Archives par mot-clé : Frankenstein

Parution : Cahiers de littérature orale, n°89, « L’heure du conte »

Michel Porret, Olivia Testori,  Frankenstein, le démiurge des LumièresGenève, Georg éditions, « L’Equinoxe », 2020.

Dans l’héritage naturaliste et expérimental des Lumières, à la croisée des romans philosophique, épistolaire, gothique, noir et d’épouvante, au carrefour du romantisme littéraire et de la « fiction scientifique », ce livre collectif évoque les thématiques et les questions religieuses, philosophiques, politiques, littéraires, esthétiques, épistémologiques et éthiques sur la connaissance, la science, le savant, le corps, l’identité, le genre, l’expérimentation, la loi, la création et la transmission de la vie, la post-humanité, le mal et la mort que pose en 1818 l’œuvre de Mary Shelley.

Autour du bricolage cadavérique de la créature, dont la bonté innée se brise sur le monde social qui la réprouve en sa difformité corporelle, comme incarnation du mal moral, l’ouvrage balise le périmètre culturel des sens, des usages et des représentations qu’induisent les lectures critiques, les déclinaisons et les réappropriations culturelles de Frankenstein.

Michel Porret est professeur d’histoire moderne à l’Université de Genève. Éminent spécialiste du droit de punir et de la médecine judiciaire, il est également co-directeur, avec F. Rosset et B. Baczko† du Dictionnaire critique de l’utopie (Georg, 2016).

Olinda Testori est doctorante en histoire moderne à l’Université de Genève.

Colloque « Frankensteins intermédiatiques »

Programme

Jeudi 18 octobre matin (9h00-12h30)

Salle Jean Borde, Maison des Sciences de l’Homme, Campus universitaire

9h00 Ouverture du colloque

Conférence inaugurale :Michel Porret (Professeur d’Histoire, Université de Genève) Chair, sang et sexe pour Frankenstein. Les imaginaires de la série B (circa 1950-1980)

Session 1 (10h30-12h30) Au fil de la plume : le mythe littéraire

10h45-11h05 : Natacha VAS DEYRES, Université Bordeaux-Montaigne, Les Frankenstein de Benoît Becker (Jean-Claude Carrière): une réécriture du mythe à la française ?

11h05-11h25 : Clément HUMMEL, Université de Caen Normandie, L’ombre du mythe : Frankenstein délivré (Brian Aldiss, 1973), une relecture du Prométhée moderne ?

Continuer la lecture de Colloque « Frankensteins intermédiatiques »

Appel : Frankenstein dans les médias

Frankenstein intermédiatiques.
Intermedial Frankensteins

Appel à contributions (scroll down for the English version)

Réponses avant le 31 janvier 2018

200 ans après la publication de la première édition de Frankenstein, or, The Modern Prometheus (1818), la fiction imaginée par Mary Shelley a connu des réécritures, appropriations et transpositions au théâtre, au cinéma, en bandes dessinées. Les deux figures centrales, le savant fou et la créature, ont fait l’objet de variations dans les affiches et dessins satiriques, dans la culture populaire et les clips vidéo. Dans l’imaginaire collectif, le mythe moderne créé par Mary Shelley, loin de se réduire au texte primitif, doit sa popularité au relais assuré par des supports médiatiques très divers. La vivacité du mythe se vérifie dans la fréquence des versions cinématographiques mais aussi dans la production de séries (Penny DreadfulThe Frankenstein ChroniclesAmerican Horror Story) qui raniment les motifs et les personnages d’un récit devenu familier. Il est donc légitime de s’interroger sur la dynamique de répétition et d’innovation qui caractérise ces reprises dans différents espaces médiatiques. Quels sont les motifs récurrents, les invariants en Continuer la lecture de Appel : Frankenstein dans les médias