Archives par mot-clé : fantastique

Parution : Zombies : Des visages, des figures… Dimension sociale et politique des morts-vivants au cinéma

Erwan Bargain, Zombies : Des visages, des figures… Dimension sociale et politique des morts-vivants au cinéma, Éditions Ocrée, 2020. 

La figure du zombie a, entre les mains de certains auteurs et cinéastes inspirés, pris une dimension sociale et politique incontestable. Métaphore de nos craintes et d’une civilisation qui va mal, les morts-vivants sont en effet devenus, à travers de nombreux films, les dépositaires de la critique d’un monde injuste et violent et qui tend à se déshumaniser.

Cet ouvrage entend dresser un panorama subjectif d’œuvres engagées qui n’ont pas peur de dénoncer les dérives de nos sociétés contemporaines.
Il fait donc volontairement l’impasse sur quelques productions télévisuelles telles que The Walking Dead, auxquelles plusieurs essais ont déjà été consacrés.

Lire un extrait

Appel à communications : Twin Peaks Saison 3

Colloque en ligne : Twin Peaks Saison 3 (The Return)

19-20 Juin 2021

“It is in Our House Now”

Organisé en partenariat avec Lynchland (https://www.facebook.com/Lynchland), l’Université de Cork (Irlande), l’Université Bordeaux Montaigne (France) & l’Université de Liège (Belgique), la Supernatural Studies Association, et le magazine de cinéma La Septième Obsession.

Cette conférence en ligne portera essentiellement sur les 18 épisodes de la troisième saison de la série télévisée de Mark Frost et David Lynch, diffusée par Showtime au mois de mai 2017. Il sera toutefois possible de faire référence aux deux premières saisons de Twin Peaks, au film Twin Peaks: Fire Walk with Me, aux Missing Pieces, ainsi qu’aux divers ouvrages en lien avec cet univers publiés par Mark Frost, Jennifer Lynch et Scott Frost.

Twin Peaks : The Return n’ayant pas encore bénéficié d’un colloque interdisciplinaire international, nous sommes ravis de pouvoir utiliser les possibilités de l’Internet à cet effet et d’engager la discussion avec nos collègues internationaux au sein de divers champs de recherche.  Continuer la lecture de Appel à communications : Twin Peaks Saison 3

Parution : Émile Erckmann, Alexandre Chatrian, Oeuvres

Émile Erckmann, Alexandre Chatrian, ŒuvresLes Belles Lettres, 2020.

Texte établi par : Noëlle Benhamou

Peu de lecteurs connaissent encore Erckmann-Chatrian. Appréciés de George Sand et d’Alphonse de Lamartine, défendus par Victor Hugo, ils ont subi le sort des auteurs édités par Hetzel : désignés comme des écrivains régionalistes s’adressant uniquement à la jeunesse, ils sont passés de mode.
Après avoir paru dans la Bibliothèque verte et sous forme d’extraits dans les manuels scolaires, leurs romans ont été oubliés.
Pourtant, Émile Erckmann (1822-1899) et Alexandre Chatrian (1826-1890), auteurs lorrains, figurent parmi les écrivains les plus lus du XIXe siècle.
Avec pour cadre la vie quotidienne d’une campagne reculée, celle des environs de Phalsbourg puis des petits villages de Lorraine et des Vosges, leurs écrits abondent de menus faits recueillis auprès des villageois. Mais ce réalisme alors en vogue s’y trouve nettement infléchi par un idéalisme volontaire voire optimiste : « Il faut que tout soit un peu idéaliste, car la réalité plate, telle qu’on la comprend et qu’on la pratique aujourd’hui est trop assommante » confie Erckmann. Leur prose s’en trouve enrichie à la fois de considérations métaphysiques, du recours à l’étrange et au fantastique mais aussi d’un didactisme républicain. Leur devise pourrait être « édifier et instruire ».
La présente édition annotée de leurs œuvres comprend trois recueils de contes – Contes fantastiques (1860), Contes de la montagne (1860) et Contes des bords du Rhin (1862) – et trois romans – L’Ami Fritz (1864), Histoire d’un conscrit de 1813 (1864), Waterloo (1865).
Elle reprend la première édition de chaque oeuvre en volume et est accompagnée d’une introduction générale, de notices pour chaque partition, de notes explicatives, d’un dictionnaire des personnages, d’une bibliographie, d’une chronologie et d’index.                   Continuer la lecture de Parution : Émile Erckmann, Alexandre Chatrian, Oeuvres

Parution : Erckmann-Chatrian, conteurs et moralistes

Noëlle Benhamou, Erckmann-Chatrian, conteurs et moralistes, Les Belles Lettres, 2020.

S’il est une œuvre du XIXe siècle injustement oubliée aujourd’hui, c’est bien celle d’Erckmann-Chatrian. Écrivains et conteurs prolixes, Émile Erckmann (1822-1899) et Alexandre Chatrian (1826-1890), qui signèrent d’abord Émile Erckmann-Chatrian puis sous le pseudonyme double Erckmann-Chatrian, ont laissé un grand nombre de nouvelles plus étonnantes les unes que les autres. Leur récit fantastique Hugues-le-Loup et le roman réaliste L’Ami Fritz ont enchanté les générations de l’immédiat après-guerre.
Auteurs engagés politiquement, soutenus par Victor Hugo, intéressés par la science et la philosophie, ils ont eu pour ambition d’instruire le peuple, en le divertissant tout en lui apprenant l’Histoire et la morale. Longtemps étiquetés écrivains régionalistes et romanciers pour la jeunesse comme d’autres auteurs publiés chez Hetzel, ils méritent d’être lus et relus au même titre que George Sand, Alphonse Daudet et Jules Verne. À côté des fresques historiques des Romans Nationaux, véritable mine pour les historiens de l’Empire, leurs romans et leurs contes, entre réalisme et fantastique, demeurent d’une richesse insoupçonnée.
Complété par une annexe comprenant deux récits du duo jamais publiés en volume, cet essai donne un éclairage nouveau à l’œuvre d’Erckmann-Chatrian imprégnée de morale et de didactisme. Il montre comment les deux hommes ont réussi à faire passer leurs idées sur la vie et le monde à travers leurs écrits fictionnels, mais aussi leurs romans, leurs essais et leurs pièces de théâtre. C’est que toute l’œuvre du duo est finalement celle d’un conteur.

Continuer la lecture de Parution : Erckmann-Chatrian, conteurs et moralistes

Pamela ELLAYAH (Université du Maine-Le Mans)


FORMATION

Master LIJE (Littérature pour la jeunesse), Université du Maine-Le Mans
Travaux de mémoire sous la direction de Nathalie Prince : le rythme dans l’œuvre de Maurice Sendak (M1) ; les collections patrimoniales anglophones dans les maisons d’édition contemporaines pour la jeunesse (M2)
Master LLCE Anglais, Université Paris IV-Sorbonne
Travaux de mémoire : les éléments fantastiques dans Le Portrait de Dorian Gray (M1) ; le surnaturel dans la peinture nocturne victorienne (M2)

DOMAINES DE RECHERCHE
Les albums anglophones pour enfants
Les collections patrimoniales d’albums pour enfants
La notion de rythme dans l’album
Les maillages intertextuels (littérature, period movies et histoire de l’art) Continuer la lecture de Pamela ELLAYAH (Université du Maine-Le Mans)

Parution : YA et fantômes

Ecritures jeunesse n°2, Revue des Lettres modernes, 2019/2, Garnier : « Quand la mort n’est pas une fin. Young adult et fantômes », dirigé par Isabelle-Rachel Casta.

Anne Besson, « “Forever young” ? La mortalité comme issue heureuse dans la fantasy jeunesse contemporaine »

Lucie Groetzinger, « “Bébé veut manger maman”. Dialectique de l’enfant en territoire zombie »

Apolline Lehman, « “Dis, quand on est mort, c’est pour la vie ?” Représentations thanatologiques dans les classiques
d’animation Disney »

Hélène Weiss, « Être ou ne pas être un fantôme. Tom’s Midnight Garden ou de quelques codes en littérature de jeunesse ».

Luce Roudier, « L’immortalité, “grain de sable dans l’univers”. Fantaisie autour du cycle de Ji »

Valérie Tritter, « Vertiges et fantasmes d’immortalité. L’Ève
future, première intelligence artificielle »

Mathieu Pierre, « “La mort est ton cadeau”. Des fantômes et des esprits dans la série télévisée fantastique »

Thierry Jandrok, « Thaumaturges, golems et autres automates »

Guillaume Sioly, « Orphée et les reflets. Chagrin et chimères »

Isabelle Rachel Casta, « Kieren, Victor, Jill, Lily… “sans” les autres. “Dans les Jardins d’Israël il ne faisait jamais nuit” »

Parution : « Belphégor : Charles Grivel »

Revue en ligne Belphégor  n°16/1 « Hommage à Charles Grivel », 2018

Ce numéro d’hommage à Charles Grivel, qui nous a quittés voici trois ans, rassemble un certain nombre de textes importants de ce pionnier des études sur la culture médiatique et populaire. Sa voix alterne avec celle de partenaires qui l’ont connu et qu’il a inspirés (Denis Mellier, Jan Baetens, Marie-Eve Therenty, Sarah Monbert…), pour saluer « son audace de franc-tireur, d’accélérateur de questionnements et de défricheur de chemins de traverse » (Jacques Migozzi et Matthieu Letourneux).

https://journals.openedition.org/belphegor/1056

 

Appel : John Carpenter

APPEL: COLLOQUE

JOHN CARPENTER, « MAITRE DE L’HORREUR »

(IRCAV/CERILAC, PARIS 2019)

Artwork : Pierre-Luc Boucher

Organisé par l’IRCAV (Mélanie Boissonneau, Quentin Mazel, Thomas Pillard) et le CERILAC (Gaspard Delon) les 30 et 31 octobre 2019 à Paris ; réponses à l’AAC avant le 24 octobre 2018

Peu étudiée, l’œuvre de John Carpenter a marqué de son empreinte la culture populaire. Ce colloque entend se saisir au prisme d’une pluralité d’approches, des multiples enjeux et questions que posent la filmographie du « maître de l’horreur », son parcours professionnel au sein et en dehors de l’industrie hollywoodienne, ainsi que les discours et les usages sociaux liés à sa persona comme à l’ensemble de ses activités. 

 

Propositions (résumé de 500 mots accompagné d’une mini bio) à envoyer avant la sortie de Halloween Returns, le 24 octobre 2018 à jcmasterofhorror@gmail.com

COMMUNEMENT RECONNU COMME « MAITRE DE L’HORREUR» grâce à des films dont l’impact culturel excède largement la semi clandestinité généralement attachée à ce genre, John Carpenter doit paradoxalement ce surnom à sa participation à deux modestes épisodes de la série anthologique Masters of Horror (2005-2006), qui ambitionnait de revitaliser l’épouvante télévisuelle contemporaine en faisant appel à d’anciennes gloires du cinéma de genre des années 1970-1990 (Tobe Hopper, Dario Argento, Joe Dante, John Landis, etc.). De manière tout aussi curieuse, le cinéaste a commencé à son grand étonnement à être considéré  comme un « auteur » au moment où une succession d’échecs commerciaux semble peu à peu Continuer la lecture de Appel : John Carpenter

Appel à communications: Représentations animales dans les mondes imaginaires: vers un effacement des frontières spécistes?

Colloque interdisciplinaire jeunes chercheurs

Université d’Artois, Arras, « Textes et Cultures » (E.A. 4028)

Organisé par Marie Lucie Bougon (Artois), Charlotte Duranton (Ethodog – Research in Canine Ethology), Laura Muller-Thoma (Artois) et coordonné par Anne Besson (Artois)

14-15 Novembre 2019
Date du rendu des communications : le 1er octobre 2018

Continuer la lecture de Appel à communications: Représentations animales dans les mondes imaginaires: vers un effacement des frontières spécistes?

Appel : Espaces clos dans l’imaginaire

« Voyages intérieurs et espaces clos dans les domaines de l’imaginaire (littérature, cinéma, transmédias), XIX-XXIème siècle »

Appel à communications

4-5-6 octobre 2017

Salle Ausone, Librairie Mollat, Bordeaux ; Salle Jean Bordes, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (Pessac) ;Maison de la Recherche, Université Bordeaux-Montaigne (Pessac)

Image : Affiche du Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2016

Tantôt morphique, tantôt métaphorique, le recours à la notion d’espace en littérature est pratique courante. Ce fait s’explique, entre autres, par la prédisposition du langage spatial à pouvoir s’ériger en un métalangage capable de parler de toute autre chose que de l’espace. Si la théorie littéraire a été longtemps dévouée à la dimension temporelle du récit, Mikhaïl Bakhtine et Youri Lotman ont démontré que les structures spatiales du monde fictionnel sont fondamentales à la production du sens. Ce colloque s’intéresse aux différentes dimensions des univers clos, des espaces fermés dans les productions artistiques de l’imaginaire, tant dans les œuvres littéraires que cinématographiques ou transmédiatiques (séries, jeux vidéo, jeux de rôles, bande dessinée). Une des spécificités de la Continuer la lecture de Appel : Espaces clos dans l’imaginaire