Archives par mot-clé : histoire sociale

Parution : Paris en ses jardins (J. Synowiecki)

Jan Synowiecki, Paris en ses jardins. Nature et culture urbaine au XVIIIe siècle, Champ Vallon, coll. « L’environnement a une histoire », 2021

Royaux ou princiers, les jardins de Paris au XVIIIe siècle devaient offrir à la population urbaine des îlots salvateurs face aux exhalaisons et aux miasmes de la ville. Loin d’être figés dans un écrin de verdure et de représenter des enclaves champêtres au cœur de la ville, ces espaces étaient fermement insérés dans le tissu urbain. Ce livre propose ainsi une véritable microphysique de la nature parisienne, des dégâts causés par les taupes à l’élagage des arbres. L’histoire matérielle et vivante des jardins parisiens du XVIIIe siècle permet ainsi de restituer avec le plus de fidélité possible un monde composé de micropartages faisant la part belle aux conflits entre juridictions, aux régulations policières ainsi qu’aux tensions entre les différents usages sociaux de l’espace du jardin.

Lire la table des matières.

Ancien étudiant de l’ENS Ulm, agrégé et docteur en histoire de l’EHESS, Jan Synowiecki est Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

Appel à contributions : Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée (Univ. Versailles Saint-Quentin)

Colloque Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée : nommer, dénoncer, représenter, mettre en image ou en musique

9-10 décembre 2021

Université de Versailles-Saint-Quentin

Échéance des propositions : 15 juin 2021

Dans le cadre du projet AVISA, colloque co-dirigé par Armel Dubois-Nayt de l’université de Versailles-Saint-Quentin (DYPAC) et Réjane Vallée de l’université d’Évry Val d’Essonne (Centre Pierre Naville en collaboration avec le SLAM) avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Saclay et le parrainage de la SIEFAR et de la SAGEF. Ce projet entend ouvrir le chantier de l’historicisation sur la longue période du phénomène social qualifié aujourd’hui de harcèlement sexuel en mobilisant la littérature, l’histoire, le cinéma, les arts. Pour une présentation générale, voir le site : https://avisa.huma-num.fr/s/avisa/page/accueil

Appel :

Françoise Héritier s’interrogeait quelque temps avant sa mort sur le moment historique que l’Occident vit sous l’effet de l’affaire Harvey Weinstein, un moment qui semble marquer une rupture de sensibilité sur la question du harcèlement sexuel et qui correspondrait à une libération de la parole des femmes devant les violences qu’elles subissent.

Pour établir la singularité de l’ère post-Weinstein, il apparaît cependant nécessaire de considérer le harcèlement sexuel comme un phénomène historique ayant connu des occurrences antérieures à la post-modernité, une position déjà défendue en 1994 par Carol Bacchi et Jim Jose, qui mettaient en garde contre la tendance à représenter le harcèlement sexuel comme une « découverte » des mouvements féministes actuels (Bacchi & Jose 263). Telle est la dynamique générale du projet AVISA.

Continuer la lecture de Appel à contributions : Écrire l’histoire du harcèlement sexuel sur la longue durée (Univ. Versailles Saint-Quentin)

Parution : L’Empire du rire. XIXe-XXIe siècles (Dir. Letourneux & Vaillant)

Matthieu Letourneux, Alain Vaillant (dir.), L’Empire du rire. XIXe-XXIe siècles, CNRS Édition, 2021

PRÉSENTATION

Avec l’avènement de la démocratie, le rire apparaît comme un bien commun, partagé par tous et irriguant la totalité de l’espace public. Ce rire démocratique prend aussi appui sur la puissance de propagation et d’innovation des nouvelles industries médiatiques, qui acquièrent un poids économique et une force de frappe incomparables : acteur majeur de notre culture moderne du loisir et du divertissement, le rire s’est imposé à tous et constitue aujourd’hui l’un des moteurs de la société marchande et du consumérisme. Mais le rire répond aussi à un besoin anthropologique plus large : il soulage face aux angoisses de l’existence, et permet d’expérimenter le plaisir de la connivence sociale et celui de la fantaisie imaginative.

Pour lui restituer toute sa richesse, cet ouvrage a choisi de multiplier les angles d’approche, en proposant à la fois une histoire culturelle du rire, une description de ses formes et des techniques utilisées, une réflexion théorique sur ses usages dans l’espace social.

Tous les aspects du rire y sont envisagés de façon transdisciplinaire : des catégories du risible aux cibles du rire, de l’esthétique du rire à son usage au service des idéologies – à travers les beaux-arts, la littérature, la caricature, les arts de la scène, la télévision et les médias, la publicité, internet. Dans cette encyclopédie stéréoscopique du rire, abondamment illustrée, on aura encore plaisir à retrouver, au fil des pages et des images, toutes les grandes figures de l’humour depuis près de deux siècles. Il s’agira donc de prendre au sérieux la culture du rire, et de mesurer le rôle capital qu’elle a pu jouer dans l’histoire de notre modernité.

Continuer la lecture de Parution : L’Empire du rire. XIXe-XXIe siècles (Dir. Letourneux & Vaillant)

Parution : « Réseaux » (Le magasin du XIXe siècle, n° 10)

Revue Réseaux, n° 10 : « Le magasin du XIXe siècle » Champ Vallon, décembre 2020, 305 p. 

SOMMAIRE

Introduction: une société en réseaux Julien Schuh

Espaces, urbanisme, modernité

  • L’émergence du concept moderne de réseau chez Saint-Simon et les saint-simoniens Pierre Musso
  • La notion de réseau chez Haussmann Pierre Pinon
  • Les réseaux d’espaces verts du Paris d’Adophe Alphand Chiara Santini
  • Image et imaginaire du réseau chez Hippolyte Taine Romain Enriquez
  • Réseaux occultes (sociétés secrètes, franc-maçonnerie…) Jean-Noël Tardy
  • Les réseaux informels dont profitent les prostituées de la middle et de la upper class sous le Second Empire et la Belle Époque Gabrielle Houbre
  • Réclame et réseaux de panneaux publicitaires Karen Carter

Poétiques des réseaux

  • Idylle en réseau dans Le Ventre de Paris d’Émile Zola Marie-Ange Fougère
  • La place des chemins de fer dans les récits de voyage de Matilda Betham-Edwards (1836-1919) Tom Williams
  • La complicité en réseau dans la presse frivole fin de siècle Helen Craske
  • La circulation d’une série gravée de Moritz Retzsch sur le Faust de Goethe : des images aux objets Evanghélia Stead

Les routes de l’économie et de l’information

  • Les réseaux ferroviaires, maritimes Niklas Bender
  • Le réseau télégraphique, le câble atlantique: Pierre-Carl Langlais
  • Des colporteurs aux réseaux de diffusion d’éditeurs (Hachette…) Jean-Yves Mollier
  • Le commis voyageur et la boutique. Les réseaux de commercialisation de la tapisserie d’Aubusson dans la première moitié du XIXe siècle. Jean-François Luneau

La création en réseau

  • Sociabilités réticulaires versus sociabilités cénaculaires Vincent Laisney
  • Revues en réseau et réseaux de revues (1860-1930) : réflexions historiques et théoriques Evanghélia Stead et Hélène Védrine
  • Le théâtre de société de l’Hôtel de Castellane, réseau de sociabilité Valentina Ponzetto
  • Les réseaux franco-allemands France Nerlich
  • Les réseaux épistolaires féminins autour de Sand, Brigitte Diaz

Parution : Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec

Alex Gagnon, Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec (de Louis Cyr à Dédé Fortin), Presses de l’Université de Montréal, coll. Socius, 2020. 

En mai 2000, à Montréal, le chanteur André « Dédé » Fortin s’enlève la vie et laisse dans le deuil une collectivité affligée. Un an plus tard, le commandant Robert Piché fait atterrir aux Açores un avion en panne, arrachant à une mort certaine quelques centaines de passagers. À l’été 2005, la criminelle Karla Homolka sort de prison et plonge dans la peur la région montréalaise. Au même moment, une biographie de Louis Cyr ravive la gloire du célèbre athlète du XIXe siècle.

Le « génie », le « héros », le « monstre » et le « champion » : ce livre retrace l’histoire de ces quatre figures de la grandeur dans l’imaginaire social québécois des dernières décennies. Leur vie dans l’espace public de notre société met en jeu des systèmes complexes de pratiques et de représentations collectives ; ce n’est pas l’affaire du biographe, mais celle de l’histoire culturelle, des études littéraires et des sciences sociales.

Aussi loin de la glorification que de la dénonciation, cet ouvrage cherche à restituer, pour les comprendre, les logiques collectives qui gouvernent, dans la société contemporaine et dans la québécoise en particulier, les mécanismes d’élaboration de la célébrité et de la grandeur. Rédigé dans une prose à la fois vivante et savante, il contribue à éclairer, plus largement, les dynamiques constitutives de l’imaginaire et de son histoire, l’étude des figures autour desquelles se rassemble une collectivité donnant au chercheur un accès intime à ce qu’elle pense, éprouve et sent, bref à tout ce qui fait et refait, à chaque moment de son existence, la vie d’une société et d’une culture. Continuer la lecture de Parution : Les métamorphoses de la grandeur. Imaginaire social et célébrité au Québec

Call for papers. Literatures and other worlds: Genres, Politics, society (LILEC GRADUATE CONFERENCE)

7 May 2020
Conference languages: Italian and English
Keynote Speaker: Christine Berberich (University of Portsmouth)

This conference aims to reflect on the relation between literature and society, starting from a conception of narrative genres intended as a site of elaboration of the real in its complexity and as a site of political resistance, as fostering the circulation of ideas and participation in the public sphere. This does not necessarily imply an adherence to realism, as shown by the ideological import of fantasy, the fantastic and other ‘de-realising’ forms.

The evolution of genres throughout the centuries has been marked by a constant questioning of their own premises, also through unceasing negotiations with other expressive codes and with changes in media, society and politics. This process appears to have intensified and increased in our present, when we are witnessing a growing hybridisation and refunctionalisation of literary genres, including mass genres, the conventions and techniques of which are used to convey ever-new contents, opening to a prism of unprecedented relations between narrative and socio-political categories.

Continuer la lecture de Call for papers. Literatures and other worlds: Genres, Politics, society (LILEC GRADUATE CONFERENCE)

Colloque : utopie sociale au XIX siècle

« L’utopie sociale dans la littérature française du XIX siècle », Università di Salerno, 5-6 décembre 2017

Responsables scientifiques

BRIGITTE DIAZ et AGNESE SILVESTRI

Colloque organisé avec le soutien de / Convegno organizzato con il contributo di Ateneo di Salerno – Dipartimento di Studi Umanistici – Centro Linguistico di Ateneo – Institut français Italia

Comité scientifique

BRIGITTE DIAZ (Université de Caen-Normandie) – SUSI PIETRI (Università di Macerata) – AGNESE SILVESTRI (Università di Salerno) – DAMIEN ZANONE (Université catholique de Louvain)

Organisation

AGNESE SILVESTRI, asilvestri@unisa.it VINCENZO DE SANTIS,  vdesantis@unisa.it

BIBLIOTECA DI STUDI LETTERARI E LINGUISTICI – BÂTIMENT D3, 3è ÉTAGE

  • 5 DÉCEMBRE

14h30 – Ouverture du Colloque Continuer la lecture de Colloque : utopie sociale au XIX siècle