Archives par mot-clé : études féministes

Parution : Women Who Kill. Gender and Sexuality in Film and Series of the Post-Feminist Era

Women Who Kill explores several lines of inquiry: the female murderer as a figure that destabilizes order; the tension between criminal and victim; the relationship between crime and expression (or the lack thereof); and the paradox whereby a crime can be both an act of destruction and a creative assertion of agency. In doing so, the contributors assess the influence of feminist, queer and gender studies on mainstream television and cinema, notably in the genres (film noir, horror, melodrama) that have received the most critical attention from this perspective. They also analyse the politics of representation by considering these works of fiction in their contexts and addressing some of the ambiguities raised by postfeminism.


The book is structured in three parts: Neo-femmes Fatales; Action Babes and Monstrous Women. Films and series examined include White Men Are Cracking Up (1994); Hit & Miss (2012); Gone Girl (2014); Terminator (1984); The Walking Dead (2010­); Mad Max: Fury Road (2015); Contagion (2011) and Ex Machina(2015) among others.

Continuer la lecture de Parution : Women Who Kill. Gender and Sexuality in Film and Series of the Post-Feminist Era

CALL FOR PAPERS: The Female Detective on TV

CFP: The Female Detective on TV

Deadline for submissions: May 30, 2020
Full name / name of organization: MAI: Feminism and Visual Culture
Contact email: contact@maifeminism.com

URL de référence

MAI: Feminism & Visual Culture invites academic authors with expertise in television studies and other related disciplines to contribute to our upcoming special issue on female detectives on TV.

For decades now, the female detective has occupied space within a genre that has been all-too-often reserved for the celebratory storylines of self-sacrificial men. She has served to break down sexist barriers placed before women within professional and personal frameworks, acting as an on-screen surrogate and inspiration for (female) spectators. The popularity of female-led TV crime drama across the world points to her success in captivating widespread audience attention. Continuer la lecture de CALL FOR PAPERS: The Female Detective on TV

Chedaleux, Delphine (Université de Lausanne)

Je m’appelle Delphine Chedaleux, je suis post-doctorante à l’Université de Lausanne (Section d’histoire et esthétique du cinéma) et mon travail consiste à analyser le rôle des cultures populaires et médiatiques (fictions sentimentales, cinéma mainstream, presse féminine, réseaux socionumériques) dans les processus de construction et de négociation des rapports et des identités de genre (mais aussi de classe, d’âge et de sexualité). Mon travail est résolument interdisciplinaire et mobilise un large corpus de sources et de données principalement interrogées sous l’angle des épistémologies féministes et des Cultural Studies.

J’ai soutenu en 2011 une thèse consacrée à la représentation du genre et de la jeunesse dans la culture cinématographique de la France occupée. J’ai publié en 2016 une version remaniée de ce travail aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Mes recherches actuelles portent principalement sur :

Carnet : L’objectif de ce carnet est de présenter ces différentes recherches mais aussi de partager mes questionnements théoriques et méthodologiques, mes impressions de lecture, etc. Réagissez et commentez à votre guise!

Page institutionnelle

Page Academia

Colloque “NINA COMPANEEZ, UNE FEMME ET DES HEROÏNES”

28-30 mai 2020, Paris

Colloque co-organisé par l’ENS Louis Lumière, l’INA et la composante ISOR du Centre d’histoire du XIXe siècle de l’Université Paris 1

Les propositions de contributions (maximum 5 000 signes), devront être adressées avant le 30 octobre 2019 à : isor@univ-paris1.fr

Les auteurs des propositions seront informés de la réponse du comité scientifique le 30 novembre 2019.

Site de l’appel

Présentation

Si Nina Companeez est bien connue pour ses téléfilms et feuilletons historiques, son travail n’a été, jusqu’ici, que peu étudié. Figure singulière et emblématique d’une télévision à la fois populaire et exigeante, la cinéaste a toujours écrit et réalisé seule, qu’il s’agisse de scénarios originaux (Les Dames de la côteUn pique-nique chez Osiris, Voici venir l’orage) ou d’adaptations (L’Allée du roiÀ la recherche du temps perdu). Peu de femmes auront eu autant de liberté qu’elle dans le paysage audiovisuel français des années 1970-2010, et bien peu auront proposé des personnages de femmes aussi nuancés, émancipés ou en voie d’émancipation, inspirés d’héroïnes de la littérature russe, américaine ou française mais également des femmes de sa famille. Continuer la lecture de Colloque “NINA COMPANEEZ, UNE FEMME ET DES HEROÏNES”

Journée Ursula Le Guin


JOURNÉE D’ÉTUDES : “FÉMINISME ET SCIENCE-FICTION. AUTOUR DE URSULA K. LE GUIN”, 23 janvier 2019


Villetaneuse, Université Paris 13, 99 avenue Jean-Baptiste Clément – salle C311 (UFR LLSHS)

image : The Left Hand of Darkness, édition de 1969, Walker & Co.

PROGRAMME

10h Accueil

Première partie. Des fictions au féminisme contrasté

  • 10h15 Fiction romanesque et histoire du féminisme : à propos de La main gauche de la nuit  – Justine  Muller, Université catholique de Louvain
  • 10h45 « Je ne suis pas la voix féminine à laquelle vous vous attendiez peut-être » : spécificités et limites d’une réécriture féministe de l’épopée dans Lavinia – Anne Sinha, Laboratoire Pléiade / U. Paris 13
  • 11h15 Sorcières versus magiciens dans le cycle Terremer d’Ursula K. Le Guin. Pour une réflexion sur les inégalités femmes / hommes – Hélène Barthelmebs-Raguin, Université du Luxembourg
Continuer la lecture de Journée Ursula Le Guin

Parution : Femmes du roman policier

Caroline Granier, A armes égales. Les femmes armées dans les romans policiers contemporains, éditions Ressouvenances, 2018.

Les enquêtrices dans les polars… Les figures de fliquesses, de privées, de journalistes d’investigation, d’inspectrices sont de plus en plus nombreuses (françaises, européennes ou américaines). Cérébrales, fonceuses, intuitives ou rationnelles, épanouies ou névrosées. Célibataires ou en couple, avec ou sans enfants. Qu’ont-elles en commun ? Un désir d’aventures et une soif de liberté sans limites. Attention : elles sont souvent armées… combatives en tout cas. Car leur place dans un monde encore dominé par les hommes n’est pas acquise. Alors elles agissent et prennent leurs affaires en main : et si elles nous montraient la voie ?

Continuer la lecture de Parution : Femmes du roman policier

Granier Caroline

Caroline GRANIER est née en 1973. Normalienne, agrégée de Lettres Modernes, elle soutient un doctorat à l’Université Paris VIII–Saint-Denis en 2003, publié sous le titre : Les Briseurs de formules. Les Écrivains anarchistes en France à la fin du XIXe siècle (Ressouvenances, 2008). Elle participe ensuite à la réédition de plusieurs romans de la fin du XIXe siècle (Charles Malato, Henry Fèvre, André Léo). Enseignante dans un lycée parisien, elle s’intéresse depuis quelques années à la littérature policière féministe. 

briseurs

 

MANUSCRIT EN ATTENTE DE PUBLICATION

« À armes égales. Les femmes armées dans les romans policiers contemporains » (écrit grâce à une bourse « Découverte » du Centre National du Livre) 

PUBLICATIONS

« De la victime à la justicière : les nouvelles représentations de femmes (armées) dans les polars féministes », Actes du colloque international « Figures et personnages de criminelles, des histoires tragiques au roman policier », Université de Rouen, Cérédi, 7-8-9 juin 2017 (à paraître)

« Les femmes auteures investissent le genre du roman policier : “À nous les flingues, guys” ! », https://efigies-ateliers.hypotheses.org/3442

Continuer la lecture de Granier Caroline

Parution: l'Ull Critic 15-16, Femme et littérature populaire.

L’Ull Critic

n°15-16

Femme et littérature populaire

ÍNDEX

Femme et littérature populaire

Présentation

M.Carme Figuerola

Images féminines

La imagen popular de la maestra en la literatura. Aportaciones de Mª Josefa Segovia Morón

Carmen Mª  Sánchez Morillas

La femme chez Paul d’Ivoi: une reine dans les Voyages excentriques

Marie Palewska

La femme dans l’oeuvre de Jean-Louis Dubut de Laforet

François Salaún

La prostituée: un personnage féminin absent des oeuvres d’Erckmann-Chatrian

Noëlle Benhamou

Valentine de George Sand : histoire d’une femme abandonnée à son sort

M. Carme Figuerola

Réception et adaptation

Editions de George Sand au Brésil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, une Emma Bovary contemporaine?

Florie Steyaert

Deux femmes face à face : Eugénie Marlitt et Delly

Àngels Santa

Approche thématique. Le candelabre du temple de Delly et Por la puerta falsa de Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Femme et institutions

“Secundum Naturam”. Los intelectuales y los políticos españoles de entre guerras frente a la “tropa feminista”.

Teresa Mª Ortega

VARIA

Une approche narratologique et psychanalytique de Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

RESSENYES

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

INDEX

Woman and popular literature

Introduction

M.Carme Figuerola

Feminine pictures

The popular image of the teacher in literature. Contributions by Mª Josefa Segovia Moron

Carmen Mª  Sánchez Morillas

The Woman in Paul d’Ivoi’s work; a queen in Les Voyages excentriques

Marie Palewska

The Woman in Jean-Louis Dubut de Laforest’s work

François Salaún

The prostitute: a feminine absent personage of Erckmann-Chatrian’s works

Noëlle Benhamou

Valentine by George Sand: story of a woman Leith to her own devices

M. Carme Figuerola

Reception and adaptation

George Sand’s editions in Brazil

Magali Oliveira Fernández

Gemma Bovery, a contemporary Emma Bovary? Gustave Flaubert, reviewed and examined by the English writer Posy Simmonds

Florie Steyaert

Two women face to face: Eugénie Marlitt and Delly

Àngels Santa

A thematic approach: Le candélabre du temple by Delly and Por la puerta falsa by Rafael Pérez y Pérez

Concepció Canut

Woman and institutions

“Secundum Naturam”. The intellectuals and the Spanish politicians of period between the wars opposite to the “feminist troop”

Teresa Mª Ortega

VARIA

A narrative and psychological approach of Le Père Goriot de Balzac

Mª Obdulia Luis Gamallo

REVIEWS

Pura SALCEDA, A ollada de Astarté, A Coruña, Espiral Maior, 2007, 72 + 5 pp.(“Poesía”) (Lídia Anoll)/Vital HEURTEBIZE, Le temps des hommes, de la révolte à l’espérance, Paris, Editions de la Nouvelle Pléiade , 2011, (63 pages – format 20.5×14) (Michel Bénard)/ Rodica DRAGHINCESCU, Ra(ts), Introduction Julien Blaine. Préface Cécile Oumhani. Illustrations Marc Granier, Béziers,  Les éditions du Petit Pois, Juin 2012, (58 pages format 16×23) (Michel Bénard)/ Josep VARELA  i SERRA, Maria Rúbies o el repte constant, Pagès Editors, Lleida, 2008; Josep VARELA i SERRA, Les vides d’Eduard Aunós, Pagès Editors, Lleida, 2010 (Mercè Boixareu)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Concepció Canut)/ Vittorio FRIGERIO, Dumas l’irrégulier, Limoges, Presses Universitaires de Limoges, 2011, 184. p.(M. Carme Figuerola)/ Àngels SANTA (éd.), Création littéraire et féminité chez Roger Martin du Gard, Bern, Peter Lang, 2011, 258 p.(M. Carme Figuerola)/ Pedro MÉNDEZ & Concepción PALACIOS, Auteurs mineurs, Bern, Peter Lang, 2011, 442 p.(M. Carme Figuerola)/ Jaume CLOTET & David de MONTSERRAT, Lliures o morts, Barcelona, Columna, 2012 (Àngels Santa)/ Núria AÑÓ, Núvols baixos, Omicrón, Badalona, 2009. (Àngels Santa)/ Dolors SISTAC, Temps de llucar, Segona memoria (1922-1947), Lleida, Pagès Editors, 2012 (Àngels Santa)/ Vidal VIDAL, Nit endins, Col·lecció El Marraco nº254, Pagès Editors, Lleida, 2012,  254pp.(Àngels Santa)/ Ichiyô HIGUCHI H, El darrer any de la infantesa, Traducció i epíleg de Mercè Altamir, col·lecció El Marraco Blau, nº27, Lleida Pagès editors, 2012(Àngels Santa)/ Miradas de mujer, Viajeras francesas por la España del siglo XIX, Edición de Francisco Lafarga, Biblioteca de escritoras, Castalia Ediciones, Madrid, 2012. (Àngels Santa)/ Maria PONS VIDAL, Ahir vaig obrir els ulls, Pagès Editors, Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Josep Maria SALA-VALLDAURA, Daltabaix, pròleg de Marie-Claire Zimmermann, Biblioteca de la Suda, Pagès Editors,  Lleida, 2012. (Àngels Santa)/ Francesc PANE, El vol de les papallones, Pagès Editors, Lleida, 2012 (Àngels Santa)/ Albert COGUL & Agustí MANGUES FO, La Cuina dels bolets, Pagès Editors, Lleida, 2006 (Àngels Santa)/Gérard MALGAT (editor), André Malraux y Max Aub. La República española, crisol de una amistad. Cartas, notas y testimonios (1938-1972), Lleida, Pagès editors, col. El Fil d’Ariadna Historia nº 55, 2010, 173 pp. (Cristina Solé Castells).

Parution: Comicalités

Comicalités. Etudes de culture graphique

Comicalités. Etudes de culture graphique vous propose deux nouveaux articles.

Le premier d’entre eux s’intéresse aux représentations sexuées des cómics femeninos publiés sous la période franquiste, tandis que le second explore les dimensions spatiales et temporelles de l’écriture autobiographique de Michel Rabagliati au sein de la série Paul (résumés plus bas).
– « L’image de la femme dans les cómics femeninos des années 1960-1970 en Espagne : conflit identitaire ou schizophrénie de genre » de Tatiana Blanco Cordón ;
– « La série Paul de Michel Rabagliati : récits d’espaces et de temps » de Sylvie Dardaillon et Christophe Meunier.
Première publication de notre nouvelle thématique (« Représenter l’auteur de bandes dessinées »), ce dernier article sera très prochainement rejoint par d’autres travaux ainsi que par les premières livraisons de nos appels à communications (« L’Allemagne : quelle(s) image(s) ? » et « Raconter à l’heure numérique ») qui restent, nous vous le rappelons, toujours ouverts.

Dis Papa, c'était quoi le patriarcat?, Anne Larue

Dis Papa, c’était quoi le patriarcat?, Anne Larue, mars 2013, Editions iXe. Avant-propos de Geneviève Pruvost: “le tee-shirt de Spiderman”.
«Comment penser autrement? Comment sortir du sillon, c’est-à-dire, au sens propre, “délirer”? Comment penser hors des sentiers balisés par une idéologie plusieurs fois millénaire? Le projet paraît perdu d’avance. Pourtant l’histoire – et la préhistoire – peuvent nous aider à revenir sur certaines idées toutes faites, et nous apprendre pas à pas, une pièce après l’autre, à démonter le grand mécano.

Cet essai envisage le patriarcat comme une «mégacivilisation» confondue avec l’ordre du monde. Par une prodigieuse opération de propagande menée sous l’égide d’institutions taillées pour le servir (la religion, la famille, la propriété), il a longtemps imposé sa conception de la vie, de la mort, de l’art. La littérature a largement contribué à accréditer l’idéologie qui le structure. Après tout, elle est partie prenante de la  «civilisation du Livre»!

Voilà près de quatre mille ans que les « grands textes fondateurs », les épopées et le tout-venant des chefs-d’œuvre célèbrent la figure du héros en remettant sur le métier le vieux scénario à la gloire d’Un Seul – de sa lignée, de sa vaillance et de sa force. Mais le souffle épique se fait court et cela s’entend dans la langue, qui désormais s’insurge contre la fausse neutralité d’un masculin arrogant. La patriarquie a beau contre-attaquer, plus elle résiste, plus son manteau craque aux coutures. Comme le tee-shirt de Spiderman ! jubile Geneviève Pruvost dans son avant-propos.

Cette civilisation de la domination (du chef sur tous, des hommes sur les femmes, des adultes sur les enfants, des humains sur les animaux) se prétendait éternelle, et elle se sait aujourd’hui menacée de disparition. Pour la voir en future Atlantide, il faut, imitant Anne Larue, ôter les lunettes qui donnent au réel l’apparence de la nécessité et observer les choses telles que nous les vivons. L’exercice passe par une relecture décapante des best-sellers patriarcaux du passé (L’épopée de Gilgamesh, l’Iliade, le Code de Hammurabi), assortie d’un examen panoramique des comics américains, de la littérature contre-utopique et de la science-fiction.

Plus d’information : http://www.editions-ixe.fr/content/dis-papa-cétait-quoi-le-patriarcat