Archives par mot-clé : fantomas

Exposition en ligne : René Navarre

L’exposition consacrée à René Navarre qui a eu lieu à Paris, à la Bilipo, de mai à août 2015,

“De Fantômas à Méphisto, René Navarre, l’acteur aux mille visages”

se trouve désormais sur le site Crimino Corpus :

https://criminocorpus.org/fr/musee/rene-navarre/

à visiter ou à revisiter l’épopée du cinéma muet vue à travers les yeux de l’acteur aux mille visages !

affiche_navarre

Parution: Belphégor, Fantômas

Belphégor 1, 2013

Fantômas dans le siècle

http://belphegor.revues.org/75

C’est il y a un siècle que l’ombre immense de Fantômas s’est allongée pour la première fois sur Paris. Continuer la lecture de Parution: Belphégor, Fantômas

Conférence: François-Marie Pons: René Navarre raconte…

Conférence de François-Marie Pons
Quand c’était lui Fantômas à l’écran : René Navarre raconte …

Mercredi 18 septembre, à 19h30 au cinéma l’Entrepôt, 7 rue de Pressensé à Paris 14°

François-Marie Pons anime une conférence à partir d’extraits des films de Fantômas de Feuillade et des mémoires de son grand-père, René Navarre, créateur du rôle au cinéma en 1913.
Le comédien raconte avec humour et précisions comment se sont passées les séquences cultes : plonger dans une cuve pour échapper à Juve, sauter d’un train à l’autre, changer dix fois de visage, glisser un boa sous le lit de son ennemi, débusquer un butin caché dans une énorme cloche pendue au-dessus du vide…

Découvrez l’annonce complète sur le site de l’Entrepôt:

http://www.lentrepot.fr/+-Francois-Marie-Pons-+.html

Parution: Fantômas! Biographie d'un criminel imaginaire

Parution

Loïc Artiaga et Matthieu Letourneux

Fantômas, Biographie d’un criminel imaginaire

Paris, Les Prairies Ordinaires, “Singulières Modernités”, 2013

Fantômas ! Le nom du « Génie du crime » a traversé tout le XXe siècle. À bien des égards, Pierre Souvestre et Marcel Allain ont enfanté en 1911 une œuvre monstre. Fantômas, revers obscur et grimaçant de notre monde, y invente, page après page, une violence sans visage, sans motivations et sans signification apparente. La série des Fantômas a fasciné les avant-gardes des années 1920-1930, qui en ont loué le génie créatif et la puissance subversive. Le mythe du criminel voleur d’identités, tueur cruel, virtuose de la mise en scène morbide, a inspiré tableaux, films expérimentaux, textes poétiques et polémiques. Nourri par un travail de collecte inédit, cet ouvrage propose de relire Fantômas à la lumière des travaux qui ont questionné la place des fictions dans les sociétés contemporaines. La trajectoire du protagoniste éclaire l’organisation du champ littéraire, partagé entre littérature légitime et productions de grande consommation. Consacrant la toute-puissance de l’information et des faits divers, l’œuvre apparaît bien comme « l’Énéide des temps modernes », selon la formule de Blaise Cendrars. La modernité du XXe siècle naissant y est, il est vrai, partout : grands magasins, chirurgie plastique, nouvelles techniques policières… En subvertissant les logiques classiques du detective novel où la raison et la progression de l’enquête priment sur le crime, Fantômas questionne les identités sociales, le maintien de l’Ordre et la répression des pulsions.

Conférence: Fantômas ! Biographie d’un monstre moderne (BILIPO, 8 juin)

La bibliothèque des littératures policières a le plaisir de vous convier à la conférence « Fantômas ! Biographie d’un monstre moderne » le samedi 8 juin à 16 heures.

Présentation

En 1913, Pierre Souvestre et Marcel Allain mettaient un terme au premier cycle des aventures de Fantômas par un trente-deuxième volume annonçant « La fin de Fantômas ».

À cette date, le personnage avait déjà quitté en partie l’espace de la littérature populaire pour entamer une carrière au cinéma, sous la direction de Louis Feuillade, avant de susciter dès l’année suivante l’intérêt de Guillaume Apollinaire, de Blaise Cendrars, de Max Jacobs.

Il continuera par la suite sa course sanglante dans tous les médias, théâtre, cinéma, radio, bande dessinée, romans-photos, au point d’apparaître comme l’une des figures clés de l’imaginaire du xxe siècle.

Cette importance s’explique par la modernité du criminel masqué : le monde de Fantômas, c’est celui de la ville, des machines et de l’électricité ; c’est aussi celui des faits-divers et de l’actualité sanglante qui servent de sous-texte à la série, c’est celui encore des fantasmes d’une génération hantée par la violence. Mais cette modernité, c’est aussi celle d’auteurs appliquant les techniques les plus récentes de l’industrie culturelle, cherchant à exploiter leur personnage sur des médias différents, inventant de nouvelles formes, de nouvelles pratiques d’écriture, et invitant le lecteur à lire lui-même autrement.

C’est cette modernité que présenteront dans leur conférence Loïc Artiaga et Matthieu Letourneux, auteurs d’un essai sur le criminel aux éditions Les Prairies Ordinaires (Fantômas ! Biographie d’un criminel imaginaire, 2013) et responsables de la réédition de l’intégrale de Fantômas aux éditions Bouquins (juin 2013).

Loïc Artiaga est maître de conférences en Histoire culturelle à l’Université de Limoges. Il a publié Des Torrents de papier (PULIM, 2007) et Le Roman populaire, 1836-1960 (Autrement, 2008).

Matthieu Letourneux est maître de conférences en Littérature française à l’Université Paris Ouest. Il a publié Le Roman d’aventures, 1860-1920 (PULIM, 2010) et La Librairie Jules Tallandier, histoire d’une grande maison populaire (avec Jean-Yves Mollier, Nouveau Monde, 2011).

Nous vous conseillons de réserver en nous contactant au 01 42 34 93 00 ou en nous écrivant à bilipo@paris.fr

Très cordialement,

Bibliothèque des littératures policières

48/50, rue du Cardinal-Lemoine

75005 PARIS

tél : 01 42 34 93 00

bilipo@paris.fr