Archives par mot-clé : image et texte

Parution : Littérature et design. Visualités et visualisations du texte en régime numérique

Pascal Mougin (dir), Littérature et design. Visualités et visualisations du texte en régime numérique, Les Presses du réel, collection « Figures », 2024

Nouvelles manières de visualiser, de lire et d’écrire la littérature à l’ère numérique : les apports possibles de la pensée du design à la théorie littéraire. Plateformes d’écriture en ligne, sites spécifiques d’écrivains, de poètes ou d’artistes programmeurs, réseaux sociaux et environnements généralistes sont autant de nouveaux espaces de création littéraire. Que le numérique y impose ses formats ou offre aux auteurs d’exploiter à leur guise la plasticité du texte à l’écran, il favorise le devenir image de l’écrit et occasionne de nouvelles interférences du visible et du lisible.

Parallèlement, les traitements algorithmiques des données littéraires et des corpus numérisés (statistique textuelle, distant reading, text mining) donnent lieu à des imageries inédites (cartes, graphes, nuages de mots, schémas de réseaux) qui modifient la perception des œuvres et de l’histoire littéraire.

Les contributions réunies ici interrogent ces nouvelles visualités et ces nouvelles visualisations de la littérature en régime numérique. À la lumière des sciences de l’art, des sciences de l’information et de la communication ou encore des computing et software studies, elles soulignent l’importance du design graphique, du design d’interface et de la dataviz dans l’écriture comme dans la lecture ordinaire ou savante, suggérant ainsi les apports possibles de la pensée du design à la théorie littéraire.

Textes de : Marc Jahjah, Rossana De Angelis, Ximena Miranda Barrantes & René Audet, Ariane Mayer, Camille Bloomfield, Antoine Fauchié, Françoise Cahen, Jean-Paul Fourmentraux, Christophe Schuwey, Ioana Galleron, Michel Bernard & Baptiste Bohet, Karolina Suchecka & Nathalie Gasiglia, Johanna Drucker.

Continuer la lecture de Parution : Littérature et design. Visualités et visualisations du texte en régime numérique

Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

La mer dans la littérature jeunesse : Enjeux politiques, écologiques et éducatifs

4 et 5 décembre 2024

Université de Picardie Jules Verne, La Citadelle, Amiens

Date d’échéance : 1er juin 2024

Colloque organisé par Noëlle Benhamou (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CERCCL), Zoé Commère (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), Anne Delbrayelle (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF), et Béatrice Finet (INSPE /Université de Picardie Jules Verne, CAREF).

Texte de l’appel : 

Les souvenirs émus d’écrivains rappelant leurs lectures d’enfance en témoignent : la mer fait rêver les jeunes lecteurs de longue date, comme le montrent le récit que fait Vallès de sa lecture de Robinson Crusoé au chapitre XI de L’Enfant[1] ou la parodie des romans maritimes verniens restituée par Sartre dans Les Mots[2]. Qu’il s’agisse de textes écrits pour de jeunes lecteurs, d’œuvres appropriées par elle ou adaptés à son profit par l’école ou par les éditeurs, les récits mettant en scène l’espace maritime sont anciens, nombreux et variés : Les Voyages de Sindbad le marin, Les Aventures de Télémaque, celles de Gulliver, d’Énée, d’Ulysse dans un premier temps[3]. La découverte du nouveau continent et les explorations maritimes qui l’accompagnent vont ensuite donner naissance aux robinsonnades, aux histoires de pirates et autres récits d’aventures en mer[4]. Continuer la lecture de Appel à communications : La mer dans la littérature jeunesse. Enjeux politiques, écologiques et éducatifs (Amiens)

Appel à communications : Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier (Arras)

Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier

10 et 11 octobre 2024

Université d’Artois, Arras

Date d’échéance : 31 mars 2024

Colloque international organisé par Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide de l’Université d’Artois, Laboratoire Textes et Cultures UR 4028, équipe « Littératures et Cultures de l’enfance ».

Texte de l’appel :

À l’heure de la prédominance du numérique et de l’IA pour accéder aux savoirs et en rendre compte, il peut paraitre étonnant de revenir sur l’objet particulier qu’est le livre documentaire pour la jeunesse. Mais l’on peut inverser le constat et dire que, dans cette période de révolution numérique, il semble intéressant de revenir sur le livre documentaire, sur sa réalité contemporaine[1] mais aussi sur son histoire.

Si les « incertaines frontières »[2] du livre de jeunesse ont été relevées depuis longtemps, les délimitations du livre documentaire pour l’enfance s’avèrent particulièrement mouvantes ou fluctuantes aussi bien dans ses formes que dans ses visées. Continuer la lecture de Appel à communications : Le livre documentaire pour la jeunesse, un objet mouvant à identifier (Arras)

Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Du film au roman, du roman au film : l’affiche comme passerelle »

21 mars 2024

Bibliothèque des Cinémas Studio

Journée d’étude organisée par Sophie Mentzel, Marine Miquel et Delphine Robic-Diaz, du laboratoire ICD  de l’Université de Tours.

Date d’échéance : 31 décembre 2023

Texte de l’appel :

Les affiches de films sont une ressource trop méconnue et négligée scientifiquement. Pour preuve, aucune méthodologie, aucun état de l’art n’existe encore pour se saisir de cette matière dont l’analyse du discours demande de croiser les approches plastiques avec des enjeux de communication autour des productions culturelles.

Cette Journée d’Etudes se propose de se concentrer sur le rapport entretenu par les affiches de films avec les premières de couverture de romans, qu’il s’agisse d’adaptations ou de novellisations. Ce mouvement peut être appréhendé, en effet, comme une influence réciproque, permettant d’inscrire des représentations dans un imaginaire collectif transartistique (du film au roman, du roman au film, comme l’indique le titre de cette manifestation), mais aussi transmédial (si l’on considère les premières de couverture de romans et les affiches de films comme des supports médiatiques s’inscrivant dans un imagier du temps long) voire sur une échelle internationale à partir des différentes affiches d’une même adaptation conçues spécifiquement pour chaque territoire d’exploitation (analyse croisée des codages culturels). Continuer la lecture de Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Amélie Macaud (Université Bordeaux Montaigne)

Docteure en langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes
Ph.D. in American Literature and English Studies

Research sectors: Book Studies, Digital Literacy, Sociology of Literature, Picture Theory, Image-text, Reception Theory

Sujet de thèse : La construction de l’oeuvre de Charles Bukowski : de l’art de la publication et du mélange des genres / The Making of Charles Bukowski’s work : the art of publishing and mixing genres

CV complet

Appel à contributions : L’œil numérique (Sociétés & Représentations, n° 55, 2023)

“L’œil numérique”, Projet de n° 55 de Sociétés & Représentations, 2023

Échéance des propositions : 15 décembre 2021

Dirigé par Laurence Danguy et Julien Schuh


En 2020, Alain Boillat thématise dans l’un des chapitres de son Introduction à l’étude des cultures numériques, l’œil machine, à partir des films de science-fiction des années 1980, qui internalisent l’ordinateur en le mettant en abyme sous forme d’un écran dans l’écran. Dans un autre chapitre, Claus Gunti, qui s’intéresse aux nouvelles pratiques photographiques, insiste sur l’importance du paradigme post-digital, conceptualisé à la fin des années 2000 pour en finir avec une assignation utilitaire des technologies numériques. Ces deux exemples illustrent une défiance face à l’impact du numérique sur l’œil et le regard, mis à distance, soit au moyen d’une réduction visuelle assez littérale par la voie filmique, soit via un discours réorganisant la théorie des signes de Charles Sanders Pierce. À partir des années 1990 mais surtout des années 2000, le numérique, dans ses différentes acceptions – programmation, application, médiatisation et création –, colonise l’ensemble de la sphère sociale, et sature l’espace physique, géographique et même cosmogonique, comme en témoigne une série de créations artistiques dans la lignée de l’œuvre-culte Et moi dans tout ça ? de Maurice Benayoum (1995). Dès lors, il occupe et préoccupe les esprits. La relation entre l’homme social et son environnement numérique, qui se caractérise dès l’origine par un double mouvement de fascination et de répulsion, ne cède pas mais, au contraire, se tend. À l’aube des années 2020, elle est recouverte d’une fausse passivité, masquant une méfiance, dont l’acuité a été révélée par les théories complotistes autour du Covid, qu’il s’agisse de la technologie 5G, réputée délétère ou d’un vaccin, qui implanterait une puce dans le corps humain, un œil numérique digne d’Orwell, cette fois. Le fait que ces « théories » soient propagées sur les réseaux sociaux et des blogs par les technologies numériques ne peut qu’augmenter une tension exacerbée par un rapport de dépendance anxiogène, propre à alimenter des fantasmes de type paranoïaques ou mégalomaniaques.

Continuer la lecture de Appel à contributions : L’œil numérique (Sociétés & Représentations, n° 55, 2023)

Parution : Littérature, image, périodicité (XVIIe-XIXe siècles)

Actes du colloque de Lausanne, les 15-16 novembre 2018.

En accès libre sur Fabula

Les études actuelles sur la presse littéraire du XIXe siècle, comme celles qui portent notamment sur les différents mercures des XVIIe et XVIIIe siècles, soulignent un lien privilégié entre la littérature et la poétique journalistique. Or, si l’on peut se réjouir du dynamisme critique qui caractérise aujourd’hui les études sur la presse littéraire, force est de constater que leurs résultats demeurent cloisonnés du point de vue diachronique.

La vocation première de ce recueil est par conséquent d’établir un dialogue entre les spécialistes des périodes pré-moderne et moderne autour des rapports entre presse et littérature envisagés dans un spectre chronologique peu exploré. L’image matérielle (gravure, photographie) et textuelle (description, ekphrasis) constitue en ce sens un levier optimal pour engager ce dialogue. Le postulat principal serait ainsi que l’image dans la presse littéraire entretient des rapports spécifiques avec la temporalité (transposition visuelle d’un fait d’actualité, d’un moment narratif singulier, etc.) dont l’expression s’exacerbe dans le cas d’une publication périodique, tributaire des contraintes éditoriales qu’implique une parution régulière.

Il s’agit en effet d’envisager à nouveaux frais les rapports entre des formes littéraires soumises à des formes de périodicité variées (presse périodique, livraisons, recueils, etc.) et différentes manifestations, figuratives et textuelles, du visuel ; et d’interroger notamment la nature et les usages des modèles littéraires qui informent les poétiques et les rhétoriques de la presse littéraire illustrée, les conditions matérielles qui modalisent la mise en image d’un fait d’actualité, le rythme particulier induit dans la lecture du périodique par la présence de l’image, la question de l’impact émotionnel des images dans leur articulation à la diffusion et à la conservation de l’information.

Textes réunis par Marta Caraion et Barbara Semelci et mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

Continuer la lecture de Parution : Littérature, image, périodicité (XVIIe-XIXe siècles)

Appel: “Literary and Visual Sketches”

“Tracing Types: Comparative Analyses of Literary and Visual Sketches (1830-1860)” (Université de Gand)

Colloque les 3 et 4 juin 2016, réponses attendues pour le 1er octobre

panoramique“Lecture des ordonnances dans Le Moniteur, au jardin du Palais-Royal, le 26 juillet 1830”, Hippolyte Bellangé, Paris, 1831.

In the wake of the pioneering work of Nathalie Preiss and Martina Lauster, a new wave of scholarship has emerged in recent years, which examines nineteenth-century sketches (sometimes referred to as ‘panoramic literature’) from a transnational perspective.

Two recent examples of this interest are the special issue of Interférences littéraires, “Croqués par eux-mêmes. La société à l’épreuve du panoramique” (2012), directed by Nathalie Preiss and Valérie Stiénon, and the recent NYU conference “Dissecting Society: Periodical Literature and Social Observation (1830-1850)” (March 2015), organized by Christiane Schwab and Ana Peñas Ruiz.

The present call for papers seeks to continue this comparative reflection
Continuer la lecture de Appel: “Literary and Visual Sketches”

Parution : Cahiers du GRIT, n° 2, « Des mots qui construisent le monde »

Parution du deuxième numéro des Cahiers du GRIT.

SOMMAIRE :

L’atelier du GRIT

Cette rubrique présente les travaux en cours des membres du GRIT en mettant l’accent sur la méthodologie, le dépouillement, la construction d’hypothèses et de typologies, toutes activités scientifiques qui disparaissent souvent dans la publication des résultats, mais participent néanmoins de l’élaboration du savoir.

Dossier : « Des mots qui construisent le monde : 
modernité, modernisme, postmodernité… »

Le dossier de ce deuxième numéro des Cahiers du GRIT fait suite à un cycle de conférences qui s’est tenu à l’UCL entre 2009 et 2010, dans le cadre des activités scientifiques du séminaire interacadémique de 3e cycle « Texte, Image, Musique » (École doctorale « Langues et Lettres » – ED 3, École doctorale « Histoire, Art et Archéologie » – ED 4), du Groupe de Contact FNRS « Recherches sur les relations texte-image » et de la collaboration GRIT (UCL)-CRI (UCL)-Figura (UQAM).

Varia

Consulter la page des cahiers du GRIT : http://grit.fltr.ucl.ac.be/rubrique.php3?id_rubrique=59

Consulter la page de ce numéro : http://grit.fltr.ucl.ac.be/rubrique.php3?id_rubrique=63

Consulter le volume complet : http://grit.fltr.ucl.ac.be/article.php3?id_article=214&date=2012-11