Archives par mot-clé : essai

Colloque : L’essai médiatique

Colloque international L’Essai médiatique, université Paris-Est Marne-la-Vallée, 25-27 novembre 2019

Organisé par Irène Langlet (EA 4120 LISAA, Université Paris Est Marne-la-Vallée UPEM) et Chloé Ouaked (EA 1087 EHIC, université de Limoges)

PROGRAMME

Lundi 25 novembre – Approches génériques

Irène Langlet (UPEM) : Au-delà du genre : à quoi sert l’essai en régime médiatique?

Thomas Faye (Université de Limoges) : Ecriture graphique et méta-réflexion essayistique : le fond à l’épreuve de la forme. L’exploration des limites de l’humour par Adanti dans Disparen al humorista (2017)

Sébastien Févry (Université Catholique de Louvain-la-Neuve) : L’essai-utopie comme archi-genre contemporain. Enjeux et contours d’une forme transmédiatique

Natacha Levet (Université de Limoges) : Ce que le polar fait à l’essai : littérature de genre et essai médiatique 

Bamchade Pourvali (UPEM / Ecole Polytechnique): L’essai au cinéma, une forme revendiquée de la modernité

Projection d’un essai filmique (peut-être bien Godard!)

Continuer la lecture de Colloque : L’essai médiatique

Appel : Essai médiatique

Appel à communications : L’essai médiatique

Colloque international, Marne-la-Vallée, 25-27 novembre 2019

Organisatrices : Irène Langlet, EA 4120 LISAA, Université Paris Est Marne-la-Vallée UPEM et Chloé Ouaked, EA 1087 EHIC, université de Limoges.

Le programme « Essai médiatique », soutenu par l’EA EHIC (axe 3) de Limoges, a comporté un séminaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Limoges, de 2016 à 2018 (voir http://essaimedia.hypotheses.org). Quatre universités s’associent pour organiser le colloque final d’où sera tiré un livre synthétique : UPEM, Université de Limoges, Université de Bologne et Université Catholique de Louvain-la-Neuve (UCL).

Les propositions de communication (20-30 lignes accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique) seront à envoyer pour le 15 février 2019 à I. Langlet irene.langlet@u-pem.fr et C. Ouaked chloe.ouaked@unilim.fr.

Argument: l’essai médiatique

De la forme inventée par Montaigne, l’histoire culturelle a fait naître une espèce littéraire qui se présente souvent comme un anti-genre, libre, critique, personnel, et dont on approche bien l’esprit quand on considère ces trois caractères comme en interaction continue, dans toutes les combinaisons : l’essai sera libre parce que critique, personnel donc libre, critique parce que personnel, libre donc critique… Cette intime interaction caractérise mieux l’essai qu’une définition comme « genre littéraire », qui restera toujours paradoxale avec un « anti-genre » revendiqué. Longtemps réservé au livre, le terme d’essai a migré vers d’autres supports et d’autres systèmes de signes : l’essai photographique, l’essai filmique, l’essai numérique, l’essai dessiné… Par « essai médiatique », nous entendons ainsi, avant tout, toute forme essayiste qui ne peut se comprendre sans tenir compte précisément de son support et du régime sémiotique impliqué, dans le vaste écosystème intermédial qui caractérise la culture contemporaine depuis plus d’un siècle.

Dans un deuxième sens, nous comprenons l’essai « médiatique » comme l’essai à succès, l’essai grand public, l’essai relayé par les mass-médias. En résistant à la tendance qui consiste à exclure du genre essayiste cette « pensée par gros concepts, aussi gros que des dents creuses » (Deleuze), il s’agit d’examiner sans a priori élitiste cette production d’essais de grande consommation, et de mesurer finement leur rapport à l’essai distingué, légitimé. Dans cette perspective, on pourra notamment s’interroger sur l’articulation entre l’essai et le type d’émotion qui lui est associé en examinant par exemple la récurrence de l’affect mélancolique dans la production auteuriste.

Continuer la lecture de Appel : Essai médiatique

Appel : Nouvelles vulgarisations

“Les nouvelles formes de la vulgarisation et de l’écriture du savoir”

Vendredi 15 juin 2018, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Journée d’étude, dans le cadre de LégiPop, projet structurant MESHS-Lille Nord de France : legipop.hypotheses.org

Le contexte culturel de la postmodernité est marqué par une dé-hiérarchisation des pratiques « savantes » et « populaires » de plus en plus nette, accentuée encore par l’usage des outils numériques. Nous assistons à une explosion des supports de vulgarisation scientifique : blogs, vidéos, bande-dessinées, romans, expositions, conférences, essais, ateliers, théâtre, illustrations, etc. Le développement récent, dans l’université française, de nouveaux modes d’enseignements, sous la forme des MOOC, qui ouvrent les recherches en lettres à un nouveau public, propose ainsi de nouvelles formes de diffusion et, dans le même temps, redéfinit peut-être le domaine même de la recherche scientifique ainsi que celui de l’enseignement académique. Il est dès lors nécessaire, pour la recherche en littérature et sciences humaines, de réfléchir aux moyens de sa propre diffusion, d’examiner les (nouvelles) formes d’écriture entendant transmettre le savoir au grand public. L’invention de ces nouvelles formes et des nouveaux espaces de médiatisation – la « Petite bédéthèque des savoirs » lancée par les Éditions Lombard, les chaînes de youtubeurs pour apprendre l’histoire antique ou la mythologie grecque, etc. – sont-elles des exemples et leviers permettant l’émergence de véritables contre-propositions médiatiques de la part des SHS ? La mise en publicité des savoirs et des résultats de la recherche, leur circulation par des Continuer la lecture de Appel : Nouvelles vulgarisations

Séminaire : l’essai médiatique

« L’essai médiatique », séminaire de l’EA 1087 EHIC

Université de Limoges

 

Le séminaire « L’essai médiatique » de l’EA 1087 EHIC, université de Limoges, courra sur 2 ans, à raison de 4 séances par année universitaire, et se conclura par un colloque international.

Organisatrices : Irène Langlet et Chloé Ouaked, avec l’aide de Maxime Hureau.

cropped-l_l-de-mars-allegorie-verite

Argument (résumé)

De la forme de discours de savoir inventée par Montaigne, libre et subjective, nous souhaitons interroger les espèces qui se sont mêlées à, et ont migré vers d’autres supports que le livre et d’autres systèmes de signes que le texte littéraire: l’essai photographique, l’essai filmique, l’essai numérique, l’essai dessiné… Par « essai médiatique », nous entendons ainsi, avant tout, toute forme essayiste qui ne peut se comprendre sans tenir compte précisément de son support et du régime sémiotique impliqué.

Dans un deuxième sens, plus relatif à la réception de l’essai, nous comprenons l’essai « médiatique » comme l’essai à succès, l’essai grand public, l’essai relayé par les médias. Résolument contre la position des ceux qui expulsent du genre essayiste cette « pensée par gros concepts, aussi gros que des dents creuses » (Deleuze), nous examinerons sans a priori élitiste cette production d’essais de grande consommation, et tenterons de mesurer finement leur rapport à l’essai distingué, légitimé.

Lire l’argument complet.

Calendrier

Mercredi 14 décembre 2016, 16h-19h L’essai photographique Andrew Stafford, University of Leeds (Royaume-Uni) Continuer la lecture de Séminaire : l’essai médiatique