Archives par mot-clé : imaginaire

Colloque : Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires

Le colloque « Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires » se tiendra les 4 et 5 février 2021.

Le programme de recherche PIFGADG&CIE a pour but d’analyser les contenus des succès de presse que sont Vaillant puis Vaillant, Le journal de Pif (1965) et Pif Gadget (1969-1993 puis 2004-2008). Impliquant notamment des collègues de l’Université de Bourgogne/Franche-Comté provenant de laboratoires différents, le projet entend valoriser les approches pluri- et transdisciplinaires, de façon à questionner la supposée fabrication d’un imaginaire collectif et la construction d’une mémoire commune communiste à travers ce magazine de jeunesse. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche porté par Sébastien Laffage-Cosnier et Christian Vivier et (Laboratoire C3S) et soutenu par la Fédération des MSH de Bourgogne et de Franche-Comté.

Les succès des ouvrages de Richard Medioni (2003, 2012) et de Christophe Quillien (2018) témoignent de l’intérêt pour l’histoire de Pif Gadget pour de nombreux anciens lecteurs. Pourtant, Pif Gadget et son inscription dans la mémoire collective suscitent peu de travaux au sein de l’université. Un précédent projet de recherche, PIFERAI « Pif, dans tous ses états : recherches, archives, interdisciplinarité » monté par Henri Garric et Jean Vigreux en 2018 et soutenu par la Fédération des MSH de Bourgogne et de Franche-Comté, comble un manque certain sur les origines et la genèse de Pif Gadget. Le présent colloque s’inscrit dans le prolongement de ce projet PIFERAI pour questionner les décennies suivantes. La longévité de Pif Gadget et son lien avec le PCF interrogent évidemment quant à la bolchévisation éventuelle des jeunes d’une génération très hétéroclite. Cependant, cette « politisation ouvrière » et communiste via Pif Gadget est-elle aussi durable et puissante qu’on pourrait le penser ? Résiste-t-elle à l’uniformisation des imaginaires par la culture de masse ? La lecture de Pif Gadget est-elle vraiment une pratique culturelle de classe destinée aux enfants les moins favorisés dans un contexte de « dissolution de la subculture ouvrière » (Vigna 2012) ? A la croisée des Media Studies, des Childhood Studies et des Communist Studies, ce colloque vise à apporter des éclairages originaux à ces champs en plein renouvellement comme le montrent les travaux récents publiés sur la presse en France ou le PCF.
Compte tenu du contexte épidémique, ce colloque se déroulera en distanciel et sera retransmis en direct en streaming grâce au lien suivant : https://mediacenter.univ-fcomte.fr/Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires 

Continuer la lecture de Colloque : Pif Gadget et compagnie : approches pluridisciplinaires

Parution : Fantasy Art and Studies n°9, Amazing Beasts / Animaux fabuleux

Fantasy Art and Studies . Fantasy Art and Studies... de Les têtes  Imaginaires - Livre - DecitreRevue Fantasy Art and Studies n°9, Amazing Beasts / Animaux fabuleux, décembre 2020.

Disponible en impression à la demande sur la librairie de BoD. Une édition ebook sera prochainement disponible.

Ce numéro, intitulé Amazing Beasts / Animaux fabuleux, rassemble les actes du colloque « Représentations animales dans les mondes imaginaires » (Université d’Artois, novembre 2019) organisé par Marie-Lucie Bougon, Charlotte Duranton et Laura Muller-Thoma. Les articles abordent les divers aspects de la thématique animale dans la Fantasy et en particulier dans Harry Potter, Game of Thrones, dans l’œuvre de Robin Hobb…
Il rassemble également des nouvelles dont un récit inédit de Charlotte Bousquet et le nouveau chapitre de la BD de Guillaume Labrude. Il est illustré par Océane Azeau, GaëlleC., Antoine Pelloux, Guillaume Labrude, Guillaume Sallah Thomas, Princesse Manadragore Art et Véronique Thill, qui signe l’illustration de couverture.

Appel à contribution : La pandémie en science-fiction

Appel à textes pour un numéro spécial de Stella Incognita

La pandémie en science-fiction

Quand la réalité rejoint la fiction :
L’imaginaire
à l’aune des pandémies au fil des siècles

L’apparition du virus COVID-19 à Wuhan en Chine en novembre 2019 a profondément bouleversé notre façon d’envisager l’équilibre mondial. Déployant une rhétorique guerrière, la classe politique se veut « en guerre. Pas contre une autre nation, mais contre un ennemi invisible et insaisissable. » (Emmanuel Macron, 16 mars 2020), ou prête à assumer le rôle de « chef de guerre » (« wartime president ») (Donald Trump, 28 mars 2020). Le combat contre la maladie ne présente pourtant pas, loin s’en faut, un front commun.

Depuis l’instauration d’un confinement généralisé et l’obligation, pour chaque individu, de limiter ses déplacements en vue d’endiguer la pandémie, la plus grande partie des systèmes politiques ont constaté la difficulté, voire, dans certains cas, l’impossibilité de lutter de manière efficace contre une menace virale de grande échelle. Toutefois, les approches différentes prises par les gouvernements amènent à se poser un certain nombre de questions sur les priorités de chacun d’entre eux : la reprise économique, l’« immunité collective », le maintien de l’ordre, les libertés individuelles, etc. L’État se trouve ainsi mis en cause, et plus particulièrement le système capitaliste. L’arrêt de l’activité humaine – à savoir, en ce qui concerne les pays dits « développés », la diminution de la production et de la consommation, et, conséquemment, de la pollution, – a, de façon évidente, un effet direct sur l’environnement. Ce phénomène met également en avant la dépendance de nos sociétés à une économie globalisée (importations, délocalisations).

La pandémie met ainsi à nu l’auto-insuffisance ; la paralysie économique qui s’ensuit précipite, ou enfonce un peu plus encore, une partie de la population dans la misère. La maladie rend en outre visible, de manière violente, une mise en concurrence entre, d’un côté, la santé publique et, de l’autre, une économie axée sur la rentabilité et prompte aux coupes budgétaires drastiques : il faudrait travailler coûte que coûte dans un système qui privilégie la continuité du tissu économique face au bien commun des individus. Déchirés entre des besoins vitaux et des besoins créés de toutes pièces par une société fondée sur le profit et l’individualisme, les citoyens ne savent plus à quelle théorie du complot se vouer. Continuer la lecture de Appel à contribution : La pandémie en science-fiction

Appel à communication : Belphégor – Magazines et culture médiatique au XXe siècle

« Magazines et culture médiatique nord-atlantique au xxe siècle : diffusion, rhétorique, imaginaire / Magazines and North Atlantic Media Culture in the 20th century: Circulation, Rhetoric, Imaginary »

Appel à contribution pour un dossier spécial de la revue Belphégor
Sous la direction d’Adrien Rannaud et de Jean-Philippe Warren

English translation will follow

La presse magazine, à l’instar des séries télévisées ou de la chanson populaire, ne méritait, il n’y a pas si longtemps encore, qu’une lecture d’ordre idéologique, souvent biaisée, et où la notion d’« industrie culturelle » rimait avec aliénation. Entre les revues d’idées et les journaux d’information, les périodiques illustrés, relativement détachés de l’actualité et produits dans le but d’être accessibles au plus grand nombre, faisaient figure, au mieux, de divertissement futile.
L’analyse du processus historique de développement du magazine au xxe siècle ne peut plus se satisfaire d’un tel primat, d’autant plus que le courant des cultural studies invite depuis déjà une trentaine d’années à renverser les canons traditionnels et à s’approprier des corpus tenus jusqu’ici pour illégitimes par l’institution universitaire.
Le dossier « Magazines et culture médiatique nord-atlantique au xxe siècle : diffusion, rhétorique, imaginaire » entend rompre définitivement avec une image unidimensionnelle du magazine. Il s’agit d’étudier les périodiques illustrés comme des ensembles discursifs et pratiques complexes, tiraillés entre, d’un côté, des enjeux économiques et idéologiques mouvants, et de l’autre côté, le souci de se distinguer de la masse imprimée. C’est ainsi que le dossier entend interroger simultanément l’apport de la presse magazine à la vie littéraire, culturelle et intellectuelle dans l’aire nord-atlantique, et son fonctionnement pratique, discursif et matériel au sein de la culture médiatique. Continuer la lecture de Appel à communication : Belphégor – Magazines et culture médiatique au XXe siècle

Fantasy, Retour aux sources : ouverture du site internet, conférence d’Anne Besson

FANTASY, RETOUR AUX SOURCES – « ANTHOLOGIE » D’UN GENRE LITTÉRAIRE : ORIGINE, INFLUENCE ET RÉCEPTION DE LA FANTASY

16 jan. 2020, 18h30-20h
BnF François-Mitterrand
Petit auditorium

En donnant la parole à la fois aux experts et aux créateurs, ce cycle de conférences permet de retracer l’histoire et les sources littéraires de la fantasy, ainsi que ses métamorphoses multiples dans le domaine du jeu vidéo ou du cinéma.

À l’occasion de l’ouverture du site web Fantasy, retour aux sources, cette conférence présente le genre depuis ses origines au XIXe siècle et ses sources dans les mythes et le folklore jusqu’aux évolutions de sa réception contemporaine.

Par Anne Besson, professeure en littérature comparée, UFR Lettres et Arts, université d’Artois

Continuer la lecture de Fantasy, Retour aux sources : ouverture du site internet, conférence d’Anne Besson

Événement : Fantasy, retour aux sources

Event: Fantasy, back to basics

Exposition

Découvrez l’exposition Fantasy, retour aux sources à la BnF de janvier à mars 2020.

Cet hiver, la Bibliothèque nationale de France met à l’honneur lFantasy.
Du livre au cinéma, en passant par la musique, la bande dessinée ou le jeu vidéo, elle imprègne notre culture contemporaine.
J.R.R. Tolkien, George R.R. Martin ou encore J.K. Rowling et les adaptations audiovisuelles de leurs œuvres ont contribué à populariser cet imaginaire qui fait la part belle au surnaturel et à la magie. La Fantasy incarne à merveille les jeux d’interdépendance et d’hybridation qui s’opèrent de plus en plus entre les différents médias. Adaptations, reprises et détournements renforcent la notoriété des œuvres et leur assurent un succès toujours plus grand.

De la légende Arthurienne à World of Warcraft, en passant par Alice au Pays des MerveillesConan Le CimmérienLe Seigneur des AnneauxHarry Potter ou Game of Thrones, la Fantasy développe des schémas et des stéréotypes qui lui sont propres : peuples imaginaires, créatures maléfiques, bestiaire fantastique, héros, prophétie, importance de la nature et du paysage, thème de la quête, etc.

BnF François-Mitterrand
Quai François-Mauriac, Paris 13e

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Continuer la lecture de Événement : Fantasy, retour aux sources

Colloque : Représentations animales dans les mondes imaginaires : vers un effacement des frontières spécistes ?

Colloque interdisciplinaire organisé par Marie Lucie Bougon (Artois), Charlotte Duranton (Ethodog – Research in Canine Ethology), Laura Muller-Thoma (Artois) et coord. par Anne Besson (Artois)

Jeudi 14 et vendredi 15 novembre 2019

Université d’Artois, Arras
Maison de la recherche, salle des colloques

Continuer la lecture de Colloque : Représentations animales dans les mondes imaginaires : vers un effacement des frontières spécistes ?

Parution : « La Bohème »

Anthony Glinoer,  La bohème. Une figure de l’imaginaire social, 
Les Presses de l’Université de Montréal, collection « Socius », 2018.

Image :  Octave Tassaert,  Intérieur d’atelier (1845)

Depuis qu’au milieu du XIXe siècle Henri Murger a appelé « bohèmes » une bande d’artistes vivant d’amour et de pain sec à Paris, le bohème et la vie de bohème n’ont plus quitté l’imaginaire social. Ils ont existé dans les faits et dans les textes littéraires non seulement à Paris mais à Madrid, à Varsovie, à Oslo et à New York, tandis que la chanson de Charles Aznavour et l’opéra de Puccini sont entrés dans le patrimoine culturel mondial. Ce livre fait émerger d’une vaste masse de discours des lieux emblématiques, des pratiques collectives, des vies exemplaires, des figures antagonistes, des variations sur le thème de la bohème. Le lecteur rencontre Albert Glatigny, Nina de Villard, la Brasserie des Martyrs, les orgies fictionnelles ou encore la bohème montréalaise. Au fil des chapitres, la bohème se dévoile comme un objet inséparablement imaginaire et social, façonné et incarné par de nombreux hommes de lettres et d’art. Anthony Glinoer poursuit ici son exploration des phénomènes collectifs au xix e siècle. Il procède en sociologue des faits et des imaginaires littéraires pour dresser le portrait d’une des figures clés de nos représentations de la vie d’écrivain et de la vie d’artiste, depuis Murger jusqu’aux bobos.   

Anthony Glinoer est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’histoire de l’édition et la sociologie du littéraire et professeur à l’Université de Sherbrooke. Il a notamment publié L’âge des cénacles. Confraternités littéraires et artistiques au XIXe siècle avec Vincent Laisney (2013).

Appel : Médias et Utopies

Rêver d’un autre monde. Médias,​ ​utopies ​et​ ​expérimentations​ ​de​ ​l’époque​ ​moderne​ ​à​ ​nos​ jours

Appel pour le congrès de la Société pour l’histoire des médias  (SPHM), qui aura lieu les 23-25 mai 2018 à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas.

Réponses attendues pour le 24 novembre 2017

La première édition du congrès de la Société pour l’histoire des médias les 26 et 27 mai 2016 visait à dresser un état des lieux des évolutions institutionnelles et historiographiques de l’histoire des médias depuis son émergence et à sonder les territoires d’études les plus récents.

Dans un contexte de très forte critique des médias, où ils sont notamment accusés de faire le jeu du pouvoir politique et/ou économique, cette deuxième édition vise à croiser les regards scientifiques sur les façons dont, à travers l’histoire, des médias ont au contraire pu porter l’espoir d’un changement social, en servant de supports et d’outils pour concevoir et construire un autre monde.

Aussi, cinquante ans après les événements de mai et juin 1968, la SPHM invite-t-elle les chercheuses et les chercheurs à réfléchir aux liens entre médias, utopies et expérimentations. L’appel à communications n’est pas destiné aux seul.e.s spécialistes de l’histoire des médias, l’objectif étant de faire dialoguer le plus de

Continuer la lecture de Appel : Médias et Utopies

Parution : Voyages imaginaires

Colloque en ligne « Voyages imaginaires et récits des autres mondes (XIXe-XXIe siècles) »

Textes réunis par Elsa Courant (École normale supérieure, Paris), mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

http://www.fabula.org/colloques/sommaire4748.php

L’ensemble de ces articles est le fruit d’un cycle de conférences mené en 2016 à l’École Normale Supérieure de Paris, sur le thème des « Voyages imaginaires et récits des autres mondes dans la littérature européenne ». L’idée de ce séminaire provenait d’une intuition partagée, celle de l’importance de la sensation d’étrangeté dans le plaisir de la fiction. Ce constat, assez simple en apparence, est apparu comme un fil directeur assez fort pour réunir les travaux de chercheurs portant sur Balzac, Jules Verne ou Tolkien. Ces études basées sur des corpus originaux nous permettent de poser en diachronie de nouvelles questions relatives à une double tradition littéraire, celle de l’itinérance imaginaire et de la construction de mondes de papier. Parce que rien n’est jamais tout à fait neuf, ni tout à fait banal, ce recueil d’articles se présente comme une occasion nouvelle d’étudier un fondement du récit : la fabrique d’un imaginaire.