciences

Intermède 8 : “La technique, c’est pas compliqué”

Chapitre VIII – La pensée de la technique

Intermède 9 : Un fameux bricoleur

Chapitre IX – Technoscience et convergence des disciplines

Intermède 10 : Rien ne va plus! Tout fout le camp!

Chapitre X – Vers une démocratie technicienne?

Ouverture conclusive Art et science : les conditions d’une rencontre?

Remerciements

Bibliographiques

Index des noms et index thématique

Quelques mots sur l’auteur

Jean Caune est professeur émérite à l’université Stendhal de Grenoble. Ingénieur chimiste, il s’est orienté vers une carrière de comédien et metteur en scène. Il a mais en place le centre d’action culturelle de la Villeneuve de Grenoble et dirigé la maison de la culture de Chambéry (1982-1988). Il a écrit une dizaine d’ouvrages sur la culture, le théâtre et les médiations culturelles.