Archives par mot-clé : journaux

Appel à contributions : La presse dans l’Empire colonial français – XIXe-XXe s. (Le Mans Université)

Colloque international : La presse dans l’Empire colonial français – XIXe-XXe siècles

Le Mans Université, 21-22 juin 2023

Échéance des propositions : 1er août 2022

Les études de presse (presse périodique et revues) portant sur les espaces coloniaux sont encore relativement rares et commencent à peine à bénéficier des avancées conceptuelles et méthodologiques qui ont marqué le renouvellement en France depuis une quinzaine d’années de l’histoire et de la critique des périodiques en métropole (Blandin, Charle, Delporte, Kalifa, Mollier, Robinet, Thérenty, Vaillant…), elles-mêmes en partie tributaires du renouveau des études sur l’histoire du livre, de la lecture, et des pratiques culturelles liées à l’écrit (Chartier, Cavallo, Lyons, Lahire…). La presse des colonies (à distinguer de la presse « coloniale » publiée en métropole) n’est encore souvent convoquée que comme source documentaire, ou seulement évaluée en fonction du positionnement de tel ou tel titre dans l’échiquier politique local. La prise en compte des organes de presse animés par les autochtones est plus faible encore, à l’exception parfois de ceux qui ont hébergé un temps de grandes figures littéraires et politiques, et/ou qui ont joué un rôle explicite dans l’accession à l’indépendance. Or la presse périodique constitue un excellent point d’entrée pour étudier les transformations politiques, sociales et culturelles, et identifier au plus près le système complexe des interactions entre les différentes forces socio-ethniques en présence et au travail dans le cadre colonial – interactions qui ne peuvent être décrites seulement en termes d’imitation, de confrontation, d’aliénation, ou de simple transfert.

Centrées sur l’Empire colonial français (colonies, mandats, protectorats, concessions) et sur la période 1830-1960, les propositions peuvent porter (liste non limitative) sur les rapports entre la presse métropolitaine et la presse publiée dans les colonies, sur les liens entre les différents espaces coloniaux (emprunts, circulation des textes), sur les relations entre presse francophone et presse publiée dans les langues locales, sur le rôle de la presse dans l’émergence d’élites locales et dans les mutations culturelles et politiques des sociétés colonisées, sur l’articulation entre presse « autochtone » des espaces coloniaux et les modalités précoloniales locales de publication et d’information et enfin sur les problèmes d’accessibilité des collections, de localisation des fonds et l’usage des outils numériques en vue de leur exploitation.

Les propositions (300 mots environ) accompagnées d’une brève bio-bibliographie (150 mots environ) sont à adresser avant le 1er août 2022 à l’adresse suivante : colloquepressecolonies@gmail.com.

Les participants seront notifiés le 15 septembre 2022.

Colloque : Congrès Médias 19 – Numapresse

Congrès Médias 19 – Numapresse – Programme complet

30 mai – 3 juin 2022, Centre culturel canadien et Bibliothèque nationale de France, Paris

Le projet scientifique franco-québécois Médias 19, articulé autour de la plateforme numérique www.medias19.org et le projet scientifique international Numapresse organisent un congrès à Paris pour faire état de la recherche actuelle sur la presse, à l’heure de la numérisation des corpus. Ce congrès interrogera notamment la circulation internationale des textes, genres, formats de presse, la rééditorialisation des contenus du journal et proposera une histoire culturelle et littéraire de la presse du dix-neuvième au vingt-et-unième siècle, en mobilisant les grands corpus de presse numérisés et les nouveaux outils de lecture fournis par les humanités numériques.

Le congrès, piloté par Guillaume Pinson (Université Laval) et Marie-Ève Thérenty (Université Paul Valéry Montpellier 3), se tiendra du 30 mai au 3 juin 2022. Les trois premières journées se dérouleront au Centre Culturel canadien, les deux suivantes à la BnF. Un hommage à Dominique Kalifa, historien du crime, de la presse et des imaginaires culturels, clôturera la manifestation.

Comité d’organisation : Nejma Omari, Claire-Marine Parodi, Guillaume Pinson, Marie-Ève Thérenty

Programme

Lundi 30 mai – Centre culturel canadien

9h00-10h00 Séance 1, Grand auditorium

Guillaume Pinson (Université Laval) et Marie-Ève Thérenty (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Introduction du congrès

Pierre-Carl Langlais (Numapresse), conférence d’ouverture

Modéliser le journal : nouvelles perspectives sur deux siècles de presse numérisée

Continuer la lecture de Colloque : Congrès Médias 19 – Numapresse

Appel à contributions : 3e colloque Médias 19 des doctorant.e.s en littérature et culture médiatique (Québec)

3e colloque Médias 19 des doctorant.e.s en littérature et culture médiatique

Vendredi 28 octobre 2022Université Laval (Québec, Canada)

Échéance des propositions : 1er juillet 2022

« Le journal participe d’une temporalité collective rassurante. »1

Marie-Ève Thérenty 

Suite à ces temps d’isolement contraints par la crise sanitaire, la troisième journée d’étude des jeunes chercheur.e.s en littérature et culture médiatique est l’occasion d’enfin se retrouver autour d’un support qui se veut lui-même « collectif » et « rassurant ». Ancré dans l’actualité, le journal permet en effet de créer une dynamique où se croisent des discours en tous genres.

À l’image de la riche polyphonie de la presse, cette journée souhaiterait rassembler les différentes voix des chercheur.e.s autour des cultures croisées de l’imprimé. Plus précisément, le colloque invite les étudiant.e.s de doctorat et les postdoctorant.e.s à présenter leurs travaux de recherche en cours, notamment les méthodes, thématiques, problématiques et difficultés rencontrées. Suite à ces échanges, la publication d’un article plus abouti sur un aspect de la présentation pourrait être envisagée sur le site Médias 19, selon les critères de sélection du comité de suivi.

Le colloque aura lieu le vendredi 28 octobre 2022 à l’Université Laval en modalité hybride. Les propositions de communication, attendues avant le 1er juillet, sont à envoyer à l’adresse cjcmedia19@gmail.com. Elles doivent comprendre : un titre, un résumé d’environ 250 mots au format Word, une courte biographie de l’étudiant.e (comprenant l’institution de rattachement).

Comité d’organisation

Fernanda Conciani, doctorante

Leïla De Vicente, doctorante

Johanna Hekkig, doctorante

Simon Pelletier, doctorant

Guillaume Pinson, professeur, codirecteur de Médias 19

Mahmoud Vahidpour, doctorant 

  1. Marie-Ève Thérenty, « Vivre au rythme du journal », in Dominique Kalifa, Philippe Régnier, Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant (dir.), La Civilisation du journal, Histoire culturelle et littéraire de la presse, Paris, éd. Nouveau Monde, 2011, p. 1315. []

Appel à contributions : “L’interprétation des images « choc » : signes, filtres, idéologies” (Semen n°53)

Appel à contributions : Semen, n°53, “L’interprétation des images « choc » : signes, filtres, idéologies”

Échéance des propositions : dimanche 1er mai 2022

Parution Printemps 2023

Pas un jour ou presque ne passe sans qu’une image fasse l’objet d’une controverse en ligne et/ou dans les médias. Fixes ou animées, ces images sont commentées, partagées (Gunthert, 2015), diffusées et discutées, en termes de fiabilité de l’information (Cordier, 2019), de dynamique interprétative (Saemmer & Tréhondart, 2022, 2020 ; Cervulle & Julliard, 2018) ou de stratégies de réception affective, notamment lorsqu’il s’agit d’images violentes, sexuelles ou haineuses (Jehel, 2021).

Ces controverses se matérialisent tout particulièrement sur les réseaux socionumériques, dont les cadres d’énonciation algorithmiques et architextes (Souchier et al., 2019) favorisent la mise en visibilité de positionnements idéologiques divergents (Simon, 2020), allant de l’affirmation d’un point de vue à des formes de polémiques et de conflits haineux (Jost, 2020). Ces controverses interprétatives appuient, d’une part, des stratégies de marchandisation médiatique, intensifiées par les affordances des plateformes numériques ; elles interrogent, d’autre part, la variabilité culturelle et sociale de nos modes de construction du regard ainsi que la manière dont la conflictualité interprétative s’articule autour d’enjeux de sémiotisation et de formes diverses de « domination visuelle » (Boidy, 2017).

Continuer la lecture de Appel à contributions : “L’interprétation des images « choc » : signes, filtres, idéologies” (Semen n°53)

Parution : Presse et patrimoine (Médias 19)

Morgane Avellaneda, Lucien Derainne, Apolline Strèque, “Presse et patrimoine“, Québec, Médias 19, 2022.

En 2022, la plateforme scientifique Médias 19, consacrée à l’étude de la culture médiatique, a procédé à une importante refonte visuelle de son contenu. Nous lançons, avec “Presse et patrimoine”, le premier dossier scientifique édité au nouveau format de Médias 19. 

En approfondissant des exemples de rencontre entre la presse et le patrimoine au cours du XVIIIe et du XIXe siècle, ce dossier montre qu’à travers les deux termes, ce sont deux conceptions complémentaires de l’histoire et du bien public qui interagissent l’une avec l’autre pour définir de nouveaux cadres culturels. Les auteurs explorent ainsi, entre autres, les patrimoines asssyrien, égyptien, romain ou encore gothique, à travers l’étude de documents journalistiques variés.

Médias 19 est un site scientifique en accès libre, dirigé à l’Université Laval par Guillaume Pinson et à l’Université de Montpellier 3 par Marie-Ève Thérenty.

Continuer la lecture de Parution : Presse et patrimoine (Médias 19)

Parution : Féminin/Masculin dans la presse au XIXe siècle (dir. Christine Planté & Marie-Ève Thérenty)

Christine Planté & Marie-Ève Thérenty (dir.), Féminin/Masculin dans la presse au XIXe siècle, Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. “Des deux sexes et autres”, 2022.

Disponible au format numérique sur OpenEdition

Au XIXe siècle, la presse connaît un essor remarquable sous l’effet des transformations économiques, techniques et sociales à l’œuvre dans la société française : on entre dans ce que des historiens ont appelé la « civilisation du journal ». Dans un temps où les rapports entre les sexes et les normes de genre évoluent, la presse contribue à redéfinir les rôles de chacun. La plupart des publications cantonnent les femmes dans la sphère domestique privée, réservant aux hommes l’accès à l’espace public ; mais certaines revues font preuve de plus d’audace et de modernité.
Dans une approche transdisciplinaire inédite, mêlant histoire des médias, études sur le genre, littérature, sciences de l’information, analyse du discours, science politique et histoire de l’art, cet ouvrage traite de corpus divers et de rubriques variées (presse généraliste, revues de mode masculine, journaux féministes et féminins, chroniques judiciaires, reportages, publicités, etc.). Il analyse les ressorts des inégalités entre les femmes et les hommes dans la presse du XIXe siècle, apportant du même coup un nouvel éclairage sur celles de notre époque.

Christine Planté est professeure émérite de littérature française à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’IHRIM. Pionnière des études sur le genre en France, elle a notamment publié aux Presses universitaires de Lyon La Petite Soeur de Balzac : essai sur la femme auteur (2015) et Femmes poètes du XIXe siècle : une anthologie (2010).

Marie-Ève Thérenty est professeure de littérature française et directrice du RIRRA 21 à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Spécialiste des rapports entre presse et littérature, de poétique des supports et d’imaginaire des sociétés médiatiques, elle a publié entre autres ouvrages Femmes de presse, femmes de lettres : de Delphine de Girardin à Florence Aubenas (CNRS Éditions, 2019).

Continuer la lecture de Parution : Féminin/Masculin dans la presse au XIXe siècle (dir. Christine Planté & Marie-Ève Thérenty)

Parution : Belphégor, 2021-2, “La civilisation du magazine”

2021-2 La civilisation du magazineBelphégor, 2021-2, “La civilisation du magazine

I. La civilisation du magazine

Adrien Rannaud and Jean-Philippe Warren : Introduction. Magazines et culture médiatique nord-atlantique au xxesiècle 

Marie-Pier Leduc : Compositeurs mis en page : Vedettes et génies dans Musica et Le Mercure musical 

Emmanuelle Paccaud : La presse magazine comme espace médiatique transatlantique. Pratiques éditoriales et représentations des rédacteurs en chef de Vogue et Vanity Fair (1914-1942)

Laura Truxa : Du journal illustré au magazine moderne : l’hebdomadaire VU (1928-1940), un effort de moyennisation de l’avant-garde ? 

Adrien Rannaud : Présence (anti)américaine, nationalisme et culture moyenne dans les magazines de l’entre-deux-guerres au Québec 

Cécile Vanderpelen-Diagre : Magasins d’amour. Les romans et chroniques de France Adine, journaliste de Femmes d’aujourd’hui 

Marie-Pier Luneau and Jean-Philippe Warren : Le brouillage des genres. L’imaginaire réaliste et fictionnel du magazine Histoires vraies (1943-1957) 

Axel Hohnsbein : Entre exégèse et fantasmagorie : Midi-Minuit fantastique et la naissance d’une cinéphilie alternative (1962-1970) 

Béatrice Guillier : De l’école à la maison à la cour de récréation. Métamorphoses et disparition des illustrés pour petites filles (1946-1974) 

Carmen Ruschiensky : Translation as Counter-Memory: Mainmise and the Making of a Counter-Culture in Quebec 

II. Varia

Adrien Frenay and Lucia Quaquarelli : « Nettoyage par le bide ». La Série Noire à l’épreuve des archives 

Vincent Masse :Proto-zombies et néo-danses macabres : Motifs dévoyés, des XVe-XVIe siècles au cinéma d’Abel Gance (1919, 1938, 1956) 

Marc Vervel : Mystère et crime dans le récit policier émergent : l’exemple de « The Avenger » de Thomas De Quincey 

III. Comptes-rendus

Théodore Dehgan : Weinstock, Jeffrey Andrew. The Monster Theory Reader. Capturer l’image changeante d’une altérité en perpétuelle reconfiguration 

Vittorio Frigerio : Buard, Jean-Luc. Culture médiatique et presse numérisée. Médiasphère des feuilletons-nouvelles de Marie Aycard (1794-1859)

Vittorio Frigerio : Curreri, Luciano, Michel Delville, Giuseppe Palumbo. Tutto quello che non avreste mai voluto leggere – o rileggere – sul fotoromanzo. Una passeggiata. 

Benoît Peuch : Jean Marigny. Les enfants de l’imaginaire 

Ignacio Fernández Sarasola : Collin McKinney and David F. Richter. Spanish Graphic Narratives. Recent Developments in Sequential Art 

Parution : L’empire de la presse. Une étude de la presse coloniale française entre 1830 et 1880 (Laure Demougin)

Laure Demougin, L’empire de la presse. Une étude de la presse coloniale française entre 1830 et 1880, Presses universitaires de Strasbourg, coll. “Configurations littéraires”, 2021.

Que pouvaient lire les coloniaux entre 1830 et 1880 en dehors des livres — rares et souvent chers — qui leur parvenaient ? Leurs journaux, leur « presse coloniale » qui n’est pas celle de la métropole : le périodique officiel, publié sur les presses du gouvernement, mais aussi quelques titres privés, tous nourris d’échanges avec la métropole autant que de publications originales. La comparaison de périodiques importants parus dans les territoires coloniaux français sur la cinquantaine d’années qui va de la conquête d’Alger aux lois sur la presse de la IIIe République permet de mieux comprendre la colonisation sous l’aspect de ce phénomène textuel matérialisé dans la presse, et qui a créé, par la temporalité du journal colonial, une identité coloniale complexe. Une approche littéraire complète des textes médiatiques coloniaux offre une entrée dans cette littérature en situation, jusqu’ici souvent négligée.

Continuer la lecture de Parution : L’empire de la presse. Une étude de la presse coloniale française entre 1830 et 1880 (Laure Demougin)

Appel à contributions : “Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada” (Voix plurielles)

“Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada”

Voix plurielles

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

 Date prévue de parution : fin 2022

Créer, publier, lire des bandes dessinées ou des comics, cela a longtemps été des activités marginales tant pour la haute culture que la culture industrielle qui a trouvé des canaux plus immédiatement profitables. Il en fut de même au Canada, plus particulièrement anglophone. Cependant, même dans ces marges s’est développé un champ de production dans lequel s’est formé un centre, voire des centres, dans l’économie du champ national. Ainsi, depuis au moins trente ans, Montréal occupe dans le domaine une position centrale tant pour la BD francophone que pour les comics et romans graphiques/« graphic novels » (avec Drawn & Quarterly), et ce tant au Québec que dans le reste du Canada. Toronto, centre dans le domaine de l’édition, l’est moins dans le champ des récits dessinés. Mais si cette ville a pu, par la notoriété de sa presse, agir comme un centre, c’est aussi bien relatif compte tenu du poids culturel de États-Unis dans le champ des comics et dans celui voisin de la production culturelle de l’illustration de presse.

Dans ce numéro de Voix plurielles, nous voulons explorer les mondes de la bande dessinée et des comics en prenant en compte qu’il y a eu évolution parallèle selon les langues et les zones culturelles hors des espaces qui ont occupé ou occupent une position centrale au Canada. Nous invitons particulièrement, mais non exclusivement, des contributions sur les questions suivantes :

Continuer la lecture de Appel à contributions : “Hors des centres : bandes dessinées et comics au Canada” (Voix plurielles)

Parution : Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850) (Vittorio Frigerio)

Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850), Vittorio Frigerio, UGA Éditions, 2021.

Considéré d’habitude comme le «père» de l’anarchisme français, Pierre-Joseph Proudhon entretient un rapport ambivalent avec la création littéraire. Cet essai retrace la relation de Proudhon à la littérature, telle qu’elle apparaît à travers ses ouvrages, pour ensuite analyser les discours tenus dans ses quatre journaux sur les triomphes du roman-feuilleton et qui ébauchent la théorie d’un feuilleton progressiste et révolutionnaire, capable de diffuser auprès du lectorat populaire, par le biais de la fiction, les idées et les théories qui aideront à son affranchissement. Une présentation des romans-feuilletons parus dans le journal Le Peuple est suivie par une étude plus approfondie de l’un d’entre eux, le roman Le Mont Saint-Michel, qui narre les aventures d’un groupe de républicains lors du célèbre épisode de la barricade du cloître Saint-Merry, clou tragique de l’insurrection avortée de 1832. Convoquant de nombreux auteurs connus (Michelet, Stendhal, Victor Hugo et Alexandre Dumas père) et oubliés, cette analyse veut offrir une réflexion sur la nature du roman historique et de l’écriture historiographique pendant une période clef pour leur développement.

Continuer la lecture de Parution : Nous nous reverrons aux barricades. Les feuilletons des journaux de Proudhon (1848-1850) (Vittorio Frigerio)