Archives par mot-clé : fin du monde

Parution : Récits de l’apocalypse (Andrevon)

Jean-Pierre Andrevon, Récits de l’apocalypse. Catastrophes, cataclysmes et fins du monde, dans la littérature et au cinéma, Vendémiaire, 2021

Qu’y a-t-il de commun entre Mary Shelley, Edgar Allan Poe, J.G. Ballard et Mikhaïl Boulgakov? Ou entre Georges Méliès, Friedrich Wilhelm Murnau, Stanley Kubrick et Michael Haneke ? Ils ont prévu, représenté, décrit dans ses moindres détails, avec une verve éblouissante, la fin du monde. Jusqu’à en faire un spectacle inoubliable : une œuvre destinée à passer à la postérité, et à façonner nos imaginaires. À l’heure du Covid-19 et d’Ébola, des explosions chimiques, des bouleversements écologiques, du souvenir lancinant de Fukushima et de Tchernobyl, quelle hantise pourrait nous être plus familière ?

Pour la première fois, une encyclopédie répertorie, avec une érudition pointilleuse et une jubilation assumée, toutes les pluies de météorites, les séismes, les éruptions volcaniques, les tsunamis et les pandémies qui ont irrigué le champ du cinéma, comme ceux de la littérature ou de la bande dessinée, depuis le XIXe siècle. De Hector Servadac à Vongozero en passant par Akira ou Le Mur invisible, du Pic de Dante à Mad Max sans oublier La Route ou Le Jour d’après, c’est une farandole vertigineuse qui se déroule devant nous, à la fois horrifique et fascinante.

La fin du monde est bien un genre à part entière, auquel cette somme rend enfin justice.

Parution : Politique(s) des dystopies (Quaderni, 102)

 

Revue Quaderni, n° 102, 2021/1

Dossier « Politique(s) des dystopies », 160p.

Sous la direction de Cécile Leconte, Cédric Passard

 

 

SOMMAIRE

Dossier

Parution : « Récits et représentations d’apocalypses » (Atlantide, n° 11)

Paul-André Claudel & Frédéric Le Blay (dir.), Atlantide, n° 11 : « Récits et représentations d’apocalypses », université de Nantes, décembre 2020.

Depuis 2015, le programme ATLANTYS interroge l’imaginaire de la fin du monde et l’expérience de la catastrophe. Programme de recherche interdisciplinaire et international porté par l’Université de Nantes et piloté par le Centre François Viète (Épistémologie, Histoire des sciences et des techniques), il réunit plusieurs équipes de recherche en France et à l’étranger. Son objectif primordial étant d’étudier de manière analytique et critique les fondements et les ressorts de l’imaginaire de la mort de l’humanité ou de la fin du monde, il se veut notamment une réflexion utile au sein des débats contemporains sur l’avenir de la planète et de ses populations. Les travaux menés jusqu’à présent ont couvert différentes questions comme celles de la relation des populations avec leur environnement naturel, de leur réaction face aux désastres ou catastrophes de grande ampleur qui émaillent leur histoire, de l’expression et des représentations liées à l’angoisse de la disparition collective, des comportements ou réponses des sociétés humaines face à cette angoisse ainsi que les points de convergence ou de conflit entre croyances irrationnelles, conceptions religieuses et discours scientifique. […]

Continuer la lecture de Parution : « Récits et représentations d’apocalypses » (Atlantide, n° 11)