Archives par mot-clé : études féministes

Journée Ursula Le Guin


JOURNÉE D’ÉTUDES : « FÉMINISME ET SCIENCE-FICTION. AUTOUR DE URSULA K. LE GUIN », 23 janvier 2019


Villetaneuse, Université Paris 13, 99 avenue Jean-Baptiste Clément – salle C311 (UFR LLSHS)

image : The Left Hand of Darkness, édition de 1969, Walker & Co.

PROGRAMME

10h Accueil

Première partie. Des fictions au féminisme contrasté

  • 10h15 Fiction romanesque et histoire du féminisme : à propos de La main gauche de la nuit  – Justine  Muller, Université catholique de Louvain
  • 10h45 « Je ne suis pas la voix féminine à laquelle vous vous attendiez peut-être » : spécificités et limites d’une réécriture féministe de l’épopée dans Lavinia – Anne Sinha, Laboratoire Pléiade / U. Paris 13
  • 11h15 Sorcières versus magiciens dans le cycle Terremer d’Ursula K. Le Guin. Pour une réflexion sur les inégalités femmes / hommes – Hélène Barthelmebs-Raguin, Université du Luxembourg
Continuer la lecture de Journée Ursula Le Guin

Parution : Femmes du roman policier

Caroline Granier, A armes égales. Les femmes armées dans les romans policiers contemporains, éditions Ressouvenances, 2018.

Les enquêtrices dans les polars… Les figures de fliquesses, de privées, de journalistes d’investigation, d’inspectrices sont de plus en plus nombreuses (françaises, européennes ou américaines). Cérébrales, fonceuses, intuitives ou rationnelles, épanouies ou névrosées. Célibataires ou en couple, avec ou sans enfants. Qu’ont-elles en commun ? Un désir d’aventures et une soif de liberté sans limites. Attention : elles sont souvent armées… combatives en tout cas. Car leur place dans un monde encore dominé par les hommes n’est pas acquise. Alors elles agissent et prennent leurs affaires en main : et si elles nous montraient la voie ?

Continuer la lecture de Parution : Femmes du roman policier

Granier Caroline

Caroline GRANIER est née en 1973. Normalienne, agrégée de Lettres Modernes, elle soutient un doctorat à l’Université Paris VIII–Saint-Denis en 2003, publié sous le titre : Les Briseurs de formules. Les Écrivains anarchistes en France à la fin du XIXe siècle (Ressouvenances, 2008). Elle participe ensuite à la réédition de plusieurs romans de la fin du XIXe siècle (Charles Malato, Henry Fèvre, André Léo). Enseignante dans un lycée parisien, elle s’intéresse depuis quelques années à la littérature policière féministe. 

briseurs

 

MANUSCRIT EN ATTENTE DE PUBLICATION

« À armes égales. Les femmes armées dans les romans policiers contemporains » (écrit grâce à une bourse « Découverte » du Centre National du Livre) 

PUBLICATIONS

« De la victime à la justicière : les nouvelles représentations de femmes (armées) dans les polars féministes », Actes du colloque international « Figures et personnages de criminelles, des histoires tragiques au roman policier », Université de Rouen, Cérédi, 7-8-9 juin 2017 (à paraître)

« Les femmes auteures investissent le genre du roman policier : « À nous les flingues, guys » ! », https://efigies-ateliers.hypotheses.org/3442

Continuer la lecture de Granier Caroline

Parution: l'Ull Critic 15-16, Femme et littérature populaire.

L’Ull Critic

n°15-16

Femme et littérature populaire

ÍNDEX

Femme et littérature populaire

Présentation

M.Carme Figuerola

Images féminines

La imagen popular de la maestra en la literatura. Aportaciones de Mª Josefa Segovia Morón

Carmen Mª  Sánchez Morillas

La femme chez Paul d’Ivoi: une reine dans les Voyages excentriques

Marie Palewska

La femme dans l’oeuvre de Jean-Louis Dubut de Laforet

François Salaún

La prostituée: un personnage féminin absent des oeuvres d’Erckmann-Chatrian

Noëlle Benhamou

Valentine de George Sand : histoire d’une femme abandonnée à son sort

M. Carme Figuerola

Réception et adaptation

Editions de George Sand au Brésil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, une Emma Bovary contemporaine?

Florie Steyaert

Deux femmes face à face : Eugénie Marlitt et Delly

Àngels Santa

Approche thématique. Le candelabre du temple de Delly et Por la puerta falsa de Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Femme et institutions

“Secundum Naturam”. Los intelectuales y los políticos españoles de entre guerras frente a la “tropa feminista”.

Teresa Mª Ortega

VARIA

Une approche narratologique et psychanalytique de Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

RESSENYES

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

INDEX

Woman and popular literature

Introduction

M.Carme Figuerola

Feminine pictures

The popular image of the teacher in literature. Contributions by Mª Josefa Segovia Moron

Carmen Mª  Sánchez Morillas

The Woman in Paul d’Ivoi’s work; a queen in Les Voyages excentriques

Marie Palewska

The Woman in Jean-Louis Dubut de Laforest’s work

François Salaún

The prostitute: a feminine absent personage of Erckmann-Chatrian’s works

Noëlle Benhamou

Valentine by George Sand: story of a woman Leith to her own devices

M. Carme Figuerola

Reception and adaptation

George Sand’s editions in Brazil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, a contemporary Emma Bovary? Gustave Flaubert, reviewed and examined by the English writer Posy Simmonds

Florie Steyaert

Two women face to face: Eugénie Marlitt and Delly

Àngels Santa

A thematic approach: Le candélabre du temple by Delly and Por la puerta falsa by Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Woman and institutions

“Secundum Naturam”. The intellectuals and the Spanish politicians of period between the wars opposite to the « feminist troop”

Teresa Mª Ortega

VARIA

A narrative and psychological approach of Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

REVIEWS

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

Parution: Comicalités

Comicalités. Etudes de culture graphique

Comicalités. Etudes de culture graphique vous propose deux nouveaux articles.

Le premier d’entre eux s’intéresse aux représentations sexuées des cómics femeninos publiés sous la période franquiste, tandis que le second explore les dimensions spatiales et temporelles de l’écriture autobiographique de Michel Rabagliati au sein de la série Paul (résumés plus bas).
– « L’image de la femme dans les cómics femeninos des années 1960-1970 en Espagne : conflit identitaire ou schizophrénie de genre » de Tatiana Blanco Cordón ;
– « La série Paul de Michel Rabagliati : récits d’espaces et de temps » de Sylvie Dardaillon et Christophe Meunier.
Première publication de notre nouvelle thématique (« Représenter l’auteur de bandes dessinées »), ce dernier article sera très prochainement rejoint par d’autres travaux ainsi que par les premières livraisons de nos appels à communications (« L’Allemagne : quelle(s) image(s) ? » et « Raconter à l’heure numérique ») qui restent, nous vous le rappelons, toujours ouverts.

Dis Papa, c'était quoi le patriarcat?, Anne Larue

Dis Papa, c’était quoi le patriarcat?, Anne Larue, mars 2013, Editions iXe. Avant-propos de Geneviève Pruvost: « le tee-shirt de Spiderman ».
«Comment penser autrement? Comment sortir du sillon, c’est-à-dire, au sens propre, « délirer »? Comment penser hors des sentiers balisés par une idéologie plusieurs fois millénaire? Le projet paraît perdu d’avance. Pourtant l’histoire – et la préhistoire – peuvent nous aider à revenir sur certaines idées toutes faites, et nous apprendre pas à pas, une pièce après l’autre, à démonter le grand mécano.

Cet essai envisage le patriarcat comme une «mégacivilisation» confondue avec l’ordre du monde. Par une prodigieuse opération de propagande menée sous l’égide d’institutions taillées pour le servir (la religion, la famille, la propriété), il a longtemps imposé sa conception de la vie, de la mort, de l’art. La littérature a largement contribué à accréditer l’idéologie qui le structure. Après tout, elle est partie prenante de la  «civilisation du Livre»!

Voilà près de quatre mille ans que les « grands textes fondateurs », les épopées et le tout-venant des chefs-d’œuvre célèbrent la figure du héros en remettant sur le métier le vieux scénario à la gloire d’Un Seul – de sa lignée, de sa vaillance et de sa force. Mais le souffle épique se fait court et cela s’entend dans la langue, qui désormais s’insurge contre la fausse neutralité d’un masculin arrogant. La patriarquie a beau contre-attaquer, plus elle résiste, plus son manteau craque aux coutures. Comme le tee-shirt de Spiderman ! jubile Geneviève Pruvost dans son avant-propos.

Cette civilisation de la domination (du chef sur tous, des hommes sur les femmes, des adultes sur les enfants, des humains sur les animaux) se prétendait éternelle, et elle se sait aujourd’hui menacée de disparition. Pour la voir en future Atlantide, il faut, imitant Anne Larue, ôter les lunettes qui donnent au réel l’apparence de la nécessité et observer les choses telles que nous les vivons. L’exercice passe par une relecture décapante des best-sellers patriarcaux du passé (L’épopée de Gilgamesh, l’Iliade, le Code de Hammurabi), assortie d’un examen panoramique des comics américains, de la littérature contre-utopique et de la science-fiction.

Plus d’information : http://www.editions-ixe.fr/content/dis-papa-cétait-quoi-le-patriarcat

Colloque: Educations sentimentales : Construction des identités féminines et masculines dans le texte et l'image, 3-5 avril 2013

Educations sentimentales :

Construction des identités féminines et masculines dans le texte et l’image

Colloque international organisé par le GEO

EA 1340  Groupe d’études orientales, slaves et néo-helléniques

3, 4 et 5 avril 2013

à l’Université de Strasbourg

Mercredi 3 avril 2013

9h-9h15 : Accueil des participants

9h15-9h30 : Ouverture du colloque par Irini Tsamadou-Jacoberger, directrice de l’EA 1340 et Marie Bizais, directrice du département d’études chinoises

9h30-10h30 : Dire l’amour (conférence inaugurale)

Georgine Ayoub (Inalco, France) : « Le masculin et le féminin et le vocabulaire de l’amour fou dans la culture arabe classique »

10h30-12h : La séduction

Christine Peltre (Université de Strasbourg, France) : « Les références orientales dans le jeu de la séduction au XIXe siècle »

Marina Gaillard (CNRS, France) : « Voir, être vu, entendre dire : la rencontre amoureuse dans la prose narrative de l’Iran médiéval »

Ballé Niane (Université de Strasbourg, France) : « La qayna entre réalité et fantasme »

12h-13h30 : Pause déjeuner

13h30-15h30 : Modèles de la relation amoureuse

Anthony Qualin (Texas Tech University, USA) : « Creating the Ideal Russian Love Story: Marina Vladi’s role in Vladimir Vyssotski’s construction of Russian masculine identity »

Hanan Hashem (Université de Strasbourg, France) : « Théâtre égyptien de l’époque 1900 : Le Savoir-vivre galant dans le texte dramatique. Le cas de Teymour (1892-1921) »

Viriginie Fermaud (Université de Strasbourg – CEEJA, France) : « Constructions répétitives d’identités féminines et masculines dans les œuvres de Mizoguchi Kenji et d’Ozu Yasujirô : les rapports entre hommes et femmes, leurs codes et transgressions pour une critique de la société japonaise »

15h30-16h : Pause café (en gras)

16h-18h : Histoire des idées et construction des genres

Kim Kyong-Kon (Université de Bonn, Allemagne) : « Influence confucéenne sur la construction de l’identité féminine et masculine en Corée »

Guillaume Ducoeur (Université de Strasbourg, France) : « La codification des genres dans le Kâmasûtra »

Eric Geoffroy (Université de Strasbourg, France) : « « Pas de [fausse] pudeur en religion ! » : l’érotisme chez les savants musulmans anciens »

Evelyne Enderlein (Université de Strasbourg, France) : « Voix féminines dans les Lettres russes contemporaines : nouvelles stratégies narratives – nouvelle vision du Masculin/Féminin? »

Jeudi 4 avril 2013

9h30-12h : Représentation du genre

Léonie Lauvaux (Université Rennes 2, France) : « L’apprentissage de la broderie, l’impératif du devenir femme »

Haviva Pedaya (Université Ben Gourion, Israël) : « Faith: a Journey Following Maternity »

Frédéric Ebrard (Université de Strasbourg, CEEJA, France) : « Un certain regard sur la femme japonaise à l’aube des années 1920 –  Eiga shō setsu – Onna hyaku mensō (« Cent aspects de la physionomie féminine- Roman cinématographique ») de Okamoto Ippei »

Stefano Salzani (Université de Vérone, Italie) : « D’angel sembianza : la construction de la femme imaginale, d’après le Dolce Stil Novo »

Carmen Boustani (Université libanaise, Liban) : « Du roman Harlequin au roman actuel »

12h-13h30 : Pause déjeuner

13h30-15h30 : Gender Studies

Sandra Boehringer (Université de Strasbourg, France) : « Chanter Tithon et Atalante : amour, éducation et persuasion dans la poésie grecque archaïque »

Marie Bizais (Université de Strasbourg, France) : « « Sois belle et tais-toi ?«  : La parole aux épouses sous les Han et les Six Dynasties »

Françoise Robin (Inalco, France) : « L’Ogresse, l’amour et le sexe : Palmo, poétesse, féministe et militante tibétaine »

Carine Kool (Université Rennes 2, France) : « Transcription de l’intime chez Tracey Emin : une écriture brodée »

15h30-16h : Pause café

16h-17h : Initiation à la relation amoureuse (1/2)

Nader Nasiri-Moghaddam (Université de Strasbourg, France) : « Analyse comparative de guides d’éducation sentimentale pour les femmes iraniennes au XIXe siècle »

Khalid Rizk (Université Ibn Tofail, Maroc) : « L’éducation sentimentale des enfants et des jeunes dans la presse magazine arabophone  (magazines maghrébins et moyen-orientaux) »

17h30 : Projection du film d’Alida Dimitriou intitulé Les filles de la pluie (2011)

Vendredi 5 avril 2013

10h-12h : Initiation à la relation amoureuse (2/2)

Yann Richard (Université Sorbonne nouvelle, France) : « Les femmes et l’éducation des sentiments dans les romans de Nezâmi Ganjavi (1141-1209) »

Helena Badell Giralt (Université de Barcelone, Espagne, Université Paris 8, France) : « Le Grand Oriental d’Andreas Embiricos et le désir féminin dans le roman d’initiation »

Jelena Antic (Université Lyon 2, France) : « Quelques réflexions sur l’éducation sentimentale dans le roman d’Assia Djebar Vaste est la prison »

Erin Collopy (Texas Tech University, USA) : « Gender Relations in Contemporary Russian Vampire Novels »

12h-13h30 : Pause déjeuner

13h30-15h30 : Famille et société

Rania Huntington (University of Wisconsin, USA) : « Family Legacies of Mourning and Affection: the Case of the Yu family, 1879-1897 and Beyond »

Florine Leplâtre (Inalco, France) : « Les antagonismes sociaux sont-ils solubles dans l’amour conjugal ? : la défense du mariage libre dans un roman réformiste chinois des années 1900 »

Sandra Schaal (Université de Strasbourg, France) : « L’éducation sentimentale des femmes japonaises en question – La ‘vocation de la femme’ et l’idéologie de la ‘bonne épouse et la mère avisée’ (ryôsai kenbo) dans le Japon d’avant-guerre – »

Nozomi Takahashi (Université de Strasbourg, France) : « Représentation des femmes célibataires à travers leurs vues sur le mariage : Une analyse du discours des médias après la catastrophe du 11 mars 2011 au Japon »

15h30-16h : Pause café

16h-17h30 : Brouillage des genres

Odette Varon-Vassard (Université ouverte, Grèce) : « L’ éducation sentimentale face à l’extrême : Kambanellis, Semprun, Delbo »

Muriel Berthou Crestey (ITEM/CNRS, France) « Dennis Oppenheim : une démultiplication des genres »

Shahla Nosrat (Université de Strasbourg, France) : «Les femmes ‘Ayyâr et Amazone : guerrières bisexuelles »

À l’Amphithéâtre du Collège doctoral européen

46 Boulevard de la Victoire Strasbourg

Entrée libre

Contacts: jacoberg@unistra.fr

bizais@unistra.fr

CFP: Feminist Theory and Pop Culture

Call For Papers

Feminist Theory and Pop Culture

Forthcoming in 2015 from Sense Publishers
Contact: Adrienne Trier-Bieniek, Ph.D., Editor. adrienne.mtb@gmail.com

Deadline for Submissions: June 15, 2013
Deadline for Chapters: April 30, 2014

Book Information
Feminist Theory and Pop Culture examines the ways that entertainment and media are often examples of feminist theory, particularly when used to understand and challenge gender stereotypes. This book is a culmination of multiple authors who each connect an aspect of popular culture with feminist theory, demonstrating how feminism is part of day-to-day media/social life while also giving students examples of how feminist theory is present in their favorite genres of pop culture. Each chapter will provide in-depth examples of how feminist theory is represented in popular culture as well as contain key words and theories throughout the chapter so that the reader will see which theoretical perspective the author is working from and what key terms will be associated with this perspective. This text would provide the opportunity for feminist theory to be accessible and culturally relevant to students, particularly considering how present in the media is in student’s day-to-day lives. Contributors should be able to balance applying terms and feminist theory with areas of, or instances of, popular culture within their chapter.
The idea for this book was born from incidents at the 2012 Comic Con. During the festival there were widespread reports of women being fondled and sexually objectified by men in attendance. One aspect of this objectification can presumably stem from the over-sexualized images of women in comic books. Feminist theory could easily be applied to this incident via the male gaze to connect privilege, power and pop culture at Comic Con in general, or the ways women are represented in comic books in particular. A chapter which focused on these topics would give the students a tangible example (Comic Con) of a feminist theory (e.g. the male gaze) and a theorist (e.g. Laura Mulvey) to connect feminist theory “the real world.” Another example would be to consider the aspects of intersectionality, masculinity and/or “The Other” as they relate to the recent controversies surrounding Seth MacFarlane’s hosting of The Oscars. The sexual references, dismissal of rape scenes in film as opportunities for women to “show their boobs”, and sexualization of Quvenzhané Wallis via comments by MacFarlane and The Onion. Other examples could include the examination of television shows, women’s representation in music, addressing reality television, addressing film or a specific performance in a film, representations of women in comics/animation/costume play, the emergence of strong female characters, etc. All ideas are welcome but theoretical perspectives should fit with the CFP categories below.

CFP Categories
Feminist Standpoint Theory; The “Outsider Looking In”: Black Feminist Thought; Intersectionality and Feminist Theory;
Masculinities and Feminist Theory; The Second Sex/The Other and Simone de Beauvior; Feminist Theory and Work;
Feminist Theory and Violence Against Women; Feminist Activism and Feminist Theory

Submission Requirements
Proposals should include the main ideas to be addressed as well as the feminist theoretical framework and terms you will be working from. All disciplines are welcome. Please send 400-500 word abstracts as well as a short CV to Adrienne.mtb@gmail.com by June 15, 2013. Questions can also be addressed to this email. Please only submit abstracts which fit with the CFP category above. Selected authors will be notified by July 15, 2013 and chapters will be due April 30, 2014. Final chapters should be between 18-20 pages, including references.

About the Editor
Adrienne Trier-Bieniek is a qualitative researcher whose primary interest lies in the impact pop culture has on shaping ideas about gender. Her forthcoming book Sing Us a Song, Piano Woman: Female Fans and the Music of Tori Amos will be released in June from Scarecrow Press and focuses on how women have used music as a means of healing/emotional support. Her research can be found in the journals Qualitative Research and Humanity & Society as well as in the book The Art of Social Critique edited by Shawn Bingham, as well as The Orlando Sentinel, where she has been a guest columnist. She is the co-editor, along with Patricia Leavy, of the forthcoming book Gender and Pop Culture: A Text-Reader to be released from Sense Publishers in 2014. Adrienne is currently a faculty member at Valencia College and can be found at www.adriennetrier-bieniek.com.

CFP: The Pleasures and Politics of Popular Erotic Fiction (Edited Collection)

The Pleasures and Politics of Popular Erotic Fiction

(Edited Collection)

contact email:
k.phillips@curtin.edu.au; Claire.Trevenen@curtin.edu.au

The publication of EL James’ Fifty Shades of Grey in 2011 marks a particularly visible moment in what appears to be a proliferation of erotic fiction, written by and for women, since the end of the twentieth century. More than just an instance of a particular genre of fiction, Fifty Shades has spawned considerable discussion of the significance of ‘women’s popular erotic fiction’ generally.
The Pleasures and Politics of Popular Erotic Fiction seeks to explore this phenomenon, its social and textual origins and its attendant conceptual and political effects. In doing so, the book aims to examine the discursive regularities and popular debates framing the production and reception of women’s popular erotic fiction; the cultural anxieties and transformations such texts express; the ways in which they reinscribe and negotiate relations of gender, sexuality, race, and kinship. We are interested in exploring the ideological forces underpinning their development and visibility as both a ‘new’ and ‘popular’ form; the ever-growing proliferation of subgenres and their role in shaping popular ideas about romance, relationships, desire, and the erotic.
We invite proposals for contributions to an edited collection of critical research on the cultural significance of ‘women’s popular erotic fiction’. Possible areas of research include (though are not limited to):
• The cultural work of the different subgenres (BDSM, paranormal romance, erotic crime fiction, ménage a trois, ‘neighbour from hell’, sex confessionals) and the ways of speaking about, categorising and marketing these texts.
• The rise of independently published online erotic fiction (production and consumption) and the discourses surrounding it.
• Debates around originality and derivativeness.
• The continuities and departures of erotic fiction from its predecessors in romance fiction and chick lit, as well as those from more ‘respectable’ literary traditions.
• The role of popular erotic fiction in reinforcing and/or transgressing the hegemony of whiteness, heterosexuality, patriarchy, the family, etc.
• The role of this fiction in circumscribing an idea of ‘the West’, as well as the possibilities offered by non-western forms of popular erotic fiction.
• The pleasures of reader consumption and the discourses surrounding it.
• The function of romance in women’s erotic fiction.
Expressions of interest, including an abstract (250-300 words), a short author bio and list of recent publications, may be forwarded via email to the editors by 24 May, 2013. The anticipated due date for accepted contributions (6,500 –7,500) is 29 November, 2013.
Dr Kristen Phillips, Claire Trevenen, Curtin University (Bentley, Western Australia)
Contact email: k.phillips@curtin.edu.auClaire.Trevenen@curtin.edu.au

Appel: Harlequin enchaîné, 50 nuances de Grey

HARLEQUIN ENCHAÎNÉ, 50 NUANCES DE GREY

(DOSSIER POP-EN-STOCK)

Vendue à 65 million d’exemplaires dans le monde, la trilogie de E. L. James autour des amours tortueuses de la naïve universitaire Anastasia Steele et le jeune magnat Christian Grey constitue l´oeuvre la plus rapidement et viralement consommée de l´Histoire de l´édition. Émergeant de la fan fiction qui prolifère autour de la série Twilight, il s´agissait de transformer la pornographie de l´abstinence qui unit le couple principal en un récit d´initiation sadomasochiste, ce qui fut perçu par la communauté twihard comme une profonde entorse au mythe initial, provoquant l´exil de l´œuvre des sites officiels d´expansion de la franchise et par là son affranchissement du canon vampirique. Triomphant dans les nouveaux réseaux de la cyberlecture (du web au e-book), la trilogie imprimée devint vite l´oeuvre la plus vendue sur Amazon.

Saluée par J. Goudreau comme l´émergence d´un nouveau sous-genre, le « mommy porn » destiné aux mamans trentenaires nostalgiques d´une sexualité à laquelle elles auraient en grande partie renoncée, honnie pour ses phrases « asiniennes » et sa trame « déprimante » (J. Reeves), l´œuvre intrigue avant tout par les conditions de son succès. Ce nouveau jalon dans la blockbusterisation marchande de la littérature de masses a été ironiquement considéré comme le symptôme d´une nouvelle (et ultime) décadence par le New York Daily (« Fin de la civilisation: E. L. James choisie Personnalité de l´Année par le Publishers Weekly« ), réveillant des vieilles craintes autour de l´abêtissement (dumbing down) des masses américaines et, désormais, planétaires.

Le débat attise bien entendu les réflexions autour du post-féminisme. Alors que l´on peut se demander avec K. Roiphe si le libre arbitre est devenu pour les femmes un fardeau dont elles voudraient se délivrer par des fantasmes de soumission, d´autres penseuses y voient au contraire un signe inévitable et positif de l´égalité d´opportunités, les femmes étant libres enfin d´accéder sans complexes à leur propre pornographie. Or qu´il soit le signe de l´échec ou du triomphe du féminisme, ce qui frappe dans ce prétendu érotisme c´est à quel point il est dominé par le modèle de la littérature sentimentale la plus traditionnelle, au moment même où les productions Harlequin sont entrées dans une ère de sexualisation explicite de leurs produits (la catégorie Blaze/Désir), déjà annoncée par le succès de leurs rivales (Silhouettes, Candlelight Ecstasy) dans les années Reagan. La sentimentalisation du BDSM aux bras du Prince youppie serait-elle alors le signe d´un autre retour du refoulé, au-delà de la régression vers des consolations archaïques d´une féminité en déreliction?

Les dossiers thématiques POP-EN-STOCK sont à soumission ouverte. Une fois un numéro thématique « lancé », il demeure ouvert, indéfiniment, à quiconque voudrait y soumettre une collaboration. Le(s) directeur(s) d’un dossier s’engage(nt) à évaluer et éditer les nouvelles propositions à leur dossier pour une durée de deux ans, sous la supervision des directeurs de la revue.

La longueur des articles est variable. POP-EN-STOCK accepte une limite inférieure équivalent à sept ou huit pages (3000 mots), afin de favoriser la publication rapide, mais peut aussi accepter des articles beaucoup plus longs selon l’offre (n’étant pas limitée par un impératif de préservation de la forêt boréale).