Archives par mot-clé : fan studies

APPEL À CONTRIBUTIONS : POP CULTURE, FAN STUDIES AND CREATIVE INDUSTRIES

Pop Cultures, Fan Studies, and Creative Industries

Brazilian Creative Industries Journal

Échéance des propositions : 20 février 2024

Date prévue de parution : 1er juin 2024

Dirigé par Vanessa Amália Dalpizol Valiati (Feevale University)

Éditeurs invités : Adriana Amaral (Universidade Paulista) & Simone Driessen (Erasmus University Rotterdam)

Whether it’s fans creating friendship-bracelets to exchange at Taylor Swift concerts, dressing up in pink because of Barbie, or dancing to Anitta’s hit Envolver on TikTok, fans trying to end Britney Spears’ conservatorship… pop culture and its fandoms are thriving in today’s Creative Industries. In this special issue of the Brazilian Creative Industries Journal, we aim to explore the intersection of Pop Cultures, Fan Studies, and the Creative Industries. We invite and encourage submissions discussing recent developments linking these themes together. We are interested in papers that explore the following topics, but are not limited to them: Continuer la lecture de APPEL À CONTRIBUTIONS : POP CULTURE, FAN STUDIES AND CREATIVE INDUSTRIES

Dina Rasolofoarison (Université Paris Dauphine)

Maîtresse de conférences en marketing et communication – Université Paris-Dauphine

Expérience professionnelle

  • 09/2018 – présent : Maîtresse de conférences en marketing et communication – Université Paris-Dauphine
  • 04/2016 – 08/2019 : Assistant professor – Université de Southampton (GB)
  • 04/2010 – 04/2016 : Assistant professor – Université d’Aston (GB)

Formation

  • 2014 : Université d’Aston (GB). Postgraduate Certificate in Professional Practice in Higher Education. Fellow of the Higher Education Academy
  • Jan-Juil 2009 : Visiting Scholar – Université de Bath (GB). A l’invitation de: Dr Ekant Veer
  • 2004-2011 : Doctorat de Marketing – HEC Paris. Sous la direction de: Professeurs Marc Vanhuele et Gilles Laurent
  • 2003-2004 : DEA 102 Marketing et Stratégie – Université Paris 9-Dauphine. Sous la direction de: Professeur Pierre Volle
  • 1997-2001 : ESSEC Business School 

Activités de recherche

Intérêts de recherche

  • Pratiques culturelles et communautés de fans
  • Etude des publics des industries culturelles et créatives
  • Communication/culture visuelle
  • Marketing culturel

Publications Continuer la lecture de Dina Rasolofoarison (Université Paris Dauphine)

Julie Escurignan (École de Management Léonard de Vinci)

Enseignante Chercheuse en Marketing & Communication

Responsable du Master Creative & Cultural Industries Management
École de Management Léonard de Vinci

INTERETS DE RECHERCHE

« Media Tourism », Industries Culturelles, « Fandom », Séries TV, Marketing, Branding Culturel, Expériences médiatiques

FORMATION

2022 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences, 71e section du CNU – Sciences de l’Information et de la Communication

2022 Réussite au MOOC Embarquez vos apprenants : destination pédagogie active ! Mooc organisé par le Pôle Léonard de Vinci et la Grande Ecole du Numérique

2015-2021 Doctorat (PhD) en Études Cinématographiques et Télévisuelles, University of Roehampton, Londres, Royaume-Uni
Thèse : TV Fandom across Media : Transnational Fans and Transmedia Experience of Game of Thrones
Directeurs de thèse : Dr. Stacey Abbott et Dr. Miguel Bernal-Merino

2014-2015 Études doctorales – Communication, Rhétorique et Langage
University of Texas at Austin, Moody College of Communication, Austin, Texas, États-Unis
Sous la supervision du Dr. Joshua Gunn

2012-2014 Master Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication, CELSA Sorbonne Université, Paris, France
Mémoire : Il était…1X01 : L’adaptation des contes de Grimm dans la série télévisée éponyme, sous la direction du Professeur Nicole D’ALMEIDA
Mention : Très Bien, Major de Promotion

2011-2012 Licence en Sciences de l’Information et de la Communication, CELSA Sorbonne Université, Paris, France
Spécialité Communication des Entreprises et des Institutions
Mention : Assez Bien

2009-2011 Lycée Henri IV, Paris, France
Classes Préparatoires à l’École Nationale des Chartes

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE UNIVERSITAIRE

Depuis 2022 Enseignante Chercheuse et Responsable du Master Management des Industries Culturelles et Créatives, EMLV, Courbevoie, France

  • Lancement et Responsabilité de la spécialisation de Master « Creative and Cultural Industries Management »
  • Enseignement en Français et en Anglais aux niveaux Licence et Master (PGE, International Track, programme Ingénieurs-Managers, programme court pour les étudiants invités de City University Hong Kong)
  • Direction de mémoires de M2 (6 en 2022-2023) et tutorat de stages de M1 (6 en 2022-2023), jury de thèse en SIC à l’Université Paris 8
  • Projets de recherche en cours sur le management dans les séries TV, le tourisme des fans ainsi que l’intégration de la RSE dans le branding des institutions culturelles
  • Médiation scientifique via expertise auprès des médias (12 interviews en 2022-2023) – référencée en tant qu’experte par Les Expertes

2021-2022 A.T.E.R, Université Sorbonne Paris Nord, Paris, France

  • Chargée de cours en français et anglais au niveau Licence et Master
    Rapporteur universitaire : Master 1 « Communication des Entreprises, des Institutions publiques et des Associations »
  • Participation aux activités pédagogiques
  • Participation à la vie et aux réflexions stratégiques de l’UFR Sciences de la Communication

2016-2018 University of Roehampton, Londres, Royaume-Uni

  • Chargée de cours : Master « Media, Communication et Culture »
  • Accompagnement de projets universitaires : Undergraduate « Media, Culture et Identité » et Master « Media, Communication et Culture »

2016-2018 CELSA Sorbonne Université, Paris, France

  • Chargée de cours : Master 1 « Communication Corporate » et Master 1 « Communication, Ressources Humaines et Conseil »
  • Rapporteur universitaire : Master 1 « Communication Corporate »

2016-2018 SCIENCESCOM Audencia, Nantes, France

  • Chargée de cours : Master 2 « Communication et Media »
  • Rapporteur universitaire : Master 2 « Communication et Media »

2017 Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Saint-Denis, France

  • Chargée de cours : Master 1 « Medias Internationaux : Enjeux et Pratiques »

2014-2015 University of Texas at Austin, Austin, Texas, USA

  • Teaching Assistant : Undergraduate “Communication Studies”

CV complet et liste des publications

 



 

Appel à communications : Entraves et limites du jeu vidéo – Discours, normes, agentivité

Colloque international « Entraves et limites du jeu vidéo : discours, normes, agentivité » 

19, 20 et 21 juin 2024

Université de Limoges

Échéance des propositions : 1er décembre 2023

Organisé par Loïc Artiaga, Flavie Falais et Thomas Luberriaga (Laboratoire EHIC, Université de Limoges)

Texte de l’appel

« Moi aussi, j’étais aventurier autrefois, et puis j’ai pris une flèche dans le genou »

Un brave soldat, The Elder Scrolls V: Skyrim

Comment ne pas être sensible au destin empêché de ce soldat, contraint et forcé d’abandonner son rêve d’exploration, alors que nous poursuivons notre route vers Sovngarde[1] ? Prenons au sérieux ce bark[2] vidéoludique, et considérons cette phrase banale prononcée par un PNJ au détour d’une ruelle de Blancherive comme invitation à réfléchir aux entraves et limites rencontrées par tou·tes dans le domaine vidéoludique. Ces deux thèmes seront au cœur de nos réflexions, à l’occasion d’un colloque international, qui se tiendra les 19, 20 et 21 juin 2024 à Limoges.

Nous entendons entraves et limites dans leurs sens complémentaires : en partant des paramètres qui retiennent, empêchent, contraignent, nous souhaitons évoquer ces éléments qui marquent la fin, l’impossibilité d’aller plus loin, le cadre que l’on ne peut pas dépasser, mais aussi la volonté de séparer, de distinguer, de discriminer. Il s’agira de questionner ce qui peut faire obstacle au cœur du gameplay, de la narration, des discours, tant pour les personnages que pour les joueur·ses dans leur progression, mais aussi IRL, à la fois dans la pratique et dans la création, et la manière de contourner ces difficultés. Car ce qui est souvent présenté comme un univers sans limites en possède de nombreuses, dont la nature est renouvelée en fonction des contextes vidéoludiques : accès à une technologie inédite, compréhension de la grammaire du jeu, obstacles des représentations, conditions de production etc.

Nous proposons d’étudier entraves et limites à travers six axes de réflexion ouverts et non exclusifs, dans lesquels pourront s’inscrire des propositions de communications issues des différents champs des sciences humaines et sociales : 

Continuer la lecture de Appel à communications : Entraves et limites du jeu vidéo – Discours, normes, agentivité

Appel à contributions : Routledge Companion to Fan Video & Digital Authorship

Routledge Companion to Fan Video & Digital Authorship

Échéance des propositions : 15 Novembre 2023

Texte de l’appel

We are seeking proposals for chapter contributions for a new Routledge Companion to Fan Video & Digital Authorship. Fan video has perhaps never been more watched, with the advent of platforms from YouTube to Bilibili to Instagram to NicoNico to Twitch to TikTok and beyond, but scholarship has not always kept pace with the breadth and diversity of forms of fan video. We seek an internationally and interdisciplinarily diverse group of emerging and established scholars to provide an accessible, transcultural analysis of the multitudinous forms of fan video today and where the form(s) might go in the future. These forms could include but are not limited to:

  • youtube tutorials, reaction videos, & unboxings
  • streams, twitch, & let’s play videos
  • compilation videos, fan guides, & video essays
  • alternative universe/alternative narrative videos
  • web series adaptations, fan trailers, & fan films
  • short form fan edits, gifs, and loops on TikTok, Instagram, LittleRedBook, Twitter/X, etc.
  • Anime Music Video & animatics
  • stage mixes & cover dances
  • long form fan music video, fan video albums, & Multi Editor Projects
  • & many many more

We hope to see the following themes weave through the companion (note that any one piece is not expected to encompass all of them):

Continuer la lecture de Appel à contributions : Routledge Companion to Fan Video & Digital Authorship

Appel à communication : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

28-30 mai 2024

Université du Québec à Montréal

Échéance des propositions : 1er décembre 2023

Organisé par Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre) et Chantal Savoie (CRILCQ)

Depuis près d’une centaine d’années, une succession d’ébranlements disciplinaires et de « grands tournants » épistémologiques ont favorisé la production de travaux portant sur les cultures populaires et médiatiques. Alors que ces corpus ont d’abord été étudiés du point de vue de leur altérité par rapport à la culture légitime, leur considération a progressivement induit un renouvellement des cadrages et méthodes visant à en rendre compte, afin d’en venir à les appréhender à partir de leurs manières propres de signifier.

Parmi les chantiers ouverts dans la foulée de ces transformations, les travaux portant sur les usages de la culture ont constitué un filon fertile. On en trouve déjà la trace chez Richard Hoggart durant la deuxième moitié des années 1950 ; mais les années 1980, avec les contributions phares de Michel De Certeau (L’invention du quotidien), Janice Radway (Reading the Romance), Anne-Marie Thiesse (Le Roman du quotidien), John Fiske (Reading the Popular), voire, dans une certaine mesure, celles de Pierre Bourdieu (La distinction) et de Stanley Fish (Is there a text in this class ?), ont contribué à orienter l’examen de la culture de grande consommation du côté des études de réception. Si le courant des fan studies est devenu, à partir des années 1990 mais surtout dans les années 2000, avec l’omniprésence d’Internet, le vecteur le plus visible de cette attention portée aux usages et à la productivité des gestes culturels posés par les fans (avec les travaux d’un Matt Hills ou d’un Henry Jenkins), il a peut-être occulté les autres pratiques de consommation, plus quotidiennes, plus banales. C’est à ces autres pratiques que ce colloque souhaite s’intéresser.

Continuer la lecture de Appel à communication : Traces et approches des usages dans la culture populaire et médiatique (1880-2020)

Programme des Assises CPM 2023

Programme des Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques, 2nde édition – CPM 2023 : « Futurs POP – Quel(s) avenir(s) pour les études en cultures populaires et médiatiques ? »

Dates : 12, 13 et 14 octobre 2023

Lieux : Université Paris Nanterre et Sorbonne Université

Les Assises de la recherche en cultures populaires et médiatiques 2018 visaient à constituer un événement scientifique centralisateur autour du thème commun « Approches critiques des fictions médiatiques : enjeux, outils, méthodes ». Réunissant une centaine d’intervenant·e·s issu·e·s de diverses disciplines, cet événement a permis de confronter les objets, les méthodes et les champs théoriques, confirmant le dynamisme des recherches en cultures populaires et médiatiques et contribuant à affirmer la place incontournable qu’elles occupent dans le paysage universitaire.  

Après ce premier état des lieux des recherches sur les cultures populaires et médiatiques, cette deuxième édition des Assises, qui se tiendra cinq ans plus tard, choisira cette fois de regarder vers l’avenir – le terme étant ici entendu dans un sens large.

Les Assises CPM 2023 sont organisées par l’Association internationale des chercheur·euse·s en Littératures Populaires et Culture Médiatique (LPCM). Fondée en 2011, la LPCM a pour but d’étudier, dans une perspective résolument pluridisciplinaire et intermédiale, les formes des cultures médiatiques, les pratiques qu’elles ont favorisées et les imaginaires qu’elles ont suscités dans les époques moderne et contemporaine. Depuis sa création, l’Association a fédéré des initiatives interdisciplinaires variées permettant une saisie problématisée des objets produits et diffusés par les industries culturelles et circulant dans l’espace public depuis l’avènement du roman-feuilleton. 

Contact : assisescpm2023@protonmail.com

Attention ! Pour pouvoir accéder au campus de la Sorbonne lors de la journée du samedi 14 octobre, il est nécessaire de remplir ce formulaire d’inscription pour le 11 octobre au plus tard https://forms.office.com/e/5jSGkDXXa3. L’inscription n’est par contre pas nécessaire pour les journées du jeudi et du vendredi.

Jeudi 12 octobre – Université de Nanterre


Bâtiment Max Weber
Salle de conférence, salle de séminaire 1, salle de séminaire 2

9h15-9h30 : Mot d’accueil
9h30-10h30 : Conférence plénière
  • Marie-Laure Ryan, chercheuse indépendante – La culture populaire et la notion de monde : métavers et multivers
10h30-11h : Pause-café
11h-12h30 : Ateliers parallèles

Atelier 1 : Localité/globalité

Présidence de panel : Rachel Nadon (Université de Sherbrooke)

  • Bruno Dupont (KU Leuven) – Une économie générale du jeu vidéo ? Notes pour un modèle d’analyse des échanges au sein des jeux vidéo
  • Nicolas Gauthier (Université de Waterloo) – De quelques futurs postapocalyptiques romanesques québécois (2013-2023)
  • Frédéric Guignard (Université de Lausanne) – Le futur est-il queer ? De l’utopie féministe à la fiction queer en SF contemporaine

Atelier 2 : Histoire et culture médiatique

Présidence de panel : Philippe Roussin (CNRS/EHESS)

  • Victor Faingnaert (Université de Caen-Normandie) – Les séries télévisées en cours : faire de l’histoire culturelle du très contemporain
  • Mathieu St-Pierre (Université Laval) – Visiter la Normandie du soldat Ryan

Atelier 3 : Gender studies

[Fusionné avec l’atelier 1]

12h30-14h : Déjeuner (buffet)
14h-15h30 : Ateliers parallèles

Atelier 4 : Sons et musique dans l’audiovisuel 

Présidence de panel : Jason Julliot (ENS Lyon)

Continuer la lecture de Programme des Assises CPM 2023

Séminaire LPCM, Séance 6 – Vendredi 9 juin 2023, 16h-18h : « Fan Studies et fanfictions »

Le séminaire de recherche mensuel de la LPCM, “Dans l’atelier des chercheur·se·s en littératures populaires et culture médiatique” vise à favoriser les rencontres et les échanges entre les chercheur·se·s qui se spécialisent dans l’analyse des cultures populaires et médiatiques, quel que soit leur ancrage disciplinaire (littérature, sciences de l’information et de la communication, sociologie, histoire, économie, musicologie, humanités numériques…) et leur objet d’étude (littérature, bande dessinée, littérature jeunesse, cinéma, séries télévisées, productions transmédiatiques, musique, jeux vidéo, jeux, figurines, images…).

Séance 6 – Vendredi 9 juin 2023, 16h-18h : « Fan Studies et fanfictions »

Lieu : Pôle Métiers du livre de Saint-Cloud (salle de réunion, 2ème étage)

Lien de connexion : pour obtenir le lien de la réunion et suivre à distance cet événement, merci de bien vouloir écrire à l’équipe organisatrice via l’adresse mail de contact : atelierlpcm@protonmail.com

  • Mélanie Bourdaa (Université Bordeaux Montaigne) et Hélène Breda (Université Sorbonne Paris Nord) : « Constitution du GER Fans et ses enjeux pour la recherche francophone en études de fans »
  • David Peyron (Université d’Aix-Marseille) : « État de l’art des études de fans en France »

Répondant : Pierre-Yves Hurel (Université de Lausanne)

Programme complet du séminaire 

Organisateurs·rices : Fanny Barnabé (Université de Namur), Marion Coste (CY Cergy Paris Université), Anaïs Goudmand (Sorbonne Université), Sarah Ghelam (Université Paris Nanterre), Aurélie Huz (Université Paris Nanterre), Alice Jacquelin (Université Paris Nanterre), Matthieu Letourneux (Université Paris Nanterre), Marc Vervel (Université Paris Cité)

Parution : Transfictional Character and Transmedia Storyworlds in the British Nineteenth Century (dir. Erica Haugtvedt)

Erica Haugtvedt (dir.), Transfictional Character and Transmedia Storyworlds in the British Nineteenth Century, Palgrave McMillan, 2022. 

This book is a study of how transfictional and transmedia storytelling emerges in the nineteenth century and how the period’s receptive practices anticipate the receptive practices of fandom and transmedia storytelling franchises in the twentieth and twenty-first centuries. The central claim is that the serialized, periodical, and dramatic media environment of the late eighteenth century through the nineteenth century in Great Britain trained audiences to perceive the continuous identity of characters and worlds across disparate texts, illustrations, plays, and songs by creators other than the earliest originating author. The book contributes to fan studies, transmedia studies, and nineteenth-century periodical studies while also interrogating the nature of fictional character.

Parution : Le cinéma des midinettes. Cinémonde, ses « potineuses » et ses « potineurs » (1946-1967) (G. Sellier)

Geneviève Sellier, Le cinéma des midinettes. Cinémonde, ses « potineuses » et ses « potineurs » (1946-1967), Toulouse, Presses universitaires du Midi, coll. « En tous genres », 2023.

Entre 1946 et 1967, la rubrique hebdomadaire de courriers des lecteurs du magazine Cinémonde est le lieu d’expression d’un lectorat jeune, populaire et majoritairement féminin qui utilise le cinéma pour discuter de ses goûts et de ses aspirations. Le cinéma en France après la Libération devient le loisir favori de la jeunesse populaire, et les magazines spécialisés, comme Cinémonde, le plus diffusé d’entre eux, proposent un courrier des lecteurs et lectrices qui, au-delà de sa fonction de fidélisation, construit au cours des années 1950 une communauté de fans cimentée par le goût des acteurs et actrices et l’amour des films comme leçons de vie. Cet ouvrage propose une exploration sur 20 ans de la rubrique hebdomadaire de Cinémonde, intitulée « Potinons », son évolution au cours de ces deux décennies, sa composition sociologique et genrée, le parcours de quelques « potineuses » et « potineurs », une analyse des préférences cinéphiliques des courriéristes, très majoritairement féminines, et la réception de quelques films français et hollywoodiens des années 1950 qui ont fait date pour ce public jeune et populaire, et enfin la rencontre avec la Nouvelle Vague au tournant des années 1960. Cette rubrique se révèle en particulier une source sans équivalent pour documenter des formes de cinéphilie féminine et leurs spécificités par rapport à la cinéphilie dominante, quasi exclusivement masculine à l’époque.