Archives par mot-clé : genres populaires

Parution: Daniel Compère, Les romans populaires

Daniel Compère

Les Romans Populaires

Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, « Les Fondamentaux de la Sorbonne Nouvelle », 2012

Présentation de l’éditeur

Au début du XIXe siècle, un phénomène de grande ampleur donne naissance à une littérature qui s’adapte à la démocratisation de la lecture et au développement de nouvelles formes de publication : les romans populaires. De grands romanciers connaissent alors une véritable consécration : Eugène Sue, Alexandre Dumas, Pierre-Alexis Ponson du Terrail, Emile Gaboriau, Jules Verne, suivis au XXe siècle par Maurice Leblanc, Gaston Leroux, Georges Simenon, Léo Malet et Frédéric Dard. Mais bien souvent leur succès s’accompagne de l’absence de reconnaissance des instances littéraires que sont la critique, les académies ou l’enseignement.
Cet ouvrage s’intéresse à ce domaine littéraire en mal de reconnaissance et en propose un panorama historique qui retrace leur évolution du XIXe au XXe siècle. Au cours de cette évolution, les romans populaires présentent des traits permanents qui permettent de les caractériser, mais posent aussi la question de la méthode pour les aborder. Faisant le point sur les travaux critiques qui leur sont consacrés, cet ouvrage propose de découvrir un domaine de la littérature rarement abordé et d’éclairer sur les plaisirs que peuvent apporter ces romans, leur lecture ou leur étude.

Sommaire

Introduction

I. Un domaine aux frontières incertaines
1. Une définition
2. De multiples appellations
3. Des frontières à dessiner
4. Le statut du romancier

II. Historique des romans populaires
1. La naissance des romans populaires
2. De nouveaux supports de publication
3. Les années 1860
4. Le dernier quart du XIXe siècle
5. Le début du XXe siècle
6. Des genres s’affirment
7. Le mondialisme
8. Et aujourd’hui ?

III. Evolutions et constantes
1. Des pratiques littéraires spécifiques ?
2. Des difficultés pour l’étude
3. Une méthode particulière ?

IV. Les genres principaux
1. Aventures en tous genres
2. Enigmes de toutes les couleurs
3. Des fantastiques de toutes formes
4. L’amour sous toutes les coutures

V. Les romans populaires et les instances littéraires
1. Les intermédiaires
2. Les instances de légitimation
3. Des signes extérieurs de reconnaissance

Conclusion

Bibliographie

Index des noms cités

Édition Première édition
Langue français
Éditeur Presses Sorbonne Nouvelle
ISBN-10 2-87854-561-3
ISBN-13 978-2-87854-561-6
Année de publication février 2012
Prix recommandé 10,00 €

Lancement de Res Futurae – le carnet.

Res Futurae – le carnet

http://resf.hypotheses.org/

Res Futurae est un projet rassemblant des universitaires dont les sujets de recherche concernent la science-fiction. Il envisage la création d’une revue arbitrée en ligne, Res Futurae – Revue d’Etudes sur la Science-Fiction (ReSF), partenaire de la revue de référence Science Fiction Studies.

Le carnet de recherches se propose d’accompagner la revue, des premières étapes de sa mise au point à son lancement puis à sa vie éditoriale de croisière: il diffusera les premières annonces et appels à contribution avant le lancement effectif du site de la revue, puis les annonces diverses qui ne pourraient pas y trouver leur place en raison de leur calendrier ou de leur nature, favorisera la structuration d’une communauté scientifique sur le sujet, encouragera les échanges et signalements de parutions ou de ressources… Il sera alimenté par les comités de rédaction et de lecture de ReSF, mais aussi par toute personne intéressée, qu’elle appartienne au monde universitaire ou non.

Parution: David Platten, The Pleasures of Crime. Reading Modern French Crime Fiction.

The Pleasures of Crime.
Reading Modern French Crime Fiction.

Platten, David
Amsterdam/New York, NY, 2011, 269 pp.
Pb: 978-90-420-3429-7
€ 54 / US$ 73

For 150 years the French public and literati have enjoyed a love affair with crime fiction. This book investigates the nature of this relationship and how through periods of dramatic social and political change in France it has flourished. It challenges the conventional view of a popular genre feeding a niche market, depicting crime fiction instead as a field of creative endeavour, which has gradually matured into one of considerable literary fertility. By inviting us to share secrets and crack codes, creating suspense and (at times) not shirking from presenting horrific events in graphic language, the crime story brings into play the intellect and emotions of its readership. This book explores both this intrinsic literary value of the crime novel and its extrinsic witness to historical events and cultural trends, arguing that these apparently distinct aspects are in fact dynamic, interrelated parts of the same whole. This blend of cultural history with literary analysis allows for the discussion of themes such as politics, memory, the urban environment and youth cultures, mixed with case studies of major French crime writers, including Gaston Leroux, Georges Simenon, Jean-Patrick Manchette, Daniel Pennac and Fred Vargas.


Contents
Acknowledgements
Introduction
‘Black’ Markets: the Emergence of the Genre in France
Profusion and Profundity: Simenon and the Paradox of the Crime Novel
Framing the Noir: The Individual in Society
The Aesthetics of Commitment
The Scene of the Crime
Shades of Noir: Modern and Contemporary French Crime Fiction
‘Une Nouvelle Nouvelle Classe d’Âge’: Youth Culture and the Roman Noir
Mapping Minds and Figuring Plots: the Novels of Fred Vargas
Conclusion
Bibliography
Index


David Platten is Professor of Modern French Studies at the University of Leeds. He has published on a wide range of modern French writers, including Michel Tournier, Philippe Djian, Jorge Semprun and Jules Verne. A scholar and fan of French detective and crime fiction, he has recently produced studies of the literary thriller and of the links between the media and politics in the contemporary crime novel. He is now working on an analysis of reading pleasure and has begun a new project on cultural representations of sport and sporting figures in France.

Table ronde: Du Western américain au western italien : Représentations et transductions de la violence

Table ronde

Du Western américain au western italien :
Représentations et transductions de la violence

Jeudi 12 janvier 2012 de 17h à 19h30 Université de PARIS OUEST NANTERRE
LA DÉFENSE   Bât V (derrière le Centre Sportif) GRAND AMPHI V

À l’occasion de la parution du numéro  50 de « La Tribune Internationale
des Langues Vivantes » intitulé :

Transductions :  du Western américain au Western italien

(Sous la direction de Gius GARGIULO)

Table ronde animée par Gius GARGIULO (U.F.R. L.C.E., Département d’Études Cinématographiques, labo
MoDyCo/CNRS de l’Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense)

avec la participation de Didier BOTTINEAU (Chargé de Recherches CNRS au
labo MoDyCo/CNRS de l’Université de Paris Ouest Nanterre-la Défense)

Jean-René LADMIRAL (Université de Paris Ouest Nanterre-la Défense)

Florence Lautel-RIBSTEIN (Université d’Artois, Rédactrice en chef de
« La Tribune Internationale des Langues Vivantes » et Présidente de SEPTET.)

Séminaire 2010-1011: les littératures populaires aujourd’hui

Le Polar

« Les littératures populaires en France aujourd’hui » est un séminaire du Centre de Recherches sur les Littératures Populaires et les Cultures Médiatiques  (CRLPCM), E.A. 1087 EHIC, université de Limoges.

Programme 2010-2011 du séminaire :

jeudi 9 décembre 2010
Matthieu Letourneux, Université de Paris-X : le roman d’aventure
jeudi 24 février 2011
Diana Holmes, University of Leeds (U.K.) : le roman sentimental & les best-sellers féminins
jeudi 14 avril 2011
Natacha Levet, Université de Limoges & Marc Lits, Université Catholique de Louvain (Belgique) : le roman noir & le polar
jeudi 26 mai 2011
Denis Mellier, Université de Poitiers : le fantastique
jeudi 23 juin
Anne Besson, Université d’Artois : la fantasy

Responsable : Irène Langlet

Argument :

A l’heure où les mass-media diffusent par tous les canaux de l’industrie culturelle une « culture qui plaît à tout le monde » (Martel, Mainstream, 2010), pendant que les études littéraires voient chaque année leur public diminuer, tant dans le cycle secondaire qu’à l’université, il est peut-être temps de s’interroger sur les livres qui prospèrent à la frontière de ces deux phénomènes contradictoires. On les appela jadis romans de gare, romans à quat’sous ; on tenta de les étudier sous les termes de littérature de grande consommation, paralittérature, littératures de divertissement, littérature populaire… Chaque nom qui leur conviendrait devient vite objet de débat, car il laisse aussi échapper une part de leur caractère. Best-sellers, polars, romans d’amour, fantasy et littératures de l’imaginaire, espionnage, thrillers… sont quelques-uns de leurs genres phares. Les connaître et les comprendre, situer leur influence dans le paysage culturel global (et globalisé), détailler leurs « recettes » pour mieux saisir leurs ingéniosités : telles sont les objectifs du Centre de Recherches sur les Littératures Populaires et les Cultures Médiatiques de l’université de Limoges.

Comment fonctionnent ces littératures installées entre l’oeuvre et le produit, entre la distinction littéraire et l’industrie culturelle ? Comment négocient-elles leur place dans la culture multimédiatique contemporaine ? Quelles sont les clés de leur succès, leur histoire récente, leurs évolutions actuelles et leurs perspectives d’avenir ? Bref, où en sont les littératures populaires aujourd’hui en France ? Le CRLPCM de Limoges lance un séminaire de recherche sur deux ans, pour aborder ces questions et partager les hypothèses de quelques spécialistes de renom.

Les séances auront lieu le jeudi, à la Faculté des Lettres de Limoges. Entrée libre et gratuite.