Archives par mot-clé : journaliste

Parution : Les longs formats dans la presse (Komodo 21)

Komodo 21, n°16, “Les longs formats dans la presse”, dir. Valérie Jeanne-Perrier, Violaine Sauty, Oriane Deseilligny, 2022.

Valérie Jeanne-Perrier, Violaine Sauty, Oriane Deseilligny
Présentation

Valérie Jeanne-Perrier
Les Gulliver contre les Lilliputiens ? Sémio-genèse des formats longs de la presse en ligne en France

Oriane Deseilligny
Le long format au cœur des métamorphoses numériques d’un quotidien : le cas de La Croix

Marie-Ève Thérenty
« Lâcher la rampe ». Configuration et mise en intrigue dans les longs formats de Florence Aubenas

Violaine Sauty
Effets et enjeux de la réédition des reportages long format : l’exemple de Surdose d’Alexandre Kauffmann

Marie Vanoost
Le journalisme narratif aux États-Unis : de l’imprimé aux nouveaux formats en ligne

Isabelle Meuret
Raconter l’inimaginable : long format pour micro-histoires. Récit de la pandémie dans le New York Times Magazine

Parution :Michel Morphy (1863-1928), de l’anarchisme au roman rose (François Gaudin)

François Gaudin, Michel Morphy (1863-1928), de l’anarchisme au roman rose, Paris, Honoré Champion , coll. “Champion Essais”, 2021

Comment a-t-on pu oublier Michel Morphy (1863-1928) ? Anarchiste, agitateur, orateur et journaliste, il fut condamné plusieurs fois et exilé avant sa majorité. Ensuite, il devint boulangiste mais ne cessa, de toute sa vie, d’être fidèle à ses amis communards. Homme de plume, il fut journaliste, fondateur de journaux, feuilletoniste, puis se fit romancier. Il passa du drapeau noir à l’eau de rose et se consacra à l’écriture. Il devint l’un des auteurs les plus lus au tournant des XIXe et XXe siècles et fit fortune. Les aventures de son héroïne Mignon furent commercialisées jusque dans les années 1960. Il fut l’ami notamment d’Aristide Bruant, d’Hector France, de Maurice Lachâtre, de Louise Michel, de Félix Pyat ou de Michel Zevaco. Son œuvre et son parcours sont tombés dans un complet oubli. Le lecteur les trouvera restitués ici dans le détail à l’aide de documents inédits. Il découvrira un itinéraire révélateur des contradictions de la gauche de la Troisième république et un personnage complexe et attachant qui sut émouvoir sans les mépriser les foules sentimentales.

François Gaudin, professeur à l’université de Rouen et membre du laboratoire LT2D, a déjà publié chez Honoré Champion Le Monde perdu de Maurice Lachâtre en 2006, La lexicographie militante du XVIIIe au XXe siècle en 2013, et enfin, en 2021 et en collaboration et en partant de l’œuvre éditoriale d’André Girard, le Dictionnaire de l’anarchie

Table des matières 

Introduction

Parution : femmes de presse, femmes de lettres

Le nouvel ouvrage de Marie-Ève Thérenty, Femmes de presse, femmes de lettres. De Delphine de Girardin à Florence Aubenas,  vient de paraître aux éditions CNRS.

Alors que l’histoire de la presse célèbre volontiers ses grands hommes, elle n’a jusqu’ici accordé quasiment aucune place aux femmes journalistes, qu’elles aient été célèbres en leur temps comme Delphine de Girardin, Séverine ou Titaÿna, ou des écrivaines reconnues comme George Sand ou Colette. Pourtant, dès le XVIIIe siècle, des femmes créent et dirigent des feuilles périodiques. Les femmes journalistes du XIXe siècle, qui écrivent un journalisme de chronique directement issu du bel esprit des salons, sont leurs héritières.

Continuer la lecture de Parution : femmes de presse, femmes de lettres

Parution : Reporters en fiction

Mélodie Simard-Houde, Le Reporter et ses fictions. Poétique historique d’un imaginaire, PULIM “Médiatextes”, 2018

D’un bout à l’autre de la Troisième République, la presse française connaît une profonde mutation qui correspond à l’avènement d’un nouvel acteur journalistique, le reporter, et d’un nouveau genre, le reportage. Peu à peu, le reporter, petit ou grand, l’interviewer, puis l’« envoyé spécial » se fraient un chemin au sein des rédactions, bouleversent la hiérarchie traditionnelle auparavant dominée par le chroniqueur, s’imposent à la « une » des quotidiens. Un nouveau protocole d’écriture et de nouvelles pratiques journalistiques s’inventent, plaçant en leur coeur l’enquête et la mise en scène du journaliste, ému et exposé dans son corps.
À ces mutations répondent des scénarios, des récits, des fictions de grande diffusion qui font du reporter un héros de premier plan au sein de la culture médiatique. Des personnages de Jules Verne aux enquêtes de Joseph Kessel, en passant par les photographies, les interviews et les souvenirs de reporters, cet ouvrage retrace l’histoire et les poétiques d’un imaginaire de l’enquête journalistique, interroge les lieux de son émergence et les conditions de son triomphe dans l’entre-deux-guerres.
Entre sensationnalisme et engagement, quête d’exotisme et dénonciation des maux sociaux, rigueur et invention, comment le reporter en vient-il à incarner, pendant près de soixante-dix années, une forme d’idéal démocratique ? Explorer ce questionnement met en lumière la manière dont la société, la culture médiatique et les acteurs journalistiques ont pensé, à ses origines, le rôle du journalisme d’information.