Archives par mot-clé : illustration

Parution : Textimage n°12, « Illustrer ? »

J. J. Grandville, dessin préparatoire à la planche finale
des Scènes de la vie privée et publique des animaux, Paris, J. Hetzel, 1842,
tome I, plume et encre sépia. Anvers, Collection Ronny Van De Velde

Textimage, Revue d’étude du dialogue texte-image, « Illustrer ? », Automne 2020.

Numéro composé par Hélène Campaignolle-Catel, Ségolène Le Men et Marianne Simon-Oikawa

En hommage à Barbara Wright

Hélène Campaignolle-Catel, Ségolène Le Men et Marianne Simon-Oikawa : Illustrer ? Introduction        

L’illustration à l’œuvre : théories artistiques et relectures

Ségolène Le Men : L’illustration, pour ou contre ?        

Torahiko Terada : Les éditions illustrées des contes de Guy de Maupassant : procédés photomécaniques et stratégies éditoriales        

Rivka Susini : Les symbolistes face à l’illustration        

Zoé Monti : Les Illuminations illustrées d’Arthur Rimbaud        

L’illustration dans la presse au XIXe siècle

Sarah Hervé : Bataille de symboles : la caricature comme arme

Laurence Danguy : Illustrer la Suisse ? Revendications, stratégies visuelles et  cumul symbolique d’un périodique suisse à la fin du XIXe siècle

Axel Hohnsbein : Les merveilles de La Nature. Illustration et vulgarisation  scientifique dans la seconde moitié du XIXe siècle

Laurence Guignard : Illustrer la lune. Un exemple de divulgation d’un corpus d’images scientifiques dans la presse de vulgarisation (XIXe siècle)  Continuer la lecture de Parution : Textimage n°12, « Illustrer ? »

Parution : Littérature, image, périodicité (XVIIe-XIXe siècles)

Actes du colloque de Lausanne, les 15-16 novembre 2018.

En accès libre sur Fabula

Les études actuelles sur la presse littéraire du XIXe siècle, comme celles qui portent notamment sur les différents mercures des XVIIe et XVIIIe siècles, soulignent un lien privilégié entre la littérature et la poétique journalistique. Or, si l’on peut se réjouir du dynamisme critique qui caractérise aujourd’hui les études sur la presse littéraire, force est de constater que leurs résultats demeurent cloisonnés du point de vue diachronique.

La vocation première de ce recueil est par conséquent d’établir un dialogue entre les spécialistes des périodes pré-moderne et moderne autour des rapports entre presse et littérature envisagés dans un spectre chronologique peu exploré. L’image matérielle (gravure, photographie) et textuelle (description, ekphrasis) constitue en ce sens un levier optimal pour engager ce dialogue. Le postulat principal serait ainsi que l’image dans la presse littéraire entretient des rapports spécifiques avec la temporalité (transposition visuelle d’un fait d’actualité, d’un moment narratif singulier, etc.) dont l’expression s’exacerbe dans le cas d’une publication périodique, tributaire des contraintes éditoriales qu’implique une parution régulière.

Il s’agit en effet d’envisager à nouveaux frais les rapports entre des formes littéraires soumises à des formes de périodicité variées (presse périodique, livraisons, recueils, etc.) et différentes manifestations, figuratives et textuelles, du visuel ; et d’interroger notamment la nature et les usages des modèles littéraires qui informent les poétiques et les rhétoriques de la presse littéraire illustrée, les conditions matérielles qui modalisent la mise en image d’un fait d’actualité, le rythme particulier induit dans la lecture du périodique par la présence de l’image, la question de l’impact émotionnel des images dans leur articulation à la diffusion et à la conservation de l’information.

Textes réunis par Marta Caraion et Barbara Semelci et mis en ligne avec le soutien de l’Université de Lausanne.

Continuer la lecture de Parution : Littérature, image, périodicité (XVIIe-XIXe siècles)

Colloque : Images fixes et Images animées

Colloque international 

Images fixes et Images animées. Livres illustrés, bandes dessinées et courts métrages d’animation 

du 19 au 21 mars 2020 – Roanne 

Contexte et argument

Ce colloque poursuit une réflexion initiée lors d’une journée d’études organisée à l’occasion de l’édition 2019 du Festival Ciné Court Animé de Roanne. Les travaux de cette journée d’études feront l’objet, avec ceux de ce colloque, d’une publication au sein de la collection Cinémas d’animations de L’Harmattan – elle-même faisant suite à l’édition d’un premier ouvrage reprenant la journée d’études et le colloque qui se sont tenus en 2017 et 2018.

Alors que la première phase de ces réflexions se consacrait principalement à la problématique de l’adaptation littéraire dans le cadre du court métrage d’animation, ce colloque souhaite les prolonger en ouvrant à d’autres espaces artistiques dans un monde où « toutes les formes de communication fonctionnent maintenant comme des vases communicants. » (A. Martin).

Nous nous proposons donc de nous pencher sur les rapports – terme qui inclut l’adaptation mais se propose aussi de lui échapper – entre, d’un côté, les formes courtes du cinéma d’animation et, de l’autre, des formes livresques unissant textuel et visuel, à l’image des livres illustrés et des bandes dessinées.  Continuer la lecture de Colloque : Images fixes et Images animées

Parution : L’effet livre – Métamorphoses de la bande dessinée (Sylvain Lesage)

 

Un nouvel ouvrage de Sylvain Lesage, consacré aux métamorphoses de la bande-dessinée, est disponible depuis le 31 octobre 2019 aux Presses Universitaires François-Rabelais, dans la collection « Iconotextes ».

Longtemps perçue avec méfiance, la bande dessinée a depuis gagné sa place dans les bibliothèques, les écoles, les musées, les galeries… Si elle a obtenu de haute lutte le statut de « neuvième art » en France et en Belgique, c’est notamment grâce à une nouvelle génération d’auteurs, au cercles bédéphiles et même, en France, grâce à l’Etat. Toutefois, son entrée au panthéon des arts est aussi le fruit d’une mutation décisive dans les circuits de diffusion.

Continuer la lecture de Parution : L’effet livre – Métamorphoses de la bande dessinée (Sylvain Lesage)

Colloque : « Tracing Types », 3-4 juin 2016

Colloque international

« Tracing Types. Comparative Analyses of Nineteenth-Century Sketches »

Université de Gand, Belgique, 3 et 4 juin 2016

Colloque Tracing Types

Informations pratiques et programme sur le site: http://www.tracingtypes.ugent.be/

Argumentaire

A new wave of scholarship has emerged in recent years, which examines nineteenth-century sketches (sometimes referred to as ‘panoramic literature’) from a transnational perspective.The present international conference seeks to continue this comparative reflection by placing the spotlight on the comparative analysis of texts and images of specific types and by tracing how these representations vary across sketches from different places, media and editorial contexts.

Parution : « Le Dépossédé », sur Jacques Abeille

Le Dépossédé – Territoires de Jacques Abeille

Arnaud Laimé et collectif, Jacques Abeille

le-depossede-territoires-de-jacques-abeille

Le Dépossédé regroupe les contributions de chercheurs et d’amateurs passionnés par l’œuvre de Jacques Abeille qui se sont réunis lors d’une journée d’étude organisée en 2014. Il s’agit de la première analyse d’importance dédiée à cet auteur surréaliste né en 1942 et dont la reconnaissance critique ne cesse de croître ces dernières années, notamment depuis la redécouverte en 2010 de son roman phare, Les Jardins statuaires.

Cette édition est enrichie d’un texte et de dessins inédits de Jacques Abeille.

Couverture : François Schuiten

 

LIRE UN EXTRAIT sur le site du Tripode.

À l’origine du projet et directeur de cet ouvrage, Arnaud Laimé est maître de conférences à 
l’université Paris 8. Ses recherches se concentrent sur la réception des textes oubliés par l’histoire littéraire. Spécialiste de la littérature néolatine française du début du XVIe siècle, il se consacre depuis plusieurs années à l’étude de l’œuvre de Jacques Abeille.

Avec des contributions d’Anne Besson, Louis Boulet, Elsa Caboche, Michel Costantini, Arnaud Laimé, Daniel Launay, Erwann Perchoc, Ivanne Rialland, Pierre Vilar.

BD et Illustration : journées d’étude

fanzine

Le laboratoire de recherche De Traits et d’esprit de l’atelier d’illustration de la Hear (ex école des arts décoratifs de Strasbourg) organise 2 journées d’études consacrées à la BD et à l’illustration.

23 novembre 2015 :  Fanzines, feuillets et non-livres, avec Gert Meesters, Mael Rannou, Elise Canaple, Jean-Charles Andrieu de Levis, Aline Leguen, Loïc Urbaniak.

Lundi 14 décembre 2015 : Le style titille t-il ?, avec Olivier Deloignon, Florent Ruppert, Guillaume Dégé, Léon Maret, Dominique Goblet, Benjamin Roure.

Ces deux journées se déroulerons dans l’auditorium de la Hear, 1 rue de l’Académie à Strasbourg, de 9 h 30 à 17 h 00. L’entrée est libre.

renseignements : odeloignon@club-internet.fr

Parution: « (Bé)vues du futur »

(Bé)vues du futur. Les imaginaires visuels de la dystopie (1840-1940)

Collectif dirigé par Clément Dessy et Valérie Stiénon, Presses du Septentrion, 2015

 

bévues du futur

Aujourd’hui inscrite au cœur des cultures télévisuelle et adolescente, la dystopie possède une histoire riche pourtant méconnue. Cette forme d’expression qui mêle projection dans le futur et vision critique d’une société révèle les enjeux majeurs des époques qu’elle a traversées. Explorer ses caractéristiques visuelles sur un siècle, de 1840 à la Seconde Guerre mondiale, permet d’observer les lignes de forces d’un imaginaire central dans la littérature et les arts. L’imaginaire dystopique ne touche pas seulement à l’iconographie. Il concerne aussi les ressources textuelles de la description, la circulation transmédiatique des fictions et la définition même d’un univers souvent improprement qualifié par les étiquettes de fantastique et de science-fiction. Continuer la lecture de Parution: « (Bé)vues du futur »

Parution: The French Comics Theory Reader (Ed. Ann Miller – Bart Beaty)

leuven

The French Comics Theory Reader

Edited by Ann Miller and Bart Beaty
Leuven University Press
€ 59,00, ISBN 9789058679888, paperback, 334 p., English
Key French-language theoretical texts on comics translated into English for the first time

The French Comics Theory Reader presents a collection of key theoretical texts on comics, spanning a period from the 1960s to the 2010s, written in French and never before translated into English. The publication brings a distinctive set of authors together uniting theoretical scholars, artists, journalists, and comics critics. Readers will gain access to important debates that have taken place among major French-language comics scholars, including Thierry Groensteen, Benoît Peeters, Jan Baetens, and Pierre Fresnault-Deruelle, over the past fifty years. The collection covers a broad range of approaches to the medium, including historical, formal, sociological, philosophical, and psychoanalytic. A general introduction provides an overall context, and, in addition, each of the four thematic sections is prefaced by a brief summary of each text and an explanation of how they have influenced later work. The translations are faithful to the originals while reading clearly in English, and, where necessary, cultural references are clarified.

Contributors
Jan Baetens, † Gérard Blanchard, Luc Boltanski, Sylvain Bouyer, Philippe Capart, Erwin Dejasse, Pierre Fresnault-Deruelle, † Jean-Claude Glasser, Thierry Groensteen, Manuel Hirtz, † Francis Lacassin, Bruno Lecigne, Pascal Lefèvre, Jean-Christophe Menu, Harry Morgan, Pascal Ory, Benoît Peeters, Jacques Samson, Barthélémy Schwartz, Michel Serres, Thierry Smolderen, Pierre Sterckx, Jean-Pierre Tamine, Serge Tisseron

Parution: Comicalités, mai

cham

Comicalités

mai

En ce mois de mai, Comicalités. Études de culture graphique vous propose deux nouveaux articles (résumés plus bas) explorant la dimension médiatique de travaux graphiques. Analysant un dispositif éditorial se fondant sur l’exploitation d’une tradition narrative, le premier d’entre eux traite du label Vertigo et de son entreprise de « réécriture » (terme que l’auteur et nous-mêmes souhaiterions interroger plus avant). Étudiant des innovations narratives et graphiques au regard d’une culture de l’imprimé et notamment de la naissance de la presse illustrée, le second est consacré à Cham et sera très prochainement suivi par la publication d’un second texte. Artiste encore aujourd’hui méconnu, celui-ci participa notamment à la création de « comicalités »  que notre revue a adoptées comme intitulé : sa parution est donc l’occasion d’une réorganisation et de la création d’une nouvelle « thématique » (« Histoire et bande dessinée : territoires et récits ») qui accueillera d’ici peu de nouveaux textes que vous êtes toujours libre de commenter sur les Carnets de Comicalités

  • « The rewriting ethos of the Vertigo imprint: critical perspectives on memory-making and canon formation in the American comics field » de Chritophe Dony
  • « Rhétorique texte/image, minimalisme et jeux de perspective : l’héritage de Cham » de Philippe Willems