Archives par mot-clé : histoire culturelle

International conference: “Leisure electronics and the emergence of video games” (University of Lausanne)

Leisure electronics and the emergence of video games

International conference: “Leisure electronics and the emergence of video games”

2 and 3 May 2024

On-site: in room Amphimax 414 on UNIL Campus, Lausanne, Switzerland
On-line: on Zoom and discord (links to come)

Co-organized by the GameLab UNIL-EPFL and the research project Confoederatio Ludens, with the support of the Institute of Social Sciences of the University of Lausanne

Conference program

DAY 1 – 2 May 2024

08:30 Welcoming and registration – in front of the conference room

09:00 Opening speech – Pierre-Yves Hurel & Sophie Bémelmans

09:30 OPENING KEYNOTE:

Alex Wade (Birmingham City University) – Genealogies of videogame production, consumption and distribution in the English Midlands (Online) – Moderator: Yannick Rochat

10:30 Coffee Break – in front of the conference room

10:45 PANEL 1: Local contexts – Moderator: Guillaume Guenat

  • A. Gabrielyan (Université de Lausanne) and T. Vaillancourt (University of Konstanz / Paris Nanterre) – The intermedial and cultural genealogy of Nu, Pogodi! in the USSR, or why a clone is not just a clone (On-site)
  • R. Seiwald (University of Birmingham) – Happy Birthday, Tetris! Tracing the Game’s History within a Genealogy of Ludic Practices (On-site)
  • M. Conrad (University St. Gallen) – United by Code: The Cultural Impact of BASIC as a Glocalized Coding Language for Gaming Communities in East and West Germany during the 1980s (On-site)

Continuer la lecture de International conference: “Leisure electronics and the emergence of video games” (University of Lausanne)

Appel à communication – Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire

Date : 12 et 13 novembre 2024

Lieu : Campus Condorcet, Aubervilliers

Échéance des propositions : 3 juin 2024

Organisé par : Victor Faingnaert (HisTeMé, Université de Caen), Julien Lalu (Criham, Université de Poitiers) et Romain Vincent (Experice, Université Sorbonne Paris-Nord)

Texte de l’appel

En 2019, Laurence Cros et Marie-Jeanne Rossignol invitaient les historien·nes « à surmonter leur réticence, presque instinctive, vis-à-vis de la fiction et à aborder les produits culturels comme objets légitimes de recherches historiques ». Ce projet de recherche s’est traduit par plusieurs colloques et journées d’études pendant deux années ainsi que par la publication d’un numéro du Temps des médias en 2021 dédié à la « fiction historique anglo-américaine ». Les articles sélectionnés abordent des fictions historiques variées : les romans historiques de Walter Scott, les séries Vikings, Peaky Blinders et Borgia, la comédie musicale Hamilton, les films fantastiques sur la guerre de Sécession et les jeux vidéo Assassin’s Creed.

Ce colloque cherche à prolonger ces recherches et ces espaces de rencontres afin d’étudier les fictions historiques, comprises comme un genre médiatique qui situe le récit fictionnel dans le cadre historique précis d’un passé proche ou lointain. Ainsi, l’usage de l’adjectif « historique » ne place pas ces fictions dans un régime scientifique, mais permet de les définir par l’importance du cadre temporel de leurs intrigues. L’objectif est d’étudier à travers ces productions ce qu’Éric Macé et Éric Maigret appellent des médiacultures, soit « une somme de médiation par lesquelles chaque société se configure elle-même à travers ses objets culturels, juridiques, techniques, artistiques ou médiatiques [tels que le cinéma, les jeux vidéo, la bande dessinée, et d’autres] et leurs formes d’appropriations ». Il s’agit donc d’analyser tout à la fois leur contenu, leur rôle dans la construction de représentations ainsi que les usages sociaux qui en sont faits. Continuer la lecture de Appel à communication – Les rencontres de la fiction historique : la France imaginaire (Campus Condorcet, Aubervilliers)

Appel à communication : Bande dessinée : histoire d’artistes, histoires de médias

Résumé

En 1974, Angoulême consacre la bande-dessinée comme 9ème art à l’occasion de son premier festival international. Cinquante ans plus tard, ce médium hybride dans sa dimension à la fois artistique et littéraire est au cœur de nos vies et repousse sans discontinuer les limites de la case étroite dans laquelle la BD avait été assignée. Manga, comic book, roman graphique, la narration illustrée touche un public toujours plus conséquent et aborde des thématiques tout aussi riches. Le séminaire des doctorants du laboratoire HAR (Histoire des Arts et des Représentations) veut offrir aux chercheur·euses et aux acteur·ices du milieu, l’occasion de réfléchir au statut de la BD aujourd’hui et dans le passé. Plusieurs dimensions seront à l’honneur : la manière dont la BD se construit au croisement de disciplines artistiques, son rapport aux autres arts (peinture, cinéma, architecture, etc.) de même qu’à l’histoire des arts ainsi que sa place en galeries et dans les musées.

Continuer la lecture de Appel à communication : Bande dessinée : histoire d’artistes, histoires de médias

PARUTION : LES BELLES ÉPOQUES DE DOMINIQUE KALIFA

Arnaud Dominique Houtte (dir), Les Belles époques de Dominique Kalifa, Paris, Presses Universitaires de la Sorbonne, 2024.

Le brutal décès de Dominique Kalifa, le 12 septembre 2020, a été un choc inattendu pour ses proches, ainsi que pour ses collègues, lecteurs et étudiants. Professeur d’histoire du XIXe siècle à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur d’une œuvre importante et largement discutée en France et à l’étranger, Dominique Kalifa a laissé une empreinte marquante, tant par ses livres et ses enseignements que par son inventivité méthodologique et son charisme personnel.
Conçu comme un hommage scientifique et amical, cet ouvrage rassemble 31 contributions, la plupart présentées lors du colloque organisé en Sorbonne (9-11 décembre 2021) dont ce volume rassemble et enrichit les actes. Sous la plume d’historiennes et d’historiens de plusieurs générations et de plusieurs pays, ce livre propose un portrait de Dominique Kalifa à travers la présentation et l’exploration de son œuvre et de ses sujets de prédilection.


On y discute donc de la notion d’imaginaire social ; on s’interroge sur les limites chronologiques du XIXe siècle ; on réfléchit à ce que les historiens peuvent tirer des images et des sons. On y parle surtout d’enquête et de crime, d’amour et de chrononymes, de mauvais garçons et de jeunes libérées. De Marseille au Mexique en passant par l’Italie et le Japon, on croise La Joconde, La grande illusion et les Peaky Blinders. Et plane sur l’ensemble l’ombre de Fantômas.

Table des matières

Continuer la lecture de PARUTION : LES BELLES ÉPOQUES DE DOMINIQUE KALIFA

Julien Régibeau (Université de Liège)

Julien Régibeau est Maître de conférences et Assistant du Département des sciences historiques de l’Université de Liège.

Lauréat d’une bourse de recherche Jean Jacobs du Collegio dei Fiaminghi, auprès de L’Università degli Studi de Bologne en 2011-2012, il obtient une bourse Sciences-humaines de l’ULiège entre 2012 et 2013 puis un mandat d’aspirant FRS-FNRS entre 2013 et 2017. Docteur en histoire, histoire de l’art et archéologie depuis 2019, il est membre de Transitions – Unité de recherches sur le Moyen Âge & la première modernité de l’Université de Liège. Il fait en outre partie du comité du groupe de contact FNRS ModerNum (réseau des modernistes francophones de Belgique), dont il est un membre actif depuis sa création en 2015. Lauréat d’une bourse d’Excellence WBI.WORLD (2021-2023) et d’une bourse de la Fondation Lambert Darchis (2022-2023), il a mené une recherche postdoctorale à Rome tout en assumant une charge d’enseignement à l’Université de Liège.

Son activité scientifique s’inscrit tout d’abord dans les champs de l’histoire politique et religieuse de l’Europe, au cours de la première modernité. A travers une approche culturelle de la diplomatie et de la paix ainsi qu¿une attention particulière portée à l’institution pontificale, il s’intéresse aux pratiques, aux discours, aux crises et aux accommodements qui régissent les rapports multilatéraux entre les pouvoirs occidentaux. Après avoir consacré ses recherches aux relations tant politiques qu’ecclésiastiques entre les Pays-Bas méridionaux, la péninsule ibérique et la curie romaine, dans la seconde moitié du XVIe siècle, il a étudié la reconfiguration de la culture diplomatique de la papauté lors du congrès de Westphalie (milieu XVIIe siècle). En 2019, il a soutenu une thèse intitulée « Faire face à l’incertitude du monde. Pratiques diplomatiques et identité politique du Saint-Siège à l’épreuve des paix de Westphalie (1639-1651) ». Les recherches qu’il a réalisé à Rome, auprès du Dipartimento di Storia Antropologia Religioni Arte Spettacolo de La Sapienza, portent sur les échanges interconfessionnels entre la machine diplomatique pontificale et les pouvoirs protestants.

Parallèlement, il s’intéresse dans ses enseignements et ses recherches au rôle social de l’historien, à l’épistémologie de l’histoire, à l’histoire publique et à la médiation des savoirs. Il a notamment travaillé sur les débats qui ont suivi la publication de l’History Manifesto ainsi que sur la parole des historiens sommés de prendre position face aux déboulonnages de statues d’esclavagistes et de colonialistes. Ces réflexions sont poursuivies sur le terrain de la Digital history, à la croisée de l’étude des représentations populaires du passé et des Games studies. Il mène actuellement des recherches consacrées aux discours sur l’époque moderne véhiculés par le Live game streaming.

Domaines de recherche

  • Histoire des temps modernes
  • Histoire politique
  • Histoire des religions
  • Histoire culturelle
  • Histoire sociale
  • Historiographie
  • Politique internationale
  • Représentations diplomatiques et consulaires
  • Communication politique
  • Communication et médiation
  • Religions chrétiennes

Fiche annuaire sur le site de l’Université de Liège

Publications et communications

COLLOQUE « LE MOYEN ÂGE FAIT-IL VENDRE ? »

« Le Moyen Âge fait-il vendre ? »

18-19 janvier 2024

Salle des Colloques, Maison de la recherche, Université d’Artois, Arras

Organisé par Anne Besson, Isabelle Olivier et Myriam White-Le Goff

Université d’Artois, « Textes et Cultures » et « Modernités médiévales »

Pour consulter le programme : Programme Le Moyen Âge fait-il vendre

Appel à contributions : Nouvelles Vues, n°25 : « Transferts culturels : Hollywood – Québec » (prolongation)

Transferts culturels : Hollywood – Québec

Nouvelles Vues, n°25

Université de Montréal

Date d’échéance (prolongation) : 31 janvier 2024

Texte de l’appel :

C’est avec enthousiasme que nous partageons à nouveau avec vous l’appel de textes pour le vingt-cinquième numéro de Nouvelles Vues intitulé « Transferts culturels : Hollywood – Québec », codirigé par Thomas Carrier-Lafleur (Université de Montréal) et Baptiste Creps (Université de Montréal), dont la période d’appel à contributions est présentement prolongée.

Nouvelles Vues est une revue savante bilingue en libre accès consacrée aux pratiques, aux théories et à l’histoire du cinéma au Québec. Elle convie les réflexions entourant le cinéma québécois et le cinéma au Québec dans une perspective de renouvellement des approches traditionnelles de ces corpus, selon des champs et méthodes variés. Continuer la lecture de Appel à contributions : Nouvelles Vues, n°25 : « Transferts culturels : Hollywood – Québec » (prolongation)

Appel à communications : Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours a changé au monde (Amiens)

Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours à changé au monde

17-18 octobre 2024

Université de Picardie Jules Verne, Amiens

Date d’échéance : 15 mai 2024

Colloque porté par l’équipe « Roman & romanesque » du laboratoire CERCLL (UPJV), et co-organisé par l’Université de Genève (UNIGE), dans le cadre du programme de recherche du Fonds National de la Recherche Scientifique Suisse (FNRS) dédié aux Premiers globetrotters et tours du monde touristiques (1869-1914), dirigé par le Prof. Jean-François Staszak (UNIGE, département de géographie).

Texte de l’appel

En 1870, George Francis Train, homme d’affaires américain, responsable de l’Union Pacific Railroad, accomplit son premier tour du monde ; le 26 septembre 1872, Thomas Cook organise le premier tour du monde à forfait : Jules Verne, lorsqu’il écrit Le Tour du monde en quatre-vingts jours, n’invente donc rien. Son roman n’en connaît pas moins un retentissement qui constitue sans doute sa véritable dimension «extraordinaire ». Dès les années qui suivent sa publication, des voyageurs se lancent sur les traces de Phileas Fogg : c’est le cas de Nellie Bly, journaliste américaine qui réalise en 1889-1890 le tour du monde en 72 jours, celui encore de Gaston Stiegler, qui en 1901 l’achève en 63 jours. Tous deux, témoins du caractère séminal du roman dans leur parcours, rendent visite à Jules Verne dans sa maison d’Amiens. Continuer la lecture de Appel à communications : Ce que Le Tour du monde en quatre-vingts jours a changé au monde (Amiens)

Présentation de la saison LPCM 2023-2024

Présentation de la saison LPCM 2023-2024

La saison 2023-2024 de la LPCM sera riche en événements scientifiques variés ! Découvrez leur présentation en vidéo et dans les programmes rassemblés ci-dessous.

Informations et programmes :

Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, 2nde édition – CPM 2023 : « Futurs POP – Quel(s) avenir(s) pour les études en cultures populaires et médiatiques ? »

12, 13 et 14 octobre 2023, Université Paris Nanterre et Sorbonne Université

Séminaire LPCM / PHisTeM 2023-2024

3 séances en co-modal, mercredi, 16h-19h, Université Paris Nanterre

Atelier LPCM 2023-2024

7 séances en co-modal, jeudi, 17h-19h, Université Paris Nanterre, Pôle des métiers du livre de Saint-Cloud, Sorbonne Université, Université Paris Cité

Séminaire LPCM / PatrimoniaLitté 2023-2024

3 séances en co-modal, vendredi et mercredi, 14h-16h, Bibliothèque Royale de Belgique, Université de Gand, KU Leuven

Adhésion à l’association

SÉMINAIRE PHISTEM / LPCM 2023-2024

Séminaire général 2023-2024 de l’équipe de « Poétique historique des textes modernes » (CSLF, EA 1586)

Les séances ont lieu à l’Université Paris Nanterre le mercredi de 16h à 19h.

Présentation

Le séminaire général du PHisTeM vise à offrir un panorama des recherches nouvelles en théorie littéraire, en histoire littéraire et en cultural studies ; cette année, il est également centré sur les programmes et les projets initiés en son sein, individuellement ou collectivement. Les séances sont couplées avec le séminaire LPCM dont vous retrouverez l’intégralité du programme ici. Les séances seront en mode hybride. Pour obtenir les liens de connexion, nous contacter quelques jours avant la séance à l’adresse atelierlpcm@protonmail.com.

Mercredi 17 janvier 2024, 16h-19h 

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Weber, salle de séminaire 1

  • Olivier Caïra (IUT d’Évry Val d’Essonne) : Interactivité et univers franchisés : quelles marges pour les scénaristes et leurs personnages ?
  • Thibaut Clément (Sorbonne Université IUF) : Thématisation, scénarisation des pratiques et mises en scènes identitaires : de Disneyland au centre commercial

Mercredi 20 mars 2024, 16h-19h

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Ricoeur, 4e étage, salle des conseils

  • Lucie Amir (Université de Limoges) : Un état contemporain des rapports entre littératures policières françaises et politique
  • Sybila Guéneau (EHESS) : Relire le néo-polar : mise à distance de la figure de Manchette, dépassement des stéréotypes et redéfinition du discours de critique sociale

Mercredi 10 avril 2024, 16h-19h

Lieu : Université Paris Nanterre, bâtiment Weber, salle de séminaire 1

  • Benoît Tadié (Université Paris Nanterre) : Font criminel: la démocratie à l’épreuve du roman noir américain
  • Marie-Lucie Bougon (Université d’Artois) : “Je suis d’ailleurs” : ésotérisme et médiumnité chez les “grandes anciennes” de la fantasy française