Archives par mot-clé : Littérature populaire / popular literature

Appel à propositions : L’imaginaire du Nord dans les arts

Journée d’études : L’imaginaire du Nord dans les arts 

Maison des Sciences de l’Homme – CHEC (Centre d’Histoire « Espaces et Cultures »), Université Clermont Auvergne (UCA), Clermont-Ferrand

11 juin 2021

Dans un contexte globalisé, une approche géographique des arts tend à mettre en valeur des particularismes locaux conçus comme des îlots d’authenticités dans un océan standardisé (Crang, 1998). Or, cette quête d’une culture autochtone authentique peut s’avérer contre-productive et impliquer des formes de réinvention nostalgique relevant d’une psychogéographie (Coverley, 2006). Cette observation s’applique éloquemment au cas de la zone nordique (Scandinavie, Islande, Groenland, Canada, Alaska, Russie…), qui est abordée dans les arts, les légendes et la littérature depuis l’Antiquité selon deux axes antithétiques : soit par une approche utopique, les communautés peuplant ces territoires étant considérés comme des modèles de vertu en symbiose avec une nature laissée à l’abri de l’exploitation ; soit suivant une conception qui place des communautés septentrionales laissées à l’écart des progrès techniques dans un environnement menaçant où règnent la mort et la désolation (Davidson, 2005). Cet imaginaire plaqué sur une zone géographique et les habitants qui la peuplent peut s’inspirer de faits, notions et symboles liés à l’identité, la culture ou le paysage et se place sur le point de jonction entre l’objectif et le subjectif, le factuel et le fictif, le réel et le représentationnel. Cette activité de création de représentation est même si intense concernant la zone arctique qu’elle s’est parée au début des années 2010 d’un terme nouveau destiné à la caractériser : le boréalisme (Schram, 2011). Continuer la lecture de Appel à propositions : L’imaginaire du Nord dans les arts

Appel à contributions : Penny Dreadfuls and the Gothic: Edited Collection

Penny Dreadfuls and the Gothic: Edited Collection, Call for Papers

Famed for their scandalous content and supposed pernicious influence on a young readership, it is little wonder why the Victorian penny dreadful was derided by critics and, in many cases, censored or banned. These serialised texts, published between the 1830s until their eventual decline in the 1860s, were enormously popular, particularly with working-class readers. As Judith Flanders has highlighted in The Invention of Murder(2011), for every publisher of “respectable fiction”, there were ten for penny fiction. However, despite their evidential popularity, these texts have fallen into obscurity; this could be accounted for perhaps due to their ephemeral nature with many titles being lost or incomplete, alternatively this could be the effects of literary criticisms from writers such as Charles Dickens and James Greenwood overspilling into contemporary scholarship. Neglecting these texts from Gothic literary criticism creates a vacuum of working-class Gothic texts which have, in many cases, cultural, literary and socio-political significance. This collection aims to redress this imbalance and critically assess these crucial works of literature.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Penny Dreadfuls and the Gothic: Edited Collection

Parution : Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop

Frédérique Toudoire-Surlapierre, Sébastien Hubier (dir.), Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop, Éditions et Presses universitaires de Reims, 2020. 

La grande révolution hypermoderne correspond à ce moment théorique où bien-être et bonheur n’ont plus été conçus comme un accomplissement personnel, mais érigés au rang de valeur ultime. Bien entendu, cette quête paranoïaque du bonheur – qui s’accompagne de formes insensées d’hypermoralisation, d’hygiénisme, d’aseptisation, de conformisme, d’uniformisation politiquement correcte et de réduction des libertés – est une pure illusion. Au bout du compte, selon la célèbre formule américaine: « life is necessarily experiencing pain and defeat ». Ce volume s’attache justement à toutes les représentations des vices et des dysfonctionnements dans la pop culture – littérature de grande diffusion, littérature pour jeunes adultes, romans graphiques, bandes dessinées, musique, fictions cinématographiques, télévisuelles et néo-médiatiques (webcams, photographies numériques, blogs), reality tv shows, productions vidéo-ludiques. Les études de ce recueil se concentrent ainsi, dans les représentations actuelles, à l’amour du gras, de l’alcool ou des drogues, à l’excès, au sentiment de vide, au burn-out, à l’infantilisation narcissique, à l’hypocondrie, à la neurasthénie, à la névrose, au binge drinking(ou watching), aux nouvelles perversions sexuelles, à la terreur de la contagion, de la mort, voire de l’extermination. Continuer la lecture de Parution : Vices pop. Dysfonctionnements dans la culture pop

PARUTION : ITINÉRAIRES, N°2020-1, LES CULTURES DU CHAPITRE

Itinéraires n°2020-1, Les cultures du chapitre

Sous la direction de Claire Colin, Camille Koskas et Jérémy Naïm

Que devient l’acte de diviser lorsqu’on le rapporte à la diversité de ses pratiques ? Unité en apparence homogène, le chapitre est interrogé dans ce numéro à travers la variété de ses réalisations : chapitrage du roman, d’un DVD, d’une série télévisée, d’une bande dessinée, mais aussi découpage d’une pièce de théâtre ou d’un recueil de nouvelles, et quelques autres encore. Ces opérations de division peuvent-elles se réduire à un seul et même modèle de découpage ? Chacun des articles réunis tente, pour les domaines mentionnés, de faire émerger une culture de la division, que ce soit à travers des études de cas ou des études transversales.

Continuer la lecture de PARUTION : ITINÉRAIRES, N°2020-1, LES CULTURES DU CHAPITRE

Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Rémi Cayatte & Anaïs Goudmand (dir.), 2020, « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37.

Ce numéro des Cahiers de Narratologie réunit des articles issus d’une partie des interventions qui ont eu lieu lors des premières Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, organisées à l’initiative de l’Association internationale des chercheurs en littératures populaires et culture médiatique, du 11 au 13 octobre 2018 à l’Université Paris Nanterre et à l’Université Paris Sorbonne.  Suivant le principe d’une publication multi-support, il sera suivi par des dossiers à paraître dans diverses revues (Belphégor, Le Pardaillan, Sciences du jeu…).

Les articles réunis ici ont pour objectif commun d’aborder les fictions non pas à l’échelle d’un seul média, mais à l’échelle de l’écologie médiatique au sein de laquelle elles s’inscrivent. Tout en adoptant des perspectives différentes (diachroniques, historiques, économiques, conceptuelles), ils s’inscrivent dans une approche transmédiale en abordant différentes comparaisons entre des objets médiatiquement hétérogènes pour en faire ressortir les multiples points de contact sur le plan narratologique. Continuer la lecture de Parution : « Approches transmédiales du récit dans les fictions contemporaines », Cahiers de narratologie n°37 (Assises LPCM 2018)

Parution : Cahiers Robinson n°47, ROALD DAHL, LA FABRIQUE D’UN IMAGINAIRE

Noëlle Benhamou et Philippe Blondeau (éd.)

Le succès des livres de Roald Dahl tient en grande partie à l’efficacité d’un imaginaire à la fois singulier et riche de résonances universelles, qui mêle habilement les registres, oscillant toujours entre l’humour et la cruauté, entre le réel et le surnaturel, entre la morale et la dérision. C’est le travail de cet imaginaire, si reconnaissable et si séduisant par ses ambiguïtés même, que l’on se propose ici d’interroger. Il s’agit d’en explorer les origines, l’élaboration et le fonctionnement, selon des perspectives historiques, génériques, thématiques et transmédiatiques. En s’appuyant à la fois sur les œuvres pour adultes et sur les œuvres pour la jeunesse on s’intéresse notamment aux diverses formes d’intertextualité, aux stratégies développées en fonction des publics et des médias, à la question des genres et des registres, aux données biographiques et à leurs échos dans l’œuvre.

Source : Artois Presses Universités

Appel à communications – « Littérature et télévision en Belgique francophone »

Journée d’études Textyles, organisée en partenariat avec les AML (Archives et Musée de la littérature) – Bruxelles, 4 décembre 2020

La question des relations entre littérature et télévision, qui, en France, a fait l’objet de travaux significatifs, reste à être explorée dans le contexte de la Belgique francophone. C’est dans cette perspective que cette journée d’études se donne pour objectif de mettre en lumière les formes de médiatisation du littéraire à la télévision belge ainsi que de cerner les modalités de la représentation audiovisuelle des écrivains et de leurs œuvres. Continuer la lecture de Appel à communications – « Littérature et télévision en Belgique francophone »

APPEL : Colloque international « Daniel Lesueur » (1854-1921)

Sous la direction de Diana Holmes (University of Leeds), Martine Reid (université de Lille) et Anne Tomiche (Sorbonne Université)

21-22 janvier 2021
Maison de la recherche de la Sorbonne,
28 rue Serpente, 75006 Paris

La fin du XIXe siècle et la Belle Epoque se caractérisent notamment par un nombre croissant d’auteures, poètes, romancières, dramaturges et journalistes. Certaines d’entre elles connaissent une visibilité incontestable et une notoriété exceptionnelle : appartenant au Tout-Paris littéraire du temps, elles comptent de plus au nombre des auteurs les mieux rémunérés. Tel est le cas de Jeanne Loiseau, qui, sur la recommandation de son éditeur, a pris en littérature le pseudonyme de Daniel Lesueur (elle épousera plus tard Henry Lapauze, conservateur au musée du Petit-Palais). 

Continuer la lecture de APPEL : Colloque international « Daniel Lesueur » (1854-1921)

Appel à communication : Colloque international « Le polar dans la cité : littérature et cinéma »

1er et 2 octobre 2020

Université de Pau et des Pays de l’Adour 

« Miroir éclaté de la cité en crise, le roman policier témoigne de la crise de la conscience moderne, de la perte des valeurs ainsi que de l’aliénation économique, psychologique et sociale de l’homme » affirme Franck Evrard rappelant ainsi le lien indissociable entre ce genre littéraire et l’espace de la ville[1]. De fait, comme l’indique son étymologie, le polar, qui dérive du terme grec « polis », constitue peut-être la littérature urbaine par excellence. Tandis que le détective, cet « arpenteur du labyrinthe de la ville »[2], parcourt les rues de la cité pour les besoins de son enquête, « la ville et ses dédales devient un espace de déchiffrement que l’homme interroge comme une sorte de miroir de lui-même »[3].

Le colloque « Le polar dans la cité : littérature et cinéma », qui se tiendra à l’Université de Pau les 1er et 2 octobre 2020, a pour objectif d’explorer les différents liens entre le polar contemporain – sous ses formes narrative et cinématographique – et l’espace de la cité, au sens géographique mais aussi institutionnel et politique de ce terme. Car si le mot « cité » est parfois employé dans la langue française comme simple synonyme de grande ville, ce terme désigne en réalité la ville en tant que corps politique et/ou administratif, communauté politique, administrative que constituent les habitants, les citoyens d’une ville.

Continuer la lecture de Appel à communication : Colloque international « Le polar dans la cité : littérature et cinéma »

Association LPCM: appel à nouveaux membres

PRÉSENTATION

L’Association internationale des chercheurs en Littératures Populaires et Cultures Médiatiques (LPCM) / International Research Association in Popular Literature and Media Culture (PLMC) a pour but d’étudier, suivant une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine.

Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des récits multimédiatiques produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. Fondatrice, en 2001, de la revue en ligne Belphégor, l’Association a aussi, entre bien d’autres projets collectifs, co-organisé les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018, qui ont réuni un grand nombre de spécialistes des cultures populaires autour du thème commun « Approches critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes ». Continuer la lecture de Association LPCM: appel à nouveaux membres