Archives par mot-clé : italie

Parution : Pupi et guarattelle, les marionnettes de Naples et de Palerme. Une korémachie italienne (Anna Leone)

Anna Leone, Pupi et guarattelle, les marionnettes de Naples et de Palerme. Une korémachie italienne, Classiques Garnier, 2022. 

Les pupi et les guarattelle, des marionnettes très anciennes, continuent à dominer la scène contemporaine italienne. Pour saisir la façon dont elles articulent leur passé « populaire » avec le présent, ce livre étudie leur image à travers le temps et leurs performances contemporaines.

Diane Bracco (Université de Limoges)

Diane Bracco est hispaniste et spécialiste de cinéma à l’Université de Limoges. Elle est membre de l’axe « Espaces des cultures médiatiques (genres et imaginaires) » du laboratoire EHIC (Espaces Humains et Interactions Culturelles). Agrégée d’espagnol, qualifiée en langues romanes (CNU 14) et en arts (CNU 18), elle est l’autrice d’une thèse de doctorat intitulée Anatomie de l’outrance. Une esthétique du débordement dans le cinéma espagnol de la démocratie (Université Paris 8 – Vincennes–Saint-Denis, 2015).

Elle a consacré de nombreux articles et communications à divers cinéastes hispaniques, essentiellement espagnols. Depuis quelques années, elle a élargi ses recherches au cinéma italien et aux filiations entre les cinématographies espagnole et italienne. Dès le doctorat, ses travaux l’ont conduite à s’intéresser au cinéma de genre et, très récemment, aux fictions criminelles méditerranéennes.

Elle intervient dans les Licences LLCER espagnol, LEA anglais-espagnol, le Master LEA Management Interculturel, dont elle est responsable depuis 2018, le Master Transferts Culturels et Traduction, ainsi que le Master MEEF parcours espagnol et la formation à l’agrégation interne d’espagnol.

Continuer la lecture de Diane Bracco (Université de Limoges)

Giorgio Busi Rizzi (Université de Gand)

Giorgio Busi Rizzi est chercheur postdoctoral BOF à l’Université de Gand, avec un projet d’enquête sur la bande dessinée numérique expérimentale. Il est titulaire d’un doctorat en études littéraires et culturelles sous la direction conjointe des Universités de Bologne et de Louvain ; le projet de doctorat analysait l’esthétique et les pratiques nostalgiques liées aux romans graphiques contemporains. Il a publié dans des revues scientifiques et des volumes édités, et a fait des présentations lors de nombreuses conférences nationales et internationales. Il est membre fondateur du groupe de recherche international sur la bande dessinée italienne SNIF – Studying ‘n’ Investigating Fumetti, et membre de plusieurs groupes de recherche internationaux sur la bande dessinée (CSS, ComFor, La Brèche, ACME). Il s’intéresse aux comics studies, à la narratologie, aux humanités numériques, à la théorie et à la traduction de l’humour.

Site UGent: https://research.flw.ugent.be/en/giorgio.busirizzi

Appel à contributions : Les représentations du crime organisé dans l’aire culturelle romane XIXe-XXIe s. (Cahiers d’Études Romanes)

“Les représentations du crime organisé dans l’aire culturelle romane (XIX/ XXIe)”

Cahiers d’Études Romanes, n°45, 2022

Échéance des propositions : 15 septembre 2021

Sous la direction d’Anne-Sophie Canto, Gerardo Iandoli, Claudio Milanesi (Aix Marseille Université, CAER)

Le crime organisé est un phénomène séculaire, international et particulièrement complexe et caractérisé de surcroît par son aspect protéiforme. Il évolue selon le contexte socio-économique des régions qu’il gangrène, selon les périodes et les latitudes : des campagnes siciliennes du XIXsiècle – berceau de Cosa Nostra – jusqu’à la prison de Tabauté au Brésil qui fait naître le Primeiro Comando da Capital en 1993, du Mexique des narcos à la Costa brava refuge des Vory v Zacone géorgiens, c’est une vaste géographie des organisations criminelles qui se dessine dans toute l’aire romane.

Les sources qui mentionnent le crime organisé, de même que celles qui en font un objet d’étude, sont aujourd’hui pléthoriques et variées. Du point de vue factuel, nous avons désormais accès à de nombreux comptes rendus d’enquêtes policières, judiciaires et journalistiques, ainsi qu’à des témoignages qui donnent la parole à des criminels repentis comme à des victimes. Parallèlement et à degrés variables, la fiction s’est mêlée à la réalité dans des récits littéraires, des films ou des séries et à des compositions musicales. Progressivement, l’ensemble de cet apport est venu à bout de l’aura de mystère qui planait sur des organisations autrefois perçues comme marginales et secrètes. Pourtant, le crime organisé continue d’occuper la scène artistique. En effet, ce thème demeure intrinsèquement lié à la profonde fascination que procure la perpétration du mal, à travers un mécanisme ambivalent d’attirance et de répulsion. Ainsi, le paradigme du mythe s’est diffusé à travers la littérature, la musique et les arts visuels qui n’ont cessé de représenter la figure criminelle pour l’ériger en modèle de l’anti-héros ou pour la condamner sèchement.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Les représentations du crime organisé dans l’aire culturelle romane XIXe-XXIe s. (Cahiers d’Études Romanes)

Parution : The Young Pope : la tiare et l’image (Cyril Gerbron)

Cyril Gerbron, The Young Pope : la tiare et l’image, Presses universitaires François-Rabelais, coll. “Sérial”, 2021.

L’histoire de l’art est un aspect majeur de la poétique visuelle de la série de Paolo Sorrentino The Young Pope.

Dans cette série qui raconte la montée en puissance de Pie XIII, jeune pape américain décalé et réactionnaire, les tableaux, les statues, les œuvres d’art du passé jouent un rôle important dans l’effet de vraisemblance, puisque le Vatican est effectivement rempli d’images. Contemplées et commentées par les personnages, ou utilisées pour leurs dévotions, ces œuvres sont bien plus que des éléments de décor, elles sont « activées » et deviennent vivantes.

Les images de la série sont elles-mêmes nourries d’images du passé et The Young Pope met en scène ces « voyages d’images », parcours visuels et sémantiques que le livre se propose d’explorer.

Docteur en histoire de l’art, Cyril Gerbron est l’auteur de Fra Angelico : liturgie et mémoire (Brépols, 2016). Il a été boursier à la Villa I Tatti à Florence et a rédigé ce livre lors d’une année passée comme pensionnaire à la Villa Médicis. Il est décédé en 2019

Continuer la lecture de Parution : The Young Pope : la tiare et l’image (Cyril Gerbron)

Appel à communications : Dantastique ! Images et imaginaires dantesques dans la culture populaire, entre « rêve médiéval » et société de consommation (Université de Florence)

Appel à communications : Dantastique ! Images et imaginaires dantesques dans la culture populaire, entre « rêve médiéval » et société de consommation

20-21 janvier 2022

Université de Florence 

Échéance des propositions : 30 août 2021

Nous sommes heureux d’annoncer que le projet ANR DHAF (Dante hier et aujourd’hui en France), le World Languages and Cultures Department de la Elon University, l’Université Grenoble Alpes, l’Université de Florence, l’Institut Français de Florence, et l’Accademia Europea di Firenze organisent un colloque international sur la thématique de l’imaginaire dantesque dans la culture populaire. Le colloque se tiendra auprès de l’Accademia Europea di Firenze, de l’Institut Français et de l’Università di Firenze les 20 et 21 janvier 2022.

Les communications pourront être présentées en anglais, français ou italien. Outre les communications   sélectionnées par le comité scientifique sur la base des réponses au présent appel, nous avons le plaisir d’annoncer que le colloque prévoit la participation des conférenciers invités suivants :

  • Elizabeth Coggeshall (Florida State University) et Arielle Saiber (Bowdoin College)
  • Francesca Roversi Monaco (Università di Bologna)
  • Stefano Lazzarin (Université Jean Monnet, Saint-Étienne)

Continuer la lecture de Appel à communications : Dantastique ! Images et imaginaires dantesques dans la culture populaire, entre « rêve médiéval » et société de consommation (Université de Florence)

Appel à contributions : Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Journal of Italian Cinema and Media Studies

Échéance des propositions : 30 avril 2021

Dirigé par Luca Barra and Valentina Re

Most of the Italian television drama able to circulate internationally belongs to the multifaceted crime genre, both in some sparse examples from the past and in growing contemporary productions (from premium channels and digital platforms to public service and commercial broadcasters). However, for many decades, only a limited range of titles has been given scholarly attention, drawing a useful yet partial account of an otherwise dense and multilayered history. Moreover, exceptions have often been studied far more than the most conventional crime series in the ‘giallo’ spectrum: most police procedurals are deemed too formulaic, or too popular, to be distinguished. Therefore, this special issue intends to overcome these limits by focusing on the historical evolution of the crime genre inside the development of Italian television, from the early stages to the latest mainstream and niche successes, and by highlighting the many crime titles that have become familiar to large Italian audiences. Continuer la lecture de Appel à contributions : Giallo! The Long History of Italian Television Crime Drama

Lucia Quaquarelli (Université Paris Nanterre)

Lucia Quaquarelli est maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre (UFR LCE, Département de Langues Étrangères Appliquées), et co-directrice du CRPM (Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues ).

Thèmes de recherche
Littérature italienne contemporaine
Etudes postcoloniales et de la migration
Mobilité
Cross/Transmedialité
Culture visuelle
Théorie et pratique de la traduction

CV en ligne 

Appel à contributions : La littérature des “mystères urbains” en Italie: des modèles du XIXe aux réécritures du XXe s.

La littérature des « mystères urbains » en Italie : des modèles du XIXeaux réécritures du XXe siècle

Transalpina n°25 (2022), numéro dirigé par Stefano Lazzarin et Mariella Colin

La critique a rarement reconnu une « dignité littéraire » à la tradition romanesque des mystères italiens, en l’écartant « du circuit de la littérature officielle » pour la confiner dans celui de la « littérature “mineure”, “d’appendice” » (Marini 1993, p. 12). Pourtant, ce genre compte en Italie un nombre non insignifiant d’œuvres, par des auteurs plus que dignes et parfois par des écrivains de premier plan dans l’histoire littéraire nationale. En guise d’exemples, nous pourrions rappeler les noms de Collodi (Misteri di Firenze. Scene sociali, 1857), Alessandro Sauli (I misteri di Milano, 1857-1859), Franco Mistrali (I misteri del Vaticano o la Roma dei Papi, 1861-1864), Anton Giulio Barrili (I misteri di Genova. Cronache contemporanee, 1867-1870), Francesco Mastriani (I misteri di Napoli, 1869), Giulio Piccini dit Jarro (Firenze sotterranea. Appunti, ricordi, descrizioni, bozzetti et I ladri di cadaveri, parus tous les deux en 1884), sans oublier ni le précurseur Antonio Ranieri (Ginevra o l’Orfana della Nunziata, 1839), ni le scapigliato Igino Ugo Tarchetti (Paolina. Misteri del Coperto dei Figini, 1865-1866 en revue et 1866 en volume). Continuer la lecture de Appel à contributions : La littérature des “mystères urbains” en Italie: des modèles du XIXe aux réécritures du XXe s.

Publications de Luciano Currerri

rosso

 

  1. Per un racconto dello scacco. Simenon e Sciascia venticinque anni dopo / Pour un récit de l’échec. Simenon et Sciascia vingt-cinq ans après. Édités par Danielle Bajomée et Luciano Curreri, avec la collaboration de Giuseppe Traina /A cura di Danielle Bajomée e Luciano Curreri, con la collaborazione di Giuseppe Traina, Cuneo, Nerosubianco, « Le bandiere », 2015

Venticinque anni fa, nel 1989, a distanza di due mesi l’uno dall’altro (4 settembre e 20 novembre), scomparivano Georges Simenon (Liège, 1903) e Leonardo Sciascia (Racalmuto, 1921). Apparentemente, niente sembra unire i due uomini, né i due scrittori, entrambi autori di racconti polizieschi…

Il y a vingt-cinq ans, en 1989,  disparaissaient Georges Simenon (Liège, 1903) et Leonardo Sciascia (Racalmuto, 1921), à deux mois d’intervalle (4 septembre et 20 novembre). Apparemment, rien ne semble unir les deux hommes, ni les deux écrivains, auteurs tous deux de fictions policières…

http://www.nerosubianco-cn.com/scheda.asp?id=131

2. Luciano Curreri, Solo sei parole per Sciascia. Zolfara, popolo, etica, corpo, leggerezza, saggio, Leonforte (EN), Euno, «Le scritture della buona vita», 2015

link : http://eunoedizioni.it/content/solo-sei-parole-sciascia

(3) Luciano Curreri & Michel Delville (a cura di), Il grande «incubo che mi son scelto». Le grand «cauchemar de mon choix». The big «nightmare of my choice». Prove di avvicinamento a Profondo rosso / Les Frissons de l’Angoisse / Deep Red (1975-2015), Edizioni Il Foglio, Piombino (LI), «Archivi Diversi» (3), 2015 Continuer la lecture de Publications de Luciano Currerri