Archives par mot-clé : masculin-féminin

Parution: l'Ull Critic 15-16, Femme et littérature populaire.

L’Ull Critic

n°15-16

Femme et littérature populaire

ÍNDEX

Femme et littérature populaire

Présentation

M.Carme Figuerola

Images féminines

La imagen popular de la maestra en la literatura. Aportaciones de Mª Josefa Segovia Morón

Carmen Mª  Sánchez Morillas

La femme chez Paul d’Ivoi: une reine dans les Voyages excentriques

Marie Palewska

La femme dans l’oeuvre de Jean-Louis Dubut de Laforet

François Salaún

La prostituée: un personnage féminin absent des oeuvres d’Erckmann-Chatrian

Noëlle Benhamou

Valentine de George Sand : histoire d’une femme abandonnée à son sort

M. Carme Figuerola

Réception et adaptation

Editions de George Sand au Brésil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, une Emma Bovary contemporaine?

Florie Steyaert

Deux femmes face à face : Eugénie Marlitt et Delly

Àngels Santa

Approche thématique. Le candelabre du temple de Delly et Por la puerta falsa de Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Femme et institutions

“Secundum Naturam”. Los intelectuales y los políticos españoles de entre guerras frente a la “tropa feminista”.

Teresa Mª Ortega

VARIA

Une approche narratologique et psychanalytique de Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

RESSENYES

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

INDEX

Woman and popular literature

Introduction

M.Carme Figuerola

Feminine pictures

The popular image of the teacher in literature. Contributions by Mª Josefa Segovia Moron

Carmen Mª  Sánchez Morillas

The Woman in Paul d’Ivoi’s work; a queen in Les Voyages excentriques

Marie Palewska

The Woman in Jean-Louis Dubut de Laforest’s work

François Salaún

The prostitute: a feminine absent personage of Erckmann-Chatrian’s works

Noëlle Benhamou

Valentine by George Sand: story of a woman Leith to her own devices

M. Carme Figuerola

Reception and adaptation

George Sand’s editions in Brazil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, a contemporary Emma Bovary? Gustave Flaubert, reviewed and examined by the English writer Posy Simmonds

Florie Steyaert

Two women face to face: Eugénie Marlitt and Delly

Àngels Santa

A thematic approach: Le candélabre du temple by Delly and Por la puerta falsa by Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Woman and institutions

“Secundum Naturam”. The intellectuals and the Spanish politicians of period between the wars opposite to the “feminist troop”

Teresa Mª Ortega

VARIA

A narrative and psychological approach of Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

REVIEWS

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

Appel à contributions : Les frontières au prisme du genre, ancrages du genre et genre des lieux (22 novembre 2013, Marseille)

Dans le cadre des 10 ans d’EFiGiES
Deuxième journée d’études – EFiGiES Aix-Marseille

« Les frontières au prisme du genre » : ancrages du genre et genre des lieux
Vendredi 22 novembre 2013, Centre Norbert Elias, Marseille.

Résumé

La notion de genre, en affirmant la dimension sociale des identités  sexuées a permis de repenser la personne en son entier. Cette dernière a pu être conçue comme un ensemble complexe et articulé de relations et de rôles sociaux. Le couple dichotomique masculin/féminin, et avec lui
d’autres oppositions structurantes, se révèlent être des entités historiquement changeantes dont les frontières ne cessent d’être retravaillées. A la croisée de la tradition interactionniste et des études de genre, la journée d’étude organisée en 2012 avait permis d’illustrer la fécondité du concept de genre pour interroger les grands partages sociaux. Le genre constitue un exemple de frontière sociale particulièrement prégnante, et un concept analytique permettant de voir autrement les frontières, quelles qu’elles soient.

Pour nous, lire la notion de frontière au prisme du genre, c’est tenir ensemble trois propositions :

  • l’existence d’une frontière est toujours relative, et tributaire  d’un processus : aucune frontière n’est donnée une fois pour toute ;
  • les frontières sont le fruit d’activités collectives : les gens font  et défont sans cesse diverses frontières sociales, par des  opérations à la fois matérielles (répartir, organiser, ordonner les
  • êtres et les choses) et discursives (assigner ou contester une place) ;
  • étudier une frontière ce n’est pas chercher une ligne de démarcation  fixe et univoque, mais prendre en compte un espace, une « zone  frontière » dans laquelle, souvent, les partages dichotomiques s’avèrent problématiques.

Les communications discutées lors de la première journée « Les frontières au prisme du genre », en mars 2012 (http://efigies-ateliers.hypotheses.org/923), ont permis de décrire comment les activités sociales travaillent des partages en partie instables et marqués par des zones de flous. Par l’élaboration d’un regard raciste et sexiste dans les sciences médicales françaises, par la négociation des statuts juridiques dans le quotidien de couples palestiniens, ou par le jeu entre parenté et amitié dans la succession des rites matrimoniaux au Mexique, actrices et acteurs sociaux manipulent le partage dichotomique masculin/féminin.

Annonce

Afin de poursuivre notre réflexion, nous souhaitons organiser une deuxième journée EFiGiES. Il s’agira cette fois de faire travailler la métaphore de la frontière à partir du registre spatial sur lequel elle s’appuie : comment les frontières sociales contribuent-elles à découper ou unifier des territoires ? comment les partages géographiques ou leurs représentations alimentent-ils les frontières sociales ?

Nous souhaitons donc réunir des communications autour des thèmes suivants :

  • Comment le genre contribue-t-il à produire l’espace ? La différence  de sexe participe à modeler à la fois matériellement et symboliquement l’espace. Quels sont les effets de la division sexuelle du travail sur l’aménagement des lieux ? Comment le genre soutient-il l’existence de mondes imaginés ? De quelles façons et avec quels effets certains espaces se voient-ils investis de connotations genrées ?
  • Comment l’espace modèle-t-il le genre ? L’ancrage spatial des  pratiques sociales dans des lieux, des sites, des territoires, des parcours ou des trajectoires participe à la production, tangible et symbolique, d’un système binaire lié au genre. Que nous aident à penser les mécanismes de ségrégation sexuelle de l’espace ? De quelles manières les mobilités géographiques engagent-elles le genre ? Comment les enjeux géopolitiques mobilisent-ils le genre ?

Nous souhaiterions que chaque contribution insiste sur la dimension spatiale des analyses présentées, et examine la question de la (re-)production ou de la transformation du genre sur le terrain étudié. Nous sommes également intéressé-es par des interventions proposant une critique explicite du cadre esquissé ici, à partir d’autres approches théoriques.

Modalités de soumission

Les propositions d’intervention (une à deux pages dans lesquelles  seront explicités le contenu de l’intervention, l’objet empirique, la méthode d’enquête ainsi que quelques repères théoriques) sont à envoyer à efigies.aixmarseille@gmail.com <mailto:efigies.aixmarseille@gmail.com> avant le 15 juillet 2013.