Archives par mot-clé : Hergé

Parution : Objectif Hergé (Michel Porret)

Michel Porret, Objectif Hergé, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. “Champs Libres”, 2022.

Tout commence en 1930 dans la violence de la révolution bolchevique au pays des Soviets. Tout se boucle en 1986 dans l’univers huppé de l’art contemporain.

Entre la lutte des classes et la polémique esthétique, la saga de Tintin est une quête du bien dans la violence de l’histoire du XXe siècle. De la Terre à la Lune, entre mer, désert et cimes, flanqué du socratique Milou puis de l’ivrogne au grand cœur Haddock, le petit Don Quichotte qui aime les livres affronte tous les bandits du monde. Environ 12 000 vignettes en noir et blanc puis en couleurs : culminant dans le silence de la ligne claire, la saga de Tintin est une aventure esthétique et humaine.

Cet essai ludique y revient au prisme de son imaginaire social qui en fait une œuvre universelle jusque dans la relation parodique.

Michel Porret  est professeur honoraire d’histoire moderne à l’Université de Genève et président des Rencontres internationales de Genève. Il travaille sur les Lumières, l’utopie, la justice pénale, la médecine légale et la bande dessinée.

Premières pages de l’ouvrage

Appel : “Tintin au XXIe siècle”

Tintin au XXIe siècle : territoires et temporalités

Colloque international
Du mercredi 17 au samedi 20 mai 2017
Louvain-la-Neuve – Belgique
Appel à communication

110 ans exactement après la naissance de Georges Remi, un colloque international rassemble pendant quatre jours à Louvain-la-Neuve, en Belgique, scientifiques, tintinologues et tintinophiles sur le thème « Tintin au XXIe siècle : territoires et temporalités ».

Le but de ce colloque est de mettre en lumière l’importance exceptionnelle de l’oeuvre d’Hergé dans l’histoire artistique et culturelle du XXe siècle et de saisir le caractère mythique et universel des Aventures de Tintin et de leurs prolongements au XXIe siècle.

Territoires

Axe 1 – Territoires de l’imaginaire. Il s’agira dans un premier temps, de montrer les représentations du monde présentes dans l’œuvre d’Hergé. Quels pays, régions, terres, mers, paysages, naturels ou urbains, nous donnent à voir les Aventures de Tintin.

Quels sont les territoires visibles dans l’œuvre : les continents visités par Tintin, puis les pays imaginaires créés par Hergé, ceux qui nous donnent à voir une représentation de la véritable patrie de Tintin, la Belgique.

Axe 2 – Imaginaire des territoires. Dans un deuxième temps, nous montrerons le rapport de l’œuvre aux régions du monde et en mesurerons l’universalité. En Europe, où les Aventures de Tintin ont prospéré sous l’impulsion des ayants droit et de groupes de passionnés, à l’origine d’évènements et de toute une littérature ou de traductions en langues régionales.

En Afrique ou en Asie, où le tourisme de masse est à l’origine d’une « tintinomania » indigène en partie destinée aux occidentaux de passage. En Amérique, où le petit reporter peine peut-être à rencontrer le succès. En Chine, enfin, où l’on observe un succès grandissant.

Axe 3 – Territoires virtuels. Enfin, nous élargirons notre exploration aux territoires virtuels qui existent hors de l’œuvre d’Hergé. Le média de la presse écrite, par exemple, du vivant de l’auteur comme dans l’après-Hergé, a été envahi par un imaginaire tintinophile qui lui sert désormais souvent pour faire ce qu’il a à faire et assurer ses missions : « montrer » et « dire » le monde…

De la même manière, la publicité, la recherche, la très importante littérature secondaire – les biographies, les exégèses et les analyses – la profusion de détournements et d’hommages artistiques en tout Continuer la lecture de Appel : “Tintin au XXIe siècle”