Archives par mot-clé : médias

Colloque international – Paris 24 et 25 mai 2012 Journalisme et culture Entre journalisme culturel et culture journalistique, quelle est la culture du journal ?

Colloque international – Paris
24 et 25 mai 2012
Journalisme et culture
Entre journalisme culturel
et culture journalistique,
quelle est la culture du journal ?

En partenariat avec
La Colline – théâtre national
avec le soutien du Réseau d’Études sur le journalisme

Un colloque organisé par :
Valérie Jeanne-Perrier valerie.jeanne-perrier@celsa.paris-sorbonne.fr
Adeline Wrona adeline.wrona@celsa.paris-sorbonne.fr
Valérie Croissant valerie.croissant@univ-lyon2.fr
Annelise Touboul annelise.touboul@univ-lyon2.fr
William Spano william.spano@univ-lyon2.fr

jeudi 24 mai 2012
La Colline – Grand Théâtre

9h00 Accueil des participants
9h15 Ouverture du colloque
avec Olivier Schnoering, directeur des relations publiques de La Colline,
Emmanuel Souchier, directeur du GRIPIC et Isabelle Garcin-Marrou, directrice
adjointe d’ELICO

Séance 1 Le journal sous l’emprise du littéraire
Présidence : Marie-Eve Therenty

9h30 “Splendeurs et misères des « spectateurs » :
l’idéal inachevé d’un journalisme culturel pour tous”
Alexis Levrier (Université de Reims, CRIMEL)
10h00 “Le périodique littéraire au XVIIIe siècle : la culture au quotidien”
Suzanne Dumouchel (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3)
10h30 pause

Présidence: Adeline Wrona

11h00 “La fabrique du « populaire » ou l’invention d’une formule
(les évolutions du Petit Journal 1863-1865)”
Yves Lavoinne (Université de Strasbourg, CUEJ, LISEC)
11h30 “Aragon, le goût du journal”
Daniel Bougnoux (Université Stendhal, Grenoble 3),
12h00 “Louis Guilloux, un écrivain égaré dans le journalisme?”
Jean-Baptiste Legavre (Université Panthéon-Assas, IFP, CARISM)
12h30-14h00 Déjeuner-buffet

Séance 2 Espace journalistique et légitimation des objets de la culture
Présidence: Isabelle Garcin-Marrou

14h00 “Du dénigrement à la reconnaissance: les critiques de séries télévisées
américaines dans Télérama de Dallas (1981) à Urgences (1994)”
Séverine Barthes (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
14h30 “Une fenêtre sur le monde: Espace francophone, un magazine au service
et au coeur de la culture et des cultures”
Anne-Laure Camus (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
15h00 pause

Présidence : Franck Rebillard

15h30 “Le discours du journal télévisé sur l’art contemporain.
Un compromis instable entre les critères de légitimation
et de délégitimation”
Thomas Legrand (Université Panthéon-Assas, IFP, CARISM)
16h00 “Serge Daney et la télévision: ce que rapporte Le salaire du zappeur”
Victor Pouchet (Université Paris-Sorbonne)
17h00-18h30 Débat public accompagné d’un cocktail dans le foyer du théâtre
“Quelle place pour la culture dans le journalisme contemporain?”
en présence de Valérie Marin La Meslée (Le Point), Maria Merino
(Université de Ségovie, Espagne), Sylvain Bourmeau (Libération),
Emmanuel Tellier (Télérama), Joseph Hanimann (Süddeutsche Zeitung)

20h30 Représentation théâtrale

La Colline propose d’assister au spectacle
Dans la jungle des villes de Bertolt Brecht, mise en scène Roger Vontobel

vendredi 25 mai 2012
Celsa – Grand amphithéâtre

Séance 3 Définitions et frontières de la culture
Présidence : Jean-François Tetu

9h30 “Culture artistique vs culture scientifique :
les nouvelles configurations du journalisme républicain (1870-1914)”
Martine Lavaud (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
10h00 “La critique cinéma de Libération, du Monde et du Figaro :
quand les enjeux esthétiques rencontrent les représentations
esthétiques”
Héloïse Pourtier-Tillinac (Université Paris-Est Créteil)
10h30 pause

Présidence : Emmanuel SOUCHIER

11h00 “Le mot « culture » dans cinq quotidiens français : panorama”
Delphine Giuliani (Université de Nantes, LINA)
11h30 “Culture éclatée, culture rassemblée : culture française, culture
allemande? Comparaison des rubriques culturelles du Monde et du
Frankfurter Allgemeine Zeitung”
Juliette Charbonneaux (Université Paris-Sorbonne, CELSA, GRIPIC)
12h00-13h30 Déjeuner-buffet

Séance 4 Normes et culture professionnelle
Présidence : Denis Ruellan

13h30 “De quoi le journalisme gastronomique est-il le nom?”
Sidonie Naulin (Université Paris-Sorbonne, GEMASS)
14h00 “Passé le seuil de la métamorphose: le cas du journalisme culturel”
Stéphane Matteo (Université de Neuchâtel, AJM, Suisse)
et Noémie Christen (Université St-Gall, MCM, Suisse)
14h30 pause

15h00 “Formation universitaire et culture journalistique au Brésil”
Fabio Pereira et Janara Sousa (Université de Brasília, Brésil)
15h30 “Les journalistes-managers au coeur des rédactions: une culture
managériale émergente en conflit avec la culture journalistique
dominante?”

Mathieu Lardeau (ESC de Troyes, CERGAM)
16h30 Clôture du colloque
La Colline – théâtre national
15 rue Malte-Brun, 75020 Paris
Ligne 3, métro Gambetta
Celsa
77 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine
Ligne 3, métro Pont de Levallois-Bécon
contact Odile Cortinovis 01 46 43 76 05

Publication of Greening the Media by Toby Miller and Richard Maxwell

Richard Maxwell and Toby Miller, Greening the Media, Oxford University Press: Greening the Media, 256 pages.

ISBN13: 978-0-19-991467-8

ISBN10: 0-19-991467-2

You will never look at your cell phone, TV, or computer the same way after reading this book. Maxwell and Miller not only reveal the dirty secrets that hide inside our beloved electronics; they also take apart the myths that have pushed these gadgets to the centre of our lives. With an astounding array of economic, environmental and historical facts, Greening the Media debunks the idea that information and communication technologies (ITC) are clean and ecologically benign. In this compassionate and sharply argued book, the authors show how the physical reality of making, consuming, and discarding them is rife with toxic ingredients, poisonous working conditions, and hazardous waste. But all is not lost. As the title suggests, Maxwell and Miller dwell critically on these environmental problems in order to think creatively about ways to solve them. They enlist a range of potential allies in this effort to foster greener media – from green consumers to green citizens, with stops along the way to hear from exploited workers, celebrities, and assorted bureaucrats. Ultimately, Greening the Media rethinks the status of print and screen technologies, opening new lines of historical and social analysis of ICT, consumer electronics, and media production.

Table of contents

ACKNOWLEDGEMENTS

INTRODUCTION

1. CONSUMERS

2. WORDS

3. SCREENS

4. WORKERS

5. BUREAUCRATS

6. CITIZENS

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHY

Authors

  • Richard Maxwell is Professor and Chair of Media Studies at Queens College, City University of New York.
  • Toby Miller is Distinguished Professor of Media & Cultural Studies at the University of California, Riverside.

See some podcasts and presentation on the Facebook page : https://www.facebook.com/greeningthemedia

Further information and purchase at : http://ukcatalogue.oup.com/product/9780195325201.do.

Location-Based Storytelling Symposium, June 18th

European Narratology Network (ENN)

Location-Based Storytelling

18 June 2012

In Association with the Narrative Research Group (NRG) and Centre for Excellence in Media Practice (CEMP), Bournemouth Media School

Venue:

The Executive Business Centre

Bournemouth University

89 Holdenhurst Road

BH8 8EB

This symposium responds to the recent upsurge in interest in harnessing mobile technologies and mapping tools for the purposes of storytelling.  Whether this involves extending our experience of existing storyworlds or creating innovative spaces for users to explore, such narratives can be potentially empowering, both in the sense of reconnecting with public places and community histories, and in terms of opening up familiar stories to new audiences and new interpretations.

For many people keen to explore the possible applications of locative media, a lack of technological know-how may be a barrier to participation.  The symposium will therefore include exhibitions based on existing projects, and a workshop in which attendees can gain direct experience of using relevant software.   We will explore the huge potential for utilising these kinds of resources in the classroom, and for developing web based artefacts drawing on the knowledge and experiences of communities of storytellers and readers of all ages.

The event is free to attend, but places are limited so please register your interest by emailing Bronwen Thomas (bthomas@bournemouth.ac.uk<mailto:bthomas@bournemouth.ac.uk> )

Lunch and refreshments will be provided.

Programme

10.45 : Welcome and Introductions.

11-12 : Professor Martin Rieser, De Montfort University — ‘The Mobile Audience and the Poetics of Space.’

12-1 : Buffet Lunch

1-2 : Tim Wright, Digital Writer/Consultant — ‘Kidmapper, BlakeWalk and TheHaunter: three instances of geolocated literature and social reading in the wild.’

2-3 : Dr Robert Clark, University of East Anglia — ‘What Mapping Writing Can Tell Us About the Novels of Defoe and Austen.’

3-3.15 : Tea, Coffee break

3.15-4.15 : Jerome Burg, Founder of Google Lit Trips — ‘Google Lit Trips: Where Place-Based Literature Study Meets

Google Earth’.

4.15-5.15 : Google Lit Trips Workshop (laptops preloaded with Google Earth required).

Close

Parution de "Médiatiser la police, policer les médias", Michaël Meyer (dir.)

Médiatiser la police, policer les médias

Michaël Meyer (dir.)

2012, 222 pages, 33 chf, 23 €, ISBN 978-2-88901-048-6

Le travail policier est depuis longtemps l’objet de récits et d’images qui ont durablement influencé notre imaginaire. Cette puissance narrative acquise fait aujourd’hui de l’univers policier l’un des arrière-plans préférés des médias.

À partir de ce constat, cet ouvrage se propose d’explorer comment des représentations de la police sont produites et circulent dans, et entre, les champs du divertissement et de l’information, mais également comment l’institution policière s’est elle-même constituée en pourvoyeuse et en gardienne de son “image publique”. Plus que jamais, le monde réel et le monde médiatique de la police coexistent et se confrontent, car les corps de police sont devenus des producteurs actifs d’images et de discours sur leurs propres actions.

Par un double mouvement, “médiatiser la police” et “policer les médias”, ce livre étudie l’imaginaire social sur la police, sa diffusion dans les médias de masse (télévision, presse, affiches, espaces muséaux…) ainsi que le travail communicationnel des polices modernes.

Table des matières

  • Introduction. Le policier face à son double médiatique (Michaël Meyer)
  • Taire, transmettre ou prostituer sa science, les experts divergent. Utilité et dangers de la vulgarisation du savoir criminalistique en Suisse romande et en France (1900-1960) (Nicolas Quinche)
  • Dans les coulisses du Théâtre du crime: réappropriation muséale de la photographie forensique (Elisa Rusca)
  • Quand la police fait sa pub. Analyse discursive de la figure du policier et de la policière dans la stratégie de communication des polices vaudoises (Stéphanie Pahud)
  • Plus belle la police? Ou comment la série Plus belle la vie dépeint l’institution policière (Nicolas Rafin)
  • Compléter l’”image tronquée”? Les représentations médiatiques de la police (Rob C. Mawby)
  • Community policing et réunions police-population à Los Angeles (Mathieu Zagrodzki)
  • Une police “inquiète” du taux de délinquance en Suisse. Le poids des intérêts et enjeux professionnels dans la construction policière d’un problème public (David Pichonnaz)
  • Des individus sous l’uniforme. La question du droit à l’image des policiers (Sylvain Maresca)
  • La médiatisation de la police du point de vue des policiers: le ressort professionnel de la réception des médias (Guillaume Le Saulnier)

VUES DU TERRAIN

  • Photographier les policiers en France (Laurent Kaczor)
  • Police de proximité et image de la police à Lausanne (Alain Gorka)
  • Le métier de chargé de communication à la police de Lausanne (Jean-Philippe Pittet)
  • Le commandant de gendarmerie et les journalistes: une histoire de confiance (Thierry Davaut)

Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine de Mona Chollet

Beauté Fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine

Mona Chollet

Soutiens-gorge rembourrés pour fillettes, obsession de la minceur, banalisation de la chirurgie esthétique, prescription insistante du port de la jupe comme symbole de libération : la « tyrannie du look » affirme aujourd’hui son emprise pour imposer la féminité la plus stéréotypée. Décortiquant presse féminine, discours publicitaires, blogs, séries télévisées, témoignages de mannequins et enquêtes sociologiques, Mona Chollet montre dans ce livre comment les industries du « complexe mode-beauté» travaillent à maintenir, sur un mode insidieux et séduisant, la logique sexiste au coeur de la sphère culturelle.
Sous le prétendu culte de la beauté prospère une haine de soi et de son corps, entretenue par le matraquage de normes inatteignables. Un processus d’autodévalorisation qui alimente une anxiété constante au sujet du physique en même temps qu’il condamne les femmes à ne pas savoir exister autrement que par la séduction, les enfermant dans un état de subordination permanente. En ce sens, la question du corps pourrait bien constituer la clé d’une avancée des droits des femmes sur tous les autres plans, de la lutte contre les violences à celle contre les inégalités au travail.

Introduction
1. Et les vaches seront bien gardées. L’injonction à la féminité
Pour des femmes en jupe et des hommes qui en ont
Le charme retrouvé des territoires féminins
« N’exister que par la beauté»
Backlash et marketing
Fermer des portes pour l’avenir
2. Un héritage embarrassant. Interlude sur l’ambivalence
« Avec quoi elle vient ! »
Sagesse de la parure
L’univers en modèle réduit
Derrière la fascination du it bag
Congédier le monde
3. Le triomphe des otaries. Les prétentions culturelles du complexe mode-beauté
« Il faut faire un effort, Jenn’ ! »
Actrices ou communicantes ?
Le paradigme Gossip Girl
L’aristocratie du showbiz
Les marques en terrain conquis
Patauger dans son aliénation
Les femmes et la culture de masse
Une « fin de l’Histoire » au féminin ?
4. Une femmes disparaît. L’obsession de la minceur, un « désordre culturel »
Exister sans corps
Femmes et nourriture, un rendez-vous toujours manqué
L’anorexique : anormale ou trop normale ?
Un modèle impossible
Hypocrisie et perversité
Couper les ponts
Une question de santé ?
5. La fiancée de Frankenstein. Culte du corps ou haine du corps ?
Nier la douleur
Un couteau sans lame…
Un éclairage impitoyable
L’aura confisquée
« Ce qui me fait chanter »
Le piège de l’homologation
Une merveilleuse « liberté de choix »
6. Commnet peut-on ne pas être blanche ? Derrière l’ode à la « diversité»
S’afficher dans le camp des gagnants
Soigner les corps « dégénérés »
« Illuminer les recoins sombres de la Terre »
« Suprématie blanche » dans la mode
Une créativitéétouffée
La lumière, encore
7. Le soliloque du dominant. La féminité comme subordination
Yohji Yamamoto contre le « style recherche d’emploi »
Les femmes sont-elles des objets ?
Grands hommes et petites pépées
Banalité du Pygmalion lubrique
Un érotisme de ventriloques
L’horreur : une femme qui pense

Mona Chollet, Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine, La Découverte, 2012.

Call for communication : Girls and digital culture: transnational reflections

Kasey McMahon, Connected

Girls and digital culture: transnational reflections

An international interdisciplinary conference hosted by the Centre for Culture, Media and Creative Industries and the Department of Digital Humanities, King’s College, London.

September 13 & 14 , 2012, King’s College London, Strand Campus

This conference seeks to bring together current research exploring the relationship between contemporary girlhood and digital culture, in a transnational frame. Drawing on approaches from the arts, humanities and social sciences  the conference will look at how contemporary transformations and transnational interconnections may be challenging existing social and cultural categories, power structures and global hegemonies.

The conference will consider the following questions:

  • What are the key debates in current research on girls, young women and digital culture?
  • How might a transnational lens raise new questions, and what new ideas does it make thinkable?
  • Is digital culture global culture?
  • How does the development of new digital technologies affects notions and experiences of girlhood?
  • *How are girls using new digital technologies?
  • How do ideas and practices move across national borders?
  • What effects do transnational interconnections have on girlhood and digital culture?

Speakers include:

  • Lisa Nakamura
  • ShaniOrgad
  • Kalpana Wilson
  • Jessica Ringrose
  • RupaHuq
  • Simidele Dosekun

Papers will be welcomed from across the social sciences, arts and humanities, including sociology, geography, media and communication studies, digital humanities, web science, gender studies, queer studies, cultural studies and postcolonial theory, as well as from artists, activists, grassroots and community initiatives and policy makers/think tanks.

Themes of the conference include:

  • Girls experiences of digital culture
  • Gender and social media
  • Sexuality
  • Activism and politics
  • Identity and subjectivity
  • Development
  • Gender and blogging
  • Gender, play and digital culture
  • Power and digital divisions
  • Convergence
  • Intersectional and transnational approaches

Abstracts of up to 200 words should be sent to girlsanddigitalculture@gmail.com, by 31st March 2012

For further details and updates see : http://girlsanddigitalculture.cch.kcl.ac.uk/

Présidente : le grand défi. Femmes, politique et médias, Marlène Coulomb-Gully

Marlène Coulomb-Gully, Présidente : le grand défi, Payot, Paris, 2012, 400p. ISBN : 2-228-90712-X

www.payot-rivages.net

Si les femmes de pouvoir ont toujours existé, les femmes chefs d’Etat, démocratiquement élues, restent l’exception. En France, le fait est inédit, même si plusieurs d’entre elles se sont portées candidates depuis la première élection du président de la République au suffrage universel en 1965. Elles sont neuf en attendant celles qui, dans leur sillage, relèveront à nouveau le grand défi de l’investiture suprême. Toutefois le geste, voire la geste, de ces pionnières reste avant tout symbolique : aucune en effet, jusqu’en 2007, ne pouvait espérer figurer au second tour. Il n’en est que plus fort dans la rupture qu’il instaure et la brèche ainsi ouverte.

C’ets le regard des médias sur ces femmes politiques qui constitue l’objet de la présente étude dont la Ve République est le cadre. Révélateurs de l’imaginaire dominant autant qu’ils contribuent à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ? Que nous disent-ils de l’articulation du masculin et du féminin au regard de la légitimité politique et de son évolution au cours des dernières décennies ? Autant de questions auxquelles s’efforce de répondre cet essai vif et enlevé, non dénué d’ironie, qui voudrait voir enfin démentie la formule selon laquelle, en France, les femmes sont candidates et les présidents sont des hommes.

Marlène Coulomb-Gully

Marlène Coulomb-Gully est professeure à l’université de Toulouse-Le Mirail où elle enseigne la communication. Ses recherches portent sur les rapports entre politique, médias et genre (La Démocratie mise en scènes. Télévision et élections, 2001 ; Les Informations télévisées, 1995).

Appel à contributions : Essachess – Journal for Communication Studies, « Communication et mémoire/Communication de la mémoire »

Appel à contributions : Communication et mémoire / Communication de la mémoire, Essachess – Journal for communication Studies, 5, n°2(10), 2012.

Call for Papers : Communication and/of memory, Essachess – Journal for communication Studies, 5, n°2(10), 2012.

Coordination du dossier / Coordinators : Yves CHEVALIER (University of Bretagne Sud, France) and Lucian-Zeev HERSCOVICI (National Library of Israel, Hebrew University of Jerusalem, Israel)

***

English below

« Communication et mémoire / Communication de la mémoire » s’avère un thème complexe et sensible, mais à la fois émergeant et porteur dans la recherche contemporaine en communication. Au fil des ans la recherche impliquant la communication et la mémoire / la communication de la mémoire s’est concentrée sur l’examen des divers aspects interconnectés de la médiation de la mémoire à travers une variété d’approches académiques. À partir de ces approches et du « patrimoine des recherches en cours » lié à la communication et à la mémoire, ce dossier de la revue ESSACHESS – Journal for Communication Studies vise à offrir une perspective interdisciplinaire et internationale sur la façon de lier la communication à la mémoire à travers les thématiques suivantes:

  • la mémoire en tant que catégorie de base dans la recherche en sciences sociales ;
  • les tendances de la recherche actuelle sur la mémoire collective ou sociale ;
  • la mémoire communicative en tant que mémoire générationnelle ;
  • le rôle des médias dans la mémoire culturelle ;
  • discours et  mémoire ;
  • la numérisation de la mémoire ;
  • les métaphores de la mémoire ;
  • les machines de la mémoire dans la société technologisée ;
  • l’impact de la numérisation et des médias sociaux sur la mémoire ;
  • les mémoires culturelles du communisme et de l’Holocauste à travers l’analyse des documents, des musées, des films, des archives, des témoignages oraux, des documentaires, etc. ;
  • la communication de la mémoire: documentation numérique ;
  • la communication de la mémoire: préservation du patrimoine culturel.

Pour ce numéro de la revue ESSACHESS nous attendons des contributions qui peuvent prendre la forme :

  • d’études théoriques ou de textes apportant de nouvelles orientations pour le débat dans la littérature spécialisée ;
  • de recherches empiriques et d’études de cas.

Dates importantes :

  • 15 avril 2012 : envoi de la proposition d’article sous forme d’un résumé d’environ 2500 – 3500 signes espaces compris ;
  • 15 mai 2012 : notification des résultats ;
  • 15 septembre 2012 : soumission intégrale de l’article;
  • 15 novembre 2012 : acceptation définitive de l’article.

Les articles devront comprendre entre 20 000 et 25 000 signes espaces compris. Ils peuvent être soumis en français ou en anglais et doivent être accompagnés d`un résumé en français et en anglais (200-250 mots), de 5 mots clés, des noms, ainsi que des affiliations et adresses e-mail de tous les auteurs. Les articles et questions complémentaires doivent être adressés à :

essachess@gmail.com

Les auteurs dont les articles auront été acceptés en seront avisés par e-mail. La revue sera publiée en décembre 2012.

***

Communication and/of memory are explosive, complex and challenging topics in the contemporary research in communication and memory studies. Over the years, research involving communication and/of memory has concentrated on the examination of a variety of interconnected aspects of the mediation of memory through different academic approaches.

Starting of these approaches and the current research heritage related to the communication and/of memory this thematical issue seeks to offer an interdisciplinary and international perspective on how to connect communication and memory through the following topics:

  • memory as a basic category for social science research;
  • collective or social memory trends;
  • communicative memory as generational memory;
  • the role of media for cultural memory;
  • narrative and memory;
  • digitization of memory;
  • metaphors for memory;
  • memory devices in the technologized society;
  • the impact of digitization and social media on memory;
  • cultural memories of communism and Holocaust through analyzing documents, museums, films, archives, oral testimonies, documentaries, etc.;
  • communication of memory: digital documentation research;
  • communication of memory : preservation of cultural heritage.

All scholars and researchers with an interest in these subjects are invited to submit papers. Their contributions can be in the form of:

  • theoretical studies or articles adding new insights to the debate in the literature;
  • original empirical research including case studies.

Important Deadlines

  • April 15, 2012: submission of the proposition of article in the form of a summary of 400-500 words;
  • May 15, 2012: acceptance of the proposal;
  • September 15, 2012: full paper submission;
  • November 15, 2012: full paper acceptance.

Papers should be between 6,000-10,000 words in length. Papers can be submitted in English or French. The abstracts should be in English and French, max. 200-250 words followed by 5 keywords. Please provide the full names, affiliations, and e-mail addresses of all authors, indicating the contact author. Papers, and any queries, should be sent to:

essachess@gmail.com

Authors of the accepted papers will be notified by e-mail. The journal will be published in December 2012.