Archives par mot-clé : légende

Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts

Ouvrage collectif – Séminaire en hybride – Journées d’étude en 2025

Nantes Université

Date d’échéance : 30 juin 2024

Texte de l’appel :

Comme le rappelle le Dictionnaire critique de la mythologie, réalisé sous la direction de Jean-Loïc Le Quellec et Bernard Sergent (CNRS Éditions, 2017), le mot folklore « fut créé en 1845 par l’antiquaire anglais William John Thoms pour remplacer l’expression popular antiquities et rendre le mot allemand Volkskunde, utilisé depuis la fin du XVIIIe siècle ».

Dans le cadre des recherches contemporaines, Marija Stanonik, ethnologue et chercheuse à l’Institut de folkloristique de l’Académie des Lettres et des Sciences de Slovénie, a également proposé le concept de slovstvena folklora (« folklore littéraire ») dans plusieurs ouvrages, dont Slovstvena folkloristika (2008 ; trad. fr. Le Folklore littéraire, approche pluridisciplinaire d’un phénomène syncrétique, 2009). Le folklore littéraire désigne « cette partie du folklore qui utilise les mots comme moyen d’expression ». Marija Stanonik montre qu’il n’existe pas de barrière entre cette littérature « plurielle », d’origine orale, et la littérature écrite, « singulière » (mais on pourrait dire la même chose à propos du rapport entre folklore et arts non verbaux) ; car tous s’enrichissent mutuellement et invitent à des approches pluridisciplinaires. Continuer la lecture de Appel à contributions : Réécritures et transmission culturelle des mythes, des légendes et des contes populaires : plurilinguisme, littérature et arts (Nantes)

Appel à articles : Humanities, Special Issue, “Seen and Unseen: The Folklore of Secrecy”

Humanities, Special Issue, “Seen and Unseen: The Folklore of Secrecy

Échéance des propositions : 20 septembre 2023

The notion of what is seen but not well understood without esoteric knowledge—as well as what is unseen and only detectable and comprehended by the initiated few—informs various popular beliefs and narratives, including secret societies, lost cities, hidden treasures, elusive monsters, covert rituals, subliminal messages, mysteries of aliens, fairies, ghostly apparitions, and the veiled manifestations of the gods themselves! These legends, cryptic memes, cryptid claims, wonder tales, and beliefs of fantastical, magical, occult, and political intrigue have shaped visions of the ancient as well as the modern world.  We face today not only new vectors of so-called disinformation and potentially dangerous consequences of divergent and disruptive beliefs, but also vivid creations and traditions of speculative mystery, regardless, perhaps, of baleful or benign intent.

In the contemporary moment, it is not simply that visible hopes and anxieties of everyday life and divisive politics are driving the invention and proliferation of popular lore; we also have the role of a vital invisible world. Pervasive memes of apocalyptic spiritual forces, rising belief in ghosts, newsworthy regional legends (the release of Tamamo-no-Ma in Japan from the killing stone), and boosts to socio-political action because of supernatural belief (Huldufólk lore nurturing environmentalism in Iceland) stimulate and renew the living matrix of contemporary folklore of the unseen or the obscurely understood.

Please submit your articles exploring the ways that different communities are engaging folklorically with the concept of secrets, and how those secrets connect to meaningful layers of identity and experiential truth. Finished essays must be at least 5000 words and are due by 20 September 2023. Please send an abstract of no more than 500 words, together with a short bibliography of primary and critical texts, to Dr. Jason Harris at .

Parution: Fantasy Art and Studies n°9, “Amazing Beasts / Animaux fabuleux”

Fantasy Art and Studies, n° 9

“Amazing Beasts / Animaux fabuleux”

les Têtes Imaginaires (Ed.)

232 pages ; ISBN : 9782901099161

Site de la revue

Lire en ligne / Read online

Présentation

(English below)

Compagnons des hommes, alliés, proies ou bêtes féroces, les animaux habitent la Fantasy, tantôt miroirs de ce que nous sommes, tantôt incarnations d’une altérité radicale.

Le 9e numéro de Fantasy Art and Studies s’attache à explorer les multiples déclinaisons du bestiaire des animaux fabuleux, à travers les actes du colloque “Représentations animales dans les mondes imaginaires” et des nouvelles qui donnent la part belle aux créatures animales. Continuer la lecture de Parution: Fantasy Art and Studies n°9, “Amazing Beasts / Animaux fabuleux”

Publication : La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse, de Eunice Dos Santos Martins

Eunice Dos Santos Martins, La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse, The Book Edition.

La fantasy est un genre profondément anglo-saxon et il s’agit en France d’un phénomène reconnu assez récemment en tant que tel, notamment en littérature de jeunesse. Elle est parvenue à s’imposer en tant que genre littéraire à part entière à la suite du succès du Seigneur des anneaux et de Harry Potter qui a ouvert les portes à de nouveaux auteurs de fantasy jeunesse.

La fantasy est un genre littéraire qui s’inscrit en héritière de la longue tradition des mythes et des contes où l’on ne cesse de raviver les épisodes bibliques (Le Monde de Narnia) ou les mythes arthuriens, (L’Épée dans la pierre). Il ne faut donc pas s’étonner alors de voir la fantasy reprendre de manière plus ou moins explicite les mêmes personnages et les mêmes schémas narratifs. Conformément à l’analyse de Bettelheim sur le conte merveilleux, les œuvres de fantasy ouvrent l’imaginaire de l’enfant vers d’autres horizons : il part en voyage dans un pays mystérieux, accomplit des prouesses, et revient admiré par tous.
La réutilisation des contes, mythes et légendes en fantasy jeunesse est un fait indiscutable. C’est ce que nous avons essayé de démontrer à partir de 4 œuvres de fantasy jeunesse, La Quête d’Ewilan, Prisonnier des Vikings, La Quête de Deltora, La Guerre des fées, auxquelles nous avons appliqué également le schéma quinaire du conte.

Disponible sur le site de The Book Edition : http://www.thebookedition.com/la-reutilisation-des-contes-en-fantasy-eunice-dos-santos-martins-p-92547.html