Archives par mot-clé : image

Appel à communications : Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives (Moulins)

Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives.

17 et 18 octobre 2024

Musée de l’Illustration Jeunesse à Moulins

Date d’échéance : 15 juin 2024

Colloque organisé par Cyril Devès (Historien de l’art, coordinateur scientifique du CRHI, Ecole Emile Cohl et directeur de Mnémos’Arts) et Emmanuelle Martinat-Dupré (responsable scientifique du mij, Moulins).

Texte de l’appel :

Résonances scientifiques de l’illustration jeunesse

Première édition – Quand l’illustration jeunesse rencontre ses publics.

Le musée de l’illustration jeunesse (mij), patrimoine du Conseil départemental de l’Allier, lance sa première édition des Résonances scientifiques et rencontres de l’illustration jeunesse, les 17 et 18 octobre 2024. C’est l’occasion pour le musée de proposer un colloque dont le propos vise à faire un état des lieux de l’illustration jeunesse. Quoi de mieux pour lancer un événement qui se veut pérenne et bisannuel que de s’attarder sur les premiers concernés, le public. C’est pour lui que l’illustrateur illustre, l’auteur écrit et que l’éditeur édite. Un constat évident mais qui n’est pas sans poser des questions. L’emploi du singulier pour « Illustration jeunesse » ne met-il pas à mal ce domaine de création ? Ne devient-elle pas une expression « fourre-tout », voire restrictive ? Ne serait-il pas préférable d’en préférer son pluriel, plus à même de répondre à ses lecteurs. Pour preuve, la typologie du public est vaste et implique une multiplicité de l’image. Continuer la lecture de Appel à communications : Public(s) et Illustration(s) jeunesse(s) : regards, pratiques et perspectives (Moulins)

Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Du film au roman, du roman au film : l’affiche comme passerelle »

21 mars 2024

Bibliothèque des Cinémas Studio

Journée d’étude organisée par Sophie Mentzel, Marine Miquel et Delphine Robic-Diaz, du laboratoire ICD  de l’Université de Tours.

Date d’échéance : 31 décembre 2023

Texte de l’appel :

Les affiches de films sont une ressource trop méconnue et négligée scientifiquement. Pour preuve, aucune méthodologie, aucun état de l’art n’existe encore pour se saisir de cette matière dont l’analyse du discours demande de croiser les approches plastiques avec des enjeux de communication autour des productions culturelles.

Cette Journée d’Etudes se propose de se concentrer sur le rapport entretenu par les affiches de films avec les premières de couverture de romans, qu’il s’agisse d’adaptations ou de novellisations. Ce mouvement peut être appréhendé, en effet, comme une influence réciproque, permettant d’inscrire des représentations dans un imaginaire collectif transartistique (du film au roman, du roman au film, comme l’indique le titre de cette manifestation), mais aussi transmédial (si l’on considère les premières de couverture de romans et les affiches de films comme des supports médiatiques s’inscrivant dans un imagier du temps long) voire sur une échelle internationale à partir des différentes affiches d’une même adaptation conçues spécifiquement pour chaque territoire d’exploitation (analyse croisée des codages culturels). Continuer la lecture de Appel à contributions : Du film au roman, du roman au film : l’affiche pour passerelle (Tours)

Colloque : Corps, genre et images (Université Paris 8)

Colloque pluridisciplinaire : Corps, Genres et Images

Jeudi 24 et vendredi 25 mars 2022, Université Paris 8

Cet événement propose de questionner, d’analyser et de discuter dans une perspective pluridisciplinaire et internationale, les rapports sociaux de genre au travers du corps comme objet d’études, et plus particulièrement la manière dont ils sont représentés et mis en scène dans la sphère publique. Structuré par quatre axes thématiques, nous proposons un programme où alternent des interventions scientifiques ainsi que des récits de terrain, des pratiques artistiques et militantes. Au cours de ces deux jours, doctorant-es, maître-sses de conférence et des professeur-es des universités communiqueront et échangeront autour des thématiques suivantes :

« Penser et étudier les images des corps genrés »

Depuis le XXème siècle, de nombreuses études visent à rendre compte du lien entre les rapports sociaux de sexe, de genre et les représentations médiatiques. Les approches interactionnistes (Goffman, 1977), l’analyse filmique (De Lauretis, 1987) ou la sémiotique du genre (Julliard, 2013) sont souvent mobilisées pour faire émerger le poids des dominations et les perspectives d’émancipation possibles en jeu dans les images des corps genrés. Néanmoins, les outils épistémo-méthodologiques déployés soulèvent encore des questionnements, comme le fait remarquer Sarah Sépulchre dans sa conférence « Les séries sont un lieu privilégié pour renouveler les représentations genrées, mais c’est toujours aussi compliqué de les étudier » (dans le cadre du séminaire Genre, médias et communication (GRIPIC/IRMECCEN) en décembre 2020). Penser la construction médiatique genrée des corps revient inévitablement à s’interroger sur les difficultés méthodologiques et épistémologiques que soulève cette démarche, et surtout à tenter de les dépasser. Cet axe invite donc à réfléchir sur les méthodologies émergentes permettant d’étudier, de manière réflexive, les images des corps et des genres dans l’espace médiatique. Quels sont les protocoles d’étude innovants en circulation au sein des sciences humaines et sociales permettant de rendre compte de la diversité ou du manque de diversité des représentations des genres et des corps ? De quelle façon les chercheur-ses prennent-ils/elles en considération leur propre corps et genres dans leur recherche ? Comment déconstruit-on les évidences corporelles et genrées, en particulier celles de sa propre subjectivité ?

Continuer la lecture de Colloque : Corps, genre et images (Université Paris 8)

Parution : Les jeux vidéo francophones : Y a-t-il une “French Touche” ?

Couverture : Another Corner, Heartbreak Haze, Life Is Strange, Episode 1: Chrysalis

Numéro spécial d’Alternative francophone, vol. 2, n° 8, 2021

Dossier Les jeux vidéo francophones  : y a-t-il une “French Touche” ? dirigé par Pierre-William Fregonese (Université Paris 2 – Sciences Po Lille)

Introduction du numéro spécial « Les jeux vidéo francophones : y a-t-il une “french touche”? Des développeurs et créateurs indépendants à Ubisoft »  par Pierre-William Fregonese

“French Horror : penser l’image vidéoludique par l’horreur. Images monstrueuses et monstration de l’image, de Zombi à 2Dark” par Guillaume Baychelier

“Y a-t-il une ville pour définir Ubisoft ? Enjeux poétiques et philosophiques d’un monde de l’action” par Paul-Antoine Colombani

“Aux armes, citoyens ! Une lecture politique d’un évènement historique français ? Le cas Assassin’s Creed Unity” par Julien Lalu

“Les nouvelles représentations des minorités dans les Jeux vidéos : enjeux et significations” par Emmanuelle Hess

Compte rendu de “Écrire au-delà de la fin des temps ? Les littératures au Canada et au Québec. / Writing Beyond  the End Times ? The Literatures of  Canada and Quebec” par C(h)ris Reyns-Chikuma

Parution : 1839. Daguerre, Talbot et la publication de la photographie. Une anthologie

Steffen Siegel, 1839. Daguerre, Talbot et la publication de la photographie. Une anthologie, Éditions Macula, coll. “Transbordeur”, 2020. 

Traducteurs : Jean-François Caro, Jean Torrent, Sophie Yersin Legrand
 

Paris, 7 janvier 1839. L’homme politique et célèbre scientifique François Arago fait une communication devant l’Académie des sciences à propos d’un nouveau procédé, inventé par Louis Daguerre, qui permet de fixer les images se formant au foyer d’une chambre obscure. Immédiatement, le monde tend l’oreille et en quelques jours, avant que quiconque ait eu l’occasion de voir un daguerréotype, la nouvelle selon laquelle la science permet désormais de reproduire la nature se répand d’un bout à l’autre de l’Europe et atteint l’Amérique. Pris de vitesse, William Henry Fox Talbot qui, en Grande-Bretagne, a produit ses premiers « dessins photogéniques » quelques années auparavant, s’empresse alors de rendre son procédé public. À partir de cette date, de nombreux acteurs, qu’ils soient savants, journalistes, artistes ou voyageurs, contribuent à inventer des métaphores, établir des comparaisons, forger des concepts et élaborer des raisonnements – en bref à instituer les canons et les cadres de référence du discours sur la photographie. 

Cette anthologie se concentre sur les écrits provenant des deux pays d’origine des premiers procédés photographiques, la France et la Grande-Bretagne, et rédigés en cette année 1839 ou juste avant. Des textes parus dans l’espace germanophone et aux États-Unis les complètent, attestant ainsi la rapide diffusion de la photographie et de son discours. Le lecteur découvre la profusion des motifs et des intérêts, des attentes et des promesses, des espoirs et des craintes qui se sont attachés à ce nouveau médium au moment de sa révélation au public.

Steffen Siegel est professeur de théorie et d’histoire de la photographie depuis 2015 à la Folkwang Universität der Künste d’Essen. Pendant l’année 2019/2020, il est Ailsa Mellon Bruce senior fellow à la National Gallery of Art de Washington, D.C. Parmi ses nombreuses publications, citons : Fotogeschichte aus dem Geist des Fotobuchs, Göttingen, 2019 ; Gegenbilder. Counter-Images, Vienne, 2016.

Parution : Statut culturel de la BD

 Le statut culturel de la bande dessinée. Ambiguïtés et évolutions/The Cultural Standing of Comics. Ambiguities and changes,

Maaheen AHMED, DELNESTE Stéphanie et TILLEUIL Jean-Louis (dir.),

histoire_de_france_bd

Louvain-la-Neuve, Academia/L’Harmattan, 2016, 277 p., coll. « Texte-Image, n°8 ».
En ce temps de crise des légitimités culturelles, il est pour le moins pertinent de faire le point sur les statuts des productions qui en sont l’objet. Et ce, quelle que soit leur position au sein du marché concerné, jusqu’il y a peu dominante ou, inversement, dominée. Se focaliser sur la bande dessinée parmi ces productions s’avère particulièrement de circonstance, pour peu que l’on tienne compte de la critique qui lui est faite.

Réédition : Image et pédagogie, Geneviève Jacquinot

Geneviève Jacquinot, Image et pédagogie,  Nouvelle édition revue et augmentée avec une Introduction de Geneviève Jacquinot et Joëlle Le Marec

En 1977, “Image et pédagogie” de Geneviève Jacquinot est publié. Le point de départ de la réflexion était alors le suivant : les pédagogues et chercheurs ne pouvaient se contenter de suivre des évolutions des environnements technologiques de nos sociétés, mais devaient les vivre, les habiter, se les approprier, les questionner, en un mot les penser et donc en orienter le devenir. Il s’adressait donc, et s’adresse encore, à toutes les personnes qui s’interrogent sur les possibilités offertes par l’image pour apprendre et propose d’interroger la structure du message audiovisuel à intention didactique. Il ouvrait ainsi la voie à quantité de travaux portant sur l’analyse sémiotique de la spécificité des audiovisuels pédagogiques..

Mais au-delà, cet ouvrage témoigne également d’un style de recherche impliquée dont l’actualité est très vive : l’alliance entre réflexion critique, appropriation et mise à l’épreuve permanente des nouveaux contextes techniques de la transmission et de la construction des savoirs. L’analyse de corpus audiovisuels développée dans l’ouvrage combine ainsi rigueur scientifique, ouverture au dialogue interdisciplinaire, et forte relation entre pertinence académique et pertinence sociale et politique

Cette manière de faire, alliant l’exigence analytique à l’intérêt passionné pour les contextes techniques et institutionnels des pratiques de transmission des savoirs est en effet un enjeu central du domaine des recherches sur les sciences, les techniques et la société. Cette nouvelle édition est ainsi augmentée de textes et d’un entretien qui met en perspective la longue portée des questions posées et des dialogues nouées autour des problèmes posés par l’évolution des environnements techniques de l’enseignement et de l’apprentissage.

No. ISBN: 978281300104

Editions des archives contemporaines
collection: Etudes des sciences et Histoire des techniques

http://www.archivescontemporaines.com/

Publication : "Controversial Images. Media Representations on the Edge", Feona Attwood, Vincent Cambell, I. Q. Hunter, Sharon Lockyer

PRESENTATION

The media are inextricable from controversy yet ‘controversy’ is an under-theorized term in studies of the media, even though controversies over specific images, from ‘video nasties’ to snapshots from Abu Ghraib, have structured our understanding of the media’s power, seductiveness and dangers. This collection offers a series of case studies of recent media controversies and draws on new perspectives in cultural studies to consider a wide variety of types of image, including newspaper cartoons, advertising and fashion photography, music videos, photojournalism, news media, art works, hardcore porn film, anime, horror and exploitation movies, video games, and YouTube reaction videos. In the current climate when images appear to be increasingly controversial, it is important that media controversies are not made the excuse for greater censorship and the demonization of ‘dangerous’ images and the audiences that consume them. The case studies in this book suggest how we might achieve a more subtle understanding of controversial images and negotiate the difficult terrain of the new media landscape.

CONTENT

Introduction: Controversy and the Crisis of the Image; Feona Attwood, Vincent Campbell, I.Q.Hunter & Sharon Lockyer

– PART I: CONTROVERSY AND REPRESENTATION

  • Media-Bodies and Photoshop; Meredith Jones
  • Representation and Resemblance in The Case of the Danish Cartoons; Catherine Ann Collins & David Douglass
  • Imitation and Controversy: Performing (Trans)Sexuality in Post-communist Bulgaria; Plamena Kourtova
  • X-Ray Visions: Photography, Propaganda and Guantánamo Bay; Bruce Bennett

– PART II: CONSTRUCTING CONTROVERSIES

  • ‘The Terrorists with Highlights’: Kurdish Female Suicide Bombers in Mainstream Turkish Media; Ertug Altinay
  • Constructing Effects: Disturbing Images and the News Construction of ‘media influence’ in the Virginia Tech Shootings; Jeremy Collins
  • Border Patrol: Trevor Brown, Aesthetics and the Protection of Fictitious Children; Adam Stapleton
  • ‘The Following Content Is Not Acceptable’; Julian Petley

– PART III: ETHICS AND AESTHETICS IN CONTROVERSIAL MEDIA

  • Cutting Edge: Violence and Body Horror in Anime; Caroline Ruddell
  • ‘It’s Gonna Hurt a Little Bit. But That’s Okay – It Makes My Cock Feel Good’: Max Hardcore and the Myth of Pleasure; Stephen Maddison
  • The Lexicon of Offense: The Meanings of Torture, Porn, and ‘Torture Porn’; Steve Jones
  • The Beast Within: Materiality, Ethics and Animal Porn; Susanna Paasonen

– PART IV: ENGAGING WITH CONTROVERSIAL IMAGES

  • Embracing Rape: Understanding the Attractions of Exploitation Movies; Martin Barker
  • His Soul Shatters at About 0:23: Spankwire, Self-Scaring and Hyberbolic Shock; Julia Kennedy & Clarissa Smith
  • Playing with Controversial Images in Videogames: The Terrorist Mission Controversy in ‘Call of Duty: Modern Warfare 2’; Vincent Campbell
  • ‘A Bad Taste Business’: TV Journalists Reflect on the Limits of News Images; Paul Brighton

More information : http://www.palgrave.com/products/title.aspx?pid=482478