Archives par mot-clé : jeunesse

Parution : Les Novellisations pour la jeunesse

Laurent Déom et Benoît Glaude (dir.)

Les Novellisations pour la jeunesse. Nouvelles perspectives transmédiatiques sur le roman pour la jeunesse

Louvain-la-Neuve : Academia, coll. « Texte-Image », 2020, 330 p., 34 EUR, 330 p., 34 EUR, 9782806105165

 

Cet ouvrage collectif aborde les transpositions littéraires, à destination de la jeunesse, d’œuvres issues d’autres médias que la littérature : romans et albums transmédiatiques, du XIXe au XXIe siècle, qui proviennent de médias aussi divers que le film et le dessin animé, la série et le jeu télévisés, le manga et la bande dessinée, la peinture et la carte géographique.

Table des matières

INTRODUCTION

  • Les novellisations pour la jeunesse, un continent à explorer (Benoît Glaude & Laurent Déom)
  • Nouvelles recherches sur la novellisation (Jan Baetens)

LES BIBLIOTHEQUES « ROSE » ET « VERTE »

  • Entretien avec Sophie Marvaud, novélisatrice chez Hachette jeunesse (2005-2016) (Prisca Grignon)
  • « Pas de baratin… » Les Galapiats (Pierre Gaspard-Huit), de l’écran au roman (Laurent Déom)
  • Novellisation des mangas Dragon Ball, One Piece et Naruto : recréation d’un objet transculturel (Bounthavy Suvilay)
  • L’émission dont vous êtes le héros. Novélisations « interactives » de jeux télévisés (Laurent Bozard)

L’ALBUM ET LA NOVELLISATION VISUELLE

  • La novellisation dans la stratégie transmédiale de Casterman (années 1960 – années 1980) (Florian Moine)
  • Du poème filmique aux livres illustrés de photographies, les films d’Albert Lamorisse (Laurence Le Guen)
  • La novellisation comme « pont des arts » (Ivanne Rialland)

DES AUTONOVELLISATIONS POUR LA JEUNESSE

  • L’Île au trésor de Stevenson, le roman de la carte ? Étude sur l’hypothèse d’une novellisation cartographique (Sabrina Messing)
  • Où sont les anti-anti-adaptations ? Dave Eggers coscénariste et adaptateur de Where the Wild Things Are (Fanny Geuzaine)
  • Stratégies novellisatrices à l’origine du mini-roman (Stéphanie Delneste)

NOVELLISER POUR RENOUVELER: RESTER JEUNE GRACE A LA NOVELLISATION

  • Mettre en mots un esprit pop : les novellisations de Bibi & Tina et de Hanni & Nanni (Élodie Malanda)
  • Une lecture palimpseste des contes : le roman du film Descendants (Bochra Charnay)
  • Les Premiers de Xabi Molia. Une novellisation littéraire du genre superhéroïque pour une jeunesse prolongée (Chris Reyns-Chikuma)
  • Les aventures de Tintin dans la littérature américaine (Frederic Tuten et Alexander Irvine) (Maaheen Ahmed & Benoît Glaude).

 

Parution : Cahiers Robinson n°47, ROALD DAHL, LA FABRIQUE D’UN IMAGINAIRE

Noëlle Benhamou et Philippe Blondeau (éd.)

Le succès des livres de Roald Dahl tient en grande partie à l’efficacité d’un imaginaire à la fois singulier et riche de résonances universelles, qui mêle habilement les registres, oscillant toujours entre l’humour et la cruauté, entre le réel et le surnaturel, entre la morale et la dérision. C’est le travail de cet imaginaire, si reconnaissable et si séduisant par ses ambiguïtés même, que l’on se propose ici d’interroger. Il s’agit d’en explorer les origines, l’élaboration et le fonctionnement, selon des perspectives historiques, génériques, thématiques et transmédiatiques. En s’appuyant à la fois sur les œuvres pour adultes et sur les œuvres pour la jeunesse on s’intéresse notamment aux diverses formes d’intertextualité, aux stratégies développées en fonction des publics et des médias, à la question des genres et des registres, aux données biographiques et à leurs échos dans l’œuvre.

Source : Artois Presses Universités

Journée : jeunesse et égalité genrée

Égalité fictionnelle, égalité réelle ?Représentations des filles et des garçons dans les productions pour la jeunesse

30 novembre 2018, Musée national de l’éducation, Centre de ressources, 6 rue de Bihorel, Rouen

Journée d’étude en partenariat scientifique et professionnel sous la responsabilité de Magali Jeannin et Anne Schneider.

9h45 – Ouverture de la journée Delphine Campagnolle, Directrice du MUNAÉ & Jeanne Chiron (Université de Rouen Normandie – ÉSPÉ de l’académie de Rouen) : remerciements et introduction

Sophie Devineau (Université de Rouen Normandie) : Présentation du projet MixPrim

Laurent Trémel (MUNAÉ) : Présentation de l’exposition « Filles/garçons : égalité des chances ? »

SESSION 1 : REPRÉSENTATIONS DES MÉTIERS ET DE LA RÉUSSITE SOCIALE  

10h30
Sylvie Cromer (U. de Lille / CRDO) : Quel genre les magazines pour petites filles promeuvent-ils ?

Sophie Devineau (U. de Rouen / DySoLab) et Anne Schneider (U. de Caen-ÉSPÉ / LASLAR) : Représentations des métiers dans la littérature jeunesse : quels enjeux de genre et quelles évolutions ?

12h : Table ronde : Comment est présentée l’égalité professionnelle dans les manuels scolaires ? Discutante : Anne Schneider. Avec  Amandine Berton-Schmitt (Centre Hubertine Auclert) : Inégalités professionnelles et représentations des métiers dans les manuels scolaires : éléments de synthèse. Et Catherine Dufour (autrice du Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses) : Quelle fabrique de modèles pour les filles ?

13h – 14h : Déjeuner

SESSION 2 : QUELLES RESSOURCES POUR PROMOUVOIR L’ÉGALITÉ FILLES / GARÇONS ? 14h45 

Christiane Connan-Pintado (U. de Bordeaux-ÉSPÉ / TELEM) : Parité/disparités. Études de genre et littérature pour la jeunesse

Laurence Faron (Fondatrice des éditions Talents Hauts) : Éditer des livres pour la jeunesse sans stéréotypes : éthique et pratique

Mathilde Lévêque (U. Paris 13 / Pléiade) : Le projet européen GBook (Gender Identity: Child Readers and Library Collections) : objectifs et premiers résultats

15h40 – 16h : Pause

SESSION 3 : REPRÉSENTATIONS FILLES / GARÇONS DANS LES MÉDIAS ISSUS DE LA CULTURE POPULAIRE ET MÉDIATIQUE ET LEUR RAPPORT À L’ÉCOLE Discutant : Laurent Trémel

Hélène Breda (U. Paris 13 / LabSIC) : Représentations genrées dans les séries animées pour enfants, à partir d’un corpus issu de Netflix Kids

Fanny Lignon (U. Lyon 1 – ÉSPÉ / THALIM) : Utiliser les images pour former à l’égalité entre les femmes et hommes : les atouts des jeux vidéo

17h30 : Fin des échanges

COMITÉ D’ORGANISATION Jeanne CHIRON (U. de Rouen Normandie – ÉSPÉ / CÉRÉdl-LIS), Laurent TREMEL (Musée national de l’Éducation / CIRNEF), Anne SCHNEIDER (U. de Caen-ÉSPÉ / LASLAR). COMITÉ SCIENTIFIQUE Olivier BERNARD (U. Laval, Québec), Christiane CONNAN-PINTADO (U. de Bordeaux-ÉSPÉ), Jeanne CHIRON (U. de Rouen-ÉSPÉ), Sylvie CROMER (U. de Lille 2), Sophie DEVINEAU (U. de Rouen Normandie), Magali JEANNIN (U. de Caen-ÉSPÉ), Anne SCHNEIDER (U. de Caen-ÉSPÉ), Laurent TRÉMEL (Musée national de l’Éducation).   

Appel : Strenae, Théâtre de jeunesse

Appel pour le 14 décembre 2018

Revue Strenae : « Expériences théâtrales et idéologies. Les conditions d’émergence du théâtre pour la jeunesse en Europe »

[English below]

Au cours du XXe siècle, le théâtre pour la jeunesse s’est constitué au fil d’expériences pionnières qui ont préexisté, en France, à l’édification d’un répertoire à l’orée des années 2000. À présent que ce répertoire dramatique a pris une place vivante au sein de la littérature de jeunesse, nous proposons de faire retour sur ces expériences pionnières, dans une démarche à la fois historique et esthétique. On s’efforcera notamment de comprendre en quoi les idéologies du XXe siècle ont pu influencer, voire susciter le développement d’un théâtre pour la jeunesse en Europe.

Il s’agira donc de préciser les conditions d’émergence du théâtre pour la jeunesse en Europe depuis l’entre-deux-guerres jusqu’aux années 1950, cette période ayant favorisé l’éclosion de pratiques théâtrales avec et pour les jeunes. En France, on oppose généralement les expériences novatrices menées par Léon Chancerel et Miguel Demuynck à celles, jugées plus commerciales, du Théâtre du Petit Monde. Ces exemples méritent d’être reconsidérés, nuancés. D’autres cas européens demandent à être explorés en détail afin de mieux percevoir ce qui s’est inventé à une époque où les sociétés se préoccupaient tout à coup des loisirs enfantins et où certains états totalitaires utilisaient le théâtre pour les jeunes à des fins idéologiques. Les expérimentations menées en URSS et dans les démocraties populaires suite à l’avènement du régime soviétique méritent une attention particulière : elles ont fasciné autant par leur ampleur (due à la cohérence du projet politique) que par leur exemplarité artistique. Continuer la lecture de Appel : Strenae, Théâtre de jeunesse

Appel : Théâtre et jeunesse

Appel à contribution pour un numéro de la revue Strenæ

Expériences théâtrales et idéologies. Les conditions d’émergence du théâtre pour la jeunesse en Europe (Sibylle Lesourd, dir.)

Pour le 14/12/18

Au cours du XXe siècle, le théâtre pour la jeunesse s’est constitué au fil d’expériences pionnières qui ont préexisté, en France, à l’édification d’un répertoire à l’orée des années 2000. À présent que ce répertoire dramatique a pris une place vivante au sein de la littérature de jeunesse, nous proposons de faire retour sur ces expériences pionnières, dans une démarche à la fois historique et esthétique. On s’efforcera notamment de comprendre en quoi les idéologies du XXe siècle ont pu influencer, voire susciter le développement d’un théâtre pour la jeunesse en Europe.

Il s’agira donc de préciser les conditions d’émergence du théâtre pour la jeunesse en Europe depuis l’entre-deux-guerres jusqu’aux années 1950, cette période ayant favorisé l’éclosion de pratiques théâtrales avec et pour les jeunes. En France, on oppose généralement les expériences novatrices menées par Léon Chancerel et Miguel Demuynck à celles, jugées plus commerciales, du Théâtre du Petit Monde. Ces exemples méritent d’être reconsidérés, nuancés. D’autres cas européens demandent à être explorés en détail afin de mieux percevoir ce qui s’est inventé à une époque où les sociétés se préoccupaient tout à coup des loisirs enfantins et où certains états totalitaires utilisaient le théâtre pour les jeunes à des fins idéologiques. Les expérimentations menées en URSS et dans les démocraties populaires suite à l’avènement du régime soviétique méritent une attention particulière : elles ont fasciné autant par leur ampleur (due à la cohérence du projet politique) que par leur exemplarité artistique.

Plusieurs perspectives de réflexion se dessinent :

– On interrogera les fondements idéologiques de ce premier théâtre par et pour la jeunesse : ce qui relève, dans sa conception, d’un idéal Continuer la lecture de Appel : Théâtre et jeunesse

Appel : Jeu et animation

Appel à textes

Revue Sciences du jeu, n°12 – Jeu et animation

Dossier thématique sous la coordination de Nathalie Roucous et Baptiste Besse-Patin

Dans une première approche, le lien entre le jeu et l’animation peut apparaître comme un allant de soi. Pour de nombreux acteurs professionnels de ce champ du travail social et ses observateurs, animer c’est introduire du jeu, donner une dimension ludique à une activité ou un projet. Mais, il apparaît vite que la relation peut ne pas être aussi tangible et qu’elle est en construction depuis de nombreuses années.

Les analyses historiques des colonies de vacances et des patronages, ces institutions fondatrices d’une partie du champ, permettent de comprendre que le fondement de ce lien se situe dans l’adressage de l’animation aux enfants (Lee Downs, 2009, Dessertine et Maradan, 1998). Mais, l’histoire montre aussi que le champ de l’animation ne s’est pas limité à ces deux institutions et qu’il couvre depuis ses Continuer la lecture de Appel : Jeu et animation

Sébastien François (Université Paris 13)

Sébastien François

Sur Academia : https://univ-paris13.academia.edu/S%C3%A9bastienFRANCOIS

Sur Twitter : https://twitter.com/sebastien_fr (@sebastien_fr)

Depuis septembre 2014, il est chargé de recherche postdoctoral pour le Labex ICCA (Laboratoire d’excellence « Industries Culturelles et Créations Artistiques ») où il coordonne le projet CoCirPE (« Conception et circulation des produits culturels pour enfants »). Cette recherche implique 13 chercheurs des laboratoires EXPERICE (Université Paris 13) et du CERLIS (Université Paris Descartes). Au sein de ce projet, il mène actuellement une étude sur la conception des applications mobiles pour enfants et participe au Continuer la lecture de Sébastien François (Université Paris 13)

CFP – Special Issue of *Jeunesse* on Mobility

Jeunesse: Young People, Texts, Cultures invites essay submissions for a special issue addressing mobility in relation to youth texts and culture(s). We welcome essays that consider registers of race, class, gender, and disability. Essays should be between 6,000 and 9,000 words in length and prepared for blind peer-review.

Mobility invites us to think about bodies, identities, and agency from diverse disciplinary and methodological perspectives. Im/mobility can be many things: geographic, physical, ideological, imaginative, temporal, social. What are some of the ways that we might analyze this amorphous—in fact, mobile—topic in light of young people, their texts, and their cultures?

Submissions are requested by: 30 June 2015.

Continuer la lecture de CFP – Special Issue of *Jeunesse* on Mobility